Champignon

Maux de dos de la cuisse: causes et traitement

Souvent, le cours de la vie mesuré est interrompu par une inflammation soudaine. La douleur se pose et ne va pas disparaître. Voyons ce qu'il faut faire dans ce cas.

De la douleur aidera massage, onguents thermiques à base de plantes, d'autres médicaments, mais la douleur reviendra lorsque vous êtes fatigué de répéter ces procédures. Il est plus facile de trouver la cause de la pathologie et de s'en débarrasser.

Ne cherchez pas les symptômes de la maladie. Contactez votre médecin, en recueillant les informations qui vous attendent, demandez-leur ce que vous pourriez demander.

Après avoir découvert la cause de la douleur à l’arrière de la cuisse, déterminez (avec l’aide du médecin traitant, bien sûr) la méthode de délivrance.

La manifestation de la douleur: comment, pourquoi, quand

Lors de la collecte d'informations sur la douleur à la hanche, jetez un coup d'œil à la cause.

Une cause commune est l'exercice à long terme. Le moyen de lutter contre la douleur est simple: pour détendre les muscles, il est possible de masser les hanches. Si les charges permanentes cessent pendant un moment, la douleur peut revenir: les dégâts sont importants, la surface de la cuisse doit être traitée.

Les sentiments douloureux d'un autre personnage provoquent une raideur matinale, un sentiment d'incapacité de bouger. Se lever à la fois régulièrement et brusquement, de façon inattendue, ont le caractère:

  1. Inflammatoire (aigu): la douleur survient comme lors d'une inflammation;
  2. Chronique - l'arrière de la cuisse fait constamment mal, ce qui provoque un inconfort. Si vous ne consultez pas un médecin, la douleur inflammatoire deviendra chronique.

Les moyens de se débarrasser des sensations douloureuses dépendent du lieu d'origine. Souvent, les patients se plaignent de douleurs dans la colonne vertébrale inférieure, ressenties dans les articulations de la hanche.

Une autre raison de l'apparition de la douleur - les conditions météorologiques. Ce phénomène s'appelle la dépendance météorologique. Consulter un climatologue. Une telle spécialisation est rare et coûte donc l’avis d’un chirurgien.

Causes probables et voies de délivrance

Que faire pour que l'arrière de la cuisse ne fasse pas mal? Le médecin répondra, en déterminant la cause exacte de la maladie:

  • L'ostéochondrose (et la fesse est atteinte) des vertèbres cervicales et des articulations est une cause fréquente de douleur au dos du corps et aux fesses.
  • Articulations de la hanche usées - arthrose. Se produit souvent chez les personnes de plus de cinquante ans. Il arrive que les tissus cartilagineux perdent leur force plus tôt. Perdu entre les articulations des os, le cartilage leur permet de se toucher constamment et de causer des douleurs. Souffre souvent d'arthrose des fesses. La sensibilité aux conditions météorologiques augmente.

Avant de dire à votre médecin que vous connaissez la maladie et son traitement, demandez-vous si vous n'êtes pas tombé récemment. Peut-être qu'ils ont blessé les os, et maintenant la douleur est apparue. Toutes les maladies ci-dessus nécessitent un traitement à long terme, il est beaucoup plus facile de se débarrasser d'une blessure mineure.

De quoi avoir peur si la douleur ne cesse pas

La douleur à la hanche peut devenir régulière, avec d'autres conséquences que vous devez combattre. Une surface de cuisse endommagée est la preuve d'une maladie grave. Vous devez consulter un médecin pour obtenir un traitement.

La douleur causée par une infection ou un gonflement est rare. Cette option est prise en compte lorsque la prédisposition génétique:

  • Le dos du corps est souvent douloureux en raison d'une occlusion ou d'une sténose de l'aorte et des artères pénétrant dans le système respiratoire. Le patient commence à boiter sur les artères, après l'exercice, il y a du bruit.
  • Les métastases sur les os de la hanche indiquent un cancer de la prostate ou de la glande mammaire. Plus tôt vous prévenez un cancer, plus vite vous vous en débarrasserez.

Il vaut mieux apprendre le diagnostic et ne pas s'inquiéter (relativement). Connaissant le déroulement du traitement, allant en convalescence, vous ne pouvez pas vous soucier de l’avenir des hanches, de la colonne vertébrale, des fesses. Allez chez le médecin, oubliez la douleur.

Comment se débarrasser des problèmes de hanche chez les enfants

Cas distincts - Lorsque la cuisse fait mal à un enfant, la structure de son corps est différente de celle de l’adulte. Les causes probables varient, mais vous pouvez d’abord contacter un chirurgien ordinaire. Il vous dirigera vers un spécialiste des maladies infantiles.

Qu'est-ce qui peut déranger les gens en bas âge?

  • Dysplasie osseuse (mauvais emplacement). Manifestation désagréable et terrible - luxation de la hanche, jamais vue par les médecins, présente depuis la naissance ou héréditaire.
  • Problèmes avec la tête du fémur: ostéochondropathie du fémur provoquant de petites fractures au pelvis - douleur terrible. Souvent causé par des perturbations du système circulatoire. Épiphyseolyse possible qui se produit dans la tête du fémur après une fracture.
  • Fractures du col du fémur causées par un stress constant (appelé fatigue). Associée à une résistance osseuse insuffisante, incapable de supporter des charges à long terme.

Ignorer les maladies osseuses chez les enfants entraîne une douleur chronique. Le corps de l'enfant se développe rapidement, non soumis à des facteurs externes affectant l'état des organes internes, mais vulnérable aux infections. Une immunité mal développée ne peut pas résister, les maladies se propagent rapidement.

Les articulations de la hanche, en particulier à l'arrière de la cuisse, jouent un rôle important lors des mouvements, assurant la médiation entre la colonne vertébrale et les membres. Il est nécessaire de consulter un médecin si la douleur persiste pendant une longue période. Le médecin découvre la véritable cause de la douleur. Connaissant la cause, vous pouvez vous assurer que la douleur ne revient pas.

Douleur à la hanche

La douleur à la hanche est courante et peut être causée par divers problèmes. La localisation précise de la douleur à la hanche peut fournir des indices précieux pour comprendre sa cause fondamentale.

Causes de douleurs à la hanche

Les maladies de l'articulation de la hanche provoquent généralement des douleurs à la hanche ou à l'aine. Les douleurs externes à la hanche, qui traversent la cuisse et les fesses, sont généralement causées par des problèmes de muscles, de ligaments, de tendons et d'autres tissus mous entourant l'articulation de la hanche.

Parfois, la douleur à la hanche peut être causée par des maladies ou des problèmes dans d’autres parties de votre corps, telles que la colonne lombaire ou les genoux. Ce type de douleur est appelé douleur "réfléchie". La plupart des cas de douleur à la hanche peuvent être contrôlés à la maison.

Pathologie de l'articulation de la hanche

Une douleur à la hanche peut provenir de structures situées dans l'articulation de la hanche, ainsi que de structures entourant la hanche. L'articulation de la hanche est un espace potentiel, ce qui signifie qu'à l'intérieur de celle-ci se trouve la quantité minimale de liquide qui permet au cou de la cuisse de glisser dans la cavité de la charnière. Toute maladie ou traumatisme associé à une inflammation entraîne le remplissage de cet espace avec du liquide ou du sang. En conséquence, la capsule fémorale est étirée, ce qui entraîne l'apparition de symptômes douloureux.

Le col fémoral et la cavité de la charnière sont recouverts de cartilage articulaire, ce qui permet aux os de se déplacer à l'intérieur de l'articulation avec un minimum de frottement. En outre, la zone du nid de l'acétabulum est recouverte de cartilage dur appelé "lèvre acétabulaire". Comme tout autre cartilage articulaire, ces zones peuvent être frottées ou déchirées, provoquant des douleurs.

Il existe des groupes de tissus épais qui entourent l'articulation de la hanche, formant une capsule. Ils aident à maintenir la stabilité de l'articulation, en particulier lors des mouvements.

Le mouvement dans l'articulation de la hanche est dû aux muscles entourant la cuisse et aux ligaments attachés à l'articulation de la hanche. En plus de contrôler les mouvements, ces muscles agissent également ensemble, maintenant la stabilité de l'articulation. Il existe de grandes poches synoviales (sacs fermés remplis de liquide) qui entourent la région de la cuisse et permettent aux muscles et aux ligaments de glisser facilement le long des saillies osseuses. Chacune de ces structures peut devenir enflammée.

Douleur à la hanche avec hernie intervertébrale de la colonne lombaire

Une douleur à la hanche peut survenir avec une hernie intervertébrale de la colonne lombaire. La hernie intervertébrale est associée à des problèmes de disque mépionique situé entre les os de la colonne vertébrale (vertèbres), "enfilés" les uns dans les autres et formant la colonne vertébrale.

Le disque intervertébral ressemble à un beignet avec une gelée dont le centre ressemble à un gel est enfermé dans une coque externe plus rigide. La hernie intervertébrale se produit lorsque des contenus mous sortent à travers la coque dure. La hernie peut irriter les nerfs voisins. Si nous avons affaire à une hernie lombaire, l'un des symptômes peut être une douleur à la hanche. La douleur suit le nerf sciatique. Caractérisé par une douleur à l'arrière de l'avant ou sur le côté de la cuisse.

En présence d'une hernie discale, un pied est plus souvent touché. La douleur peut être d'intensité variable, allant d'une douleur légère à une douleur intolérable. Le plus souvent, la douleur est associée à des douleurs au bas du dos, à l'aine, aux jambes et aux pieds. Également caractérisé par un engourdissement de la cuisse, du bas du dos, de la jambe et du pied. Généralement, une amélioration survient lors du déplacement si la hernie du disque est de taille petite ou moyenne.

On croit que la propagation de la douleur dans la jambe avec une hernie vertébrale (sciatique) parle de sa taille plus importante que si la douleur ne concernait que le bas du dos.

La douleur à la hanche accompagnée d'une hernie intervertébrale est la cause la plus fréquente de douleur à la hanche à l'âge de 60 ans. Après 60 ans, la primauté revient à la coxarthrose. En second lieu, divers types de blessures. Les autres raisons sont rares.

D'autres types de lésions nerveuses peuvent également provoquer des douleurs à la hanche. Par exemple, une inflammation de la peau du nerf latéral de la hanche est souvent associée à une grossesse. La douleur d'une hernie inguinale peut également "résonner" dans la cuisse.

Dans tous les cas, la douleur à la hanche peut être causée par diverses raisons, ce qui oblige le médecin à rechercher la source du problème, qu'il s'agisse d'une blessure ou d'une maladie. En l'absence de lésion traumatique, une approche du diagnostic de la douleur à la hanche nécessite une compréhension large de la situation.

Causes de la douleur de la hanche traumatique

Fracture de la hanche

La chute est la cause la plus courante de fracture de la hanche chez les personnes âgées. Dans ce cas, la fracture résulte de deux problèmes associés au vieillissement, à l’ostéoporose (amincissement des os) et à la perte d’équilibre. Dans certains cas, l'os peut se rompre spontanément à cause de l'ostéoporose, ce qui, à son tour, déclenchera une chute.

Par "fracture de la hanche", on entend une fracture de la cuisse proximale ou supérieure.

Il est nécessaire de connaître l'emplacement exact de la fracture, car la décision du chirurgien en ce qui concerne une intervention chirurgicale adéquate est basée sur cette décision, ce qui permet de restaurer les lésions osseuses.

En plus d'une chute, toute blessure peut potentiellement provoquer une fracture de la hanche. Selon le mécanisme de la lésion, le fémur peut ne pas se rompre. au contraire, une partie du bassin peut être brisée (le plus souvent une branche de l'os pubien). Au début, la douleur peut être ressentie dans la région fémorale, mais un examen et des rayons X peuvent révéler une autre source de douleur. Une blessure peut également provoquer une luxation de la hanche lorsque le cou de la cuisse sort du cotyle. Il est presque toujours associé à une fracture acétabulaire (pelvienne); Cependant, chez les personnes dont l'articulation de la hanche est remplacée, une hanche artificielle peut se déplacer spontanément.

Blessures fermées (ecchymoses)

Les blessures fermées (ecchymoses), les entorses et les tensions des muscles et des tendons peuvent être le résultat d'un traumatisme. Même si l'os reste intact, ils peuvent causer une douleur intense. Les entorses surviennent lorsque des blessures au ligament se produisent, tandis que les entorses des muscles et des tendons sont associées à des lésions de ces structures. En marchant ou en sautant, ainsi que lors de toute activité, le poids du corps exerce une pression importante sur l'articulation de la hanche. Les muscles, les poches synoviales et les ligaments sont «conçus» pour protéger l'articulation de la force. Lorsque ces structures sont enflammées, la cuisse ne peut pas fonctionner correctement, ce qui provoque de la douleur.

Blessure par surcharge

La douleur à la hanche peut également être associée à des lésions de surcharge entraînant une inflammation des muscles, des tendons et des ligaments. Ces blessures peuvent être causées par des activités quotidiennes normales provoquant une tension excessive dans l'articulation de la hanche ou par des mouvements vigoureux spécifiques. La surcharge peut également provoquer un effacement progressif du cartilage de l'articulation de la hanche, ce qui conduit à l'arthrite (arth = articulation + itis = inflammation).

Il convient également de mentionner d'autres structures qui peuvent s'enflammer et causer des douleurs à la hanche. Le tractus iléo-tibial s'étend de la crête de l'os pelvien jusqu'à l'extérieur de la cuisse et jusqu'au genou. Ce groupe de tissus peut s'enflammer et causer des douleurs à la hanche, au genou ou aux deux. Ce type de blessure par surcharge commence progressivement et se manifeste dans la tension des groupes musculaires entourant le genou et la cuisse. Le syndrome musculaire en forme de poire, dans lequel le muscle en forme de poire irrite le nerf sciatique, peut également provoquer une douleur qui se propage à l'arrière de la cuisse.

Inflammation du sac synovial (bursite)

Le sac synovial acétabulaire est une poche située à l'extérieur de la cuisse qui protège les muscles et les tendons à l'endroit où ils traversent l'inclinaison du fémur (saillie osseuse du fémur).

La bursite acétabulaire est associée à une inflammation du sac synovial. Un sac synovial peut devenir enflammé pour diverses raisons, notamment une blessure légère ou une surcharge.

Causes de la douleur non traumatique de la hanche

La douleur à la hanche peut être causée par diverses maladies. Tout ce qui provoque une inflammation systémique dans le corps peut également affecter l'articulation de la hanche. La synoviale est un tissu épithélial ("doublure") qui recouvre les parties de l'articulation de la hanche qui ne sont pas couvertes par le cartilage. Une synovite (syno = membrane synoviale + itis = inflammation) ou une inflammation de ce tissu de la doublure provoque l'infiltration de liquide dans l'articulation, provoquant un gonflement et une douleur.

L'arthrite

L'arthrose est la cause la plus courante de douleur à la hanche chez les personnes de plus de 50 ans. Cependant, il existe d'autres types d'arthrite. Ceux-ci comprennent:

  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • spondylarthrite ankylosante (spondylarthrite ankylosante - Stryumpelle - Marie);
  • arthrite associée à une maladie intestinale inflammatoire (maladie de Crohn ou colite ulcéreuse).

Certaines maladies systémiques sont associées à des douleurs à la hanche, par exemple la drépanocytose, dans laquelle une articulation peut devenir enflammée pendant une crise de drépanocytose avec ou sans infection principale. L'articulation de la hanche n'est pas la seule articulation pouvant causer une inflammation de la hanche. La maladie de Lyme, le syndrome de Reiter et les infections causées par une intoxication alimentaire en sont des exemples.

Une nécrose non vasculaire du col du fémur peut survenir chez les personnes prenant des corticostéroïdes pendant une longue période (par exemple, la prednisone). Dans cette situation, le col du fémur perd l'irrigation sanguine, s'affaiblit et provoque des douleurs à la hanche.

La maladie de Legg-Calvet-Perthes (maladie de Perthes, ostéochondrite de la tête fémorale) est associée à une nécrose avasculaire idiopathique du col fémoral chez les enfants. Le plus souvent, il touche les garçons âgés de 4 à 8 ans.

La fibromyalgie est une douleur systémique associée à une douleur et à une tension pouvant entraîner une gêne corporelle sévère et affectant également la cuisse. Avec la fibromyalgie, on observe également des troubles du sommeil, des spasmes et des crampes musculaires, des douleurs dans de nombreux groupes musculaires de tout le corps et de la fatigue.

"Reflété" douleur dans la cuisse

La douleur à la hanche peut ne pas être liée à la hanche elle-même, mais peut être causée par une violation des structures adjacentes.

La maladie de Roth-Bernhardt (névralgie du nerf cutané fémoral latéral) est un autre exemple de douleur réfléchie.

Symptômes de douleur à la hanche

Il est souvent difficile de décrire la douleur à la hanche et les patients peuvent se plaindre d’avoir mal à la hanche. La localisation, la nature, l'intensité de la douleur, les facteurs affectant l'amélioration / la détérioration de l'état dépendent de la structure endommagée et de la cause exacte de l'inflammation ou de la blessure.

  • La douleur de l'articulation de la hanche peut être ressentie comme une douleur «antérieure» à l'aine ou comme une douleur antérieure des fesses. Parfois, les patients peuvent se plaindre de douleurs aux genoux, qui proviennent en fait de la hanche.
  • Blessure à la hanche: Si vous tombez, frappez directement, disloquez ou étirez, la douleur survient presque immédiatement.
  • Blessure par surcharge: la douleur peut apparaître après quelques minutes ou quelques heures lorsque le spasme des muscles enflammés de l'articulation de la hanche ou la surface articulaire s'enflamment, provoquant une accumulation de liquide.
  • Douleur: le plus souvent, la douleur est ressentie à l'avant de la cuisse, mais l'articulation a trois dimensions. La douleur peut aussi aller le long de la cuisse ou même se faire sentir au niveau des fesses.
  • Claudication: La Claudication est un moyen de compenser, en essayant de minimiser le poids que la cuisse devrait supporter en marchant. La boiterie n'est jamais normale. La boiterie provoque une charge irrégulière sur les autres articulations, y compris le dos, les genoux et les chevilles et, si la boiterie persiste, ces zones peuvent également devenir enflammées et causer d'autres symptômes.
  • À la fracture du col du fémur, la douleur aiguë apparaît instantanément et s'aggrave à presque tous les mouvements. Les muscles de la cuisse entraînent un déplacement de la fracture, tandis que la jambe peut paraître plus petite ou tournée vers l'extérieur. S'il n'y a pas de décalage, la jambe peut sembler normale. Les fractures du bassin provoquent la même douleur que les fractures de la hanche, mais la jambe semble normale.
  • Hernie discale: la douleur commence habituellement dans la colonne lombaire et irradie vers les fesses et vers l'avant, l'arrière ou le côté de la cuisse. Il peut être décrit de différentes manières en raison de la violation du nerf. Certains termes typiques utilisés pour décrire la sciatique incluent: douleur aiguë ou coupante et sensation de brûlure. La douleur peut s'aggraver en redressant le genou, car cette action provoque la tension du nerf sciatique, ce qui rend difficile le fait de se lever d'une position assise ou de marcher rapidement. Il peut aussi y avoir des engourdissements et des picotements. La perte de contrôle sur la miction et la défécation peut indiquer la présence du syndrome de la prêle. Si cette condition n'est pas reconnue et n'est pas traitée, il existe un risque de dommages irréparables à la moelle épinière.
  • Arthrite: la douleur arthritique a tendance à s'aggraver après une période d'inactivité et à diminuer avec l'activité, mais si l'activité augmente, la douleur réapparaît.

Diagnostic des douleurs à la hanche

S'il n'y a pas d'antécédents traumatiques et que la douleur est combinée ou précédemment combinée à une douleur dorsale, le premier type d'étude devrait être une imagerie par résonance magnétique de la colonne lombosacrale et contacter un neurologue.

Après une blessure, vous devez contacter un traumatologue.

Si une coxarthrose est suspectée, consultez un chirurgien.

Traitement de la douleur de la hanche

Le traitement dépend de la cause. Ainsi, pour une hernie intervertébrale, il est préférable de choisir un traitement conservateur et un traitement chirurgical par cosarthrose.

Vous pouvez vous inscrire à une consultation dans l'une de nos cliniques. Pour les citoyens de la Fédération de Russie, la consultation est gratuite.

Article ajouté à Yandex Webmaster le 17/04/2014, 17:21

Pourquoi l'arrière de la cuisse est-il douloureux? Comment traiter la douleur?

Si l'arrière de la cuisse, la région fessière et la jambe jusqu'au genou font mal, il convient de suspecter plusieurs maladies potentielles à la fois. Toutes les raisons possibles seront discutées dans ce document. Comment traiter la douleur à l'arrière de la cuisse, racontez-le aussi en détail.

Quel que soit l'âge du patient, le diagnostic différentiel commence par un historique (il s'agit d'une brève histoire racontant comment le symptôme est apparu et ce qui l'a précédé). Avant de guérir les maladies, il ne suffit pas de les détecter et de poser le bon diagnostic. Chaque pathologie a une cause possible et des facteurs de risque pour le développement d'une rechute. Par conséquent, avant de commencer le traitement, il est nécessaire de tordre les causes potentielles et, si possible, de les éliminer toutes.

Essayons donc de comprendre en détail pourquoi l’arrière des cuisses fait mal, quelles maladies sont à l’origine du syndrome similaire et quelles méthodes de traitement peuvent être utilisées pour rétablir notre santé.

Pourquoi avoir mal à la jambe dans la partie fémorale du dos

Les causes les plus courantes de la pathologie

Les causes de douleur à l'arrière de la cuisse sont divisées par des facteurs de risque liés à l'âge. À un jeune âge, les facteurs de risque les plus courants sont un style de vie sédentaire, les blessures sportives, les entorses ligamentaires et les syndromes à effet tunnel.

À l’âge moyen (de 30 à 45 ans), les causes potentielles du syndrome sont les suivantes:

  • ostéochondrose de la colonne lombo-sacrée;
  • saillie ou prolapsus du disque intervertébral;
  • saillie herniaire du noyau pulpaire de l'anneau fibreux du disque intervertébral;
  • instabilité des corps vertébraux;
  • pincement du nerf sciatique;
  • arthrose de la hanche et du genou;
  • dystrophie des fibres musculaires dans le contexte d'innervation et de troubles de l'apport sanguin.

À un âge plus avancé, la douleur à l'arrière de la cuisse au-dessus du genou est presque toujours associée à une arthrose déformante. C'est une maladie dégénérative. Lorsqu'il est détruit, le tissu cartilagineux des membranes synoviales des os pénètre dans l'articulation articulaire. Commence alors la déformation du tissu osseux due au bouchage des fissures formées lors du frottement avec les dépôts de sels de calcium. La cooxarthrose (arthrose de l'articulation de la hanche déformant) entraîne une douleur intense et une perte de capacité de mouvement indépendant dans l'espace.

Une douleur à la hanche postérieure peut être associée à une ostéochondrose de la colonne lombo-sacrée

Localisation dans le fessier et la partie postérieure du fémur

La localisation de la douleur dans la région fessière avec extension à la projection fémorale postérieure de la jambe peut indiquer une maladie assez commune. C'est un syndrome musculaire en forme de poire. Il dépasse les jeunes et les personnes actives impliquées dans le sport. En cas de violation de l'innervation et de manque d'approvisionnement en sang de la fibre musculaire, un spasme pathologique peut se développer.

Une autre maladie courante est la hernie intervertébrale (protrusion du noyau pulpaire à travers un intervalle dans l'anneau fibreux). Selon la localisation et la taille de la saillie de la hernie, divers syndromes radiculaires peuvent survenir. Lorsque les axones du moteur sont compressés, la motilité est altérée. Avec la défaite de la racine nerveuse sensible, le patient constate un engourdissement du membre dans une zone donnée, une sensibilité cutanée réduite, des rampements, etc.

Une des caractéristiques distinctives de la nature vertébrale de la douleur tirante à l'arrière de la cuisse est la lésion du membre d'un seul côté. Le pied droit ou gauche peut être affecté. Cependant, la douleur à l'arrière de la cuisse dans les syndromes à effet tunnel se manifeste également de la même manière.

Pourquoi avoir mal à l'arrière de la cuisse après une activité physique?

Maux de dos à la cuisse après l'effort

Très souvent, la jambe fait mal à l'arrière de la cuisse après un effort physique. Ceci est typique des jeunes actifs. Associée à l'accumulation d'acide lactique dans les structures musculaires. Si vous ne suivez pas de formation encadrée par un instructeur expérimenté et qui respecte toutes les règles, vous pouvez observer les points suivants:

  1. étirement de l'appareil ligamentaire (aux points d'attache des muscles fémoraux postérieurs);
  2. déchirures microscopiques dans les tissus tendineux;
  3. fibromyalgie de gros muscles avec une activité physique inégalement répartie;
  4. les fractures osseuses (en particulier ceux qui sont impliqués dans l'haltérophilie sont souvent touchés);
  5. rupture de la fibre musculaire;
  6. compression de la fibre nerveuse.

Toutes ces pathologies nécessitent une rééducation complète. Si vous ne réparez pas le tendon ou le tissu ligamenteux après l'étirement, une cicatrice dense de fibres de fibrine se formera sur le site de la blessure. C'est un tissu conjonctif grossier. Il ne possède même pas une élasticité minimale. Par conséquent, avec un effort physique important ultérieur, le tissu tendineux est garanti en rupture dans cet endroit avec une augmentation de la zone de blessure. Progressivement, l’écart augmentera. En fin de compte, le manque de rééducation mènera au fait qu'une intervention chirurgicale est nécessaire pour restaurer l'intégrité du ligament déchiré.

Par conséquent, si l'arrière de la hanche au genou vous fait mal après un effort physique ou des blessures considérables, vous devez immédiatement consulter un médecin et procéder à un traitement de réadaptation complet.

Pathologie de l'âge

Il existe des pathologies dites d'âge ou gérontologiques qui provoquent des douleurs à l'arrière de la cuisse. Ils peuvent être associés aux conditions pathologiques suivantes:

  • l'ostéoporose conduisant à une fracture du col du fémur (survient souvent chez les personnes âgées de plus de 60 ans, entraînant une perte complète de l'activité motrice);
  • déformation des articulations de la hanche associée à une courbure varus ou valgus des jambes;
  • pieds plats ou pied bot;
  • circulation sanguine altérée;
  • angiopathie diabétique ou neuropathie des membres inférieurs;
  • paralysie de la genèse cérébrale dans le contexte d'un accident vasculaire cérébral aigu (accident vasculaire cérébral);
  • courbure de la colonne vertébrale avec compression des nerfs radiculaires.

Toutes ces conditions nécessitent l'intervention rapide d'un médecin pour compenser les processus destructifs pathologiques.

Méthodes de diagnostic

Il existe des méthodes de diagnostic modernes qui vous permettent de poser un diagnostic précis en cas de douleur à l'arrière de la cuisse. Vous devez d’abord contacter un thérapeute ou un traumatologue (s’il ya eu une blessure ou une charge athlétique élevée avant l’apparition de la douleur). Le médecin procédera à un examen, désignera une image radiographique figurative et, en se basant sur ses résultats, pourra exclure complètement la pathologie de la structure osseuse.

En outre, une consultation d'un spécialiste étroit (orthopédiste ou vertébrologue) est désignée. Nommé par IRM, CT, balayage duplex des vaisseaux sanguins des membres inférieurs. Une arthroscopie est pratiquée dans les cas graves, lorsqu'il existe des raisons de suspecter une rupture des tissus internes des articulations. Ce sont des méthodes endoscopiques de pénétration abdominale. Au cours de la procédure, le chirurgien procède simultanément à un examen et à une intervention chirurgicale afin de restaurer l'intégrité du tissu endommagé.

Que faire avec une douleur à l'arrière de la cuisse?

La première chose à faire en cas de douleur à l'arrière de la cuisse est de cesser tout effort physique. La douleur à l'arrière de la cuisse peut être associée à des lésions de divers tissus. Par conséquent, vous ne devriez pas aggraver votre position. Abandonnez votre stress et consultez immédiatement un médecin.

Il existe différentes options de traitement:

  • l'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens afin de soulager la douleur aiguë;
  • l'utilisation de médicaments destinés à prévenir le développement de tissus cicatriciels ("FIBS", "Aloe", "Humour vitreux");
  • injections intramusculaires "d'acide nicotinique" ou "Nikoshpana" afin d'améliorer la microcirculation du sang dans la zone touchée;
  • physiothérapie, pansement serré, application externe de pommades chauffantes.

Après l'élimination du syndrome douloureux après une blessure sportive, le cours «Wobenzym» est prescrit, 3 comprimés 3 fois par jour pendant 40 jours. Pendant tout ce temps, la rééducation est réalisée à l'aide de massages, d'ostéopathies et de kinésithérapie.

En cas d'ostéoarthrose déformante aux 3ème et 4ème stades, seul un traitement chirurgical est possible. Une arthroplastie de la hanche est réalisée. En cas de hernie intervertébrale, un traitement efficace à n'importe quel stade est possible avec l'aide d'une thérapie manuelle.

Regardez les techniques vidéo de l'exposition manuelle - si la hanche est blessée par derrière, cela aidera à mettre fin à l'inconfort:

Pourquoi la hanche de la jambe droite ou gauche fait-elle mal et comment traiter cette affection?

Elena Polyakova, médecin

  1. 5
  2. 4
  3. 3
  4. 2
  5. 1
(0 votes, moyenne: 0 sur 5)

La cuisse est la partie du membre inférieur qui commence au pli inguinal et se termine à l'articulation du genou. Les causes de douleur à la hanche sont variées, leur intensité, leur âge, leur nature. L'article traite des pathologies et des maladies les plus courantes entraînant des douleurs, du diagnostic et du traitement des articulations.

Pourquoi mal à la cuisse

La cause la plus courante de douleur à la hanche et à l'aine est une articulation dégénérative de la hanche. La pathologie s'appelle la coxarthrose. La sévérité de la douleur varie. Au fur et à mesure de l'évolution de l'arthrose de la hanche et de ses complications (nécrose aseptique de la tête fémorale, inflammation), le syndrome douloureux devient intolérable: la pathologie nuit à l'activité quotidienne et au sommeil. La douleur augmente avec ou après un effort physique: en levant la jambe, après la course, en se levant d'une chaise. Symptôme pathognomonique - débutant (cela signifie qu’il ya début et suite à un mouvement temporel) des douleurs dans l’articulation le matin, lors de la montée des escaliers.

Les processus dégénératifs se développant avec l’âge, l’apparition de troubles caractéristiques après 50 ans permet donc de diagnostiquer correctement une pathologie. La dégénérescence se produit plus tôt si la charge sur l'articulation était excessive: chez les athlètes professionnels, les personnes ayant une masse corporelle élevée, souffrant de diabète ou de maladie vasculaire. Les symptômes de l'arthrose post-traumatique et du stress sont similaires à ceux décrits ci-dessus: ils surviennent souvent après une séance d'entraînement, en descendant.

Changements dégénératifs dans les articulations.

Une douleur aiguë après une chute indique une blessure traumatique. Les fractures du col du fémur chez les personnes âgées atteintes d'ostéoporose se produisent même lorsqu'elles tombent d'une hauteur très haute sans frapper de surfaces tranchantes. La douleur palpite, pire quand la jambe est tirée sur le côté. Les fractures des os du bassin sont accompagnées d'une douleur irradiante à l'aine et au bas du dos. Les lésions traumatiques de l'anneau pelvien peuvent être attribuées à la divergence des os de la symphyse pubienne après l'accouchement chez la femme. Les plaintes augmentent lorsque vous appuyez sur le pubis. En marchant, elles sont localisées dans la partie supérieure intérieure de la cuisse.

Inflammation externe de la peau, la graisse sous-cutanée peut causer de la douleur. Les manifestations concomitantes sont une douleur à la palpation, une pression sur le site de la pathologie, des défauts externes de la peau.

La douleur de la hanche se produit sur le fond de l'arthrite - une inflammation des membranes articulaires des articulations de la hanche ou du genou. Causes de l'arthrite:

  • Les infections. L'arthrite survient sans raison apparente. Parfois, il est possible d'identifier le lien entre l'arthrite et une infection antérieure, une chirurgie articulaire, des interventions intra-articulaires. La douleur dans la cuisse est aiguë, l'articulation est enflammée. L'arthrite est accompagnée de fièvre, de rougeurs et de frissons. Clinique effacée avec destruction progressive progressive de l'articulation, douleur à la hanche, arthrite chronique provoquant une infection à Chlamydia. Le cours aigu de la pathologie avec arthrite, douleur, urétrite et uevite est appelé syndrome de Reiter.
  • Maladies systémiques du tissu conjonctif: lupus érythémateux disséminé, sclérodermie systémique, maladie mixte du tissu conjonctif. L'inconfort de la hanche, l'arthrite accompagnent d'autres symptômes de pathologies. La cause en est une atteinte articulaire (arthrite) ou une pathologie nerveuse. Dans ce cas, la douleur se propage le long du tronc nerveux qui entre dans le processus et peut tomber sur la jambe.
  • La polyarthrite rhumatoïde. Pathologie rhumatologique avec mécanisme auto-immunitaire. La douleur à la hanche peut être un signe d'arthrite des articulations du genou ou de la hanche (plus fréquente chez les personnes âgées) et des dommages au système nerveux (polyneuropathie). La pathologie s'accompagne d'une augmentation de la protéine C-réactive, de la RSE, du facteur rhumatismal, de l'ASSR.
  • Polymyalgie rhumatismale. La pathologie provoque des douleurs musculaires dans 7% des cas (selon les statistiques des rhumatologues européens). Plus souvent, les femmes sont touchées. Douleur symétrique, localisée aux extrémités proximales (cuisse, épaule). Le patient se plaint d'une douleur à l'avant dans les tissus mous.

La destruction des articulations et l'inconfort de la cuisse se retrouvent dans les pathologies héréditaires: dysplasie du tissu conjonctif (complète ou partielle), anomalies du développement. Un enfant peut provoquer des symptômes de luxation congénitale ou de subluxation de la hanche, qui sont à l'origine d'une dysplasie (perturbation de la structure normale) des éléments de l'articulation de la hanche. Dans l'enfance, la douleur est rarement perturbée: les principaux symptômes de l'orthopédie sont les suivants: troubles de la marche, stadification des jambes, asymétrie des membres. La douleur sera associée à la complication de la luxation - coxarthrose dysplasique. La pathologie est plus souvent isolée, à gauche ou à droite.

Une pathologie héréditaire rare entraînant des douleurs à la cuisse est la maladie de Legg-Calve-Peters. Les symptômes de la pathologie apparaissent chez un enfant à partir de 5 ans environ. La gravité de la douleur à la hanche étant différente, le recours principal au médecin est possible à l'âge adulte. Pathologie de la douleur: nécrose aseptique (sans infection) (nécrose) de la partie externe de la tête fémorale, située dans le cotyle. La pathologie se développe pour des causes structurelles (dysplasie), neurovasculaires (pathologie des vaisseaux sanguins ou des nerfs articulaires). Symptôme concomitant de pathologie: boiterie temporaire ou permanente, recouvrir le membre.

Chez les personnes âgées, l'ostéochondrose de la partie inférieure de la colonne vertébrale (lombaire, thorax inférieur) se manifeste par des lésions de la hanche de la jambe droite ou de la jambe gauche. En fonction du niveau de la lésion et du côté du nerf pincé, la douleur peut être gênante à la cuisse gauche ou droite. La personne se plaint d'avoir mal à l'extérieur de la cuisse, en tirant la jambe par le côté ou par l'arrière. Les douleurs neuropathiques diffèrent des douleurs de l'arthrite par la présence de troubles accompagnants: engourdissements dans les jambes (cuisses), rampants, frissons, sensation de froid dans le membre. La douleur à la hanche peut changer d’emplacement en fonction de la position du corps de la personne: couchée, assise, sur le côté.

Hernie discale.

Des douleurs similaires dans la hanche et le mécanisme pathologique de développement de la gêne provoquent une hernie du disque intervertébral. Causes de la pathologie: lésions traumatiques, signes congénitaux, maladies dégénératives de la colonne vertébrale (ostéochondrose, ostéoporose). Les douleurs sont plus souvent tirantes, douloureuses, sourdes, parfois constantes, localisées du côté de la lésion. Rarement dérangé par les tirs lors du changement de position du corps, d'un certain côté. En conduisant une voiture, les secousses peuvent provoquer l'apparition d'une douleur aiguë et lancinante.

La douleur peut provoquer des tumeurs au fémur, aux articulations, au bassin. Les symptômes se développent progressivement. La croissance des tumeurs bénignes de la hanche est lente, la douleur est projetée dans la partie de l'os où la pathologie est localisée. Une personne se plaint d'avoir la cuisse droite ou gauche à la hanche, donnant le long du nerf comprimé.

Douleur à la hanche

Vous voulez savoir pourquoi votre hanche vous fait mal? Cet article traite des causes les plus courantes de cette manifestation clinique. La douleur peut survenir suite à un effort physique et disparaîtra dans quelques jours. Mais si la hanche fait mal constamment ou régulièrement (surtout le matin), si la douleur est accompagnée d'une sensation de raideur et de mouvements limités, vous devriez consulter un médecin à la clinique de la douleur du CELT!

Causes de douleurs à la hanche

Les causes de la douleur à la hanche (ainsi que sa nature) peuvent être différentes. La hanche peut être douloureuse du côté de l'articulation ou des tissus mous, tandis qu'une gêne peut survenir périodiquement et être intense, aiguë ou chronique. Les cuisses droites et gauches peuvent faire mal; En outre, la douleur peut être localisée dans la région de l'aine.

Blessures à la hanche

Les blessures à la hanche comprennent:

  • ecchymoses du bassin, de la hanche et de la cuisse;
  • fracture dans le champ de la flèche du fémur;
  • fracture du sacrum;
  • luxations du fémur;
  • entorses et déchirures des muscles et des ligaments;
  • fracture du col fémoral;
  • fracture de compression de la 5ème vertèbre lombaire.

Il convient de noter que la rupture des ligaments du fémur peut survenir non seulement à cause d'une blessure, mais également à cause de l'apparition et du développement de processus dégénératifs. Car la rupture est caractérisée par une douleur aiguë et une mobilité réduite de l'articulation.

Arthrose de la hanche

La cooxarthrose, ou arthrose de la hanche, est une maladie caractérisée par l'usure de la hanche. C'est l'une des raisons les plus courantes pour lesquelles la hanche droite et / ou gauche fait mal. Une caractéristique distinctive de cette maladie est la douleur, localisée dans l'aine et s'étendant le long des surfaces fémorale latérale et antérieure. Souvent, les sensations peuvent être projetées sur la fesse ou irradier jusqu'au genou; ils apparaissent en marchant ou en se levant d'une chaise. Les autres manifestations cliniques de la coxarthrose comprennent:

  • une limitation significative de la mobilité du membre affecté (incapacité à effectuer des mouvements de rotation, à tirer la jambe vers la poitrine ou à la prendre sur le côté);
  • craquement dans l'articulation de la hanche;
  • raccourcissement de la jambe (apparaît dans les stades avancés de la maladie).

Arthrite de la hanche

Il existe un certain nombre d'arthrite pouvant provoquer une inflammation des articulations de la hanche. Bien que ce phénomène soit assez rare, il existe et y est soumis, principalement les personnes âgées de 15 à 40 ans.

Les symptômes de la douleur sont le plus fortement ressentis la nuit et leur intensité est assez élevée. Ils ne s'atténuent pas même avec un changement de position du corps. En marchant, la douleur diminue quelque peu et le soir (une fois que le patient s'est «dispersé»), elle peut complètement disparaître, mais la nuit, elle se fait de nouveau ressentir.

Crise cardiaque de la hanche - nécrose aseptique de la tête fémorale

Crise cardiaque de l'articulation de la hanche - tel est le diagnostic posé à 5% des patients qui se plaignent de douleurs à la hanche Cette maladie est caractérisée par un développement rapide; les symptômes de la douleur augmentent en 1 à 3 jours et deviennent presque insupportables la nuit. Leur affaiblissement est observé vers 4h-5h du matin. Les hommes souffrent de cette maladie 8 fois plus souvent que les femmes.

Inflammation des tendons fémoraux

Cette maladie est diagnostiquée par 25 à 30% du nombre de patients qui se plaignent de symptômes douloureux. Le plus souvent, les femmes souffrent de cette maladie, qui atteint son apogée pendant la ménopause, au cours de laquelle on observe souvent un affaiblissement des muscles et des tendons. Le développement de la maladie se produit rapidement - sur une période de 3 à 15 jours. Côté douloureux aux hanches dans les tissus mous de la surface externe, d'un côté ou des deux. Les sensations désagréables sont assez intenses; ils apparaissent en marchant ou en étant couchés du côté affecté. La restriction de mouvement dans l'articulation de la hanche n'est pas observée.

Syndrome musculaire poire

Une autre cause très courante de douleur à la hanche est le syndrome musculaire en forme de poire. Il survient lors de processus pathologiques de la colonne lombaire et est généralement unilatéral. L'augmentation de la douleur survient en 1 à 3 jours en raison de:

  • le stress;
  • soulever des poids;
  • mouvement vif et infructueux.

La douleur est localisée dans la région fessière et lombaire, le sacrum est souvent douloureux. Des sensations parfois douloureuses descendent le long du dos du membre inférieur jusqu'au talon.

Autres raisons

En outre, la cuisse peut faire mal à l'intérieur ou à l'extérieur et pour un certain nombre d'autres raisons:

  • pathologies du système endocrinien conduisant à la destruction des tissus cartilagineux et osseux;
  • maladie vasculaire artérielle;
  • processus infectieux dans les os de la cuisse et du bassin;
  • tumeurs osseuses malignes.

Douleur à la hanche: causes sous-jacentes et méthodes de traitement

La douleur à la hanche est une raison suffisante pour aller chez le médecin. Le plus souvent, les patients se plaignent d'un malaise soudain dans l'articulation de la hanche, qui passe également rapidement sans aucune intervention. Les chirurgiens en traumatologie et les orthopédistes notent que ce phénomène ne devrait pas susciter d'inquiétude s'il est observé pendant 2 à 3 jours. Si le sentiment de douleur persiste beaucoup plus longtemps, vous devez être sur vos gardes et subir un diagnostic complet. Après tout, nous pouvons parler de problèmes de santé graves.

Souvent, les symptômes dans l'articulation de la hanche semblent flous. En règle générale, le malaise est ressenti dans l'aine ou dans la région du bassin, bien que les hanches soient douloureuses. Les causes de ce phénomène désagréable peuvent être très diverses - allant de l’étirement musculaire à l’infection des tissus durs ou au cancer. Mais ne paniquez pas immédiatement: la part des lésions osseuses malignes et bactériennes représente en moyenne 2 à 3% du nombre total de cas. Ensuite, examinons brièvement les maladies et les pathologies qui provoquent une douleur aiguë à la hanche.

Arthrose

Cette maladie provoque une douleur de nature différente dans la partie supérieure de la cuisse d'une ou des deux jambes. Le plus souvent, la pathologie se développe en raison d'une usure excessive des articulations de la hanche (TBS). Leur fonctionnalité diminue avec l'âge et, par conséquent, dans le groupe à risque, principalement chez les personnes de plus de 60 ans. La détérioration du tissu cartilagineux fait que les articulations ne répondent plus à leur objectif principal: absorber les chocs pendant la course, la marche et même une activité motrice minimale. C'est la cause de la douleur dans l'articulation de la hanche. Le traitement permettra d’arrêter les processus de dégénérescence, mais il est impossible de se remettre complètement de cette maladie.

On pense que l'arthrose est une maladie liée à l'âge qui affecte les articulations chez les personnes âgées. En fait, la maladie touche de plus en plus de jeunes patients, parfois même âgés de 20 à 35 ans. L'arthrose peut causer des sensations douloureuses à divers endroits. Si les hanches vous font mal de l'extérieur, la probabilité de confirmer ce diagnostic est suffisamment élevée. En outre, l'arthrose peut provoquer une gêne au niveau de l'articulation du genou, des fessiers et des lombaires.

Inflammation du muscle piriforme

Ce type de pathologie n'est pas moins diagnostiqué que l'arthrose. Dans presque tous les cas, les symptômes n'apparaissent que dans un membre. Dans le cas du syndrome du muscle en forme de poire, les patients accordent une importance particulière à la douleur au niveau des fesses - il s’étire jusqu'au pied, le long de la partie postérieure de la cuisse. Les articulations de la hanche peuvent faire mal en marchant, même si le nerf sciatique est pincé. Fondamentalement, ce problème survient chez des patients ayant des antécédents d’autres maladies neurologiques.

Rhumatisme

La principale erreur des patients atteints de cette pathologie est une attitude imprudente envers celle-ci. Beaucoup ne considèrent pas cette maladie comme dangereuse, même si elle provoque une douleur chronique à long terme à la hanche. Les sensations d'inconfort s'intensifient parallèlement à l'évolution des processus dégénératifs et des lésions du tissu cartilagineux.

Puisque l'articulation de la hanche est un système complexe constitué d'un grand nombre d'éléments (muscles, os, ligaments, cartilages, poches articulaires, etc.), l'éventail des causes probables de douleur à la hanche est très large. L'inflammation peut se développer dans n'importe quel département.

Hernie intervertébrale

La formation dans la colonne lombaire se manifeste par une douleur spécifique s'étendant jusqu'à la cuisse. La gêne peut être ressentie sur le côté, à l'avant ou à l'arrière du pied. En règle générale, la douleur à la hanche n'est pas le seul signe de hernie lombaire. Le patient peut se plaindre d'engourdissement des orteils, de picotements caractéristiques et d'une sensation de lourdeur dans les membres.

Ostéochondrose

L'ostéochondrose est une cause négligée de la hernie intervertébrale, qui provoque des douleurs dans la zone fémorale. En même temps, ses symptômes apparaissent déjà aux premiers stades des troubles dystrophiques des disques intervertébraux. Apparaissant dans les régions lombaire ou sacrée, la maladie provoque une douleur accrue. Au fil du temps, la fréquence d'apparition de l'inconfort augmente. Une douleur peut irradier jusqu'aux fesses, se propager à l'arrière de la cuisse.

Blessures et dommages

Des problèmes d'appareil musculo-ligamenteux peuvent également causer des douleurs dans la zone fémorale. Des étirements et des lésions des tissus mous, des fractures des os et de la hanche se font toujours sentir, provoquant des douleurs dans la région supérieure du membre. La fracture de la hanche se produit souvent chez les personnes âgées. Le temps de récupération des patients à l'âge adulte dépend de nombreux facteurs, mais en général, la croissance des os est très faible. La raison en est un apport sanguin faible dans cette partie du corps, ce qui s’explique par le fait qu’au moment de la lésion, plusieurs vaisseaux importants se détachent en même temps, lesquels assurent le transport de l’oxygène au col du fémur.

Autres causes de douleur

Une gêne peut survenir non seulement dans le contexte des processus ci-dessus. Parfois, la douleur à la hanche provient des anomalies congénitales des jambes. Des changements pathologiques dans les articulations, y compris les articulations de la hanche, peuvent survenir en raison de perturbations du métabolisme du corps.

Outre les lésions de la hanche et les autres maladies ne présentant pas de danger direct pour la vie du patient, il convient de noter les maladies dangereuses des membres supérieurs telles que:

  • cancers et foyers de métastases;
  • processus infectieux;
  • sténose des vaisseaux sanguins.

L'oncologie de l'articulation de la hanche est un phénomène rare, mais il peut toujours causer une douleur intense. Beaucoup plus souvent, des métastases apparaissent dans le tissu osseux de la région fémorale. Ils surviennent principalement aux derniers stades des tumeurs mammaires confirmées chez les femmes et de la prostate chez les hommes.

En ce qui concerne les maladies infectieuses affectant les hanches, l'ostéomyélite et la tuberculose osseuse impliquent dans la plupart des cas. Ces maladies sont assez difficiles à déterminer aux premiers stades de développement, mais les symptômes suivants doivent néanmoins alerter et induire des visites urgentes chez le médecin:

  • boiterie soudaine;
  • douleur aiguë dans le haut de la cuisse;
  • fièvre persistante;
  • douleur lorsque touché et appuyé sur la cuisse.

Parfois, ces manifestations servent de preuves des complications des processus infectieux des abcès urogénital, pelvien et isochial-rectal.

La constriction des vaisseaux sanguins, que les médecins appellent sténose, peut également causer une douleur intense à l'articulation de la hanche. Habituellement, l’inconfort augmente avec un effort physique accru et une longue marche. En plus des sensations douloureuses, les patients souffrant de sténose développent souvent des boiteries, ce qui trompe souvent les médecins lors du diagnostic.

Les symptômes

Pour clarifier l'étiologie de la maladie, les causes des douleurs articulaires de la hanche ne sont pas uniquement d'une importance capitale. Le traitement de la maladie identifiée dépendra principalement de sa gravité et de sa nature, de la localisation des manifestations. En particulier:

  • Le patient peut ressentir des symptômes désagréables non seulement à la cuisse, mais également à l'aine et au bas du dos. Chez les femmes, par exemple, un syndrome similaire survient pendant la menstruation.
  • Lors de l’étirement des muscles de la cuisse ou lors d’une luxation grave à l’origine du nerf pincé, la douleur se propage à l’ensemble du membre et s’exerce dans le bas du dos. En se déplaçant, la douleur augmente.
  • Parfois, les symptômes sont observés et au repos. Par exemple, couché sur le côté ou sur le dos. Une personne peut également ressentir un engourdissement dans les muscles des jambes. Dans le même temps, le patient ne ressent aucune gêne au moment de l'activité motrice.

Fracture de la hanche, entorses et autres blessures ne peuvent pas être négligés. En règle générale, en ce qui concerne les lésions à la hanche, les spécialistes n’ont aucun doute sur les tactiques de traitement ultérieures, ce qui n’est pas le cas des maladies inexpliquées. Après tout, lors de la marche ou du repos, des problèmes avec l’articulation de la hanche elle-même, des blessures aux muscles et aux tendons, une mauvaise structure des os et des articulations du fémur et des lésions des terminaisons nerveuses peuvent être à l’origine de l’inconfort. Très souvent, les varices, les thrombophlébites et plusieurs autres pathologies vasculaires sont responsables de la douleur dans la partie supérieure de la jambe.

Il est encore plus difficile aux médecins de définir les maladies auto-immunes qui interfèrent avec l'élasticité normale des vaisseaux des jambes. Bien que ces maladies soient rarement diagnostiquées, la probabilité de leur confirmation ne peut être complètement exclue dans aucun des cas. Des causes vasculaires présumées de douleur à la hanche devraient survenir si:

  • l'inconfort se fait sentir dans la direction de la veine elle-même;
  • c'est un personnage terne et terne;
  • lors du déplacement, la douleur augmente, laissant la place à une pulsation prononcée.

De même, la thrombophlébite se manifeste le plus souvent. Elle se caractérise par une douleur modérée au repos, mais aggravée en marchant. En plus des douleurs au membre supérieur, le patient peut être gêné par une fièvre persistante, une rougeur fémorale et un gonflement.

Procédures de diagnostic

Les causes de douleur dans les cuisses peuvent être très différentes - vous pouvez le vérifier sans trop de difficulté. Cependant, pour commencer le traitement, il est important de trouver le même facteur pathologique et d'établir un diagnostic précis. Un programme d'examen complet est élaboré par des spécialistes pour chaque patient individuellement. La localisation et la nature de la douleur, les symptômes supplémentaires, l’âge de la personne, la présence de maladies chroniques, etc. sont pris en compte.

À ce jour, les méthodes de diagnostic les plus informatives pour déterminer la cause de la douleur à la hanche sont les suivantes:

  • Imagerie par résonance magnétique. Avec une fracture de la hanche, ce type d'étude n'est pas prescrit. Il est recommandé de passer la procédure aux patients qui, en plus des douleurs à la hanche, se plaignent de douleurs lombaires. Examen obligatoire du bas de la colonne vertébrale et de l'articulation de la hanche.
  • Vaisseaux sanguins Doppler. Pour obtenir une évaluation objective de l'état des vaisseaux des jambes, ce type de recherche est effectué. Avec elle, des maladies telles que les varices et la thrombophlébite sont diagnostiquées même aux stades précoces.
  • Radiographie et échographie des articulations de la hanche. La méthode de diagnostic la plus courante utilisée par les spécialistes. Grâce au diagnostic échographique, les médecins ont la possibilité d’identifier l’arthrite, l’arthrose, les lésions infectieuses des os et d’autres pathologies de la hanche.
  • Électromyographie, la procédure pour l'étude des réflexes tendineux, des ligaments et des fibres musculaires.
  • Analyses cliniques, de laboratoire et biochimiques.

Grâce aux résultats de la recherche, les experts ont conclu à la présence d’un processus inflammatoire dans le corps, confirmant ou infirmant les causes de la douleur à la hanche. Que faire ensuite et quelle direction de thérapie choisir, dans chaque cas, le médecin traitant décide. A propos, chirurgiens, traumatologues et phlébologues s'occupent du diagnostic et du traitement des maladies se manifestant par une douleur à la hanche.

Méthodes de thérapie populaires

Comme déjà mentionné, le schéma thérapeutique est choisi individuellement, en fonction des caractéristiques et des causes de la maladie. Dès que le spécialiste réussit à poser un diagnostic précis, des mesures de traitement sont prescrites.

En cas de syndrome douloureux intense, le traitement symptomatique convient à une personne dont le but principal est d’améliorer son bien-être et sa qualité de vie. Les analgésiques sont utilisés pour éliminer les sensations douloureuses. L'effet maximal est donné par les drogues sous forme injectable.

Si la cause de la douleur dans l'articulation de la hanche est dans la hernie intervertébrale, le traitement symptomatique est construit sur la base d'un blocage novocainique dans la région du nerf sciatique pincé.

Selon le type de maladie, des préparations des groupes pharmacologiques suivants peuvent être recommandées pour soulager l'état du patient:

  • Anti-inflammatoires. Leur groupe non stéroïdien (Nimesil, Diclofenac, etc.) a reçu une distribution spéciale. Les préparations contenant de la cortisone sont utilisées dans les cas les plus graves.
  • Myorelaxants. Grâce aux médicaments de cette catégorie, il est possible d'éliminer les spasmes dans les muscles et les tendons du patient, qui se développent le plus souvent comme une réaction du corps à la douleur. Si elle est provoquée par un nerf pincé, les spasmes musculaires ne font qu'aggraver la situation. Les relaxants musculaires agissent sur le principe opposé - améliorer la circulation sanguine et soulager le gonflement.
  • Chondroprotecteurs. Les médicaments les plus souvent utilisés pour prévenir les maladies des articulations et améliorer le trophisme dans les lésions du processus pathologique.
  • Complexes de vitamines et de minéraux. Une série de préparations contenant la quantité de macro et micro-éléments nécessaires à l'organisme contribue à améliorer le bien-être général, à réduire la gravité de la maladie et à stopper le développement de la pathologie. Après avoir étiré les muscles de la cuisse, les complexes de vitamines activent les processus de récupération dans les tissus.
  • Diurétiques. Prendre des médicaments dans ce groupe aidera à soulager l'enflure de la hanche et à lui redonner sa mobilité.

En plus du traitement conservateur contre la douleur à la hanche, le médecin peut prescrire un traitement manuel, en particulier pour pincer le nerf sciatique ou la hernie intervertébrale. Pour améliorer la circulation sanguine dans la région pelvienne, développer et renforcer le système musculaire après une blessure est capable de complexe d'entraînement médical et physique. Grâce à la gymnastique thérapeutique, la mobilité des articulations augmente, et donc l'activité physique de la personne dans son ensemble. Dans certains cas, les experts recommandent de suivre un cours de physiothérapie, ainsi que des procédures d'hydrothérapie et d'acupuncture.

Remèdes populaires

Si une échographie des articulations de la hanche ou d’autres procédures de diagnostic ne confirment la présence d’aucune pathologie, ne vous inquiétez probablement pas. De la douleur à la hanche, apparue pour la première fois, aidera à se débarrasser des recettes populaires:

  • Compresse d'oignon et de poivre. La masse thérapeutique est préparée comme suit: prenez une demi-tasse de jus d'oignon fraîchement pressé, ajoutez du paprika, passez dans un hachoir à viande, versez deux cuillères à soupe de jus de plantain et de graisse animale (de préférence de chèvre ou à l'intérieur). Le gruau résultant est légèrement chauffé et étalé sur une plaie, enveloppant le dessus d'une pellicule de plastique et d'un chiffon chaud.
  • Saindoux de porc. Une fine couche de ce produit est appliquée sur la cuisse et fermement fixée avec un bandage serré. Après un certain temps, la plaque de graisse doit être remplacée, car elle a tendance à s’amincir.
  • Pommade chauffante à la moutarde. Pour préparer ce remède à la maison, vous aurez besoin d'un verre de sel de table ou de mer. Ajoutez-y 100 g de poudre de moutarde, diluée dans 100 ml d’eau tiède. La consistance de la solution doit ressembler à de la crème sure épaisse. Au coucher, le produit est frotté sur l'articulation douloureuse et le matin, il est lavé à l'eau tiède.

Les médecins recommandent souvent de compléter le traitement médicamenteux par une thérapie traditionnelle. Cependant, l’utilisation des remèdes à la maison seuls comme moyen de se débarrasser de la douleur à la hanche est généralement inefficace. De plus, afin d'éliminer tout inconfort, il est particulièrement important d'identifier la cause de la pathologie et de neutraliser le facteur provoquant le plus rapidement possible. Dans ce cas, il est impératif de consulter un médecin: un spécialiste établira un diagnostic précis et sélectionnera un schéma de traitement individuel.

Plus D'Articles Sur Les Pieds