Les oedèmes

De quelles maladies les engourdissements dans les jambes, de la hanche au genou, parlent-ils?

La diminution de la sensibilité des membres inférieurs est un état transitoire, qui découle principalement d'un effort physique excessif et d'un séjour prolongé sans mouvements dans une position inconfortable. Une sensation de dépréciation, qui se manifeste rarement et disparaît après un léger massage, ne nécessite pas de traitement obligatoire à la clinique. Un engourdissement chronique de la jambe de la hanche au genou est une pathologie qui signale la nécessité d'un examen urgent.

Qu'est-ce qu'un engourdissement?

On appelle «paresthésie» l’inconfort multidimensionnel (pulsations, picotements, sensation de brûlure) qui apparaît sans la présence de stimuli externes. L’apparition du symptôme considéré est associée à un dysfonctionnement du système nerveux, de l’appareil circulatoire et au développement de certaines maladies. Les sentiments sont bien décrits, ont une teinte spécifique.

Selon les statistiques, plus de 60% des patients qui ont consulté leur médecin pour réduire la sensibilité des extrémités se plaignent de douleurs et d’engourdissements à la partie antérieure de la cuisse. Un ordre de grandeur apparaît moins souvent comme une gêne, localisée sur les faces arrière, extérieure et intérieure des jambes.

Les manifestations du symptôme sont exacerbées après un long repos (sommeil), une distance de marche considérable, une position assise pendant des heures.

Causes possibles

Les facteurs causant la paresthésie peuvent être différenciés en 3 groupes. Le premier inclut les conditions pathologiques causées par:

  • mauvaises habitudes
  • les stress;
  • hypothermie fréquente des jambes;
  • changements dans le corps associés à la réalisation de l'âge de 55-60 ans;
  • prendre des médicaments qui affectent négativement les fibres nerveuses, les éléments tubulaires du système circulatoire;
  • surpoids;
  • porter des bandages, des ceintures larges, des chaussures inconfortables et des vêtements serrés, des poids dans vos poches;
  • nutrition déséquilibrée;
  • faible activité physique.

L’engourdissement de la cuisse de la jambe gauche ou droite chez les patients retraités est dû à une diminution de l’élasticité des vaisseaux, une violation de l’apport en oxygène aux tissus.

La maladie dont l'apparition est provoquée par les raisons décrites est éliminée en refusant de boire de l'alcool et en adhérant aux règles d'un mode de vie sain.

La grossesse doit être distinguée en tant que groupe séparé. Le corps d'une femme portant un enfant subit une série de modifications qui entraînent la compression des terminaisons nerveuses de certaines parties du corps, ce qui perturbe la circulation du sang vers les membres inférieurs. Au beau sexe, situé sur les derniers mois de la gestation, jambe gauche engourdie (moins souvent - droite) de la hanche au genou, des fourmillements et une légère douleur apparaissent. La gêne disparaît après un repos.

La troisième catégorie de facteurs comprend les maladies et les blessures, dont l'un des symptômes est la paresthésie. La liste comprend les dysfonctionnements thyroïdiens, les infections, les troubles mentaux, les inflammations, les ostéochondroses, l'arthrite, etc. Les caractéristiques suivantes illustrent les pathologies les plus courantes de ce groupe, qui sont à l'origine d'un engourdissement.

Neuropathie tunnel

Le deuxième nom de la maladie - lésion de compression-ischémique. Lorsqu'il est localisé dans l'aine, il provoque une compression du nerf fémoral, dont les fibres fournissent la sensibilité de la région frontale antérieure, à l'intérieur de la jambe proximale.

La neuropathie tunnel est causée par:

  • engourdissement de la peau de la cuisse gauche et droite;
  • mobilité réduite des articulations du genou;
  • faiblesse du tissu musculaire.

Le ratio hommes / femmes est de 1: 2.

Neuropathie diabétique

La maladie est détectée chez les patients diabétiques. Il existe 4 formes de pathologie:

  1. Périphérique (initial), entraînant une perte de sensibilité de la peau sur différentes zones des jambes. Le développement de la maladie est caractérisé par la survenue de troubles graves de la coordination des mouvements.
  2. Autonome, accompagné de douleur, de picotement.
  3. Proximal. Le stade initial de l'évolution de la maladie diffère de pathologies similaires par un engourdissement d'un seul côté du membre. Autres changements dans les fesses.
  4. Focale, provoquant une paralysie du système de fibres nerveuses.

Afin d'éviter les complications ci-dessus, il est nécessaire de surveiller en permanence le niveau de glucose.

Ostéochondrose lombaire

Le stade initial de développement de l'ostéochondrose s'accompagne de douleurs dorsales sévères et d'un engourdissement récurrent de la peau de la jambe au-dessus du genou.

Violation des sensations causées par l'apparition, l'augmentation de l'activité des processus destructifs de la colonne vertébrale (déformation du tissu cartilagineux), atteinte des nerfs. À risque - représentants de toutes les catégories d'âge.

En l'absence de traitement, l'état du patient s'aggrave (jusqu'à l'immobilisation des membres).

Hernie intervertébrale

La maladie est détectée chez 150 patients sur 100 000 (principalement chez les hommes).

À l'apparition de la maladie considérée, la partie antérieure de la surface de la hanche devient engourdie. Les patients se plaignent de douleurs dans les fesses, le bas du dos et la cavité abdominale.

La paresthésie avec hernie de localisation intervertébrale est due à la défaite des terminaisons nerveuses, aux racines de la moelle épinière, à la suite du déplacement de formations fibro-cartilagineuses (disques).

Polyarthrite rhumatoïde

La maladie est liée à des maladies auto-immunes dont l'étiologie n'est pas complètement comprise.

La polyarthrite rhumatoïde touchant les articulations mobiles provoque un gonflement des poches articulaires. Une accumulation excessive de liquide dans les tissus enflammés entraîne une anémie, une compression des fibres nerveuses, une douleur et un engourdissement.

La progression de la maladie réduit la qualité de la vie humaine et entraîne un dysfonctionnement des jambes.

Athérosclérose des membres inférieurs

La maladie figure sur la liste des principales causes d'invalidité. Il affecte les artères tibiales, poplitées et fémorales, perturbe le flux sanguin.

Qui est le plus susceptible au développement de l'athérosclérose des membres inférieurs est sans ambiguïté: les hommes de 50 ans, qui souffrent de mauvaises habitudes. Fumer 1 paquet de cigarettes par jour augmente le risque de maladie de 5 fois.

Il existe 4 formes de la maladie; le plus grave peut conduire à une amputation.

Le stade initial est indiqué par une douleur, une fatigue rapide lors de la marche, une sensation de brûlure, une sensation de froid et un engourdissement de la hanche, des orteils de la jambe affectée et une boiterie. Les signes disparaissent après un court repos.

Si elle n'est pas traitée, la paresthésie devient permanente, le patient se plaint d'un inconfort qui ne s'arrête pas au repos.

Sclérose en plaques

Il survient principalement chez les personnes âgées; provoque des changements dans le tissu cérébral. Accompagné de fatigue, fièvre, activité mentale altérée.

Pour le premier stade de la sclérose en plaques se caractérise par l'apparition d'une perte de sensibilité (le symptôme est temporaire). La progression de la maladie entraîne la survenue de problèmes d’activité motrice (paralysie de la hanche, du membre entier).

Sciatique

Les principales causes de la maladie - hypothermie, infection, spondylarthrose, néoplasmes de la colonne vertébrale.

Les symptômes de la sciatique - douleurs de brûlure unilatérales, engourdissement des pieds, inconfort irradiant à l'arrière de la cuisse - se manifestent lorsque le nerf sciatique est affecté (pincement, irritation).

Coxarthrose

Les premières manifestations de la maladie sont observées sur 1 jambe. Les cas d'arthrose de l'articulation de la hanche sur deux membres sont moins fréquents.

Les premiers signes d’un processus pathologique sont un syndrome douloureux irradiant le long de la surface antérieure de la cuisse au-dessus du genou droit ou gauche, une paresthésie. La gêne disparaît au repos; l'engourdissement de l'articulation disparaît après un léger échauffement.

Lorsque la coxarthrose, devenue chronique, détruit les composés mobiles, les muscles s’atrophient.

Blessures à la hanche

Les dommages aux articulations intermittentes, accompagnés d'une perte de sensibilité, comprennent les lésions congénitales et acquises. Parmi eux se trouvent:

  • luxation de la hanche;
  • fracture de l'os tubulaire dans le cou;
  • meurtri

La paresthésie s'étend à la surface du membre inférieur, jusqu'à l'articulation du genou.

Infections et inflammations

Si la jambe devient engourdie de la hanche au genou, plusieurs types de maladies peuvent être une cause possible de l’état pathologique. Parmi eux se trouvent:

  1. Arthrite tuberculeuse et purulente. La première de ces affections survient principalement chez les patients du groupe pédiatrique, provoquant une atrophie du tissu musculaire; la seconde s'accompagne d'un fort sentiment d'inconfort, entraînant le développement d'une septicémie.
  2. Bursite Ses symptômes comprennent une sensation de brûlure à la cuisse, la douleur se propageant progressivement sur toute la jambe.
  3. ANGBK. Les premiers signes cliniques de la maladie sont une limitation des mouvements, un inconfort irradiant vers la jambe, le pied. L'apparition de la maladie est due à la présence d'un défaut vasculaire acquis (ou congénital). La nécrose aseptique progressive de la tête fémorale provoque une boiterie.

Il est nécessaire de traiter immédiatement les violations répertoriées: le refus du traitement entraînera de multiples complications et, dans certains cas, peut entraîner la mort.

Symptômes et plaintes

Les symptômes de la plupart des maladies décrites ci-dessus sont similaires.

Selon les statistiques, environ 80% des personnes souffrant de ces affections décrivent leur état de santé de manière presque égale. Au bureau du médecin, les patients disent que leur jambe leur a été enlevée, que leurs muscles sont brûlés et que le rein est douloureux. Un certain nombre de visiteurs des cliniques médicales mentionnent des picotements dans différentes parties de la cuisse (intérieures ou dorsales, supérieures ou antérieures), une migration d'inconfort et l'apparition d'un inconfort lors de mouvements actifs.

Toutes les plaintes peuvent indiquer à la fois le développement de la pathologie et la nécessité de revoir le mode de vie.

Pendant la grossesse

On a dit plus haut que la paresthésie des jambes des femmes portant un enfant n'était pas une maladie critique et qu'elle passait après l'accouchement. Une femme enceinte est obligée de contacter le médecin responsable si un engourdissement périodique est associé à:

  • troubles mentaux;
  • déficience visuelle;
  • forte douleur.

De telles pathologies peuvent sérieusement affecter le bien-être de la future mère, la santé foetale.

En marchant

Une attention particulière doit être portée à la survenue de problèmes lors de la marche. Si la charge est accompagnée d'inconfort, les muscles de la cuisse deviennent engourdis, la chair de poule descend sur la peau et des boiteries apparaissent - cela peut indiquer la présence de dysfonctionnements dans le fonctionnement du système cardiovasculaire.

Il est interdit de procéder à l'auto-traitement des affections sans examen préalable et sans recommandations d'un spécialiste.

Localisation

La concentration de sensations désagréables dans une certaine zone des membres indique la présence d'une pathologie spécifique. Ainsi, la paresthésie du genou et la zone située un peu plus bas indique une atteinte du nerf sciatique; les problèmes avec les deux jambes concernent la polyneuropathie. Des douleurs dans les fesses sont observées avec la radicolopathie.

Sur le développement de maladies en outre, empêche l'engourdissement des sections individuelles du membre proximal.

Cuisse avant

La région perd sa sensibilité dans les lésions de la colonne vertébrale. Un signe auxiliaire de pathologies est un grand inconfort dans le bas du dos.

Certains patients mentionnent des douleurs à l'avant de la jambe droite.

Arrière

Un symptôme tel qu'un engourdissement du dos de la cuisse indique une possible apparition d'une hernie intervertébrale. Les signes apparaissent en conjonction avec une douleur dans les muscles fessiers.

La gêne accompagnée de boiteries lors de la marche est un signe de modifications du système responsable de la circulation sanguine.

Partie extérieure

La zone externe devient engourdie avec le déplacement des disques intervertébraux, la névralgie du nerf sciatique. La dernière de ces pathologies se manifeste par des douleurs aggravées lors de la levée de la jambe redressée.

Cuisse intérieure

Les racines sacrées, qui innervent la zone désignée ci-dessus, sont rarement endommagées. Pour cette raison, l'intérieur des cuisses perd sa sensibilité dans des cas isolés.

Le diagnostic est confirmé par la réalisation d'études supplémentaires excluant la pathologie du côlon, du système urinaire.

Diagnostics

Si vous trouvez un engourdissement fréquent, vous devez contacter la clinique. Après avoir recueilli l'anamnèse, le médecin vous prescrira le comportement des études de laboratoire et instrumentales. Dans la liste des plus courantes:

  • analyse biochimique générale du fluide corporel;
  • radiographie;
  • IRM
  • détection de marqueurs tumoraux dans le sang.

La présence de la maladie est déterminée par échographie (évaluation de l'état des organes internes, de la glande thyroïde, des vaisseaux sanguins), scintigraphie des os de la jambe (détection de la tuberculose, du cancer).

Traitement

Le traitement impliqué dans la suppression de la paresthésie est différencié en conservateur et chirurgical.

Le premier type de traitement comprend l’utilisation de médicaments fortifiants, d’AINS (diclofénac) et de vitamines. La restauration du tonus musculaire est réalisée à l'aide de myorelaxants (médicament au baclofène), améliorant ainsi le flux sanguin grâce à l'utilisation de nootropiques (Cavinton).

L’utilisation de produits médicaux, la voie d’administration prescrite (parentérale, orale) varient en fonction de l’état général du patient, de son âge et de la forme de la maladie.

Les méthodes supplémentaires de thérapie sont:

  • appliquer des liniments;
  • Thérapie d'exercice;
  • massage
  • physiothérapie (boue, acupuncture, bains de paraffine).

Les interventions chirurgicales sont effectuées en cas de hernie intervertébrale, de compression nerveuse avec altération des tissus.

Aidez les remèdes populaires

Pour consolider les résultats obtenus, la médecine traditionnelle est impliquée. Parmi les moyens les plus efficaces:

  1. Wraps La peau dans la zone touchée est enduite d'une fine couche de miel, bandée. Le pansement est retiré après 12 h. Le nombre d'interventions est d'au moins 5.
  2. Massages Pour effectuer les manipulations, il est nécessaire de faire une teinture d'ammoniac, alcools de camphre (le rapport des liquides est de 1: 5). Les ingrédients doivent être mélangés, dilués avec 1 l d’eau, laissés dans un endroit sombre pendant 24 à 48 heures, puis frottez doucement le mélange préparé dans les zones non en croissance de la jambe avant de vous coucher.
  3. Compresses. Un bandage de gaze imbibé d'une composition médicale (pour l'obtenir, vous devez verser une bouteille de vodka de 0,5 litre bien remplie de fleurs lilas sur les cintres, laisser tremper pendant 14 jours), à appliquer sur les zones qui perdent leur sensibilité pendant au moins 90 minutes. La durée du traitement est de 2 semaines.

Avant d'utiliser des médicaments alternatifs, vous devez consulter un médecin.

Mesures préventives

Éviter la récurrence de la paresthésie permettra le respect de règles simples. Les traitements pour la prévention des symptômes incluent:

  • exercice régulier (forme physique, natation, exercices du matin, longues marches et jogging), réception d'une douche à contraste;
  • maintenir des modes de vie sains (renoncement à l'alcool, au tabagisme, aux aliments gras, au thé fort, au café);
  • limiter le temps d'utilisation des tablettes, ordinateurs personnels, autres gadgets;
  • respect du travail et du repos (courtes pauses).
  • porter des vêtements confortables (chaussures), ne pas contraindre le mouvement et pour prévenir l'hypothermie.

La forme chronique de la paresthésie entraîne une courbure de la colonne vertébrale, une détérioration générale de l'état du corps, un changement de la démarche et une dépression. Un traitement précoce assurera le soulagement complet des symptômes et maintiendra la santé.

Causes de l'engourdissement des jambes

Un engourdissement des muscles du mollet est un phénomène courant. Une perte de sensibilité survient dans certaines zones de la peau, accompagnée d'engourdissements, de picotements, de sensations de brûlure, de glaciation. Ce symptôme est un symptôme de nombreuses maladies - diabète sucré, ostéochondrose, troubles circulatoires, carences en vitamines (carences en vitamines), terminaisons nerveuses, accès ischémique.

Causes courantes d'engourdissement des jambes

  • Manque d'activité physique;
  • Posture gênante. Provoque une sensation désagréable d'engourdissement des pieds avec des picotements dans les pieds;
  • Violation des racines nerveuses due à l'état pathologique de la colonne vertébrale;
  • Apport insuffisant en cyanocobalamine (vitamine B12), impliquée dans les processus métaboliques des cellules nerveuses, son absence entraîne des modifications douloureuses du tissu nerveux;
  • Le syndrome de Raynaud;
  • Neuropathie;
  • Accident ischémique cérébral;
  • Endartérite oblitérante et autres pathologies des artères;
  • Sclérose en plaques;
  • Maladies tumorales du cerveau;
  • Alcoolisme chronique.

Un engourdissement des muscles du mollet résulte de crampes. Les causes des crises sont les maladies du dos, l'ostéochondrose. Les personnes en surpoids peuvent développer un engourdissement des muscles du mollet.

Engourdissement des mollets des jambes atteintes de diabète sucré

Le diabète sucré est une maladie qui affecte les nerfs et les vaisseaux sanguins des extrémités. Les grands et les petits navires souffrent. La situation est compliquée par le fait que des plaques de cholestérol se déposent sur les parois des artères.

Les problèmes de jambes et de muscles des veaux dans le diabète sucré sont dus au fait que les cellules et les tissus perdent leurs propriétés réparatrices sous l’effet de l’hyperglycémie. Les plus petits vaisseaux sous l'influence d'un taux de sucre élevé sont obstrués par des cristaux de glucose. Les cellules et les tissus reçoivent moins de nutriments et d'oxygène. Ils accumulent des quantités excessives de dioxyde de carbone et de produits métaboliques. Extérieurement, cela se manifeste par de nombreux problèmes de muscles du mollet.

Une glycémie élevée entraîne des lésions nerveuses. Le système nerveux périphérique, qui comprend les nerfs par lesquels la moelle épinière et le cerveau contrôlent les organes internes, est plus touché. Le diabète affecte les systèmes nerveux somatique et autonome. La défaite du système nerveux somatique provoque également une douleur atroce dans les jambes. Les dommages aux nerfs (et aux vaisseaux sanguins) peuvent transformer un diabétique en invalide. La défaite du système nerveux autonome dans le diabète sucré n’est pas moins dangereuse, car elle augmente considérablement le risque d’autres complications, ainsi que la mort subite.

Les dommages progressifs causés aux systèmes nerveux et circulatoire du diabète augmentent le risque de développer une gangrène diabétique. Caractéristiques de cette complication du diabète:

  • Il peut être sec ou humide.
  • Se produit souvent après des blessures aux pieds ou aux doigts.
  • Il y a une grande douleur atroce.
  • La seule façon de traiter la gangrène est une intervention chirurgicale avec amputation du membre.
  • Pendant l'amputation, le tissu malade est excisé au-dessus de la zone touchée le long du tissu sain.

L'engourdissement des muscles des mollets des jambes atteints de diabète sucré nécessite une attention particulière de la part du patient. Cela aidera à maintenir des jambes saines et performantes.

Engourdissement des muscles de la jambe dans la hernie intervertébrale

La hernie intervertébrale et l'ostéochondrose sont une cause grave d'engourdissement des jambes. À la suite d'une hernie intervertébrale, le patient perd la sensibilité d'une certaine région des jambes.

La colonne vertébrale est responsable de presque tous les processus physiologiques. Avec ses maladies, la régulation normale de ces processus est perturbée. Les organes et les membres souffrent. Douleur et engourdissement dans les jambes sont causés par des dommages à la colonne lombaire. L'ampleur et la gravité de la lésion ont une incidence sur la fréquence et la fréquence de la douleur. C'est pourquoi, chez différents patients, la douleur et l'engourdissement des muscles des membres inférieurs sont caractérisés différemment.

La douleur et l'engourdissement résultent du fait que la hernie intervertébrale serre les racines nerveuses. Il y a un engourdissement dans les jambes, une douleur souvent sévère. Les patients sont inquiets de la sensation de faiblesse dans les jambes, de rampement, de chair de poule, décrivent leurs jambes comme "ouatées". La douleur et l'engourdissement augmentent pendant une position assise ou debout prolongée. Les mêmes sensations apparaissent lorsque l'on tousse ou éternue.

Un engourdissement des jambes et des douleurs musculaires surviennent dans l'ostéochondrose. La prévalence de la maladie est moins fréquente. Le mécanisme de développement est le même: en raison du dépôt de sels et des modifications dégénératives des vertèbres, les racines nerveuses sont comprimées. Cela entraîne un changement caractéristique de la sensibilité des membres inférieurs.

Pour déterminer la cause de l'engourdissement de la hernie discale, seul un médecin peut le faire. Si nécessaire, une échographie, une imagerie par résonance magnétique, une radiographie du rachis thoracique et lombaire sont prescrites.

Troubles circulatoires et engourdissements des jambes

Lorsque des troubles circulatoires apparaissent, une sensation d'engourdissement des membres inférieurs. Ceci est associé à une diminution de l'apport sanguin aux muscles des jambes, conduisant à l'accumulation de produits finaux du métabolisme. Le flux sanguin vers les muscles diminue et en raison du rétrécissement des artères.

La violation de la circulation sanguine dans les membres inférieurs entraîne un blocage et une douleur intense dans les muscles du mollet. Les douleurs sont si fortes que le patient est contraint de faire de longues pauses de marche. Nous ne parlons pas d'un effort physique plus fort: la douleur et les symptômes désagréables l'excluent presque complètement. Causes de troubles circulatoires et engourdissements subséquents des jambes:

  • Le tabagisme
  • Longue consommation de boissons alcoolisées.
  • Augmentation du poids corporel.
  • La vieillesse
  • Stress fréquent et prolongé.
  • Le diabète.
  • Prédisposition génétique défavorable.
  • Perturbation du métabolisme des graisses.

Il convient de noter l’effet indésirable d’une endartérite oblitérante sur l’apparition de douleurs et d’un engourdissement des membres inférieurs. L'endartérite oblitérante affecte les deux sexes, les hommes plus souvent. L'âge est un facteur important: après quarante ans, la probabilité que la maladie augmente. L'endartérite oblitérante se développe plus souvent chez les patients fumeurs.

Béribéri et engourdissement des jambes

Une carence en vitamines peut entraîner un engourdissement pathologique des mollets des jambes. La plus grande importance dans le développement est une carence en cyanocobalamine (vitamine B12). Manifestations externes du manque de caractéristique et évident. Les personnes qui refusent la viande et les produits laitiers sont particulièrement susceptibles. Ces produits contiennent de grandes quantités de cette vitamine. Son besoin quotidien est mesuré en microgrammes, qui jouent un rôle crucial dans le métabolisme normal.

La cyanocobalamine favorise le fonctionnement normal du système nerveux et circulatoire. Il favorise la formation normale de globules rouges dont dépend l'apport d'oxygène et de nutriments aux cellules et aux tissus des membres inférieurs. Ces substances sont impliquées dans la synthèse des protéines, des enzymes, sont responsables des processus sur lesquels repose l'apport normal d'oxygène aux tissus et aux cellules.

Un apport insuffisant en vitamine B12 (cyanocobalamine) et en aliments conduit au développement de béribéri spécifiques. Le corps a besoin de quantités microscopiques de cette vitamine, elle peut s'accumuler, mais tôt ou tard avec une nutrition monotone, ses réserves sont épuisées. Les symptômes de l'avitaminose peuvent augmenter comme une avalanche. Une personne court le risque de développer des symptômes de lésions nerveuses. Augmenter la quantité de cette vitamine est également risqué, elle peut développer:

  • Échec cardiovasculaire;
  • Œdème pulmonaire;
  • L'urticaire;
  • La thrombose;
  • Choc anaphylactique.

L'hypervitaminose se développe avec un flux accru de préparations synthétiques à base de cyanocobalamine dans le sang.

Migraine et engourdissement des jambes

La migraine est une cause fréquente d'engourdissement des muscles du mollet. Le mécanisme de développement des maux de tête et des engourdissements concomitants des membres inférieurs n’est pas totalement compris. Les raisons possibles pour le développement de cette pathologie sont:

  • Forte surcharge émotionnelle et physique;
  • Troubles alimentaires persistants;
  • L'usage constant de boissons alcoolisées
  • Fumer;
  • Conditions météorologiques changeantes;
  • Le cycle menstruel chez la femme;
  • Manger des aliments riches en tyramine;
  • Augmentation du niveau d'anxiété chez l'homme.

La migraine augmente le risque d'engourdissement musculaire car cette maladie perturbe le mécanisme de l'innervation. Peut-être le développement de la prétendue aura hémiplégique, lorsque les membres droits ou gauches ne bougent pas.

Maladie de Raynaud et autres pathologies

Parfois, avec la maladie de Raynaud, un engourdissement musculaire peut survenir. Ceci est dû aux changements pathologiques chez les petits vaisseaux. Cet état des artères entraîne le fait que les cellules et les tissus des muscles des membres inférieurs ne reçoivent pas assez d'oxygène, de vitamines, de minéraux et de nutriments. De ce fait, ils apparaissent comme des changements pathologiques caractéristiques.

Avec un AVC ischémique, le risque d'engourdissement musculaire est également élevé. Cela est dû à la violation des structures cérébrales. Il est facile de suspecter un état pathologique avec un accident vasculaire cérébral, une personne perd la sensibilité de la moitié du corps. C'est-à-dire qu'un engourdissement peut survenir dans les membres droits ou gauches. Dans ce cas, vous devez contacter votre médecin immédiatement.

Dans les maladies démyélinisantes, les tissus de la moelle épinière ou du cerveau sont endommagés. Les symptômes sont très variés, un engourdissement des muscles gastro-méningés se produit assez souvent. Seul un neurologue peut déterminer la véritable cause de l'engourdissement des membres inférieurs.

N'essayez pas de réaliser des autodiagnostics, notamment des autotraitements, car ils pourraient avoir des conséquences extrêmement néfastes.

Engourdissement des jambes

Un engourdissement dans les jambes est considéré comme un symptôme assez commun, en particulier chez les personnes d'âge moyen et plus avancé. Dans la plupart des cas, il indique la présence de pathologies graves de la colonne vertébrale.

Il existe un grand nombre de raisons pour lesquelles les jambes, qui sont basées sur une violation de l'apport sanguin aux membres inférieurs, deviennent engourdies. L'une ou l'autre maladie peut également être indiquée par la zone et le côté de la lésion.

Les manifestations cliniques associées au symptôme principal diffèrent en fonction du facteur étiologique, mais le principal d'entre elles est considéré comme une perte de sensibilité, des picotements et une chair de poule. Identifier la cause aidera les méthodes instrumentales de diagnostic. Pour neutraliser la principale caractéristique est souvent des méthodes de traitement assez conservatrices.

Étiologie

L'apparition d'un engourdissement des jambes dans presque tous les cas est due à la présence de problèmes avec la colonne vertébrale. Parfois, ce symptôme se produit sur le fond de causes assez inoffensives, y compris:

  • maintien prolongé d'une position inconfortable du corps, par exemple pendant le sommeil ou en étant assis sur le lieu de travail pendant une longue période. Dans de tels cas, après avoir changé de pose, le malaise disparaît;
  • Effet à long terme sur le corps des basses températures - la réaction du corps à l'hypothermie commence précisément avec les membres inférieurs. Les gens devraient toujours garder leurs pieds au chaud pendant la saison froide;
  • porter des chaussures inconfortables ou extrêmement étroites conduit souvent à un engourdissement des doigts, mais si vous n'arrêtez pas l'influence d'un tel facteur, l'engourdissement se propage dans tout le membre;
  • période de procréation - à ce stade, le volume de liquide dans le corps de la future mère augmente;
  • mode de vie sédentaire ou sédentaire - la principale source du fait que les jambes engourdies au-dessous du genou.

Quant aux causes pathologiques de l'engourdissement des jambes, elles sont beaucoup plus nombreuses. Dans la plupart des cas, l'apparition de ce symptôme est affectée par:

La localisation d'un symptôme similaire aidera à établir plus précisément le facteur étiologique. Ainsi, un engourdissement de la hanche est souvent une manifestation de:

  • hernie lombaire;
  • la formation d'une petite hernie intervertébrale, qui se développe souvent dans le contexte de l'ostéochondrose lombaire;
  • syndrome radiculaire ou sciatique;
  • processus inflammatoire dans le nerf sciatique;
  • Meralgie paresthésique de Bernhardt-Roth ou autres syndromes à effet tunnel;
  • sténose rachidienne due à des modifications dégénératives-dystrophiques.

Si le mollet se raidit, cela peut être dû à:

  • carence dans le corps en vitamines et en éléments essentiels tels que le sodium, le magnésium et le potassium;
  • perturbation du fonctionnement du système nerveux central;
  • manque d'activité physique dans la vie d'une personne;
  • la formation de varices;
  • le développement de thrombophlébite.

Un engourdissement de la jambe gauche est causé par:

L’apparition d’un tel symptôme à la jambe droite s’observe en raison des facteurs suivants:

  • l'évolution d'une forme compliquée d'ostéochondrose, notamment dans la région lombaire;
  • polyneuropathie et autres maux systémiques;
  • thrombose et varices;
  • lombo-chialgie;
  • syndromes post-traumatiques.

Les facteurs qui expliquent pourquoi les jambes deviennent engourdies sous les genoux:

Un engourdissement des jambes au-dessus du genou est observé lorsque:

  • l'avitaminose;
  • charges excessives de l'articulation de la cheville;
  • position inconfortable du corps;
  • l'hypodynamie;
  • nécrose de la tête fémorale;
  • l'obésité;
  • porter des chaussures inconfortables.

Un engourdissement des pieds provoque:

  • hernie intervertébrale;
  • la spondylose;
  • sclérose en plaques;
  • l'athérosclérose;
  • diabète sucré;
  • ostéochondrose;
  • endartérite oblitérante;
  • accident vasculaire cérébral ischémique;
  • La maladie de Raynaud;
  • croissance tumorale;
  • violation de l'apport sanguin au cerveau.

Des facteurs similaires expliquent l’engourdissement des jambes du genou au pied.

Symptomatologie

L'apparition du symptôme principal n'est jamais observée indépendamment, elle s'accompagne d'un nombre assez important d'autres manifestations cliniques. Ainsi, les principaux symptômes d'engourdissement des jambes sont les suivants:

  • violation de la sensibilité - une personne ne peut pas distinguer chaud du froid;
  • sensation de picotement et de chair de poule sur la peau;
  • une douleur aiguë dans la colonne vertébrale, la poitrine et d'autres zones;
  • vertiges sévères et maux de tête intenses;
  • faiblesse et fatigue;
  • démangeaisons et brûlures de la peau;
  • lourdeur dans les jambes;
  • changement de démarche;
  • le bleu de la peau du membre ou de la jambe affecté;
  • crises convulsives;
  • douleur la nuit.

Ce sont ces symptômes qui constituent la base du tableau clinique, mais ils peuvent différer selon l’engourdissement des jambes.

Diagnostics

En cas de premiers symptômes, il est nécessaire de demander dès que possible l'aide d'un vertébrologue, d'un thérapeute ou d'un neurologue qui sait quoi faire avec un engourdissement dans les jambes, de diagnostiquer et de prescrire les tactiques thérapeutiques les plus efficaces.

Tout d'abord, le médecin a besoin de:

  • étudier l'histoire de la maladie et l'histoire de la vie du patient, ce qui indiquera certaines raisons de l'apparition du principal symptôme déplaisant
  • procéder à un examen physique détaillé, nécessaire pour étudier l'état de la peau et des jambes, ainsi que pour identifier le foyer d'engourdissement;
  • Interrogez soigneusement le patient pour comprendre quels symptômes, combien de temps et avec quelle intensité.

Les examens instrumentaux suivants aideront à identifier avec précision la cause première de l’engourdissement de la jambe de la hanche au genou, ainsi que d’autres localisations:

  • dopplerographie vasculaire - pour la détection de pathologies des artères ou des vaisseaux;
  • CT et IRM - pour détecter les fractures cachées et les modifications de la structure de la colonne vertébrale;
  • électromyographie;
  • EEG et résonance nucléaire magnétique - pour déterminer l'emplacement exact du nerf touché et diagnostiquer les maladies du système nerveux central;
  • Échographie et radiographie avec l'utilisation d'un agent de contraste.

Parmi les tests de laboratoire, seul un test sanguin général a une valeur diagnostique, qui peut indiquer la présence d'une anémie.

Traitement

L'élimination du symptôme principal vise toujours à éliminer la cause de l'engourdissement des jambes, décelé lors des activités de diagnostic, et seul un médecin peut le prescrire, individuellement pour chaque patient.

Le schéma de traitement pour les patients comprend dans la plupart des cas:

  • prendre des drogues;
  • thérapie manuelle;
  • la mise en place d'exercices de gymnastique, compilés par le médecin traitant;
  • physiothérapie;
  • méthodes de médecine alternative.

La pharmacothérapie implique l’utilisation de:

  • les anti-inflammatoires stéroïdiens et non stéroïdiens;
  • chondroprotecteurs et relaxants musculaires;
  • analgésiques et antispasmodiques;
  • complexes de vitamines et minéraux.

La thérapie physique vise à mettre en œuvre:

  • électrophorèse et phonophorèse;
  • rayonnement laser de faible intensité;
  • Hirudothérapie;
  • acupuncture;
  • pierres de massage thérapeutique;
  • moxothérapie;
  • thérapie magnétique, ainsi que les effets des ultrasons et des microcourants.

Ces techniques déclenchent des processus de régénération, ont un effet biostimulant et améliorent l'apport sanguin dans la zone touchée.

De bons résultats peuvent être obtenus en utilisant des recettes de médecine alternative, mais cela ne peut être fait qu'après approbation du médecin traitant. Les méthodes les plus efficaces d'une telle thérapie sont:

  • miel - il est utilisé pour les enveloppements;
  • alcool - il faut frotter la zone dans laquelle un engourdissement est ressenti;
  • toute graisse additionnée de sucre - le mélange est appliqué sous forme de pommade;
  • vodka et lilas - la teinture est nécessaire pour les compresses.

La durée de ce traitement ne devrait pas être inférieure à deux semaines.

Quant à l’intervention chirurgicale, elle n’est effectuée qu’en fonction d’indications individuelles.

Ignorer les symptômes et l’absence de traitement peut entraîner des troubles circulatoires ou une gangrène partielle des membres inférieurs.

Prévention

Il n'y a pas de mesures préventives spécifiques pour l'engourdissement des jambes, les gens devraient suivre les règles générales:

  • abandonner complètement la dépendance;
  • réduire la consommation de sel;
  • plus souvent en plein air;
  • Enrichissez le régime avec des fruits et légumes frais, ainsi que des ingrédients riches en calcium, potassium, magnésium, fer et vitamines;
  • minimiser le port de talons;
  • contrôler le poids corporel;
  • mener une vie modérément active;
  • plusieurs fois par an pour subir un examen clinique complet, afin de détecter rapidement ces maladies, dont le symptôme est un engourdissement des membres inférieurs.

L'engourdissement des jambes n'aura un résultat favorable que si un traitement complet et opportun est instauré.

Pourquoi les muscles du mollet et les méthodes de traitement deviennent engourdis

Si les mollets deviennent engourdis, il est souvent associé à des processus pathologiques du système musculo-squelettique, des maladies de la circulation sanguine, un dysfonctionnement des organes internes et d'autres causes. Un engourdissement peut s'accompagner d'une sensation de brûlure, d'une fièvre localisée, d'une douleur ou d'un refroidissement de la peau. Si de tels symptômes apparaissent systématiquement, vous devez absolument consulter un médecin et commencer un traitement en temps opportun.

Causes de l'engourdissement des jambes

Un engourdissement provoque des maladies et des conditions physiologiques du corps. Le premier groupe comprend:

  • Pathologie de la colonne vertébrale. La scoliose, l'ostéochondrose, le développement de la hernie intervertébrale et d'autres maladies graves qui affectent les terminaisons nerveuses.
  • Varices. La maladie est caractérisée par un cours sévère, il y a souvent des convulsions la nuit, le bas de la jambe devient engourdi, il fait mal et gonfle.
  • Nerf pincé - souvent présent dans la région sacrale chez les personnes ayant un poids corporel excessif.
  • Blessure fréquente de l'articulation du genou, de la hanche et de la jambe.
  • Pathologie rhumatoïde.
  • Le diabète.
  • L'arthrite
  • Conditions pathologiques du système vasculaire, entraînant une perturbation du flux sanguin et de la lymphe.

La raison la plus anodine - la personne a servi sa jambe. Dans ce cas, une sensation de brûlure, des picotements, comme avec les aiguilles, qui passe en 5 à 10 minutes est notée sur tout le dos de la jambe.

En plus des muscles du mollet et des pieds, les doigts des membres inférieurs peuvent être engourdis. La cause peut être le diabète, la migraine, la sclérose, les pathologies du système musculo-squelettique et divers troubles du système nerveux.

L'engourdissement des doigts peut être accompagné d'une faiblesse, les jambes deviennent froides, il peut y avoir des convulsions qui passent après quelques minutes.

Souvent, un engourdissement survient chez les personnes obèses qui mènent une vie sédentaire et, inversement, chez les supporters sportifs, s’ils répartissent la charge de manière inégale et surtendent fortement les muscles et les ligaments.

Les autres causes possibles sont:

  • Faibles niveaux de vitamine B12. L'élément est responsable du fonctionnement normal du système nerveux. Avec sa carence développe une forte irritabilité, des convulsions.
  • Les situations stressantes peuvent également déclencher des engourdissements. Il est surtout observé avec l'hyperventilation, caractérisée par une respiration superficielle fréquente.

Un engourdissement est presque toujours accompagné de chair de poule (paresthésie).

Que faire si les veaux deviennent engourdis

Si ces symptômes apparaissent plus souvent 3 fois par semaine, vous devez être vigilant et vous devez absolument consulter un médecin. La paresthésie est considérée comme l'un des principaux signes du diabète, de la migraine, des troubles nerveux, des maladies de la colonne vertébrale, de la sclérose en plaques, des troubles circulatoires et d'un manque d'éléments importants dans le corps.

Le traitement tactique est basé sur les résultats d'un examen complet du patient.

Lorsque le nerf est pincé, les médicaments, la thérapie manuelle et, dans les cas graves, la chirurgie sont indiqués. Si les varices sont la cause de l'engourdissement, on prescrit au patient des médicaments pour normaliser le flux sanguin et prévenir la thrombose. Recommandez de charger moins de membres et d’utiliser des sous-vêtements de compression.

Les principales méthodes de traitement de la paresthésie sont les médicaments, la physiothérapie, les exercices thérapeutiques, la chirurgie et la réflexologie.

S'il n'y a pas de contre-indications, avec l'approbation d'un médecin, il est permis d'appliquer des recettes de médecine traditionnelle.

Après le traitement, le patient doit maintenir un mode de vie sain, renoncer à l'alcool et au tabac, faire du sport dans des limites raisonnables, bien manger et traiter rapidement les maladies.

Traitement médicamenteux

Selon la cause et la gravité de la paresthésie, des médicaments anti-inflammatoires stéroïdiens et non stéroïdiens, des chondroprotecteurs, des complexes vitaminiques et des analgésiques sont prescrits.

Le traitement médicamenteux a pour objectif de réduire l'apparition de convulsions, de sensations de brûlure et d'engourdissements des extrémités situées au-dessus et au-dessous du genou, au niveau des doigts et des orteils.

Si une violation du flux sanguin est détectée, des thrombolytiques, des anticoagulants et d'autres moyens sont prescrits au patient afin de fluidifier le sang et de prévenir la formation de caillots sanguins.

La paresthésie, les pilules, les gels et les pommades sont prescrits. Le plus souvent, ils ont recours à l'injection, en particulier en cas de terminaison nerveuse dans les pathologies de la colonne vertébrale et les troubles de l'activité nerveuse.

Tous les médicaments sont prescrits par un médecin, il calcule la dose optimale et la fréquence de prise du médicament. L'utilisation indépendante des fonds ne peut pas être, car ils ont des contre-indications et des effets secondaires.

Remèdes populaires

Pour le traitement de la paresthésie des jambes, la médecine traditionnelle propose des recettes intéressantes, réputées pour leur efficacité et testées depuis longtemps:

  • Fil de laine. Aide avec un engourdissement des doigts, il doit être attaché à la main ou à la cheville.
  • Pommade maison. Une cuillère à soupe de sel est dissoute dans 50 ml d'ammoniac et 10 ml d'alcool de camphre. Ingrédients à mélanger et frotter dans la zone des articulations avec un engourdissement.
  • Ledum roseum - un remède efficace contre la paresthésie des doigts et des orteils. Pour préparer l'infusion, verser le rapport vinaigre de cidre de pomme dans un rapport de 1/3 et infuser pendant une semaine. Après le mélange est frotté dans les doigts 3 fois par jour jusqu'à la récupération.

N'oubliez pas de vitamines, le corps devrait être une quantité suffisante de l'élément B12 et de la vitamine A. Par conséquent, le régime devrait inclure des produits à base de viande, des œufs, des légumes, des fruits et des légumes verts.

“L'enfer est l'enfer”, comment traiter l'engourdissement des pieds, des mollets et des doigts?

Cela inclut la présence de hernie et d'ostéochondrose intervertébrale, de diabète, de troubles circulatoires, de carences en vitamines, de compression et de lésions des terminaisons nerveuses, de migraines et d'attaques ischémiques.

Avec des engourdissements fréquents et réguliers, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Surtout s'ils s'accompagnent d'autres symptômes: douleur, troubles de la coordination, faiblesse générale et musculaire, incapacité de bouger un membre, troubles de la vue ou de la parole.

Ce qui conduit le plus souvent à un engourdissement des jambes

Causes d'engourdissement dans les jambes:

  • Manque d'exercice régulier
  • Posture gênante qui provoque un engourdissement avec des picotements. Ces sentiments disparaissent après avoir changé de position
  • Pincement des racines nerveuses à la suite de maladies de la colonne vertébrale
  • Carence en vitamine B12, qui participe activement au métabolisme des cellules nerveuses
  • Maladies artérielles, telles que le syndrome de Raynaud
  • Neuropathie
  • AVC ischémique
  • Les maladies des vaisseaux artériels, par exemple l'endartérite oblitérante. La progression de cette maladie mène à la gangrène
  • Sclérose en plaques
  • Tumeurs cérébrales
  • Alcoolisme

Engourdissement des pieds

La sensation d'engourdissement dans les pieds est assez fréquente chez les personnes d'âge moyen. Fondamentalement, ses causes sont des pathologies du système musculo-squelettique. Mais il existe d'autres facteurs qui entraînent un engourdissement: diabète, maladies des veines, fractures et fractures osseuses.

Dans la plupart des cas, les pieds deviennent engourdis à cause du développement de l'ostéochondrose ou de la hernie vertébrale. Ces maladies provoquent des racines nerveuses pincées, ce qui entraîne des spasmes tissulaires.

L'éperon de talon provoque souvent un engourdissement des pieds en raison de la compression des terminaisons nerveuses.

Les microtrombes des veines du pied ou de la jambe, généralement accompagnées de cyanose et d'œdème, conduisent également souvent à une paresthésie.

Un engourdissement dans le pied est un symptôme dangereux, souvent après que la douleur apparaisse et il devient de plus en plus problématique de se déplacer. Il y a un risque de perte de mouvement.

Engourdissement des muscles du mollet

L'engourdissement des muscles du mollet est souvent accompagné de crampes. Cela est généralement causé par un mal de dos: blessures anciennes, courbure de la colonne vertébrale.

Le pincement des terminaisons nerveuses dans la région sacrale est un phénomène fréquent chez les personnes en surpoids.

Une charge élevée à la base de la colonne vertébrale entraîne un gonflement des jambes, leur pire apport de sang. En outre, les veaux peuvent souffrir des mauvaises chaussures.

Les varices, les thromboses veineuses sont également une cause fréquente d’engourdissements et de douleurs chez les mollets.

Engourdissement des orteils

Les troubles pathologiques entraînant une détérioration des vaisseaux sanguins qui alimentent le sang en pieds et en nerfs deviennent souvent engourdis au niveau des orteils.

Divers facteurs peuvent entraîner un engourdissement: troubles métaboliques, radiculonévrite, ostéochondrose, tuberculose rachidienne, oncologie, lorsqu'une tumeur exerce une pression à l'intérieur et à l'extérieur de la moelle épinière.

Si la cause de l'inconfort est l'ostéochondrose, accompagnée d'un processus de rétrécissement des fissures intervertébrales, il existe un risque d'immobilisation.

Savez-vous ce qu'est l'hygroma de l'articulation du poignet et comment la traiter? Lisez également dans notre communiqué sur les maladies - qu'est-ce que le miopati et comment le traiter - sur ce lien.

La vitesse de ce processus est différente et dépend du degré d'endommagement de la colonne vertébrale. Un engourdissement des doigts peut également être un signe d'anomalie des artères, du syndrome du tunnel, de la sciatique, des engelures ou de la microstroke.

Mesures thérapeutiques

La première chose avec un sentiment d’engourdissement sans cesse croissant doit être rappelée quand et où elle a été découverte, si elle était accompagnée de blessures, d’un changement de drogue.

Faites attention à l'endroit, à la durée de l'engourdissement, à la perte totale de sensibilité, à l'heure et aux conditions dans lesquelles l'engourdissement se produit.

Vous devez également immédiatement abandonner les chaussures inconfortables, éviter un entraînement intensif, si elles entraînent un engourdissement.

Se débarrasser de l'excès de poids, refuser de s'asseoir pendant longtemps dans une position inconfortable, comme un pied sur une jambe, aura un effet positif. porter des bas de compression, massage. Vous devriez également garder vos pieds au chaud et éliminer l'usage de l'alcool.

Il est extrêmement important de consulter des experts: neurologue, orthopédiste, rachis, cardiologue, phlébologue.

La première étape consiste à déterminer la cause de l'inconfort. Pour ce faire, passez une radiographie de la colonne vertébrale, le plus souvent l'échographie lombaire, échographie de la colonne vertébrale, Doppler des vaisseaux des jambes, IRM, vérifiez le niveau de teneur en sucre.

Après toutes les procédures effectuées, un diagnostic est établi, par exemple une dorsopathie de la colonne lombaire, puis un traitement est prescrit sur la base du diagnostic.

Les engourdissements des pieds sont traités à l'aide de la physiothérapie, de la thérapie au laser, de la cryothérapie, de la physiothérapie, de diverses procédures manuelles et de la thérapie réflexe.

Toutes sortes de massages, traitements au Darsonval, électrophorèse à l'acide nicotinique apportent un soulagement considérable.

Prescrire des médicaments pour réduire la viscosité du sang et stimuler la circulation sanguine. La durée du traitement varie en moyenne d'une semaine à deux mois, en fonction de la gravité de la maladie.

Comment traiter avec l'unité

Il existe des règles générales pour traiter l'engourdissement:

  • Une activité sportive modérée et régulière, la marche, le vélo, la natation aideront à développer et à bien charger la colonne vertébrale et à augmenter la circulation sanguine dans les membres.
  • Vous devez renoncer à l'alcool, à la nicotine, à la caféine et au thé fort, car ils provoquent un vasospasme.
  • Il est nécessaire d'équilibrer l'utilisation de vitamines et d'oligo-éléments, notamment de fer. Par conséquent, le régime devrait inclure les grains germés, le sarrasin et l'avoine.
  • Bonne aide pour normaliser les bains de contraste de circulation sanguine deux fois par jour. Les pieds alternativement pendant une demi-minute maintenus dans de l'eau froide et chaude, faisant un changement de température 5 fois, puis réchauffés.
  • Essayez d'éviter l'hypothermie.
  • Les emballages de miel aident beaucoup: étalez une fine couche de miel sur les lieux nesmeyuschie, enveloppez un tissu naturel et conservez-le toute la nuit. Se laver le matin. Quatre procédures suffisent généralement.

En général, un mode de vie sain, la mobilité, une alimentation équilibrée et un régime quotidien aideront à préserver l’immunité, le tonus musculaire et une bonne circulation sanguine. Mais si l'engourdissement persiste, vous devriez contacter un spécialiste et ne risquez pas, l'auto-guérison.

Engourdissement des jambes

Un engourdissement dans les jambes est une sensation d'inconfort résultant d'un trouble de la sensibilité. Souvent, cette sensation est accompagnée d'une sensation de brûlure, de picotement, de la chair de poule, et également d'une sensation de fraîcheur dans les membres. Ce symptôme apparaît en cas de problème de passage d'impulsions nerveuses vers le cerveau, d'altération de la perméabilité des vaisseaux des membres inférieurs.

Code CIM-10

Causes de l'engourdissement des jambes

Il existe plusieurs causes d'engourdissement dans les jambes:

  • Les maladies de la colonne vertébrale deviennent souvent un facteur d'engourdissement. C'est souvent le signe du développement de l'ostéochondrose dans la région lombo-sacrée. La compression des terminaisons des récepteurs nerveux entraîne une compression involontaire des tissus;
  • Pathologies systémiques - par exemple, diabète, tumeurs diverses, etc.
  • Le syndrome dit de tunnel - son développement (sensation de brûlure avec engourdissement dans les jambes) se produit généralement chez les personnes qui sont constamment engagées dans un travail monotone;
  • Sclérose en plaques, dans laquelle les membranes des neurones sont détruites;
  • Problèmes circulatoires (avec le syndrome de Raynaud) - dans ce cas, un engourdissement survient lors de crises convulsives et est associé à une douleur aiguë;
  • Arthrite, dans laquelle, en raison de la déformation des articulations, les terminaisons nerveuses sont comprimées, ce qui entraîne une perte de sensibilité.
  • Grossesse, en raison de changements survenant dans le corps d'une femme au cours de cette période. Un état d'engourdissement peut apparaître en raison de la présence d'un excès de liquide dans le corps. Si cette condition est rare, le traitement n'est pas nécessaire.

Si les jambes sont engourdies rarement et de manière non systématique, le problème peut être prolongé: trouver le corps dans une mauvaise position, carence en vitamine B12 ou en micro-éléments dans le corps et, en outre, abus de stupéfiants ou d'alcool.

Symptômes d'engourdissement dans les jambes

En cas d’engourdissement des jambes, il se produit souvent d’autres sensations désagréables résultant d’une violation de leur sensibilité, telles que douleur, fourmillements et sensation de brûlure. Si l'engourdissement est causé par un accident vasculaire cérébral, des troubles de la parole et du mouvement peuvent également survenir.

La durée de cette affection dépend de sa cause. Si cela résulte d'une position inconfortable du corps, l'engourdissement passera très vite. Si la maladie est chronique, c'est un signe de troubles nerveux dus à certaines maladies. En cas de sensation d'engourdissement au niveau de l'aine, de troubles de l'intestin et de la vessie, ou en cas de symptômes de paralysie, d'assombrissement de la conscience, de troubles de la parole, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Parmi les symptômes qui accompagnent cette condition:

  • Se sentir anxieux.
  • Démangeaisons, picotements et brûlures.
  • Douleur dans la région lombaire.
  • Besoin fréquent d'uriner.
  • Le fourmillement ou l'engourdissement dans la jambe augmente en marchant
  • Crampes musculaires.
  • Douleur dans le cou et d'autres parties du corps.
  • L'apparition d'une éruption cutanée.
  • Augmentation de la sensibilité à tout contact.

Un engourdissement des membres associé à certains des autres signes énumérés ci-dessous peut être le symptôme d'une maladie grave. Ces signes sont les suivants:

  • Courte perte de conscience ou de léthargie;
  • Difficulté à respirer ou à voir;
  • Difficulté à marcher;
  • Défécation ou miction involontaire;
  • Des vertiges;
  • Engourdissement du cou, de la tête et du dos;
  • Problèmes d'élocution;
  • Sensation de faiblesse générale;
  • Paralysie

Engourdissement des orteils

L'engourdissement des orteils peut être dû à diverses causes. Par exemple, cela peut être dû à une radiculonévrite ou à des troubles associés au processus métabolique. En outre, cette affection peut provoquer une ostéochondrose vertébrale, à la suite de laquelle les fissures intervertébrales sont rétrécies. En outre, l'apparition de cette sensation peut être affectée par la tuberculose vertébrale, des troubles vasculaires, dans certains cas - le développement d'un cancer.

La pathologie cancéreuse peut provoquer un engourdissement des doigts, car une tumeur se développe à l'intérieur ou à l'extérieur de la moelle épinière, provoquant une pression qui à son tour provoque un état d'engourdissement. Ce processus ne peut priver une personne de la capacité de marcher, mais si une tumeur se développe dans les membres inférieurs, ce risque sera très élevé.

Engourdissement des bras et des jambes

Si vous ressentez un engourdissement simultané des jambes et des bras, cela peut être une manifestation d'une pathologie très grave. Ceci est généralement associé à des troubles du travail du système cardiovasculaire, ainsi qu'à des troubles orthopédiques ou neurologiques.

Si cette affection est associée au système cardiovasculaire, le problème peut alors constituer une violation du processus de circulation sanguine dans une certaine zone du corps. Une telle situation peut être due à une thrombose des veines profondes des membres inférieurs (TVP), à une thromboangiite oblitérante, à des engelures, au syndrome de Raynaud, à une malformation artérioveineuse ou à une maladie artérielle périphérique.

Des engourdissements sont parfois dus à des troubles orthopédiques - dans ce cas, même les problèmes les plus mineurs peuvent déclencher le développement de cette affection. Un engourdissement peut survenir suite à une fracture osseuse, à un coup de fouet cervical dans la région cervicale, au syndrome du canal carpien, à une hernie intervertébrale, à l'ostéoporose et au nerf tunnel pincé.

Engourdissement de la jambe gauche

La jambe gauche peut devenir engourdie pour des raisons très graves, telles que ostéochondrose, mauvaise circulation sanguine, hernie intervertébrale, migraine, carence prolongée en vitamines (en particulier les vitamines du groupe B), ainsi qu'en minéraux et en magnésium, diabète, ischémie, lésions nerveuses polyarthrite rhumatoïde (ou autre maladie dans laquelle les articulations sont déformées), clampage nerveux au niveau de l'aine.

Un engourdissement de la jambe gauche peut également indiquer la présence d'un cancer ou d'une sclérose en plaques. Par conséquent, si vous ressentez assez souvent cette sensation, vous devez examiner attentivement ce symptôme et consulter un médecin.

Engourdissement de la jambe droite

Un engourdissement de la jambe droite peut survenir en raison de divers facteurs provoquant une violation de la circulation sanguine ou une innervation. L'engourdissement peut, comme tout le pied, ainsi que ses différentes zones: la cuisse, la partie située au-dessous / au-dessus du genou, le pied, le talon, les orteils. Vous pouvez trouver la cause, en fonction de l'intensité de la douleur et des autres symptômes.

Dans environ 90% des cas, cette pathologie se développe en raison d'une ostéochondrose spinale compliquée (dans la région lombaire), en raison de laquelle les terminaisons nerveuses sont irritées et les syndromes neurologiques se développent. Il peut également être dû à des maladies vasculaires (thrombose, varices), à des pathologies systémiques (polyneuropathie), à ​​une ischialgie lombaire ou à des syndromes post-traumatiques.

Pendant la grossesse, les jambes peuvent devenir engourdies en raison de la charge accrue dans la colonne vertébrale, ainsi que de la pression de l'utérus qui s'est développée, ce qui piège les terminaisons nerveuses.

Engourdissement des pieds

L'engourdissement du pied se produit en raison de la flexion des vaisseaux sanguins ou des terminaisons nerveuses, à cause de laquelle la sensibilité dans cette zone disparaît partiellement ou complètement. Il se développe généralement à la suite de troubles circulatoires ou de maladies associées au système musculo-squelettique. La cause peut être un cancer. Un symptôme concomitant est une piqûre ou une douleur au pied faible.

Engourdissement de la cuisse

Si la partie fémorale de la jambe est engourdie, la sensibilité disparaît du genou à l'aine. Les symptômes sont paroxystiques et surviennent après une position assise prolongée, ainsi que la marche ou le sommeil; en cas de pression de la cuisse sur le ventre.

Le plus souvent, lorsqu'un état similaire est diagnostiqué:

  • Hernie lombaire ou saillie du disque intervertébral, qui se développe en raison d'une ostéochondrose lombaire;
  • Syndrome radiculaire (sciatique);
  • Inflammation du nerf sciatique (sciatique);
  • Meralgie paresthésique de Bernhardt-Roth ou autres syndromes à effet tunnel;
  • Sténose de la colonne vertébrale, en développement en raison de troubles dystrophiques dégénératifs.

Faiblesse et engourdissement dans les jambes

En même temps qu'un engourdissement, une faiblesse des jambes peut également se produire - cela entrave la fonction motrice, réduit la force musculaire et rend également le membre insensible. Cette condition n'est pas une pathologie indépendante, mais peut être un symptôme d'autres maladies.

Engourdissement des jambes au genou

Les jambes situées au-dessous du genou sont généralement engourdies en raison d'un mode de vie sédentaire / sédentaire, car elles provoquent l'apparition d'anomalies des vaisseaux sanguins et des racines nerveuses qui innervent les jambes.

Cette condition est souvent observée chez les personnes du groupe d'âge actif. Il est accompagné d'une sensation de picotement dans la zone engourdie. De plus, dans certains cas, ces symptômes peuvent survenir:

  • sensation de brûlure dans la zone d'engourdissement;
  • la peau perd sa sensibilité;
  • il y a froid dans les jambes.

Douleur au bas du dos et engourdissement des jambes

Douleur dans le bas du dos, qui se manifeste dans les jambes - il s'agit d'un signe typique du développement d'une lumboischalgie, résultant d'une hypothermie ou d'un effort physique intense inhabituel pour le corps. Des symptômes similaires sont également observés dans le cas de la sciatique, conséquence d'une ostéochondrose, d'une anomalie congénitale ou d'une anomalie dans la formation du squelette osseux. Le tissu osseux tentaculaire déforme le tissu adjacent, ce qui provoque une douleur intense. L'inflammation se développe à la suite d'un traumatisme pathologique des racines nerveuses dû à une hernie intervertébrale.

Engourdissement des jambes la nuit et après le sommeil

Pendant le sommeil, nous prenons une position horizontale dans laquelle les muscles du corps se détendent, mais cette posture est dangereuse car la circulation sanguine dans les vaisseaux des membres inférieurs peut s’affaiblir.

Etant donné que dans cette position, la circulation sanguine nécessaire n’est pas effectuée, la nutrition des tissus des membres inférieurs se détériore, ce qui provoque une douleur accompagnée de picotements et peut-être même l’apparition de crampes.

Si l’engourdissement disparaît après un changement de posture, il n’ya aucune raison de craindre l’anxiété, mais s’il s’agit d’un symptôme permanent qui perturbe également le sommeil et s’accompagne de crampes et de douleurs, c’est la preuve d’une perturbation du corps. Dans ce cas, vous devriez consulter un médecin pour obtenir un examen des organes internes - la colonne vertébrale, les vaisseaux sanguins et le cœur.

Crampes et engourdissements des jambes

Crampe est une contraction réflexive des muscles, dans laquelle il y a une douleur aiguë et aiguë. Ce phénomène peut être unique ou périodique (selon la raison qui a été causée). Il existe de nombreux facteurs provocateurs, parmi lesquels la fatigue musculaire, le stress, l'hypothermie, la carence en calcium, les pieds plats, le jeûne prolongé, les varices. Une crampe avec engourdissement peut également se produire dans un rêve - en raison d'une mauvaise posture pendant le sommeil.

Engourdissement des jambes en marchant

Un engourdissement des jambes lors de la marche est un symptôme de l'athérosclérose ou de l'artériosclérose.

Vertiges et engourdissements des jambes

Des étourdissements et des engourdissements dans les jambes peuvent survenir lors d’une AIT (attaque ischémique transitoire). Cela se produit à cause d'un caillot sanguin qui obstrue pendant quelque temps le vaisseau cérébral. Cela se produit parce que les plaques de cholestérol, signes anatomiques pathologiques de l’athérosclérose, rétrécissent la lumière. Ces attaques surviennent constamment et s'accompagnent des symptômes suivants: engourdissement du visage et / ou du bras (généralement d'un côté), faiblesse générale, ralentissement du discours et apparition d'une «double vision». L'ensemble des fonctionnalités dépendra du navire bloqué.

Engourdissement des mollets

En cas de manque de sodium, de magnésium, de vitamine D et de potassium dans le sang, la conductivité des impulsions par les récepteurs nerveux sera réduite au minimum. L'absence de ces substances ne permet pas au système nerveux central et aux vaisseaux sanguins de fonctionner pleinement.

Les mollets peuvent également devenir engourdis en raison de problèmes circulatoires dans les muscles des jambes. Pour la circulation sanguine normale nécessite une contraction musculaire complète. Des problèmes avec ce processus peuvent survenir en raison des facteurs suivants:

  • Mode de vie sédentaire;
  • Changements liés à l'âge;
  • Le développement des varices;
  • Thrombophlébite.

En raison de l'un de ces facteurs, le flux sanguin est perturbé - le sang commence à stagner, ce qui provoque une sensation d'engourdissement des mollets, ainsi que des crampes.

Engourdissement de la jambe avec hernie

Dans le cas d'une hernie vertébrale, les jambes deviennent engourdies à cause de la pression exercée par la hernie sur les terminaisons nerveuses - c'est la cause la plus courante du développement de cette affection. Il existe également une autre option pour le développement de l'engourdissement - la hernie intervertébrale provoque un spasme involontaire dans les muscles des jambes. En conséquence, ils sont surmenés, ce qui provoque une sensation d'engourdissement. Dans ce cas, la personne ressent habituellement des picotements, la chair de poule, des crampes douloureuses ou des crampes.

Engourdissement du diabète

En cas de diabète, les jambes deviennent engourdies à la suite de lésions des fibres nerveuses et des récepteurs, d'une circulation sanguine altérée et d'un passage impulsif réduit à travers les terminaisons nerveuses. En conséquence, la sensibilité, ainsi que la fonction régénératrice et régénératrice des tissus dans cette zone est réduite.

Les manifestations comprennent des sensations inconfortables dans les jambes, une chair de poule et des picotements, une sensation de brûlure, une douleur et un engourdissement. Dans certains cas, il se produit une sensation de froid ou, au contraire, le pied ou le pied entier commence à cuire. Fondamentalement, cette maladie évolue au cours de plusieurs années, mais il existe également des cas de développement très rapide de cette maladie lors du diabète - ceci se produit dans quelques mois.

Engourdissement des pieds avec sciatique

La sciatique est une maladie dont le symptôme est une douleur dans la région du nerf sciatique. L'apparition de ce symptôme est due au fait que les récepteurs nerveux de la moelle épinière, situés dans la région lombaire, commencent à se comprimer. Un engourdissement survient généralement du côté de l'inflammation ou du pincement du nerf. Il apparaît principalement dans la zone du pied et sur la surface latérale du tibia.

Engourdissement des pieds avec varices

Un engourdissement dû à la varicosité est un spasme musculaire qui apparaît dans un état détendu (généralement la nuit, provoquant une excitation). La raison en est que la personne est debout trop longtemps. Les personnes qui passent beaucoup de temps en position assise souffrent moins d'engourdissements aux jambes avec des varices.

Engourdissement des jambes pendant la grossesse

Pendant la grossesse, les jambes sont souvent engourdies, de sorte que la plupart des femmes ne prêtent pas une attention particulière à ces symptômes. Mais il convient de garder à l’esprit que, bien qu’il existe certaines différences, les causes de cette sensation sont similaires à l’apparition de ce symptôme chez d’autres groupes de patients. Par conséquent, si un engourdissement survient fréquemment et s’accompagne d’autres manifestations, la future mère doit consulter un médecin.

Complications et conséquences

Un engourdissement des jambes peut causer divers problèmes, allant des troubles circulatoires à la gangrène partielle. Tout dépend de la cause de cette maladie. Dans tous les cas, quels que soient les facteurs provoquants, si l’engourdissement est un symptôme fréquent, cela signifie que le fonctionnement des vaisseaux et la circulation du sang dans les jambes posent des problèmes. Ce fait signale la présence d'une maladie grave. Vous devez donc être examiné pour identifier la pathologie et éviter le développement de conséquences dangereuses.

Diagnostic de l'engourdissement de la jambe

Lors de la première visite, le médecin découvre auprès du patient les symptômes apparaissant lors de l’engourdissement, la fréquence et le moment de son apparition. Cela aide à déterminer la nature ultérieure du diagnostic - si des analyses sont nécessaires, si des diagnostics instrumentaux supplémentaires, etc. sont nécessaires.

Des analyses

Une numération globulaire générale peut être prescrite, ainsi que le contenu en lipoprotéines, triglycérides et cholestérol dans le sang. Des études sont menées pour déterminer la composition totale et biochimique du sang, ainsi que les taux de glucose. Si les médecins soupçonnent de l'arthrite, un test d'urine peut être prescrit.

Diagnostics instrumentaux

Il est possible d'identifier la cause de l'engourdissement des jambes en utilisant les méthodes de diagnostic instrumental:

  • radiographie de la colonne vertébrale;
  • tomodensitométrie et IRM;
  • procédure d'électromyographie;
  • Échographie.

Pour déterminer l’état des vaisseaux présentant un engourdissement des jambes, on utilise des méthodes de balayage duplex ou d’angiographie. Ils vous permettent d'identifier des maladies telles que l'athérosclérose ou l'insuffisance artérielle / veineuse chronique, la maladie de Raynaud et l'artériosclérose.

Plus D'Articles Sur Les Pieds