Gangrène

Comment traiter les douleurs à la hanche

La douleur à la hanche est une plainte fréquente chez les patients, y compris les femmes et les enfants. Laissez-nous examiner les causes de la douleur à la hanche, les méthodes de traitement.

Causes de la douleur chez l'adulte

La douleur à la hanche est accompagnée de symptômes de diverses maladies. En cas de douleur, consultez un médecin qui établira un diagnostic.

  1. Arthrose Détecté chez les femmes après quarante ans. Il se caractérise par de fortes sensations douloureuses dans la région de la cuisse, descendant lentement dans le genou. Pendant le repos, ils ne sont pas ressentis, ils réapparaissent lors d'un effort physique.
  2. Crise cardiaque de l'articulation. Le patient présente une douleur intense à la surface externe de la cuisse. La maladie se caractérise par un cours rapide.
  3. Blessures lombaires. La cause de la douleur à la cuisse. Il y a des douleurs dans la cuisse qui ne vont pas à l'aine.
  4. Maladie cardiaque - causes de la douleur.
  5. Maladies oncologiques.
  6. Maladie musculaire d'origine rhumatismale. Apparaît à la suite d'une maladie virale ou d'un stress mental excessif.

Causes de la douleur chez un enfant

Si un enfant a mal à la hanche, les parents sont priés de consulter un médecin immédiatement. Causes de la douleur:

  1. Inflammation de la membrane synoviale (synovite). Synovite chez un enfant - inflammation de la muqueuse de la hanche, apparaissant dans le contexte de maladies virales. La pathologie passe sans nécessiter de traitement. Le médecin enverra les parents à l'orthopédiste, retirera le liquide de l'articulation de la hanche.
  2. L'arthrite chez un enfant se produit chez les enfants, comme chez les adultes. Elle se caractérise par une tumeur au genou, à la cheville, au coude, à la fièvre et à une éruption cutanée.

Quand la douleur à la hanche apparaît-elle?

La douleur dans la région de la hanche est de nature différente - aiguë ou chronique, lorsque l'articulation fait constamment mal.

La partie arrière d'une hanche, une partie interne ou supérieure fait souvent mal. Par la nature de la douleur est divisé en tirant, forte, forte, douloureuse. Il fait mal en même temps à la cuisse et aux fesses ou à la cuisse et au bas du dos.

Plaintes typiques des patients:

  1. Un stress prolongé sur les muscles provoque des douleurs à l'articulation de la hanche. La rougeur sur un point sensible, les muscles deviennent engourdis.
  2. Il est difficile de marcher, de rester debout, de s’allonger.
  3. Augmentation de la douleur pendant la menstruation.

Caractéristiques de la douleur:

  1. Si blessé, ça fait mal instantanément.
  2. Si le travail est associé à un effort physique intense, la douleur survient quelques heures après l'effort.

Types de douleur

Les sensations douloureuses chez chaque personne se manifestent différemment:

  1. La douleur chronique à la hanche est malade la nuit ou au cours de processus inflammatoires (le cancer est possible - il est nécessaire de diagnostiquer).
  2. La douleur qui survient pendant un effort physique et disparaît lorsque l'articulation touchée est au repos.
  3. Douleur en violation de la perception normale de la chaleur et du froid. On sent des picotements, de la chair de poule dans le cou de la cuisse. La condition est associée à la névralgie.
  4. La douleur tire, la jambe gauche fait mal. Le diagnostic de l'ostéochondrose. Les raisons - un siège permanent près de l'ordinateur, une posture brisée.
  5. Ça fait mal à la jambe de la hanche au pied. La douleur se manifeste dans le dos et dans les fesses, la cause est une inflammation du nerf sciatique, la sciatique. Le symptôme est une sensation d'engourdissement et de faiblesse dans la jambe.
  6. Articulation douloureuse de la hanche au côté droit, la douleur diminue, accompagnée d'un engourdissement des fesses. Ces symptômes sont une conséquence de la structure anormale de la colonne vertébrale (scoliose).

Diagnostics

Éliminer l'auto-traitement, contactez votre médecin. Initialement, ils subissent un examen primaire au cours duquel le médecin demande où et comment l'articulation de la hanche fait mal, à l'aide de la méthode de palpation, et révèle des points douloureux. Si les blessures ou les fractures sont exclues, des tests sont effectués afin que le médecin puisse déterminer les causes de la maladie. L'étude est réalisée par des méthodes: angiographie, électromyographie, tomographie, photo aux rayons x, échographie.

Si une fracture est trouvée, limitez le mouvement dans la zone des joints à l'application de plâtre. Si la fracture est complexe et que des fragments d'os doivent être collectés, une intervention chirurgicale sera nécessaire.En cas d'arthrose, l'articulation est remplacée par une endoprothèse.

Traitement de la douleur de la hanche

Que traiter, quel traitement faut-il choisir?

  • Pour les douleurs sévères, le médecin prescrit un traitement avec des médicaments analgésiques qui réduisent la douleur. Si la douleur ne diminue pas, prescrivez des médicaments plus puissants. Dans les maladies inflammatoires, les anti-inflammatoires sont prescrits.
  • La glace est utilisée dans le traitement de l'articulation dans le processus inflammatoire. La glace impose deux fois par jour au joint douloureux. La durée de la session est de dix à quinze minutes.
  • Si la cause de la douleur réside dans l'arthrite, réchauffez les zones de l'articulation avec un coussin chauffant fixé au point sensible ou prenez des bains chauds.

Pour trouver la cause de la douleur à la hanche, consultez un médecin. Selon le diagnostic, il le dirigera vers un traumatologue, un chirurgien, un neurologue, un orthopédiste, un oncologue. N'oubliez pas que le traitement est associé à l'élimination de la cause de la douleur, l'isolement du syndrome de la douleur étant l'une des étapes du traitement.

Les principales causes de douleur à la jambe dans la cuisse

La douleur à la hanche est un problème grave et courant chez les personnes de différents âges. Certaines des raisons les plus courantes chez les jeunes (blessures sportives, arthrite infectieuse), un autre groupe (arthrose déformante, processus auto-immuns) concerne les personnes âgées et les personnes âgées. La douleur à la hanche est associée à de nombreux autres signes, ce qui vous permet enfin d'établir le diagnostic et de prescrire un traitement efficace.

Dans la plupart des cas, il est nécessaire non seulement de consulter un médecin, mais également un examen de laboratoire et un instrument, afin d'établir la cause spécifique du syndrome douloureux. Dans ce cas, le traitement de la douleur à la hanche sera beaucoup plus facile et plus efficace.

Pourquoi la douleur survient

Les raisons pour lesquelles il y a une douleur à la cuisse sont très diverses. L'articulation de la hanche est la plus grande articulation du corps humain, reliant les os de l'anneau pelvien en un seul morceau. Dans cette région anatomique, il n'y a pas que l'articulation elle-même, mais aussi des tendons, de gros troncs vasculaires et nerveux, divers groupes musculaires qui permettent le mouvement et l'irrigation sanguine de toute la jambe. Les dommages causés à l'une de ces structures sont douloureux à la hanche.

Les causes de la douleur à la hanche peuvent être classées comme suit:

  • blessures (ecchymoses, ligaments déchirés, fractures);
  • inflammation (tout processus infectieux ou aseptique);
  • modifications dystrophiques et dégénératives (arthrose déformante, rhumatismes, polyarthrite rhumatoïde).

Lorsque vous référez un médecin à une personne qui souffre, il est nécessaire de porter une attention particulière à un certain nombre des symptômes additionnels les plus importants qui accompagnent la douleur à la hanche et facilitent l’établissement de la cause et du diagnostic correct. Parmi eux sont les plus importants:

  • douleur aiguë, chronique ou intermittente;
  • à quelle heure de la journée la hanche fait mal (la nuit, l'après-midi, après un effort physique);
  • à quels endroits la douleur donne-t-elle (aine, jambe entière, bas du dos);
  • la gêne règne dans les muscles ou dans les structures plus profondes;
  • dans quelles situations il augmente ou diminue (lorsque vous êtes couché sur le dos ou sur le côté, que vous vous tournez, que vous vous penchez, la nuit au repos);
  • nature unilatérale ou bilatérale du processus;
  • quelle partie de la cuisse fait plus mal (surface intérieure, avant ou arrière).

Surcharge physique

De nombreuses personnes souffrant de douleurs dans la jambe sont associées à un effort physique excessif (activité professionnelle) ou à des exercices sportifs. Dans de tels cas, la gêne peut être unilatérale (par exemple, douleur à la cuisse droite avec des excavatrices) ou bilatérale (des squats excessifs chez des athlètes professionnels provoquent des douleurs à l'aine et à l'arrière de la jambe). L'inconfort est dû à l'accumulation d'acide lactique dans le muscle et passe rapidement pendant le repos physique.

Blessure traumatique

Les plus pertinentes pour les jeunes menant une vie active, les athlètes professionnels et, au contraire, pour les personnes âgées et les personnes âgées, car la résistance de leurs tissus est beaucoup plus faible et la charge habituelle peut avoir des conséquences irréparables.

Dans les fractures, le tableau clinique se développe soudainement, après une forte influence externe: tomber, frapper, sauter. Le processus est plus souvent unilatéral: il y a une douleur à la cuisse droite ou à la gauche, la jambe cesse de soutenir, la personne ne peut effectuer aucun mouvement du membre affecté. Chez les personnes âgées, le cou de la hanche est le plus souvent endommagé - la partie la plus fine et la plus fragile du fémur.

Lorsque l'appareil ligamentaire se rompt, la capsule de l'articulation est endommagée, les manifestations cliniques sont un peu moins prononcées. L'intensité de la douleur est déterminée par le seuil de sensibilité individuelle, la jambe peut conserver une fonction de soutien, mais l'amplitude des mouvements sera quelque peu limitée.

Les lésions localisées uniquement dans les muscles de la hanche constituent l'option la plus simple, dans la mesure où une rupture complète du tissu musculaire se produit rarement. La violation de l'intégrité des fibres musculaires s'accompagne d'une douleur modérée sur une surface limitée, aggravée par le mouvement, la douleur ne rayonne pas vers l'aine.

Le montant final des dommages traumatiques subis par diverses structures de la cuisse ne peut être établi qu’après un examen radiographique dans diverses projections. Le traitement dans certains cas est conservateur (bandage en plâtre et traction squelettique), dans les cas plus graves, il est chirurgical (restauration de l'intégrité du fémur avec des boulons et des plaques).

Processus inflammatoires

Dans la plupart des cas, se développent dans les os et les tissus articulaires, au moins dans les muscles. L'inflammation se développe rarement en tant que processus indépendant, généralement une complication d'une infection généralisée.

L'ostéomyélite est la plus courante (inflammation des os) causée par un bacille tuberculeux ou une flore microbienne purulente (staphylocoque, streptocoque). L'état général d'une personne change (faiblesse, fièvre), presque simultanément les symptômes locaux se joignent

  • douleur dans la jambe affectée sur toute sa surface, irradiant souvent à l'aine ou au dos;
  • forte limitation des mouvements;
  • la peau sur l'os de la cuisse ou l'articulation est rouge et enflée.

L'inflammation des tendons n'est pas si violente. Habituellement, seule la douleur locale est préoccupante: lorsqu'elle est pressée, l'intérieur ou l'arrière de la cuisse est douloureux. Une personne conserve presque toute la gamme de mouvements (il peut s'asseoir sur une chaise, jeter ses jambes sur la jambe), l'inconfort n'augmentant qu'avec le mouvement.

L'inflammation des muscles de la cuisse se caractérise uniquement par une sensibilité locale sans modification de l'état général. Le plus souvent, un groupe musculaire spécifique est enflammé: interne ou postérieur, moins fréquemment sur le front. Le côté affecté peut être un peu gonflé.

Les agents antibactériens sont utilisés pour éliminer le processus inflammatoire dans les os et les tendons, les analgésiques anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés dans les muscles. En période de rééducation, physiothérapie efficace.

Processus dystrophiques

Le plus difficile dans le diagnostic et le traitement. Les processus dystrophiques se développent généralement dans les tissus de l'articulation ou du fémur, moins souvent dans les muscles. Les signes sont divers et non spécifiques:

  • la douleur survient n'importe où (sur le côté, sur toute la jambe, sur la surface du dos), donne souvent dans l'aine;
  • le côté affecté épargne en mouvement, sa mobilité est fortement limitée;
  • l'intensité de la douleur peut varier.

Il existe de nombreuses subtilités diagnostiques qui permettent au médecin de diagnostiquer correctement. Par exemple, la raideur matinale de l'articulation est plus typique de la polyarthrite rhumatoïde, de la limitation progressive de la mobilité et de la démarche excessive de la marche pour déformer l'arthrose. Le traitement conservateur de la plupart de ces maladies repose sur la réduction de la douleur. Dans certains cas, articulation prothétique de la hanche.

Souvent, une personne se plaint de douleurs à la hanche, mais la raison en est dans la colonne vertébrale. Les gros troncs nerveux innervant toute la jambe partent des parties inférieures. Dans l'ostéochondrose, la spondylarthrose, les sensations douloureuses sont déplacées vers le membre inférieur. Une personne ressent:

  • douleur au dos ou à l'aine (selon le nerf);
  • le côté affecté fait plus de mal en se déplaçant qu'au repos;
  • l'examen a révélé une douleur aux points de sortie de certains nerfs.

Le traitement consiste à réduire la douleur des analgésiques non stéroïdiens) et à améliorer le métabolisme du tissu nerveux (vitamines du groupe B).

Douleur à la hanche

Vous voulez savoir pourquoi votre hanche vous fait mal? Cet article traite des causes les plus courantes de cette manifestation clinique. La douleur peut survenir suite à un effort physique et disparaîtra dans quelques jours. Mais si la hanche fait mal constamment ou régulièrement (surtout le matin), si la douleur est accompagnée d'une sensation de raideur et de mouvements limités, vous devriez consulter un médecin à la clinique de la douleur du CELT!

Causes de douleurs à la hanche

Les causes de la douleur à la hanche (ainsi que sa nature) peuvent être différentes. La hanche peut être douloureuse du côté de l'articulation ou des tissus mous, tandis qu'une gêne peut survenir périodiquement et être intense, aiguë ou chronique. Les cuisses droites et gauches peuvent faire mal; En outre, la douleur peut être localisée dans la région de l'aine.

Blessures à la hanche

Les blessures à la hanche comprennent:

  • ecchymoses du bassin, de la hanche et de la cuisse;
  • fracture dans le champ de la flèche du fémur;
  • fracture du sacrum;
  • luxations du fémur;
  • entorses et déchirures des muscles et des ligaments;
  • fracture du col fémoral;
  • fracture de compression de la 5ème vertèbre lombaire.

Il convient de noter que la rupture des ligaments du fémur peut survenir non seulement à cause d'une blessure, mais également à cause de l'apparition et du développement de processus dégénératifs. Car la rupture est caractérisée par une douleur aiguë et une mobilité réduite de l'articulation.

Arthrose de la hanche

La cooxarthrose, ou arthrose de la hanche, est une maladie caractérisée par l'usure de la hanche. C'est l'une des raisons les plus courantes pour lesquelles la hanche droite et / ou gauche fait mal. Une caractéristique distinctive de cette maladie est la douleur, localisée dans l'aine et s'étendant le long des surfaces fémorale latérale et antérieure. Souvent, les sensations peuvent être projetées sur la fesse ou irradier jusqu'au genou; ils apparaissent en marchant ou en se levant d'une chaise. Les autres manifestations cliniques de la coxarthrose comprennent:

  • une limitation significative de la mobilité du membre affecté (incapacité à effectuer des mouvements de rotation, à tirer la jambe vers la poitrine ou à la prendre sur le côté);
  • craquement dans l'articulation de la hanche;
  • raccourcissement de la jambe (apparaît dans les stades avancés de la maladie).

Arthrite de la hanche

Il existe un certain nombre d'arthrite pouvant provoquer une inflammation des articulations de la hanche. Bien que ce phénomène soit assez rare, il existe et y est soumis, principalement les personnes âgées de 15 à 40 ans.

Les symptômes de la douleur sont le plus fortement ressentis la nuit et leur intensité est assez élevée. Ils ne s'atténuent pas même avec un changement de position du corps. En marchant, la douleur diminue quelque peu et le soir (une fois que le patient s'est «dispersé»), elle peut complètement disparaître, mais la nuit, elle se fait de nouveau ressentir.

Crise cardiaque de la hanche - nécrose aseptique de la tête fémorale

Crise cardiaque de l'articulation de la hanche - tel est le diagnostic posé à 5% des patients qui se plaignent de douleurs à la hanche Cette maladie est caractérisée par un développement rapide; les symptômes de la douleur augmentent en 1 à 3 jours et deviennent presque insupportables la nuit. Leur affaiblissement est observé vers 4h-5h du matin. Les hommes souffrent de cette maladie 8 fois plus souvent que les femmes.

Inflammation des tendons fémoraux

Cette maladie est diagnostiquée par 25 à 30% du nombre de patients qui se plaignent de symptômes douloureux. Le plus souvent, les femmes souffrent de cette maladie, qui atteint son apogée pendant la ménopause, au cours de laquelle on observe souvent un affaiblissement des muscles et des tendons. Le développement de la maladie se produit rapidement - sur une période de 3 à 15 jours. Côté douloureux aux hanches dans les tissus mous de la surface externe, d'un côté ou des deux. Les sensations désagréables sont assez intenses; ils apparaissent en marchant ou en étant couchés du côté affecté. La restriction de mouvement dans l'articulation de la hanche n'est pas observée.

Syndrome musculaire poire

Une autre cause très courante de douleur à la hanche est le syndrome musculaire en forme de poire. Il survient lors de processus pathologiques de la colonne lombaire et est généralement unilatéral. L'augmentation de la douleur survient en 1 à 3 jours en raison de:

  • le stress;
  • soulever des poids;
  • mouvement vif et infructueux.

La douleur est localisée dans la région fessière et lombaire, le sacrum est souvent douloureux. Des sensations parfois douloureuses descendent le long du dos du membre inférieur jusqu'au talon.

Autres raisons

En outre, la cuisse peut faire mal à l'intérieur ou à l'extérieur et pour un certain nombre d'autres raisons:

  • pathologies du système endocrinien conduisant à la destruction des tissus cartilagineux et osseux;
  • maladie vasculaire artérielle;
  • processus infectieux dans les os de la cuisse et du bassin;
  • tumeurs osseuses malignes.

Douleur à la hanche la nuit provoque


Ce diagnostic est fait très souvent. Beaucoup plus souvent que nécessaire. Lorsqu'un patient rend visite à un médecin pour des douleurs à la hanche, il sera diagnostiqué dans au moins la moitié des cas de coxarthrose, c'est-à-dire d'arthrose de la hanche. Heureusement, la coxarthrose secoue moins souvent. Les médecins compétents savent que parmi ceux qui ont mal aux cuisses, les patients atteints de coxarthrose représentent environ 25 à 30%.

La cooxarthrose survient généralement après 40 ans, un peu plus souvent chez les femmes que chez les hommes. La maladie peut toucher à la fois une et les deux articulations de la hanche.

En règle générale, la coxarthrose se développe lentement, sur 1 à 3 ans. Bien qu'il y ait des exceptions - parfois, après une blessure, une surcharge ou une douleur intense sans nerf, la douleur augmente assez rapidement, en quelques jours ou quelques semaines.

Un symptôme distinct de la coxarthrose est une douleur à l'aine, irradiant sur le devant et sur le côté de la cuisse.

Parfois, ces douleurs se propagent à la fesse ou au genou. La douleur survient principalement en marchant et en essayant de se lever d'une chaise ou d'un lit. Au repos, ils disparaissent presque toujours.

Le deuxième symptôme distinct de la coxarthrose est la restriction de la mobilité de la jambe affectée. Il est difficile pour un malade de prendre la jambe sur le côté, il est difficile de tirer la jambe vers la poitrine, il est difficile de mettre des chaussettes ou des chaussures. Il est peu probable qu'un malade soit capable de s'asseoir à cheval sur une chaise, les jambes écartées, sinon il le fera avec beaucoup de difficulté. Les jambes cessent presque de pivoter (de la cuisse) vers la droite ou de gauche ou pivotent en raison de mouvements de la taille.

Le troisième symptôme distinct de la coxarthrose est un resserrement de l'articulation endommagée lors de la marche et du raccourcissement de la jambe douloureuse (moins souvent - au contraire, son allongement).

Un resserrement dans l'articulation et un raccourcissement de la jambe n'apparaissent généralement pas immédiatement, ils deviennent perceptibles aux derniers stades de la maladie.

Nécrose aseptique de la tête fémorale (infarctus de la hanche)

- Environ 5% du nombre de ceux qui ont fait une demande de douleur aux hanches.

Les symptômes de nécrose aseptique coïncident presque complètement avec les symptômes de coxarthrose, il est très difficile de distinguer une maladie d’une autre. Mais contrairement à la coxarthrose, la nécrose aseptique se développe le plus souvent rapidement, en quelques jours.

Assez souvent, la douleur augmente au maximum et devient insupportable pendant les deux ou trois premiers jours. De plus, dans de nombreux cas de douleur, la douleur ne cesse pas complètement, même au repos, une douleur à la jambe peut épuiser une personne presque toute la nuit. Le repos n’en vient qu’à l’aube, à 4h-5h.

Autre différence par rapport à la coxarthrose: la nécrose aseptique concerne souvent des hommes relativement jeunes, âgés de 20 à 45 ans. Les hommes âgés de plus de 45 ans souffrent de nécrose aseptique beaucoup moins souvent. Encore moins souvent, les femmes tombent malades (7 à 8 fois moins souvent que les hommes).

Inflammation des tendons fémoraux (trohanteritis)

Cette maladie survient très souvent - environ 25-30% du nombre de personnes qui ont fait une demande de douleur aux hanches.

La trochanterite peut être soit unilatérale, lorsqu'une seule jambe tombe malade, soit bilatérale, lorsque les tendons fémoraux sont enflammés en même temps.

Les femmes tombent beaucoup plus souvent malades que les hommes et le pic de morbidité se situe au cours de la période de réorganisation climatérique du corps, au cours de laquelle le tendon et le tissu musculaire s'affaiblissent. Bien qu'il existe des cas où de jeunes femmes contractent une trochantériose. La maladie se développe généralement assez rapidement, dans les 3 à 15 jours.

La trochanterite se manifeste par des accès de douleur à la surface externe de la cuisse (la région de la "culotte"). La douleur survient le plus souvent lorsqu’on marche ou s’allonge du côté douloureux. Dès le début, la douleur peut être assez intense, mais contrairement à la coxarthrose avec trochantériose, il n'y a pas de raccourcissement de la jambe ni de restriction de mouvement dans l'articulation de la hanche. La jambe peut facilement être mise de côté et tourne librement dans toutes les directions.

Contrairement à une personne souffrant de coxarthrose, une personne atteinte de trochantériose peut poser ses jambes librement sur ses pieds, sans aucune difficulté pour attacher ses lacets, et peut facilement s'asseoir «à cheval» sur une chaise, jambes écartées.

Syndrome de Pear, muscle avec lésions de la colonne lombaire

Cela se produit très souvent - environ 30 à 40% du nombre de personnes qui ont fait une demande de douleur à la hanche.

La maladie est plus souvent unilatérale (droite ou gauche). La douleur s'accroît rapidement, le plus souvent en 1-3 jours, après un mouvement infructueux, une levée de poids ou une expérience émotionnelle intense, le stress. Dans certains cas, l'attaque est précédée de douleurs dorsales aiguës ou chroniques.

La douleur la plus intense dans le syndrome du muscle en forme de poire est constatée au niveau de la fesse: le sacrum et le bas du dos peuvent être douloureux; dans certains cas, la douleur peut tomber le long du dos, jusqu'au talon. Contrairement à la coxarthrose, la douleur donne très rarement à l'aine (et dans tous les cas, dans le syndrome du muscle en forme de poire, la douleur dans la fesse sera beaucoup plus forte que la douleur à l'aine).

La douleur dans la fesse peut être sévèrement exprimée pendant le jour et la nuit. Il est parfois difficile pour un patient de trouver une position confortable dans la première moitié de la nuit, et parfois une personne malade se réveille de douleur à 3 ou 4 heures du matin. Cependant, la moitié des patients ne ressentent de la douleur que pendant les mouvements et la marche. Dans ce cas, la restriction de mouvement dans l'articulation de la hanche lors de la rotation de la jambe est absente, la jambe tourne complètement. Mais il y a souvent une douleur vive dans le bas du dos ou dans la région fessière lorsque vous essayez de soulever une jambe tendue ou de vous pencher en avant lorsque vous êtes debout, les jambes droites. La cause du syndrome du muscle de poire est une lésion de la colonne lombaire.

Polymyalgie rhumatismale

On le trouve rarement - environ 1% du nombre de personnes qui ont fait une demande de douleur aux hanches.

Les femmes de plus de 50 ans sont plus susceptibles de tomber malade. Dans 70 à 80% des cas, la maladie débute après un stress grave ou un rhume (grippe).

La maladie se développe assez rapidement, dans les 3 à 20 jours. En règle générale, les premiers symptômes de la maladie sont une rigidité et une douleur au niveau des cuisses symétriques (c'est-à-dire identiques à droite et à gauche) et des douleurs dans la cuisse (la douleur ne tombe pas au-dessous des genoux), ainsi que des douleurs légères aux épaules.

La douleur est accompagnée par l'incroyable faiblesse des malades. Ces patients sont amenés chez le médecin littéralement "sous les bras", mais pas à cause de la douleur, mais à cause de la faiblesse. C'est incroyable la faiblesse est un point clé dans le diagnostic.

Souvent, la faiblesse et la douleur liées à la polymyalgie rhumatismale s’accompagnent d’une diminution de l’appétit, d’une perte de poids et d’une augmentation de la température corporelle.

Arthrite - environ 2 à 4% du nombre de personnes qui ont fait une demande de douleur aux hanches

Certains types d'arthrite entraînent une inflammation des articulations de la hanche et s'accompagnent respectivement de douleurs à l'aine ou aux cuisses. Et bien que cela se produise assez rarement, nous devons nous en souvenir.

Dans les cas les plus typiques, les articulations de la hanche sont atteintes d'arthrite presque pas moins, beaucoup plus tard que les autres articulations. Ensuite, le diagnostic différentiel entre l'arthrite et, par exemple, la coxarthrose n'est pas difficile, car au moment de l'inflammation des articulations de la hanche, le patient sait déjà qu'il souffre d'arthrite et sait le plus souvent laquelle.

Cependant, dans certains types de spondylarthrite ankylosante et dans certaines variantes rares de l'arthrite réactive, l'inflammation des articulations de la hanche peut être en avance sur d'autres manifestations de la maladie ou peut être le seul symptôme de la maladie. Et puis, il est très difficile de poser un diagnostic correct - une telle inflammation des articulations de la hanche est très facilement confondue avec une arthrose. Dans ce cas, même un médecin compétent peut commettre une erreur.

Cependant, certains signes "spéciaux" permettent de distinguer l'inflammation arthritique des articulations de la hanche d'autres maladies des cuisses et, en premier lieu, de la coxarthrose.

Le principal signe d’avertissement qui peut indiquer la nature arthritique de l’inflammation des articulations est la raideur matinale et des douleurs dans tout le corps et les articulations, apparaissant immédiatement après le réveil, puis passant dans l’heure ou dans la première moitié de la journée. Cette rigidité est caractéristique des maladies inflammatoires des articulations, principalement de la spondylarthrite ankylosante et de la polyarthrite rhumatoïde.

Deuxièmement, contrairement à la coxarthrose, les douleurs arthritiques atteignent généralement l'intensité maximale la nuit, vers 3 ou 4 heures du matin. L'intensité d'une telle douleur est très élevée et ne diminue pas à la suite d'un changement de la position du corps, comme c'est le cas avec la trochantériose.

En se déplaçant et en marchant, la douleur, contrairement à l'arthrose, au contraire, diminue le plus souvent un peu, plutôt qu'elle augmente. Dans la soirée, après que la personne malade se soit «dispersée», la douleur peut disparaître complètement afin de prendre feu avec un nouveau pouvoir la nuit, le matin.

Un indice, en outre, peut servir l'âge du patient. Ces types d'arthrite sont plus fréquents chez les jeunes de 15 à 40 ans. Et la trochanterite, la polymyalgie rhumatismale et la coxarthrose, à de rares exceptions près, commencent à l'âge de plus de 40 ans.

Pourquoi une personne est tourmentée par des douleurs nocturnes dans l'articulation de la hanche.

La douleur dans l'articulation de la hanche est un symptôme courant de la manifestation de diverses violations de la jonction des os et des tissus mous adjacents. Les causes du syndrome de la douleur peuvent être divisées en blessures, maladies systémiques, pathologies neurologiques de la colonne vertébrale, maladies et affections particulières de l'articulation elle-même.

Épidémiologie

Le schéma d’âge pour les raisons de son développement est noté:

  1. Dans l'enfance, les douleurs articulaires sont associées à la pathologie du développement de ce composé.
  2. Les femmes en âge de procréer ressentent de la douleur en raison de la charge sur les hanches pendant la grossesse et après l'accouchement.
  3. Pour les jeunes hommes âgés de 25 à 45 ans, la manifestation fréquente de douleur dans la région pelvienne est le développement d'un infarctus de la hanche.
  4. Les personnes d'âge moyen et âgées sont statistiquement plus susceptibles de souffrir de douleurs causées par une fracture du col du fémur, une coxarthrose et de l'arthrite.

Les groupes à risque pour le développement de la pathologie de la hanche ont été déterminés:

  • athlètes avec une charge lourde sur la jonction des os.
  • personnes engagées dans des travaux physiques pénibles.
  • personnes en surpoids.
  • personnes ayant déjà subi des lésions du système musculo-squelettique.

Causes de la douleur

L'articulation de la hanche a une structure plutôt complexe, remplit de nombreuses fonctions et est soumise à une charge constante, responsable de la position verticale du corps et des mouvements. Ces facteurs contribuent au développement de nombreuses pathologies et à la défaite de son intégrité, qui se manifeste par des symptômes douloureux.

Causes courantes de douleur dans l'articulation de la hanche:

  1. Lésions traumatiques de l'articulation de la hanche, des tissus environnants et de leurs complications: contusion de l'articulation de la hanche, fracture par fatigue du col et des os du bassin, fractures musculaires, lésion de la capsule de la hanche et luxations plus ou moins complexes.
  2. Les maladies neurologiques de la colonne vertébrale, dans lesquelles la douleur est ressentie dans l'articulation de la hanche, sont les névralgies du nerf cutané latéral de la cuisse, la hernie inguinale, le nerf pincé dans l'articulation de la hanche.
  3. Les infections provoquent non seulement des processus inflammatoires au niveau de l'articulation de la hanche, mais également des douleurs aiguës, de la fièvre, une aggravation de l'état général - l'arthrite infectieuse. Le développement de l'arthrite tuberculeuse se manifeste progressivement.
  4. Les maladies dégénératives inflammatoires des articulations et des tissus mous adjacents sont l'arthrite, l'arthrite déformante (coxarthrose), la bursite et la tendinite.
  5. Maladies de nature héréditaire, qui ont conduit à la formation incorrecte d'une articulation ou de ses éléments constitutifs - la pathologie la plus courante est la dysplasie de l'articulation de la hanche.
  6. Maladies diffuses du tissu conjonctif associées à l'évolution des maladies auto-immunes - lupus érythémateux disséminé, polyarthrite rhumatoïde.
  7. Le développement de tumeurs tumorales dans le tissu osseux et le tissu musculaire adjacent.

La douleur dans la région de l'articulation a une intensité différente, en fonction de la pathologie, du degré de son développement et des caractéristiques individuelles de l'organisme. Lors de la description du tableau clinique de la maladie, les définitions suivantes de la douleur sont utilisées:

  • douleur aiguë à court terme avec une localisation claire de la source;
  • douloureux, diffère dans la distribution extensive, survient principalement la nuit, difficile à localiser;
  • manifestations douloureuses chroniques, une large zone de localisation, se produisent à certaines positions du corps ou de l'effort.

La douleur nocturne de l'articulation de la hanche se manifeste dans les maladies suivantes:

  1. Coxarthrose, arthrose déformante - maladie dans laquelle une longue période de douleur est à peine perceptible et qui survient lorsqu’une charge importante sur la connexion articulaire. La destruction progressive du cartilage et de la tête de l'articulation entraîne une exacerbation de la douleur sous toute charge, et la tension douloureuse constante des muscles au site de la lésion provoque une douleur au repos et la nuit. La mobilité de la zone d'articulation des os est limitée, on note un gonflement douloureux des tissus mous à proximité.
  2. Bursite - Inflammation de la membrane synoviale de l'articulation, le plus souvent une bursite oblique se développe. Le groupe de discussion est composé d'athlètes professionnels et de femmes, car des charges constantes et un bassin physiologiquement élargi sollicitent davantage la membrane articulaire. La pathologie est caractérisée par une localisation profonde de la douleur qui s'étend à la surface latérale de la cuisse. Le renforcement des manifestations douloureuses la nuit est associé à l'incapacité d'occuper une position couchée sur le côté de l'articulation touchée.
  3. Maladies infectieuses - la pathologie a un développement rapide, déclenché par la grippe, le staphylocoque et le streptocoque. L'augmentation de la douleur nocturne est associée à une sensibilité aiguë des os et des tissus mous à ce stade.
  4. La polyarthrite rhumatoïde survient lorsque la membrane synoviale est endommagée par ses propres anticorps en raison de susceptibilités génétiques ou de maladies virales antérieures telles que la rougeole, la rubéole et les rétrovirus. Le développement de la pathologie est caractérisé par la croissance de fibres conjonctives dans la membrane synoviale de l'articulation, ce qui entraîne une perte d'élasticité. Les symptômes douloureux, principalement la localisation nocturne, dans la région de la hanche sont associés à la croissance du tissu conjonctif et à sa déformation ultérieure.

L'acceptation des analgésiques soulage la douleur aux premiers stades de la maladie, mais n'en élimine pas la cause. La progression de la pathologie conduit à une augmentation des manifestations douloureuses.

Comment se préparer pour un rendez-vous chez le médecin

Afin d’utiliser au mieux l’heure de réception, il est recommandé d’évaluer de manière indépendante le fonctionnement de la hanche et sa mobilité avant de partir. Dans ce cas, vous n'aurez aucune difficulté à répondre aux questions d'un spécialiste, qui pourra ainsi obtenir rapidement toutes les informations nécessaires au diagnostic.

  1. Analysez la manifestation de sensations douloureuses en fonction de la charge et de la position du corps - douleurs nocturnes au niveau de la hanche.
  2. Déterminez si vous ressentez une sensation de raideur dans la région de la hanche après une position statique prolongée, le matin, si l'articulation doit être développée dans une position statique prolongée.
  3. Écoutez les sons lorsque vous vous déplacez - un craquement et des clics accompagnent les mouvements uniquement dans l'articulation de la hanche ou sont entendus à la place d'autres articulations des os.
  4. Évaluez les changements visuels dans la taille et la configuration des articulations - leur déformation, gonflement ou inflammation des tissus mous est possible.
  5. Existe-t-il une restriction de la mobilité de la section articulaire et est-il difficile d'exécuter la fonction de rotation, existe-t-il des difficultés avec l'abduction du membre inférieur et son extension? Dans les derniers stades du développement de la maladie, la fonction de flexion pose des problèmes.
  6. Faites attention aux changements de démarche et comparez l'apparition de sensations douloureuses en fonction du temps et de la durée du mouvement. La limitation de l'amplitude de mouvement de l'une des articulations entraîne une démarche inégale, une violation de sa finesse, l'apparition de boiterie.
  7. Restaurez le tableau chronologique de l'apparition et du développement des symptômes ci-dessus.

Méthodes de recherche supplémentaires

Les données cliniques sont extrêmement importantes pour identifier la cause de la maladie et établir le diagnostic. Toutefois, pour pouvoir porter un jugement définitif, des méthodes supplémentaires d’examen seront nécessaires:

  1. Une analyse de sang permet de COMPRENDRE la zone de recherche: un taux élevé de sédimentation des érythrocytes indique le caractère rhumatismal de la pathologie et, associé à un taux élevé de globules blancs, un processus inflammatoire.
  2. L'analyse biochimique du sang aide au diagnostic différentiel - avec l'arthrite, augmentation des niveaux de protéine C-réactive, et avec l'arthrose, les lectures de ce marqueur correspondent à la norme.
  3. Études par rayons X - l’une des méthodes de diagnostic les plus importantes. Selon l'état des os, leur forme, la formation de joints, on peut juger de la distance entre les os de l'articulation de la hanche. La méthode est excellente pour le diagnostic de la coxarthrose, mais ne donne aucune idée de l'état des tissus conjonctifs et mous à proximité. Le rétrécissement de l'interligne articulaire et la destruction des os proches indiquent la nature rhumatismale de la pathologie de l'articulation.
  4. L'IRM permet de détecter les premiers changements dans les tissus cartilagineux. C'est l'un des composants du diagnostic différentiel pour la détection de pathologies. Ainsi, le développement de modifications articulaires peut être précédé d'une hernie intervertébrale.
  5. L'échographie vous permet d'évaluer l'état du tissu cartilagineux, reflétant son amincissement dû à l'arthrose, ainsi que le niveau de liquide synovial, fixant ainsi son augmentation d'arthrite.
  6. La ponction articulaire pour l'analyse du liquide synovial est utilisée dans le diagnostic différentiel de l'arthrose.
  7. Une arthroscopie est réalisée lorsque le diagnostic est difficile et que des dommages au cartilage sont suspectés.

Diagnostic différentiel

Les maladies qui provoquent des douleurs dans l'articulation de la hanche, de nature différente, mais qui se manifestent de manière similaire, peuvent nécessiter des mesures thérapeutiques complètement différentes. Pour éviter les erreurs et organiser le traitement le plus efficacement possible, il est nécessaire de procéder à un diagnostic différentiel de maladies aux manifestations similaires.

Coxarthrose, arthrose déformante

La maladie est typique des personnes d'âge moyen et plus avancé, il y a une destruction progressive du tissu cartilagineux, une déformation des articulations, l'incapacité à effectuer des mouvements dans la douleur complète et nocturne pendant une longue période de la maladie.

Différences entre la coxarthrose et les maladies ayant des manifestations similaires:

  1. L'inflammation des tendons fémoraux (trochanteritis) est caractérisée par la capacité d'effectuer des mouvements du membre dans leur intégralité et dans toutes les directions.
  2. Les lésions de la colonne lombaire - syndrome musculaire en forme de poire et syndrome radiculaire - ne restreignent pas la mobilité et l'amplitude des mouvements dans toutes les directions, douleur au dos et à la hanche accompagnées d'une tentative de se pencher en avant avec les jambes tendues ou de soulever une jambe tendue.
  3. Spondylarthrite ankylosante et arthrite réactionnelle, la maladie se distingue de l'arthrose par le développement d'un groupe plus jeune, de 15 à 40 ans, et par la manifestation de douleurs nocturnes.

Polyarthrite rhumatoïde

La maladie se développe principalement dans le groupe d'âge moyen, est accompagnée de douleurs nocturnes et d'une raideur matinale des articulations, la lésion est symétrique, un processus inflammatoire apparaît, une atrophie musculaire est exprimée et des marqueurs rhumatoïdes sont présents.

Différences de la polyarthrite rhumatoïde de maladies similaires dans les manifestations:

  1. L'arthrite réactive se développe dans la tranche d'âge jeune, est accompagnée de douleurs articulaires intenses, il n'y a pas de symétrie de la lésion, une forme aiguë d'inflammation des articulations, l'atrophie musculaire est légère, il n'y a pas de marqueurs rhumatoïdes.
  2. L'arthrose se manifeste dans le groupe des personnes plus âgées, douleur modérée aux articulations, absence de raideur matinale, évolution lente de la maladie, absence de marqueurs rhumatoïdes.
  3. Le lupus érythémateux systémique, le groupe de discussion comprend des femmes en âge de procréer, la maladie se manifeste par de la fièvre, de la fièvre, des lésions cutanées, aucun rétrécissement de l'interligne articulaire.

Un traitement prolongé de la maladie sans traitement qualifié entraîne une diminution de la capacité de la hanche, une charge physiologique inappropriée sur le système musculo-squelettique et le développement d'effets dégénératifs irréversibles pouvant entraîner une invalidité. Les pathologies des articulations de la hanche donnent un bon pronostic pour un traitement précoce. Un accès opportun à un médecin pour un diagnostic et un traitement qualifié aidera à éviter les complications et à rétablir le plus possible le fonctionnement de l'articulation.

  1. Diagnostic et traitement des maladies des articulations. V.M. Chepoi
  2. Evaluation de la fonction motrice des articulations. I.A. Reutsky, V.F. Marinin, A.V. Glotov
  3. Arthrose P.V. Evdokimenko
  4. Maladies des articulations. V.I. Mazurov
  5. La polyarthrite rhumatoïde chez les personnes âgées. Consilium Medicum №12 2007

Pourquoi l'articulation de la hanche fait-elle mal la nuit?

Les principales causes de douleur dans la hanche

Dans la jeunesse, ce n’est pas la nature humaine de penser à la santé des articulations. Que penser d'eux, si les mouvements sont confiants, la marche est légère, les forces sont pleines! Mais au début de l'âge moyen, des douleurs récurrentes dans les articulations commencent à se produire, ce qui rend la vie difficile. C'est particulièrement désagréable quand une articulation de la hanche fait mal - il est difficile de marcher, parfois même une boiterie apparaît, il est difficile de se lever, il est difficile de s'asseoir. Je veux me débarrasser de ces problèmes le plus tôt possible. Essayons de dire comment le faire.

Pourquoi ça fait mal?

Tout le monde comprend que pour se débarrasser de la douleur, il faut éliminer les causes qui les ont causés. Et les raisons de l'apparition de douleurs dans l'articulation de la hanche ne sont pas si minimes. Nous listons les principaux:

  • Blessures;
  • Maladies inflammatoires des articulations et des tendons;
  • Lésions infectieuses;
  • Maladies systémiques.

Où aller

L'acte le plus correct en présence de douleurs aux articulations de la hanche est de consulter un médecin. Si la douleur est causée par un traumatisme (vous devez consulter un traumatologue ou un orthopédiste, si vous avez un rhumatisme), un rhumatologue, si la cause de la douleur vous est inconnue, consultez un thérapeute, un chirurgien ou un neurologue. Ils comprendront et prescriront un traitement.

Caractéristiques de la douleur en fonction de la cause

Fractures, blessures

Eh bien, avec les fractures et les blessures est compréhensible. Si une fracture de l'articulation de la hanche s'est produite (le plus souvent chez les personnes âgées atteintes d'ostéoporose), la personne bénéficie d'une immobilité prolongée. Le site de fracture le plus commun est le col du fémur, la partie la plus étroite de l'articulation. La fracture de la hanche chez les personnes âgées est très dangereuse car difficile à traiter et peut être compliquée par une thrombose, une violation du trophisme tissulaire, une pneumonie congestive. Douleur constamment inquiète, et pas seulement à l'articulation de la hanche. La douleur s'étend à toute la cuisse, au bas du dos, souvent à la jambe.

Comment sera traité?

Cette pathologie n'est traitée que par chirurgie. Il existe deux types d'opérations: l'arthroplastie (remplacement articulaire) et l'opération consistant à installer une épingle en métal. Vous ne pouvez pas refuser l'opération, vous ne pouvez pas supporter la douleur par vous-même, et si vous coalessez mal les os, vous pouvez marcher avec deux bâtons (si vous marchez du tout!).

Lésions non traumatiques

Si l'articulation de la hanche fait mal, mais qu'il n'y a pas eu de blessure, une maladie peut commencer à se développer. Considérez les symptômes de divers maux afin de différencier les douleurs qui apparaissent.

L'arthrite

Peut-être que de toutes les pathologies, l'arthrite survient le plus souvent. Selon les statistiques, on trouve des signes d'arthrite chez chaque centième personne âgée. Mais les mêmes statistiques montrent que l’arthrite est beaucoup plus jeune de nos jours et peut toucher même les personnes de 30 ans.

Avec l'arthrite de l'articulation de la hanche, la jambe du côté affecté fait mal, une douleur apparaît dans la région inguinale, s'étendant jusqu'à la cuisse et au genou. Un symptôme caractéristique est une attaque de douleur aiguë en essayant de se lever d'une position assise.

Les mêmes symptômes se manifestent chez les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde, ce qui se produit dans le contexte du rhumatisme. La symétrie de la lésion est une caractéristique particulière de la polyarthrite rhumatoïde. La défaite par paire capture à la fois les articulations de la hanche droite et gauche.

Le traitement est long. Il est nommé par un neurologue et un rhumatologue.

Arthrose déformante

Les signes de cette maladie deviennent perceptibles dès l’âge moyen. Le début est imperceptible, les gens n'attachent généralement pas d'importance à de légères douleurs périodiques à l'articulation gauche ou droite. Parfois, la douleur survient des deux côtés. Avec le passage de la maladie à la deuxième étape, la douleur à la hanche augmente, il est difficile pour une personne de se lever, de se tourner sur le côté et de faire des mouvements douloureux à l'aine et au genou. Le tonus musculaire est augmenté, vous ne pouvez pas détendre vos jambes, même pendant le sommeil. Très souvent, lors d’une défartrose, l’articulation de la hanche fait mal la nuit. C’est à ce stade que les gens se retrouvent le plus souvent chez le médecin.

Les chirurgiens et les neurologues traitent la maladie. Les traitements de physiothérapie sont largement utilisés pour la rééducation.

Bursite et tendinite

La bursite est l'inflammation du sac articulaire. Si l'articulation de la hanche fait mal, si la personne est allongée du côté affecté, la douleur peut également atteindre la région fessière.

La tedinite est appelée inflammation des ligaments. Cette pathologie est très caractéristique des athlètes soumis à des efforts physiques importants. La douleur dans l'articulation se produit précisément sur le fond de la charge. Si l'articulation est au repos, la douleur peut ne pas être observée.

Chirurgiens, neurologues, médecins du sport.

Lésions infectieuses

Lorsqu'une infection envahit le corps, la nature de la douleur change. Pour les lésions infectieuses caractérisées par un début aigu, parfois fulminant, de la fièvre, un gonflement et une rougeur de la peau dans la région de la hanche. Parfois, la douleur atteint une intensité telle qu'il est impossible de toucher l'articulation.

Le traitement doit être effectué dans un hôpital pour maladies infectieuses. Lors de la suppression du processus d'infection, la douleur disparaît d'elle-même.

Autres causes de douleur

Pour quelle autre raison l'articulation de la hanche peut-elle faire mal? Parmi les causes sont les maladies héréditaires, la tuberculose, les tumeurs et l'ostéochondrose. Et dans chaque cas, le traitement de la douleur sera différent. Et ce sera fait par divers spécialistes. L'essentiel est de ne pas retarder la visite d'un spécialiste.

Que pouvez-vous faire vous-même?

Vous n'êtes pas arrivé à la clinique, il y a des files d'attente et vous ne pouvez pas apporter de bons à des spécialistes, et l'articulation fait très mal. Et le jour est encore moyen, vous pouvez endurer, mais la nuit, ça fait tellement mal que ça ne dort pas! Les analgésiques soulagent la douleur, mais pas pour longtemps, et je ne veux pas manger de médicaments à mains nues, car le foie est également le même dans le corps.
Et vous vous adressez à la médecine traditionnelle. Il existe de nombreuses recettes pour soulager la douleur et chacune d'elles promet de guérir. Choisissez celui qui vous semble le plus convaincant, et c'est parti! Nous sommes traités à la maison et croyons en l'effet. Et pendant ce temps, des changements dégénératifs se développent dans l'articulation, le temps s'en va désespérément.

Nous voulons vous mettre en garde contre une confiance excessive. Si l'articulation de la hanche fait mal, votre chemin devrait être réservé aux médecins. Et plus vite vous les rencontrerez, plus la récupération sera probable. Voulez-vous utiliser la médecine traditionnelle? Oui s'il vous plait! Mais seulement sous la stricte surveillance médicale obligatoire!

Que faire si une jambe a mal à l'articulation de la hanche?

Dans le corps humain, l'articulation de la hanche joue un rôle important, car c'est à ce niveau qu'une charge énorme et durable tombe. De plus, il est capable de maintenir l'équilibre du corps et peut supporter la majeure partie de son poids. De plus, l'articulation de la hanche permet un mouvement. C’est la raison pour laquelle la douleur suscite un fort inconfort et peut même entraver la vie normale. De tels symptômes nécessitent un examen attentif et un traitement immédiat.

  • Caractéristiques de la douleur
  • Douleur dans l'articulation de la hanche provoque
  • Maladies provoquant des douleurs dans l'articulation de la hanche
    • Malaise articulaire arthritique
    • Douleur dans l'articulation de la hanche sur le fond de la bursite
    • Sensations désagréables dans la jambe dues à une arthrose déformante (coxarthrose)
    • Maladies infectieuses
    • Développement de tendinite
    • Maladies héréditaires
    • Tumeurs des tissus mous et des os
  • Comment aider si une jambe fait mal à la cuisse?
  • Comment traiter une articulation de la hanche endommagée?

Caractéristiques de la douleur

Lorsque la hanche commence à faire très mal, il est fort probable qu’il s’agisse de dommages aux articulations. Assez souvent, les sensations désagréables sont causées par les défauts des tissus ou des structures voisins: os, muscles, cartilage, tendons et fascias. De plus, les blessures dans la région de la hanche peuvent être accompagnées non seulement de douleur, mais également au bas de la jambe. Parfois, au contraire, il n’ya pas de douleur à la jambe, mais elles recouvrent le segment lombaire de la vertèbre.

Dans la plupart des cas, des sensations désagréables dans cette articulation proximale apparaissent avec une raideur lors de la marche ou du déplacement. Avec cette maladie, il est difficile d’effectuer des mouvements latéraux et de plier la hanche.

Douleur dans l'articulation de la hanche provoque

Classiquement, les causes de douleur à la hanche peuvent être classées dans les catégories suivantes:

  • Mauvais positionnement de la tête fémorale par rapport à la cavité articulaire. Un tel problème peut être congénital ou acquis, par exemple une surtension physique et une dislocation traumatique.
  • Maladies de l'articulation musculo-articulaire ou de la hanche, à savoir inflammation, lésion et dégénérescence.
  • Maladies des tissus et des organes proches de l'articulation: innervation des terminaisons nerveuses et de l'inflammation, processus pathologiques dans l'utérus, le sacrum ou les fesses.

Mais la douleur dans la jambe de l'articulation de la hanche ne coule pas seule, en règle générale, elle passe à la cuisse, s'étendant dans certains cas au genou. Il existe de nombreux facteurs provoquant une gêne dans l'articulation de la hanche, mais le plus souvent, cela est dû à des blessures.

Le col du fémur est une partie assez vulnérable de l'articulation, c'est pourquoi sa fracture se produit souvent. En général, les personnes âgées souffrent d'un tel problème, car leurs os deviennent fragiles en raison de l'ostéoporose. À un âge plus précoce, une fracture similaire peut être obtenue après un accident de la route, un accident sportif ou un accident du travail.

Souvent, l'articulation de la hanche est sujette à une luxation, qui survient lorsque le cotyle est sous-développé. La tête de l'os de la hanche dans cette situation tombe en dehors de ses limites. Le plus souvent, ces dommages surviennent lors de chutes, d'accidents de travail ou d'accidents. Un signe clé de la luxation est une douleur intense dans l'articulation de la hanche.

Avec la subluxation, les causes et les symptômes sont les mêmes que ceux des entorses, mais ils sont moins prononcés. C’est pourquoi ce problème est considéré comme dangereux, car la jambe ne commence à lui faire mal que lorsqu’on marche, sans indiquer la nécessité d’un appel urgent à un spécialiste.

Pendant la grossesse, l'articulation de la jambe au niveau de la hanche peut également tomber malade, car le bébé qui grandit dans l'utérus absorbe une quantité énorme de calcium dans le corps de la mère. Tout cela rend les os très fragiles. En outre, avec l'augmentation du poids de l'enfant, la pression sur les articulations de la hanche des femmes, qui subissent déjà une charge énorme, augmente.

Une autre douleur à la jambe provoque une dysplasie. De plus, avec cette pathologie, une déviation de l'articulation peut conduire à la formation de subluxations et de dislocations. Dans la plupart des cas, cette condition survient chez les nouveau-nés lorsque les articulations sont au mauvais angle, limitant ainsi l'amplitude des mouvements des jambes.

Maladies provoquant des douleurs dans l'articulation de la hanche

En l'absence de cause externe de douleur dans l'articulation de la hanche, mais en cas de malaise constant, le risque de développement du processus pathologique est élevé.

Malaise articulaire arthritique

Cette maladie est répandue et ses symptômes, selon les statistiques, peuvent être identifiés chez chaque centième personne âgée. Bien qu'aujourd'hui l'arthrite se rencontre même chez les trentenaires. Avec ce problème, une personne ressent une douleur intense à la jambe du côté affecté et des sensations désagréables se manifestent également dans l'aine, s'étendant parfois jusqu'au genou et à la cuisse. Les principaux symptômes de l'arthrite comprennent une crise de douleur aiguë lorsque vous essayez de vous lever.

Des symptômes similaires apparaissent chez les personnes souffrant de polyarthrite rhumatoïde. Le développement de cette maladie provoque des rhumatismes. La particularité de cette pathologie est la symétrie de la lésion. La polyarthrite rhumatoïde englobe les articulations de la hanche gauche et droite.

Douleur dans l'articulation de la hanche sur le fond de la bursite

Les grosses articulations du corps sont entourées de petits sacs, autrement dit de bourses, qui contiennent le liquide synovial. Ils sont nécessaires pour réduire le frottement des os qui forment l'articulation. Entre la cuisse et le bassin, il y a deux bourses principales. Le premier est situé dans la région de l'aine, à l'extérieur de la cuisse, et le second, à la broche sur le fémur. Les processus inflammatoires apparaissent généralement dans un sac à main. Cela se produit pour diverses raisons.

Il existe plusieurs facteurs de risque de bursite:

  • Problèmes avec le lumbosacral;
  • Luxations et contusions de la cuisse;
  • Interventions chirurgicales dans le domaine de l'articulation;
  • Exercice, par exemple, le cyclisme.

La bursite à hélices provoque des sensations de douleur aiguë localisées au plus profond de la cuisse et se déplaçant vers la surface externe. Après un certain temps, la douleur peut apparaître dans d'autres parties du bassin et de la cuisse, qui devient plus intense la nuit, lorsque vous êtes assis, marchez longtemps, appuyé sur la jambe blessée. Il augmente également en position couchée sur le côté.

Sensations désagréables dans la jambe dues à une arthrose déformante (coxarthrose)

Cette maladie est assez commune. Le groupe à risque comprend généralement des personnes d'âge moyen. La cooxarthrose peut être asymptomatique, cependant, les premiers signes de la maladie apparaissent aux premiers stades. Avec cette maladie, la douleur dans la hanche gauche ou droite, et parfois les deux à la fois, commence à gêner la personne.

Douleur inquiète à mesure que la pathologie se développe. Au total, il y a trois degrés de la maladie. Un grave inconfort survient au deuxième stade. Le patient commence à se plaindre de douleur lors de la rotation du corps et au début du mouvement, irradiant à l'aine et au genou. Les muscles de la zone touchée sont tendus tout le temps. De plus, ils ne s'affaiblissent même pas dans un rêve, si bien que l'inconfort de l'articulation de la hanche avec une arthrose déformante apparaît souvent la nuit.

Maladies infectieuses

Si une infection est entrée dans le corps, la nature de la douleur change. Elles deviennent plus aiguës et s'accompagnent de fièvre, d'hyperémie cutanée et d'un gonflement de la zone fémorale. Parfois, à cause de la douleur, il est même impossible de toucher l'articulation. Le traitement dans ce cas est effectué uniquement à l'hôpital des maladies infectieuses. Après la suppression du processus pathologique, la gêne disparaît d'elle-même.

Développement de tendinite

L'inflammation des tendons survient le plus souvent chez les personnes constamment exposées à un effort physique, en particulier chez les athlètes sensibles à la maladie. Au cours de la tendinite, de fortes douleurs dans la jambe surviennent lors de charges lourdes ou de mouvements actifs. Et ils ne peuvent pas être sous de faibles charges.

Maladies héréditaires

La pathologie de l'articulation de la hanche est souvent un facteur héréditaire. Dans cette situation, nous parlons de la maladie de Legg Calvet Perthes. Il survient principalement chez les enfants, principalement les garçons. Cette maladie est unilatérale, en d'autres termes, un inconfort apparaît dans l'articulation de la hanche gauche ou droite. Souvent, cette pathologie se manifeste par une douleur au genou et non à la hanche.

Tumeurs des tissus mous et des os

Une douleur douloureuse peut ne pas être associée à des problèmes articulaires. Parfois, leurs causes sont des tumeurs dans les os ou les tissus musculaires. La nature de la douleur dépend du type de tumeur (maligne ou bénigne) et de son emplacement.

Comment aider si une jambe fait mal à la cuisse?

S'il y a une gêne dans l'articulation de la hanche, vous devez prendre certaines mesures. Vous pouvez mettre un sac avec de la glace sur un point sensible. Le froid aidera à soulager la douleur dans l'articulation. Tout d'abord, une serviette devrait être placée sur la cuisse, puis de la glace devrait être appliquée sur la zone touchée. Il doit durer au moins 15 minutes. En outre, lorsque la douleur résultant d'une blessure est aiguë, des cubes froids devront être posés sur la cuisse toutes les heures. Il est vrai que si la douleur est chronique, comme lors de l’arthrite, deux fois par jour suffiront.

Après deux jours de traitement avec de la glace, vous pouvez procéder aux opérations de réchauffement. Pour cela, utilisez le radiateur électrique habituel. Il est préférable de l’installer à feu moyen, l’essentiel est de ne pas s’endormir avec. Toujours bien aide à se débarrasser de la douleur dans la hanche un bain chaud. L'eau devrait être au-dessus de 32 degrés.

Ensuite, la zone touchée doit être frottée avec une pommade. Lorsque frotté dedans, la tension des muscles de la cuisse est relâchée. Il est nécessaire d'essayer Fastum-gel et des moyens similaires. Mais vous ne pouvez pas utiliser la pommade, dans laquelle se trouve le menthol, avec l'utilisation de coussins chauffants, car vous pouvez avoir de graves brûlures.

Après cela, vous devez prendre des analgésiques:

Si le dosage indiqué sur l'emballage ne vous aide pas à vous débarrasser de la douleur à la hanche, il est préférable de ne pas prendre le risque et contacter un spécialiste.

Comment traiter une articulation de la hanche endommagée?

Le médecin envoie d'abord un patient souffrant d'une telle douleur à l'articulation de la hanche pour un examen radiographique. C'est son résultat qui aidera à déterminer la cause exacte de leur apparition. Ce n’est qu’après cela que le spécialiste peut prescrire un traitement complexe. En règle générale, différentes méthodes de traitement sont utilisées pour éliminer la douleur à la cuisse. Le patient doit d'abord se conformer au repos au lit. Avec cette maladie, vous ne pouvez rien faire. Un état de paix apaisera la douleur et le rétablissement viendra plus rapidement.

Sinon, lorsque la jambe fait mal à l'articulation de la hanche, vous pouvez utiliser un bandage élastique. Certes, il ne devrait être porté que si les symptômes de la maladie commencent à disparaître. Il est souhaitable de passer le plus de temps possible immobile pour soulager le joint de diverses charges.

Aucun moyen moins efficace - traitement avec des médicaments. Soulager la douleur aidera à pommade avec effet analgésique: Diclofenac, Ibuprofen et autres. Le médecin prescrit également au patient des médicaments anti-inflammatoires qui doivent être pris par voie orale.

Le massage est un excellent moyen de restaurer la cuisse touchée. Cette procédure est devenue une partie intégrante de la thérapie complexe. Les mouvements de massage ne devraient pas causer de gêne et de douleur. Les personnes ayant des problèmes similaires devraient subir environ 10 massages.

Pendant la période de rééducation, il est nécessaire de réaliser des exercices thérapeutiques. Mais les exercices en cas de lésion de l'articulation de la hanche ne doivent être effectués que sous la surveillance d'un spécialiste. À propos, pour la plupart des pathologies articulaires, la natation est le sport le plus approprié.

Il faut se rappeler que la jambe dans l'articulation de la hanche peut être douloureuse non seulement à cause du développement de maladies. Dans de nombreux cas, ils résultent des intempéries, de la malnutrition et de la malnutrition. C'est pourquoi il est nécessaire de mener une vie saine et d'être toujours de bonne humeur. De plus, il ne faut pas oublier de pratiquer régulièrement une thérapie physique.

Douleur dans l'articulation de la hanche couchée sur le côté la nuit: pourquoi ça fait mal et quoi faire

La plus grande articulation du corps humain est l'articulation de la hanche. Il est tout à fait naturel qu'il soit soumis à une pression énorme qui puisse un jour provoquer des troubles pathologiques dans cette articulation. Ils sont souvent accompagnés de douleurs dans la hanche la nuit. Par conséquent, vous devez comprendre pourquoi une personne souffre et comment cela peut être. Cela donnera l'occasion de recevoir un traitement adéquat.

Il convient de noter que l’inconfort de la hanche peut être perturbé chez les enfants de moins de 18 ans (le corps continue à se développer, bien que la douleur puisse être un signe du développement de la maladie) et chez les adultes de différents âges. Et jusqu'à 50 ans, presque chaque troisième personne qui a consulté un médecin se plaint de pathologie.

Quelles sont les causes de la douleur nocturne?

Ainsi, il existe de telles causes de douleur dans l'articulation de la hanche:

  • Maladies des os, du cartilage, des muscles ou des ligaments (tendinite, arthrite, coxarthrose, tuberculose, rhumatisme).
  • Dommages mécaniques à l'articulation de la hanche. Une des maladies les plus courantes de cette nature est une fracture du col du fémur. Elle s'accompagne d'une douleur très forte qui devient plus intense la nuit. De plus, une blessure à la hanche limite complètement la mobilité de l'articulation.

Types de douleur

Selon la maladie qui a causé la douleur, le caractère peut être différent. Il existe les types de douleur suivants:

  1. Sharp. Cette douleur ne dure pas longtemps, c’est-à-dire qu’elle est à court terme et paroxystique. De plus, il a une localisation précise, il n’est donc pas difficile de le déterminer. De telles sensations sont mieux traitées.
  2. La douleur dans l'articulation de la hanche provoque déjà plus d'inconfort. Il est plus difficile à déterminer car il peut être administré à d’autres parties du corps. La zone de sa distribution est assez vaste. L'intensité des sensations augmente progressivement. Cependant, le traitement de la maladie est difficile et nécessite un diagnostic plus approfondi.
  3. Chronique. De telles sensations sont les plus difficiles à traiter et peuvent durer longtemps.

Quelle que soit la douleur, il est nécessaire de consulter un médecin, car avec le temps, une maladie non traitée peut entraîner la destruction complète de l'articulation de la hanche.

Les signes et la nature de la douleur en fonction de la maladie

Différentes maladies de l'articulation de la hanche peuvent se manifester de différentes manières. Par conséquent, le traitement est prescrit individuellement. Donc, si vous prenez en compte la nature de la maladie, la douleur et d’autres signes peuvent se manifester par:

Cette maladie peut se développer à la suite de lésions des tissus de la hanche au niveau immunologique, d'hypothermie, de surmenage physique et de prédisposition héréditaire. En ce qui concerne les symptômes, la douleur a une intensité moyenne. La maladie affecte d'abord les petites articulations. La nuit, le patient se sent raide et la douleur augmente. En outre, le processus pathologique s’étend aux articulations plus grandes. La douleur commence à s'intensifier avec le mouvement. La pathologie est caractérisée par l'apparition d'épanchement dans le sac articulaire. Si le traitement n'est pas commencé à l'heure, l'articulation commence à se déformer avec le temps.

La raison du développement d'une telle maladie est un changement dans la structure du tissu cartilagineux, la malnutrition et l'apport sanguin aux tissus. En outre, une structure squelettique anormale, une perturbation des processus métaboliques dans le corps, un excès de poids corporel peuvent provoquer un problème. La symptomatologie en même temps est la suivante: la douleur de départ apparaît initialement, elle a une intensité modérée. Cependant, au fil du temps, l'inconfort et l'inconfort s'intensifient.

Si au début ils n'apparaissent qu'en mouvement, alors avec le développement de la maladie, le syndrome douloureux ne disparaît pas, même au repos. Aux 2-3 stades de développement de la pathologie, la douleur ne disparaît pas, même la nuit. Le volume des mouvements diminue chaque jour. Naturellement, il est impératif de traiter cette maladie. S'il est déjà en cours d'exécution, vous devrez effectuer l'opération. Le fait est que la maladie contribue à la déformation de l'articulation de la hanche. Avec cette maladie, la douleur peut apparaître même sur le côté, l'aine et le genou. Pendant la coxarthrose, les muscles deviennent très tendus, le patient commence à boiter.

Dans la spondylarthrite ankylosante, la douleur commence à se manifester non pas au niveau de l'articulation de la hanche, du sacrum et du bas du dos. Les sentiments sont de nature terne et peuvent être ressentis non seulement dans les articulations de la hanche des os, mais également sur les côtés, à l'aine, au genou et au sacrum. Le syndrome douloureux est aussi intense que possible la nuit, ainsi que le matin avant le réveil. Mentir une personne ressent également un malaise. La maladie survient périodiquement. Il y a des périodes d'aggravation et d'amélioration.

Arthrite nature infectieuse

Cette maladie peut aussi se manifester de manière aiguë ou se développer progressivement. Les sensations de douleur sont le plus souvent observées d'une part. Les articulations font mal même en position couchée. La maladie provoque non seulement une violation de la fonctionnalité de l'articulation de la hanche, mais également un changement de sa forme. Souvent, dans les derniers stades du développement de cette pathologie, il est nécessaire de faire une intervention chirurgicale. En outre, il existe d'autres symptômes: une augmentation de la température corporelle, une intoxication, est inhérente à toute maladie infectieuse.

Cette pathologie est une inflammation du sac synovial de l'articulation. Il s'accompagne non seulement de sensations douloureuses, mais également de douleurs dans la région de l'articulation présentée. Allongé sur le côté blessé, le patient ressent le maximum de gêne et de douleur.

La tendinite est une maladie caractérisée par l'apparition d'un processus inflammatoire dans les ligaments. En plus de la douleur, une personne se sent raide. Il ne peut pas prendre un membre de côté.

Diagnostic de pathologie

Si le patient ressent une gêne dans l'articulation de la hanche, il doit alors consulter un médecin. Pourquoi avez-vous besoin de faire cela? Cela permettra de prescrire un traitement adéquat et adéquat. Le diagnostic comporte donc les études suivantes:

  • Numération sanguine complète, ce qui permet de déterminer s'il existe une maladie inflammatoire.
  • Etude biochimique du sang. Cette analyse est effectuée afin de déterminer si les processus métaboliques dans les tissus sont bons. De plus, il montre exactement le fonctionnement des organes internes: foie, reins et autres. L'étude vous permet de confirmer ou de nier la présence de pathologies malignes.
  • Détermination du facteur rhumatoïde, ainsi que des marqueurs non spécifiques.
  • Examen morphologique de l'articulation et vérification de la présence de microorganismes pathogènes dans le liquide synovial. Cela devrait être fait afin de déterminer l'état du tissu cartilagineux.
  • Rayons X. C'est la principale étude qui vous permet de voir l'état du tissu osseux.
  • Tomodensitométrie ou IRM. Ces procédures sont aussi fiables que possible car elles visualisent complètement l'articulation. Non seulement les tissus des os et du cartilage sont pris en compte, mais également les muscles, les ligaments et les autres parties du composé. Une autre étude présentée permet de déterminer les causes de la douleur dans la hanche.
  • Échographie.
  • Arthroscopie L'étude conjointe présentée peut être faite pour l'examen et le traitement de la pathologie. Des outils miniatures spéciaux sont utilisés pour cela.

Les spécificités de la douleur nocturne

En présence de l’une des maladies ci-dessus, une personne se pose une question: pourquoi l’inconfort et les sentiments déplaisants apparaissent-ils plus la nuit que le jour? Le fait est que pendant le sommeil, le corps tente de reconstituer ses réserves d’énergie afin de vaincre les processus inflammatoires du corps. C'est pourquoi la douleur dans l'articulation augmente.

Cependant, le traitement ne doit pas commencer sans consulter un médecin. Par conséquent, il est impossible de retarder la visite d'un spécialiste. Vous bénisse!

Plus D'Articles Sur Les Pieds