Les verrues

Est-ce que la douleur dans la jambe (pied) signifie que vous avez les pieds plats?

Le pied est la partie la plus basse de la jambe. Il est basé sur 26 os et les articulations, les tendons et les ligaments sont responsables de la mobilité. Les pieds ne remplissent pas seulement des fonctions de jogging et d’équilibrage, ils jouent également le rôle de ressorts. Ils prennent en charge le poids de tout le corps et soulagent la colonne vertébrale, le bassin et les membres inférieurs. Toute perturbation du pied se manifeste immédiatement par des sensations désagréables d'intensité variable: de l'anxiété légère à la douleur intense traversant tout le corps.

Douleur diffuse dans les pieds

La douleur au pied est un malaise fréquent chez lequel le patient se tourne vers un traumatologue, un chirurgien ou un orthopédiste. La gêne peut être générale (diffuse), couvrant tout le membre distal, ou localisée dans une certaine partie du pied. Des douleurs à l’échelle de la région peuvent se manifester après un travail ardu, une longue marche, des sports et d’autres formes de stress, mais elles se manifestent parfois également dans une position calme, sans exercer d’abord les jambes.

La douleur, qui est associée au stress, mais ne présente pas d'autres signes cliniques caractéristiques de la fatigue physique, peut être associée à des maladies systémiques du corps. Le symptôme se manifeste souvent par une carence en calcium pathologique et peut indiquer les stades initiaux de maladies telles que le rachitisme, l'ostéomalacie (ramollissement du tissu osseux), l'ostéoporose sénile. Un trait caractéristique de ceci est la douleur de tous les os du pied, qui se manifeste lors de la palpation.

L'immobilité forcée prolongée causée par le repos au lit peut également causer une douleur diffuse aux pieds. Ce problème n'est pas associé à la pathologie du système squelettique, mais à l'affaiblissement des muscles et des ligaments. Ce syndrome douloureux survient avec un gain de poids rapide ou un effort physique prolongé.

L'ostéoporose post-traumatique est une autre cause de douleur intense aux pieds. Dans cette maladie, le patient souffre même dans un état de repos absolu, la capacité de support des membres est perturbée et des changements trophiques se produisent dans les tissus du pied causés par le processus inflammatoire. La maladie se développe comme une complication à la suite de blessures et de maladies chroniques de la cheville et du pied.

Une douleur aiguë qui s'étend à tout le pied peut parfois être causée par des pathologies du système vasculaire. Les changements peuvent être à la fois fonctionnels et organiques, et l'intensité de la douleur peut aller d'une attaque brève et abrupte à un inconfort prolongé qui porte atteinte à la qualité de la vie.

Maladies locales

Les douleurs locales sont limitées à certaines zones du pied. Les causes d'inconfort peuvent être dues à divers facteurs. La tâche du spécialiste est de déterminer pourquoi le pied fait mal et de choisir la tactique de traitement appropriée.

Pour la détermination primaire de la nature de la maladie, un examen palpatoire de la zone touchée est effectué. Le diagnostic topique est basé sur la pression séquentielle d'un doigt sur les zones des membres situées dans la zone d'inconfort. Cette technique vous permet de déterminer la localisation du processus inflammatoire et d’attribuer des examens supplémentaires (tests, rayons X, IRM, scanner) pour établir le diagnostic final.

Quelles conditions sont accompagnées d'une douleur au pied?

Fasciite plantaire

La fasciite plantaire est l’une des causes les plus courantes de douleur dans la plante du pied. Les sensations désagréables dans cette pathologie sont localisées dans le talon et amplifiées lors de la marche.

L'aponévrose plantaire est un faisceau de fibres conjonctives qui relie les orteils au calcanéum. Les microtraumatismes chroniques, dus à une charge accrue sur le talon, entraînent des troubles inflammatoires du fascia et, par conséquent, un syndrome douloureux. L'étirement du tissu conjonctif provoque non seulement une gêne aiguë dans l'os du talon, mais également des douleurs à la voûte plantaire et au milieu de la plante du pied. La souffrance est particulièrement visible après le réveil, qui a été précédé par un long repos.

  • surpoids;
  • pieds plats;
  • la goutte;
  • maladies des articulations des membres et de la colonne vertébrale;
  • blessure au calcanéum.
  • exercice excessif.

Une complication de la fasciite plantaire peut être la croissance du tissu osseux, communément appelée «épine de talon». Il s’agit d’un défaut esthétique prononcé, qui peut aussi être accompagné de douleur. La douleur dans la région de l'éperon se produit lorsque l'inflammation causée par la fasciite se propage aux tissus mous autour de la croissance.

Le traitement de la fasciite plantaire vise à éliminer l’inflammation du foyer de la lésion et à prévenir d’autres dommages. Si la douleur résulte de l'effort physique, il est nécessaire de réduire la charge sur la jambe: arrêtez l'exercice, dans lequel la pression sur le talon augmente, évitez de marcher et de vous tenir debout de façon prolongée.

Pour améliorer l’amortissement, il est nécessaire de porter des semelles orthopédiques, des chaussures de sport de haute qualité et des modèles à semelle souple. Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens à base d'ibuprofène et de naproxène sont utilisés en pharmacothérapie. Des exercices spéciaux pour étirer le bas de la jambe aideront à améliorer la flexibilité des ligaments et à renforcer le cadre musculaire.

Métatarsalgie

La métatarsalgie est un syndrome douloureux qui se produit à l'avant-pied. Dans cet état, le pied fait mal au pied et il est douloureux de marcher sur les orteils. Les sensations désagréables peuvent être localisées plus près de la zone des os métatarsiens des doigts II et III ou s'étendre à la plante entière. Les causes de cette affection sont de nature à la fois neurogénique et mécanique, mais elles se résument toutes à un resserrement du nerf.

  • fractures du pied;
  • Pied plat congénital ou acquis;
  • les néoplasmes;
  • déformation en valgus;
  • athérosclérose oblitérante;
  • complications des opérations à la cheville;
  • augmentation de l'activité motrice.

Avec l'âge, le risque de développer une pathologie augmente. Cela est dû à l'épuisement progressif de la couche graisseuse dans la région de la tête du métatarsien, ce qui entraîne une inflammation du sac articulaire.

Les métatarsalgies peuvent être traitées par des méthodes conservatrices et chirurgicales. Au début, le pied est au repos, des médicaments anti-inflammatoires sont prescrits et des semelles orthopédiques sont sélectionnées. L'intervention chirurgicale est indiquée pour les complications telles que les tumeurs et les déformations des articulations.

Névrome

Le névrome (neuroma plantaris) est appelé l'épaississement bénin du tissu nerveux numérique commun - fibrose périneurale. La localisation typique d'une tumeur est à mi-chemin entre la base des III et IV des orteils. Plus rarement, les changements pathologiques concernent d’autres segments interplus. La maladie a été appelée neurome de Morton (syndrome). Il affecte principalement le tissu nerveux d'un membre. Ceux-ci souffrent des deux sexes, mais le plus souvent - les femmes plus âgées.

Au début de la maladie du patient, le patient est concerné par une douleur modérément sévère, qui peut être accompagnée de picotements, d'engourdissements et d'une sensation de brûlure dans la plante du pied. Lorsque vous portez des chaussures serrées et instables, ces manifestations sont renforcées.

Avec le développement de la maladie, le tableau clinique se détériore. Un névrome âgé perturbe une personne souffrant de douleurs persistantes qui brûlent. Les sensations affectent non seulement le tissu de la semelle, mais aussi les doigts. En marchant, il y a l'illusion d'un corps étranger coincé dans les chaussures.

Lorsque le neurome n'est pas observé, des signes visuels spécifiques permettraient de comprendre pourquoi la plante du pied fait mal. Cependant, la palpation définit clairement la localisation de l'inflammation: le milieu de l'espace situé entre la base des doigts est tendu et provoque une douleur lorsqu'il est pressé. Confirmer le diagnostic et exclure les maladies présentant des symptômes similaires (fracture, arthrite) aide l'IRM ou la radiographie.

  1. Le traitement conservateur vise à réduire la pression mécanique exercée sur le nerf endommagé en sélectionnant des chaussures confortables et en effectuant des procédures de physiothérapie. En outre, un traitement médicamenteux est prescrit, qui comprend la prise d’analgésiques et l’injection de corticostéroïdes.
  2. L'intervention chirurgicale est nécessaire avec l'inefficacité des méthodes conservatrices. Actuellement, il existe deux méthodes de traitement radical: l'ablation complète ou partielle du neurome avec préservation du nerf ou l'ostéotomie artificielle de l'os métatarsien afin de déplacer sa tête et de libérer le nerf.

Vidéo

Vidéo - Neurome du pied

Érythromélalgie

L'érythromélalgie est une maladie neurologique qui touche les pieds des gens, surtout après 40 ans. Les symptômes caractéristiques de cette affection sont une douleur intense, brûlante et une rougeur de la peau dans une partie limitée de l'extrémité distale. La température locale de la peau augmente, un œdème apparaît.

L'attaque peut provoquer une pré-exposition à la chaleur, une fatigue musculaire, une compression, une position forcée prolongée de la jambe. Une fois refroidie et au repos, la douleur recule. Pour soulager rapidement la douleur, le membre peut être soulevé - il stimule la sortie de sang de la zone inflammatoire.

La maladie est rarement de nature indépendante, mais le plus souvent, elle est de nature secondaire et accompagne d’autres troubles du corps.

L'érythromélalgie se développe à l'arrière-plan des maladies associées au système cardiovasculaire et aux organes hématopoïétiques, notamment:

  • hypertension artérielle;
  • thrombophlébite;
  • névrome d'un des nerfs de la jambe ou du pied;
  • polycythémie;
  • thrombocytose;
  • leucémie.

Parfois, l'érythromélalgie survient en réaction à certains médicaments (bromocriptine, félodipine, nifédipine), ainsi qu'en tant que complication de maladies infectieuses et d'intoxications fongiques.

Le traitement de l'érythromélalgie est effectué de manière conservatrice. Parmi les médicaments utilisés vasoconstricteur et sédatifs, les suppléments de calcium, la vitamine C, l'acide glutamique.

Pieds plats

Avec les pieds plats, le pied touche le sol avec toute la surface inférieure. Le moyen le plus simple de déterminer cette pathologie consiste à prendre une empreinte au pied: normalement, une entaille doit être ménagée le long de la ligne du bord interne, qui occupe plus de la moitié de la semelle au centre. Si ce n’est pas là ou si l’espace est trop petit, il s’agit d’un pied plat congénital ou acquis.

Dans cet état, les pieds ne remplissent plus correctement la fonction d'amortissement. En conséquence, les jambes deviennent excessivement fatiguées lors des mouvements, la voûte plantaire fait mal lors de la marche, de la course à pied et des mouvements debout, l'inconfort pouvant être transmis à la hanche et à la colonne vertébrale.

Les causes du flatfoot acquis sont variées.

  • surcharge des membres inférieurs pendant la période de croissance active;
  • rester longtemps debout (les coiffeurs, les vendeurs et les autres personnes dont le travail est associé à une position debout forcée sont en danger);
  • longs poids de transport;
  • surpoids;
  • blessures.

Un aplatissement traumatique et une courbure du pied sont le résultat d'une fracture de la cheville, d'un métatarsien ou d'un ramus du membre.

Pour les pieds plats, des exercices sont recommandés pour renforcer le cadre musculaire de la voûte plantaire et porter des chaussures orthopédiques. Dans l'enfance, la maladie est assez facilement traitable. Chez l'adulte, un rétablissement complet de la voûte plantaire est impossible, mais la condition peut être corrigée. Pour éliminer le syndrome douloureux, les analgésiques sont utilisés en association avec des procédures physiothérapeutiques (massage, électrophorèse, magnétothérapie). Les exercices sont choisis par le médecin individuellement, en fonction du degré de pied plat et de la présence de maladies concomitantes. Pour améliorer le tonus musculaire, prescrire des bains et de l'hydromassage.

L'arthrite

Arthrite du pied - processus inflammatoires aigus ou chroniques qui affectent les articulations de la jambe distale. Les causes de la maladie peuvent être rhumatoïdes ou infectieuses, ainsi que des conséquences de la goutte et des traumatismes mécaniques.

La maladie se manifeste par des douleurs, une mobilité réduite pendant la marche, des rougeurs et un gonflement des tissus mous entourant les articulations. La douleur est permanente, augmente même avec une charge physique légère sur les jambes et diminue après un long repos. Les symptômes caractéristiques de l'arthrite comprennent la raideur matinale. Il est douloureux pour le patient de marcher, la démarche devient légère, les craquements et des claquements dans les articulations se font sentir. Dans les cas graves, il existe une déformation visible du pied.

Le diagnostic de l'arthrite du pied est basé sur l'examen de l'extrémité distale, la palpation et des tests de laboratoire. L'échographie des articulations, les rayons X et l'IRM vous permettent d'établir un diagnostic précis.

  • médicaments dont le but est un traitement étiopathogénétique (visant la cause de la maladie) et symptomatique. Des analgésiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens topiques et systémiques, ainsi que des injections intra-articulaires de corticostéroïdes sont utilisés;
  • limiter la charge sur le pied;
  • activités de réhabilitation et de réhabilitation;
  • intervention chirurgicale (arthroplastie et autres manipulations visant à rétablir la mobilité).

Cors et cors

Les cors sont des zones de peau kératinisée qui se forment dans des zones de frottement intense et de pressions mécaniques. Des callosités molles peuvent apparaître entre les phalanges et des durs sur le côté extérieur du petit doigt. Les semelles des cors prennent souvent la forme de cors - des phoques grossiers dans la zone du talon, sous les phalanges, à l'intérieur du pouce.

A l'état normal, ces phoques protègent la peau dans les zones les plus vulnérables et ne sont pas préoccupantes. Un problème médical survient lorsque la callosité commence à faire mal et que ses tissus se développent. Les sensations désagréables se manifestent lors de la marche et sont aggravées par des chaussures inconfortables ou mal choisies.

Si les cors et natoptysh apportent un inconfort, vous devez choisir les chaussures, les plus douces pour la jambe touchée. Pour adoucir les zones critiques de la semelle, il existe des coussinets spéciaux en tissus spéciaux, en feutre, en silicone et en caoutchouc. Ils sont enfermés ci-dessous et réduisent la pression sur la zone touchée. Les pads et les couvercles inter-numériques servent à protéger les doigts des frictions les uns des autres.

L'acide salicylique est utilisé pour éliminer les cors plantaires, qui sont appliqués sur la zone touchée après le pré-ramollissement dans de l'eau chaude. En ambulatoire, un outil spécial est utilisé pour retirer les cors, avec lesquels la zone kératinisée est soigneusement séparée du pied.

Il n'est pas recommandé de couper les cors soi-même, surtout en présence de diabète et d'autres maladies dans lesquelles les plaies guérissent longtemps.

Blessures au pied

Une blessure traumatique au pied peut entraîner une douleur aiguë lorsque vous essayez de vous tenir sur la jambe blessée.

  1. Étirement des muscles, des ligaments, des tendons. Les dommages se produisent lors de grèves ou de mouvements brusques infructueux.
  2. Fractures des os du pied. Le plus susceptible aux blessures de la phalange. Les athlètes, les danseurs et les autres personnes ayant une activité physique accrue ont un os de sésamoïde fracturé.
  3. Luxation du pied. Ce type de blessure entraîne des lésions des articulations du pied: orteils, métatarse, os du tarse et articulations de la cheville.
  4. Tendinite - inflammation des tendons reliant les os et les muscles du pied. Peut être accompagné de changements dégénératifs dans les tissus. Les facteurs de développement des tendinites sont variés, mais le plus souvent, la maladie est causée par une blessure sportive.
  5. Une douleur aiguë dans la semelle peut être le résultat d'une écharde ou d'une autre blessure à la peau. Dans ce cas, le corps étranger doit être retiré et la plaie traitée avec un antiseptique. En cas de blessures étendues, la localisation profonde de l’éclat et la présence de complications - consultez un médecin.

Les dislocations, les fractures et l'étirement des pieds nécessitent une attention immédiate pour une assistance médicale qualifiée. Les actions thérapeutiques impliquent une immobilisation du membre et un traitement symptomatique.

La douleur aux pieds peut avoir différentes causes, mais presque toujours, la gêne donne à la personne une gêne prononcée et, dans les cas graves, elle détériore la qualité de la vie. Si la douleur n'est pas associée à la fatigue physique, vous devriez consulter un médecin et déterminer la cause de la maladie. Des soins médicaux rapides et le respect des recommandations d'un spécialiste aideront à éviter les complications et à faciliter le retour à la marche.

Pourquoi le pied fait-il mal en essayant de marcher dessus?

La douleur au pied lors d'une attaque peut avoir différentes causes. Lorsqu’il interroge et examine la zone touchée, le médecin est en mesure de poser un diagnostic correct afin de traiter correctement le patient. À la palpation, il est possible de déterminer le diagnostic topique et, en conséquence, de révéler la nature du processus pathologique.

Raisons principales

Fasciite plantaire

C'est la cause la plus courante de douleur au pied. L'aponévrose plantaire est un tissu conjonctif localisé dans la direction allant de l'os du talon à la tête des os du tarse. Avec fasciite, le fascia est étiré, cela est dû à une pronation excessive.

En effet, la réaction inflammatoire est caractérisée par une douleur dans toute la voûte plantaire et dans le talon. La douleur est exacerbée le matin. Dans le cas d'une longue tension du fascia, il se forme une formation osseuse ou un éperon de talon. C'est pourquoi il est nécessaire de commencer le traitement à temps pour ne pas provoquer de complications graves.

Métatarsalgie

Arthrite, pathologie circulatoire, compression des terminaisons nerveuses, déformation des os du métatarse. La douleur est souvent causée par des lésions des terminaisons nerveuses et des pathologies liées à l’âge, appelées métatarsalgii.

La fonction d’absorption des chocs protectrice de la zone graisseuse sur la tête des os du métatarse peut diminuer avec l’âge. Dans ce cas, les poches articulaires sont comprimées, le processus inflammatoire est déclenché, c'est-à-dire la bursite. En outre, la douleur provoque souvent la polyarthrite rhumatoïde.

Névrome

La pathologie est la prolifération d'un tissu nerveux de nature bénigne. Souvent, la formation est formée par la place des 3ème et 4ème orteils et est appelée neurome de Morton. Névrome plus commun, localisé sur un pied, en particulier chez les femmes.

Les premiers stades de la pathologie manifestent une douleur inexprimée et tolérable, parfois accompagnée de picotements et de brûlures. Les symptômes peuvent être aggravés par l’utilisation de chaussures étroites inconfortables. Dans les derniers stades de la manifestation ne dépendent pas des chaussures.

Talon éperon

C'est un os de petite taille qui se forme sur la partie plantaire du calcanéum. La raison de ce type de formation est la poussée excessive des éléments du tendon à l'endroit de la fixation à la surface du calcanéum. L'éperon de talon ne provoque pas dans tous les cas l'apparition d'une douleur. La douleur est possible avec l'activation de la réponse inflammatoire dans la zone des tissus mous autour de l'éperon.

Pieds plats

Cet état pathologique provoque la détérioration de la fonction printanière. En conséquence, la douleur est possible, la fatigue augmente lors de tout type de mouvements - marcher, courir, ainsi que sous une charge statique. Souvent, des pieds plats se forment à la suite de charges accrues lors de la formation du système musculo-squelettique.

Dans certains cas, les représen- tants de certaines professions sont habitués aux pieds plats s'ils sont contraints de rester debout pendant une longue journée, ce qui explique les surcharges. Il est également possible que le pied plat traumatique se produise en cas de fracture du pied et des chevilles. On observe souvent des pieds plats sur le côté opposé à la fracture.

Érythromélalgie

Cette pathologie affecte la région du pied. Il est caractéristique des représentants du sexe fort d’âge moyen. Il se manifeste par des sensations douloureuses de caractère brûlant, ainsi que par une hyperémie de la région des pieds. Les symptômes apparaissent lorsque la jambe est chauffée ou dans une position forcée longue.

Le soulagement de la douleur en utilisant du froid ou en soulevant le pied impliqué dans le processus est caractéristique. Ce type de processus pathologique est caractéristique de nombreuses maladies, notamment l’hypertension, la réaction aux médicaments, la thrombocytose, la leucémie, la polycythémie.

Autres raisons

La pénétration de l'ongle dans la zone des tissus mous, la bursite du pouce, les plantes de verrues, les cors. Souvent, ces conditions résultent du port de chaussures mal choisies.

Lésions traumatiques du pied. Cette raison devrait être considérée plus en détail en raison de la variété de blessures possibles.

Blessures graves

Les blessures caractéristiques qui provoquent des douleurs dans la région du pied sont telles.

  1. La luxation des os du métatarse, qui peut être complète ou incomplète, provoque un déplacement des os du métatarse, un changement de la forme du pied (il a l'air court, étendu dans la région antérieure).
  2. La dislocation des os du tarse, se développe avec des virages brusques du pied, provoque des douleurs, un gonflement, une circulation sanguine altérée.
  3. Luxation sous-talienne, provoquée par une rotation brusque du pied, provoquant la rupture des ligaments, modifiant la forme du pied.
  4. La luxation de la cheville, accompagnée de la rupture des ligaments, des capsules articulaires, de la fracture de la cheville, provoque une modification de la forme du pied, des sensations douloureuses, est la plus difficile des luxations.

En cas de blessure, il est nécessaire de fournir immédiatement les mesures de premiers secours à la victime, d'immobiliser le membre et d'administrer un anesthésique. Ensuite, vous devez attendre l'arrivée de l'ambulance. Pour clarifier la nature de la luxation, un examen aux rayons X est effectué, après quoi des mesures thérapeutiques appropriées sont prises. Seul un médecin qualifié peut traiter les luxations.

Ainsi, la douleur dans le pied peut causer l’un de ces problèmes. Toutes les maladies nécessitent un traitement. S'il est douloureux de marcher sur le talon, vous devez consulter un médecin. Le traitement de chacune de ces affections étant individuel, il est important de procéder au diagnostic à temps pour la mise en place d'un traitement adéquat. Le spécialiste est capable de traiter les processus pathologiques de toutes sortes.

Causes possibles de douleur au pied en marchant

L'inconfort et l'inconfort du pied causent beaucoup de problèmes à une personne, l'empêchant de bouger complètement. La douleur peut survenir directement pendant la marche, ce qui est associé à une charge accrue sur le pied ou à la présence de pathologies des membres inférieurs. Dans certains cas, la douleur est le premier signe qu'une personne a de graves problèmes de santé qui ne peuvent être ignorés. Quelles sont les causes qui provoquent des douleurs au pied lors de la marche, comment elles sont diagnostiquées et quels types de douleur sont accompagnées, nous apprenons plus loin.

Raisons

Depuis les situations dans lesquelles la masse du pied est douloureuse, toutes les causes provoquant des sensations désagréables peuvent être divisées en deux catégories:

  1. Pathologiques - se produisent en conséquence de la progression des maladies du système musculo-squelettique et des maladies systémiques.
  2. Non pathologique - sont le résultat d'efforts physiques intenses et d'une exposition à des facteurs externes non liés à la maladie.

Ce dernier groupe peut inclure des manifestations telles que:

  1. L'obésité et la présence de poids excessif, qui a une charge accrue sur le pied et les articulations des membres inférieurs.
  2. Porter des chaussures à talons hauts qui ne correspondent pas à la taille et ne contribuent pas à la répartition uniforme de la charge sur toute la surface du pied.
  3. Marche ou exercice prolongé, plusieurs fois supérieur aux valeurs normales.
  4. Changements liés à l'âge dans lesquels il est difficile de se tenir debout.

Il est nécessaire de donner aux jambes plus de repos, un effort physique alterné, ainsi que de porter des chaussures confortables avec un soutien du cou-de-pied, ce qui contribue à la répartition uniforme de toutes les charges sur le pied.

Avec les pathologies, les choses sont beaucoup plus compliquées. Il n'y a pas moyen de se passer d'un traitement et de diagnostics complexes. Par conséquent, s'il y a une douleur au pied qui ne disparaît pas d'elle-même dans les 2-3 jours, il est nécessaire de consulter un spécialiste afin de déterminer la cause le plus rapidement possible et de s'en débarrasser en retrouvant l'ancienne mobilité sans douleur.

Myélose funiculaire

Cette pathologie est associée à une lésion complexe de la moelle épinière, dans laquelle le métabolisme de la vitamine B12 est perturbé. En conséquence, il en manque cruellement, ce qui s'accompagne de douleurs aux pieds. L'inconfort pendant le mouvement est le premier symptôme de la maladie, qui peut inclure des troubles du tractus gastro-intestinal, ainsi qu'une diminution de l'activité motrice

Le plus souvent, la maladie progresse avec la présence de facteurs associés:

  • diabète sucré;
  • alcoolisme chronique;
  • la leucémie;
  • dommages intestinaux helminthiques;
  • tumeurs malignes.

Il est prouvé que la myélose funiculaire peut être héritée, vous devez donc tenir compte de la propension à progresser dans les procédures de diagnostic.
Type de douleur
Il y a une sensation de froid dans le pied, après quoi un engourdissement augmente progressivement. Vient ensuite un syndrome douloureux intense, similaire dans ses manifestations aux convulsions. La douleur est sourde et s'étend à tout le pied en saisissant la cheville et le muscle gastrocnémien.

  1. Cliché radiographique - élimine la possibilité de pathologies du système musculo-squelettique.
  2. Un test sanguin détaillé aide à déterminer la carence en vitamines B et à diagnostiquer l'anémie.
  3. Consultation d'un neurologue - vous permet d'évaluer le degré d'endommagement des terminaisons nerveuses.
  4. Examen du tractus gastro-intestinal - les résultats indiquent une faible digestibilité des vitamines dans le tractus gastro-intestinal.
  5. Analyse des anticorps contre le facteur interne Castle.
  6. L'IRM est une étude complète qui peut être utilisée pour évaluer le degré d'endommagement des terminaisons nerveuses des pieds, des membres inférieurs en général et de la colonne vertébrale, ce qui contribue également au traitement.

Traitement
La tâche principale du traitement consiste à rechercher la cause fondamentale et à normaliser le taux de cyanocobalamine, ce qui a provoqué l'apparition d'une pathologie. La thérapie peut avoir plusieurs domaines:

  1. Traitement médicamenteux - consiste en une introduction artificielle de vitamines du groupe B, dont la plus grande partie est administrée à la cyanocobalamine.
  2. Respect d'un régime strict - il est recommandé d'utiliser en grande quantité les aliments riches en vitamines B: bœuf, fromage cottage, poisson, fruits de mer, œufs, lait.
  3. Massage des pieds et thérapie par l'exercice - les mouvements de massage doux ont un effet stimulant et relaxant, tandis que la thérapie physique vous permet de donner progressivement une charge aux muscles, ce qui est extrêmement utile lors de la rééducation.

Habituellement, les personnes cherchent de l'aide lorsque la maladie progresse déjà et qu'il est difficile de la surmonter. Par conséquent, la douleur émergente dans le pied lors de la marche doit être une alerte et servir de motif pour consulter un médecin.

Forme douloureuse de polyneuropathie

La polyneuropathie se caractérise par des lésions étendues des nerfs, entraînant une réduction de l'activité motrice, accompagnée d'une douleur aiguë. Les personnes diabétiques et alcooliques chroniques sont à risque. Moins fréquemment, la maladie progresse chez les personnes atteintes de troubles systémiques et obligées de prendre certains médicaments jusqu'à la fin de leurs jours.

  1. Une analyse détaillée du sang et de l'urine montre la présence d'un processus inflammatoire, du niveau de sucre et de toutes les particules biologiques grâce auxquels on peut juger de l'état de la santé humaine.
  2. Consultation d'un neuropathologiste - le médecin examine le patient et effectue également un certain nombre de procédures de diagnostic pour évaluer l'état des terminaisons nerveuses du pied ainsi que des réflexes.
  3. Rayon X - montre la présence de modifications du pied.
  4. La consultation d'un endocrinologue, ainsi qu'un test sanguin pour les hormones - vous permettront de déterminer l'état de toutes les glandes endocrines, ainsi que la présence de maladies systémiques.

Traitement
La polyneuropathie de la douleur est traitée en fonction de la cause exacte de son développement. En présence de diabète et de problèmes hormonaux, le traitement vise à prendre des médicaments stabilisants qui stabilisent le taux d’hormones et la glycémie. Vous devez suivre un régime et boire plus de liquides. Les composants auxiliaires sont:

  1. Procédures de physiothérapie - l'acupuncture et la phonophorèse aident les cellules nerveuses endommagées à récupérer plus rapidement.
  2. LFK - des exercices simples mais toniques, suppriment le tonus musculaire et empêchent également le gonflement des membres inférieurs.
  3. Bains de boue et compresses à base d'argile blanche - soulagent les tensions musculaires et normalisent également l'écoulement du liquide dans les jambes.

Neurome Morton

Cette pathologie est déterminée par la présence d'un processus inflammatoire dans le nerf qui passe entre le troisième et le quatrième orteil du pied. Il se développe en raison de charges excessives sur la région des orteils, dues au port de talons hauts qui violent la position anatomique des phalanges des doigts.

  • Radiographie;
  • IRM;
  • Échographie du pied.

Traitement
Le neurome de Morton peut être surmonté de deux manières: à l'aide d'une opération et sans elle. Le traitement conservateur implique des facteurs tels que:

  1. Traitement médicamenteux - prise d’anti-inflammatoires (Nimesil, Codelac, Diclofenac) et de vitamines B.
  2. Le massage aide à normaliser le flux sanguin et soulage également les tensions.
  3. Porter des chaussures orthopédiques avec soutien de la voûte plantaire, ainsi qu’une cloison séparatrice spéciale, qui empêche les doigts de toucher et de pincer le nerf.
  4. Réduire la charge sur les jambes et éliminer le surplus de poids (si disponible).

Il s'agit de l'excision du nerf enflammé, après quoi la douleur disparaît 3 à 4 heures après la chirurgie.

Soulager la douleur (mais pas éliminer le problème) est capable de prescriptions de médecine alternative, qui incluent:

  1. Une décoction de camomille, de train et de menthe - des bains de décoction aident à soulager les poches et à réduire la douleur.
  2. Compresse de propolis - gèle la douleur et réduit également l'inflammation.
  3. L'alcool provenant de l'acacia - réduit la douleur et contribue également à l'expansion des vaisseaux sanguins.

Fasciite plantaire

Le calcanéum est relié au métatarse par le fascia plantaire, dont l'inflammation est déterminée par la fasciite plantaire. Un ligament soumis à une pression accrue, à des frottements ou à des contraintes excessives perd sa capacité, ce qui affecte ses performances. Le plus souvent, la maladie affecte les athlètes, les danseurs et les personnes obèses.

  1. Traitement médicamenteux - consiste à utiliser des AINS (ibuprofène, diclofénac), ainsi que de la crème et de la pommade à usage externe, ce qui permet de réduire l’apparition du processus inflammatoire et de restaurer l’élasticité du fascia.
  2. Massage et éducation physique (étirements) - le massage élimine les processus stagnants et une activité physique mesurée aidera à restaurer progressivement la mobilité du paquet.
  3. Physiothérapie: exposition au laser et à la chaleur sèche, ce qui accélère les processus de régénération.
  4. Diminution des charges physiques sur les jambes, lutte contre l'excès de poids.
  5. Sélection et port de chaussures orthopédiques avec un soutien du cou-de-pied, ce qui aide le pied à adopter une position anatomique, réduisant ainsi la charge sur le faisceau.

Dans le cas où la maladie se présente sous une forme négligée et menace de rompre le fascia, une intervention chirurgicale est réalisée dans le but de faire une excision du ligament et de réduire sa pression.

L'ostéoporose

Cette maladie est déterminée par une diminution de la densité osseuse, dans laquelle les os deviennent lâches et cassants. Une personne peut se casser une jambe en marchant normalement ou en faisant des mouvements inconfortables. La maladie se développe et progresse sur fond de déséquilibre hormonal, et peut également résulter de la présence de diabète, de maladies du rein, d'oncologie, d'hépatite et de la maladie de Bechterew. L'ostéoporose est également capable de progresser chez les personnes âgées, ce qui est la norme après 75 ans.
Type de douleur
La douleur est sourde, douloureuse, constante. Augmente pendant l'effort physique.

  1. Traitement symptomatique - soulagement de la douleur et amélioration de l'état général du patient (analgésiques complexes et AINS).
  2. Traitement étiologique - Éliminer la cause fondamentale qui a servi au développement de l’ostéoporose.
  3. Thérapie pathogénétique - élimination du problème lui-même.

Pour le traitement de l'ostéoporose, utilisez des médicaments tels que:

  • Les calcitonines;
  • Acide zolédronique;
  • sels de calcium, fluor;
  • la vitamine D3;
  • bioflavonoïdes et compléments alimentaires qui renforcent le tissu osseux.

La thérapie physique et toutes les procédures thérapeutiques ne sont prescrites qu’après les premiers progrès du traitement médical.

Bursite du pied

La bursite est un processus inflammatoire dans le sac synovial, dont le rôle est de réduire les frictions entre les os de l'articulation. Le pied contient 10 bourses (poches), de sorte que le processus inflammatoire peut se développer des doigts au tendon d’Achille. Le plus souvent, la maladie progresse chez les personnes associées à des sports (haltérophilie, course à pied, gymnastique), ainsi qu'en présence d'un excès de poids.

  1. Bursite au talon - une lésion au talon, souvent confondue avec un éperon de talon.
  2. La bursite du petit doigt est une douleur avec une lésion au cinquième orteil du pied, capable de s'étendre à toute la zone du pied.
  3. Bursite du tendon d’Achille - douleur dans la région située entre le tubercule calcanéen et le tendon.
  4. Bursite du pouce - blesse la jambe dans le pied près du pouce.

Diagnostics
Il existe deux façons de déterminer la bursite:

  1. Rayon X - montre la présence d'une déformation de l'articulation.
  2. Exsudat de ponction - L'étude du liquide synovial pour la microflore pathogène, qui aidera à choisir le traitement le plus optimal.

Traitement
Le traitement médicamenteux implique l’utilisation d’AINS, qui aident à soulager l’inflammation et le gonflement. Si la cause de l'inflammation était des micro-organismes pathogènes, cela signifie qu'ils utilisent un traitement antibactérien. Vous devez également porter un bandage spécial qui aide à réduire la charge exercée sur l'articulation.

La goutte

Il s’agit d’une modification pathologique de l’articulation, provoquée par le dépôt de sels d’acide urique. Il se développe principalement chez les personnes après 40 ans. Les personnes en surpoids, le diabète et l'alcoolisme sont à risque.
Type de douleur
Douleur soudaine dans les jambes lors de la marche, accompagnée de fièvre dans la lésion.
Localisation
Il peut se produire dans toutes les articulations du pied, mais se développe le plus souvent dans la région du pouce.
Diagnostics
Le diagnostic est établi sur la base des résultats de l'analyse, qui indiquent la présence d'un excès d'acide urique.

Polyarthrite rhumatoïde

Maladie chronique systémique du tissu conjonctif, dans laquelle les petites articulations périphériques sont détruites. La maladie a un caractère auto-immune, survient le plus souvent chez les personnes après 50 ans.
Type de douleur
La douleur douloureuse qui peut s'accumuler tout au long de la journée et s'intensifier le soir.
Localisation
Le foyer de la douleur est l'articulation touchée.
Diagnostics
Le diagnostic repose sur les résultats d'études telles que:

  1. Radiogramme
  2. Arthroscopie
  3. Testez ASTsP.
  4. Biopsie du liquide articulaire.
  5. Détection du facteur rhumatoïde dans le test sanguin.

Traitement
Se débarrasser de la polyarthrite rhumatoïde n'est pas facile. Il s’agit d’une maladie chronique. Le traitement vise donc à réduire la douleur et à éliminer le processus inflammatoire. Le traitement médicamenteux implique l’utilisation d’AINS, d’analgésiques et d’inhibiteurs sélectifs de la COX.

Une méthode auxiliaire de traitement est la physiothérapie sous la forme de:

  • acupuncture;
  • courants galvaniques;
  • sec chaud.

Pieds plats

Cette pathologie est déterminée par la présence d'un pied plat, sans ascenseur caractéristique.

Blessure traumatique

Parmi les blessures les plus courantes du pied, accompagnées de douleurs intenses, se manifestent:

  • entorse et rupture des ligaments;
  • fracture;
  • luxation de l'articulation.

Maladies vasculaires

Les varices et la thrombose sont les pathologies du pied les plus courantes associées au blocage des vaisseaux sanguins et à une diminution de leur élasticité. Dans le premier cas, les parois des vaisseaux deviennent plus minces et ne peuvent plus transporter complètement le sang vers tous les tissus distants du pied. Dans la thrombose, l'irrigation sanguine est perturbée en raison du blocage de la lumière du vaisseau par un caillot sanguin.

Dans quel cas immédiatement chez le médecin?

Si le pied gonfle, perd de la sensibilité et que l'état général se détériore progressivement, vous ne devriez pas hésiter à aller chez le médecin.

Premiers secours

Avant de consulter un médecin en cas de douleur aiguë, vous pouvez prendre 2 comprimés d'un médicament anesthésique pour arrêter une attaque de douleur. En cas de fracture, de luxation ou de rupture de ligament, le pied doit être immobilisé.

Ainsi, il est devenu clair pourquoi les pieds font mal et pourquoi une personne en bonne santé ne peut pas se tenir debout. Cause le poids, ainsi que les moyens de les éliminer, vous ne devez donc pas vous auto-traiter.

Posez-nous une question dans les commentaires ci-dessousPosez une question >>

Pourquoi le pied fait-il mal en attaquant?

La douleur dans le pied au début limite considérablement la mobilité de la personne, apporte un inconfort, peut être assez longue. N'ignorez pas ce symptôme et endurez bravement la douleur, car une telle douleur peut être un signe de changements dégénératifs de l'articulation.

Dès les premières sensations désagréables, vous devriez consulter un médecin qui déterminera la cause de la douleur et vous prescrira le traitement approprié.

Le pied peut être douloureux et en état de repos, mais le patient a souvent mal à marcher sur le pied en marchant. Ce symptôme peut indiquer absolument toute nature de la maladie: des charges excessives aux néoplasmes.

Si les pieds font mal, cela n’indique pas toujours un problème local: la douleur au pied peut être de nature rhumatismale, complication de maladies systémiques complexes.

Types de douleur au pied

Selon la nature de la douleur, la cause la plus probable de la douleur peut être assumée.

Il y a ces types de douleur dans les jambes:

  • couvre tout le pied;
  • localisé dans une partie spécifique du pied (doigts, talon, élévation);
  • douloureux;
  • pointu, pointu, perçant;
  • diffuse (se produit de temps en temps, dure longtemps - pendant plusieurs mois).

Si la douleur dans le pied est accompagnée d'un gonflement et d'une rougeur de la peau, elle est causée par une inflammation ou un traumatisme.

Une douleur chronique prolongée survient souvent à la suite de blessures sous-traitées ou en cas de modification, de prolifération de tissu osseux ou de déformation des articulations.

Pourquoi, quand vous venez, vous avez mal à la jambe: les causes de la douleur au pied

Toutes les causes de douleur au pied peuvent être divisées en deux groupes:

  • non pathologique - associé à une charge importante et à d'autres facteurs qui ne sont pas des signes de maladies graves (position debout prolongée, chaussures inconfortables, obésité);
  • pathologiques - sont le résultat de maladies systémiques.

"Je ne peux pas marcher sur le pied" - une plainte fréquente des femmes qui cherchent de l'aide pour traiter ce symptôme. Cet état est associé au port de chaussures inconfortables en talons hauts: en raison du biais de la charge, le poids est réparti de manière inégale, son maximum tombe à l'avant.

La douleur aux pieds est un problème courant chez les femmes.

Au début, il y a simplement une douleur due à la surcharge du pied. Mais au fil du temps, il y a des déformations et une croissance des tissus. À ce stade, la guérison complète est presque impossible. Par conséquent, si les chaussures sont désagréables, provoquent des douleurs - vous devez les abandonner.

Maladies causant des douleurs aux pieds

La douleur provoquée par une charge excessive disparaît généralement en 2-3 jours. S'ils persistent plus longtemps, la personne risque d'avoir une pathologie plus grave. Ce symptôme peut indiquer l'une des maladies suivantes.

Blessures

Fracture des os du pied, luxation de la cheville, entorse sont les types de blessures les plus courants. Ils se caractérisent par: une douleur aiguë, un gonflement, la formation d'hématomes. La douleur diminue au repos, aggrave au lever. Couvre uniquement le pied gauche ou droit. Mais si la blessure a été causée par un saut d'une grande hauteur, à la suite d'un accident de voiture, les deux jambes sont souvent blessées.

Pieds plats

Cette maladie est congénitale ou acquise (avec le port constant de chaussures sur une semelle plate). Absence visible de la voûte plantaire. La douleur augmente avec la marche et s'étend à tout le pied.

Types d'empreintes avec différentes formes de pieds plats au contenu ↑

Bursite

Maladie inflammatoire du sac synovial de l'articulation, qui augmente les frottements et la destruction de l'articulation. Il existe environ 10 sacs de ce type dans la région du pied, le plus souvent une inflammation se produit dans la bourse de l'articulation de la cheville et provoque ses blessures - une ecchymose ou une luxation.

La bursite est une maladie des athlètes, mais elle peut également toucher les personnes souffrant d'obésité grave et les femmes portant des chaussures inconfortables. Le patient a beaucoup de peine à marcher. Au repos, la gêne diminue mais ne disparaît pas complètement.

L'absence de traitement peut entraîner la destruction complète de l'articulation.

La goutte

Inflammation de l'articulation (généralement au niveau du pouce), associée à un excès d'acide urique. Se produit chez les patients de plus de 40 ans, les diabétiques, les alcooliques chroniques, les personnes présentant un degré élevé d'obésité. La douleur apparaît soudainement, il devient impossible de marcher sur le pied.

Fasciite

Maladie associée à la violation de l'élasticité et à des lésions du ligament. Marcher sur la semelle est très douloureux, une sensation désagréable (douleur, sensation de brûlure) est localisée dans la région du talon.

Zone touchée par la fasciite

Cette maladie survient chez les athlètes, les danseuses, les personnes obèses et les femmes qui portent constamment des chaussures à talons très hauts. La douleur s'étend également à la région de la jambe.

L'ostéoporose

Se produit en violation de la densité osseuse, lorsqu'il devient fragile et sujet aux fractures, même avec une charge réduite. La fracture survient si le patient se lève soudainement, marche fortement sur le pied.

L'ostéoporose est l'une des causes possibles de douleur au pied.

Causes de l'ostéoporose - troubles hormonaux, diabète, obésité, maladie rénale, ainsi que chez les personnes âgées de plus de 75 ans.

La douleur dans l'ostéoporose est constante, aggravée lorsque vous essayez de vous lever après le sommeil, au cours de l'exercice physique minimal.

Myélose funiculaire

Cette maladie ne survient pas indépendamment, mais en raison d'une maladie grave de la moelle osseuse, dans laquelle le métabolisme de la vitamine B12 est perturbé de manière significative. C'est souvent héréditaire.

Le diabète, l'obésité, l'alcoolisme, la présence de parasites dans l'intestin peuvent provoquer le développement d'une lésion des pieds. Des troubles intestinaux accompagnent souvent cette maladie.

La douleur au pied se produit lors de la marche. Il y a aussi une sensation d'engourdissement dans la zone touchée. Une attaque douloureuse commence généralement par un léger picotement et un engourdissement des doigts.

Neurome Morton

Inflammation du nerf, passant entre 3 et 4 doigts. Les chaussures à talons hauts et la charge accrue à l’avant du pied sont un facteur qui a provoqué la tragédie. La douleur est sévère, aggravée par le fait de marcher sur la jambe.

Zone d'inflammation du nerf dans le neurome Morton au contenu de ↑

Forme douloureuse de polyneuropathie

La maladie, qui s'accompagne de lésions systémiques du tissu nerveux, de douleurs multiples et d'une activité motrice altérée.

Polyneuropathie des membres inférieurs

Cela commence par une fatigue accrue et une sensation de lourdeur dans les muscles, puis un engourdissement apparaît. Plus tard, il y a une douleur vive et lancinante dans la jambe, qui peut être versée dans le genou. Cela fait mal à une personne de se lever, il est presque impossible de marcher.

Maladies vasculaires

Les varices s'accompagnent souvent d'une sensation de gêne et de brûlure au pied. Cela est dû à une altération de la circulation sanguine, lorsque le sang se précipite au pied, mais ne se décharge pas à temps. Douleur lorsqu'elle est accompagnée d'un gonflement des pieds.

Les varices affaiblissent les parois des vaisseaux sanguins, perturbant la circulation sanguine normale.

Dans certains cas, les varices s'accompagnent de la formation de caillots sanguins. Un thrombus dans la veine de la jambe peut bloquer sa lumière, limitant ainsi l’accès du sang au pied. Si le thrombus est petit, la douleur au pied est légère.

Si un caillot sanguin augmente et bloque complètement l'accès du sang au pied, il se produit une douleur intense, un noircissement et une nécrose des tissus.

Polyarthrite rhumatoïde

Maladie auto-immune chronique, qui s'accompagne d'une destruction des articulations. Douleur douloureuse, aggravée le soir et lorsque le temps change.

Se produit plus fréquemment à la cheville, moins souvent aux doigts. La maladie est presque incurable, le traitement est réduit au soulagement des symptômes (élimination de l'inflammation et du soulagement de la douleur).

Pied atteint de polyarthrite rhumatoïde

Que faire si la jambe au pied fait mal: à qui s'adresser et à quel test passer?

Si une douleur aiguë survient après une blessure, vous devez contacter un traumatologue. Les augmentations et les déformations du pied sont une raison suffisante pour prendre rendez-vous avec un chirurgien: il estimera le degré de déformation et saura indiquer la marche à suivre.

Pour les causes rhumatismales de la maladie, un rhumatologue ou un cardiologue traite le traitement et la neuropathie, un neurologue.

Si le pied est malade sans raison apparente et que le patient ne sait pas à quel médecin s'adresser, vous devez consulter un thérapeute. Après l'examen et l'examen minimum, il dirigera le patient vers un spécialiste capable de diagnostiquer et de prescrire le traitement avec plus de précision.

Diagnostic de douleur au pied

Si la douleur est forte et aiguë, la personne ne peut pas se lever, le pied lui-même est gravement enflé, le lieu de l'enflure est chaud ou le patient a de la fièvre, vous devriez consulter un médecin dès que possible.

Pour diagnostiquer les maladies, des tests sanguins sont prescrits pour aider à déterminer la présence d'inflammation, le niveau d'acide urique et d'autres composants. L'état du tissu osseux et des articulations est directement visible à l'aide des diagnostics aux rayons X, de la tomodensitométrie et de l'IRM. Si vous soupçonnez une thrombose de vaisseaux sanguins, une échographie est effectuée.

Traitement de la douleur au pied

Comment traiter la douleur au pied - dépend de la cause fondamentale. Dans un cas, il y aura une restriction temporaire suffisante de la mobilité, dans l'autre, le massage et l'entraînement physique sont nécessaires, dans le troisième, on ne peut pas se passer d'une grande quantité de médicaments.

Les principales méthodes de traitement sont:

  1. Réception de médicaments anti-inflammatoires.
  2. Analgésiques (pilules, injections, moyens locaux)
  3. Les pommades et les gels qui soulagent l'inflammation et la douleur améliorent la mobilité.
  4. Traitement de physiothérapie.
  5. Massages
  6. Exercice thérapeutique. La restriction de mobilité est nécessaire en cas de blessure et d'inflammation aiguë. Dans d'autres cas, une activité physique minimale aide à maintenir la circulation sanguine, à fournir de l'oxygène et des nutriments à la région articulaire touchée, nécessaires au maintien de son efficacité. Avec leur absence, le joint s'effondre plus rapidement.
  7. Bains et compresses, qui fournissent un effet anti-inflammatoire.
  8. Prendre des antibiotiques si la maladie est infectieuse.

Souvent, dans les maladies chroniques, la douleur augmente avec l'hypothermie. Dans ce cas, même au coucher, vous devez porter des chaussettes chaudes pour éviter l'hypothermie.

Si vous marchez sur un objet sans succès et que la douleur au pied est causée par une blessure, au contraire, il est nécessaire d'appliquer du froid pour soulager l'inflammation. Dans tous les cas, il est nécessaire de consulter un médecin qui vous prescrira un traitement supplémentaire pour prévenir la destruction du tissu articulaire et osseux.

Je ne peux pas marcher à pied fait mal au pied

Pourquoi le pied souffre-t-il pendant l'attaque? Les causes possibles et les méthodes de traitement de cette pathologie seront présentées ci-dessous.

Informations générales

Les gens modernes éprouvent très souvent des douleurs au pied lorsqu'ils marchent dessus. Cet état de fait conduit non seulement à l’anxiété, mais également à une limitation de l’activité motrice d’une personne. Après tout, l’inconfort des jambes ne permet pas au patient de mener une vie normale et de s’engager dans ses activités professionnelles.

Le plus souvent, les patients ne comprennent même pas pourquoi ils ont mal au pied lors de la progression. Les causes de cette maladie peuvent être associées à diverses maladies et affections du corps. Seul un spécialiste expérimenté pourra les identifier. Par conséquent, pour des sensations désagréables dans les jambes, vous devriez immédiatement consulter un médecin.

La nature de la douleur

La douleur au pied lors de l'attaque peut être d'une nature différente. Cela dépend des causes des sensations désagréables.

Premièrement, le syndrome douloureux peut être faible et presque imperceptible. Avec le traitement tardif de la maladie existante, ces sensations deviennent aiguës et aiguës. Dans ce cas, une personne ne peut pas se déplacer de manière autonome, sans assistance.

Raisons principales

Les pieds sont une sorte d’amortisseur des jambes, qui aide à répartir correctement la charge du corps. Les endroits les plus vulnérables des membres inférieurs sont le calcanéum.

Les experts connaissent de nombreuses conditions pathologiques qui provoquent des douleurs au pied lors de l'attaque. Selon eux, un tel inconfort peut se développer chez toute personne, indépendamment de son âge ou de son sexe. Dans ce cas, la douleur aux pieds élimine facilement les personnes de l'ornière de la vie moderne.

Alors, quelles maladies conduisent à de tels symptômes pathologiques? Les raisons les plus courantes seront énumérées maintenant.

Talon éperon

Une douleur aiguë au pied lors de la progression provient souvent de l'éperon du talon. Pour une telle condition pathologique est caractérisée par l'apparition de la croissance sur le talon, qui se produit en raison d'une inflammation des éléments structurels des pieds d'une nature chronique.

En règle générale, cette maladie provoque de graves douleurs au pied lors de la progression après le sommeil. Les sensations douloureuses et désagréables dans les talons se produisent dans les heures du matin et après un certain temps, elles se dissipent un peu.

Blessure traumatique

La douleur au pied lors de la progression après une fracture, une contusion ou une entorse est souvent perturbée par les athlètes soumis à une charge excessive pendant l'entraînement. Le plus souvent, ils sont sujets à des étirements. De tels dommages provoquent une douleur aiguë à chaque mouvement des jambes.

Les ecchymoses sont une pathologie plus grave caractérisée par des lésions des tissus mous, ainsi que par la formation d'un hématome. Si une personne observe un repos complet et applique des médicaments locaux, elle peut rapidement rétablir son état normal.

Quant à la fracture des talons, elle est extrêmement rare. Dans ce cas, le traitement de cette maladie est peu fréquent.

Bursite

La bursite est une maladie d'origine inflammatoire. Il affecte les tissus du pied, reliant les doigts et les os du talon. Cette maladie contribue au développement de la douleur croissante, qui augmente dans le processus de la marche.

Fascite

Cette maladie est causée par une inflammation du tissu conjonctif de la semelle, qui en modifie la structure, se déforme et provoque une douleur intense. La cause de cette pathologie est généralement des chaussures inconfortables et serrées.

Goutte et polyarthrite rhumatoïde

Les maladies mentionnées sont inflammatoires chroniques. Le plus souvent, ils sont dus à des troubles métaboliques. La douleur aux talons dans ces cas est permanente, persistante et débilitante, et avec l'arthrite se développe également.

Autres raisons

Les principales raisons pour lesquelles il existe une vive douleur au pied lors de l'attaque sont énumérées ci-dessus. Cependant, il existe d'autres maladies qui entraînent de telles sensations désagréables.

  • Pied plat. Cette maladie est traumatique, acquise ou congénitale. Il en résulte une violation de la forme naturelle du pied qui, lorsqu’une personne bouge, contribue à l’apparition de sensations désagréables, qui s’aggravent lors du port de chaussures.
  • Les verrues plantaires, les callosités, la pénétration des ongles dans les tissus mous - de tels processus pathologiques conduisent souvent à une douleur qui se produit lors de la marche. En règle générale, elles résultent du port de chaussures de mauvaise qualité et inconfortables.

Douleur au pied lors de la progression chez la femme enceinte: causes de

La grossesse est une période de nombreux changements dans le corps de la femme. Avec le développement du fœtus (approximativement à partir du deuxième trimestre), les représentants du sexe faible augmentent considérablement le poids corporel. En conséquence, il devient difficile pour autant de femmes de marcher. En outre, ils éprouvent souvent des douleurs aux pieds. Les experts expliquent l’émergence de telles sensations par le développement du pied plat et le port de chaussures inconfortables et à l’étroit.

En règle générale, ces douleurs disparaissent indépendamment quelque temps après l'accouchement. Si, toutefois, l'inconfort persiste pendant l'attaque, cela indique le développement de troubles dystrophiques du pied, qui nécessitent un traitement immédiat.

Diagnostics

Maintenant, vous savez pourquoi le pied vous fait mal lorsque vous attaquez. Le traitement de ces affections ne devrait commencer qu'après avoir consulté un médecin. Ainsi, la première étape sur la voie du rétablissement est un appel à un orthopédiste professionnel, qui est obligé d’examiner le patient et de délimiter extérieurement le cercle des causes probables de la formation du symptôme douloureux.

Au besoin, on prescrit aux patients une radiographie du pied, ainsi qu'une tomodensitométrie ou une IRM du tissu osseux, des ligaments et des tendons.

Selon les résultats de l’étude, le médecin sera en mesure de poser le bon diagnostic, puis de prescrire le traitement nécessaire.

Douleur au pied lors de la progression: comment traiter?

Bien entendu, le traitement de toutes ces maladies ne devrait être effectué que par un médecin expérimenté après un diagnostic. Cependant, avant tout, le patient doit utiliser toute sa force pour soulager la douleur. Vous pouvez le faire de différentes manières. Par exemple, de nombreuses personnes ont recours à des pommades et des gels anti-inflammatoires, qui non seulement éliminent la douleur, mais ont également un effet réchauffant.

Aussi considéré comme un massage efficace des pieds et de la physiothérapie.

Si le patient souffre d'une douleur insupportable et intense, on lui prescrit des médicaments hormonaux, notamment sous la forme d'injections sur le site de la blessure. De telles procédures aident rapidement à soulager la douleur aiguë. S'ils sont inefficaces, faites appel à la radiothérapie.

Autres traitements

En plus d'éliminer le symptôme principal, il est extrêmement important de guérir la cause même de la douleur.

Le plus souvent, l'inconfort des pieds est causé par des maladies infectieuses. Dans ce cas, toutes les méthodes de traitement visent à éliminer l'infection. Des médicaments antibactériens, des anti-inflammatoires, ainsi que des pommades et des compresses locales sont prescrits au patient.

Le processus inflammatoire peut toucher n'importe quel élément du pied, y compris l'aponévrose. Pour guérir une telle maladie, de nombreux experts recommandent l'utilisation de semelles orthopédiques, d'appareils orthopédiques, ainsi que des massages, des enregistrements, de l'immobilisation du pied et de la thérapie par l'exercice. Dans certains cas, les médecins ont même recours à la chirurgie.

Prévention des maladies du pied

Afin d'éviter de graves problèmes de santé des membres inférieurs, il suffit qu'un patient adhère aux règles suivantes:

  • Au moindre inconfort dans les jambes doivent immédiatement contacter l'orthopédiste. Le médecin aidera à identifier le problème et à prévenir la survenue de complications plus graves.
  • Courir ou marcher sans se presser est extrêmement utile pour les jambes. Un tel exercice améliore la circulation sanguine, normalise le poids et la pression artérielle. Dans le même temps, il convient de noter en particulier qu'il est nécessaire de faire du sport avec des chaussures bien choisies.
  • Avant de vous exercer sur le pied, il est impératif de vous échauffer afin de réchauffer les muscles des jambes.
  • Les mêmes sports pratiqués dans l’enfance entraînent un traumatisme précoce des jambes. À cet égard, il est préférable de différer le choix de la spécialisation sportive étroite jusqu'au début de l'adolescence. Les enfants de moins de 10 ans devraient se développer harmonieusement et ne pas se limiter à un effort physique uniforme, mais uniquement sur certains organes et muscles.
  • En cas de fatigue ou de douleur dans les jambes, les pieds doivent être autorisés à se reposer.
  • Marcher pieds nus est très utile. Il est souhaitable de le faire sur une pelouse douce.
  • Acheter des chaussures pour un usage quotidien est préférable l'après-midi. C'est à cette époque que les membres inférieurs gonflent un peu et correspondent dans une plus grande mesure à leur taille réelle. Dans les nouvelles chaussures, vous devez prendre quelques mesures pour évaluer sa commodité. Dans ce cas, il est préférable de refuser l'achat de chaussures sans ajustement préalable.
  • Les chaussures étroites à la mode conduisent très souvent à des maladies des pieds. Si vous êtes obligé de porter de telles chaussures, il convient de les retirer dès que possible, puis de vous masser les pieds et de les reposer.
  • Il est nécessaire de veiller constamment à ce que les chaussures décontractées ne soient pas frottées nulle part. Dans le même temps, il est souhaitable de l'actualiser rapidement, car une semelle usée, des dos arrières ou une semelle intérieure froissée entraînent très souvent des sensations désagréables au niveau des jambes.
  • Les ongles des pieds doivent être coupés régulièrement et seulement après avoir pris un bain de pieds chaud avec des ciseaux bien affûtés aux extrémités étroites.

L'inconfort et l'inconfort du pied causent beaucoup de problèmes à une personne, l'empêchant de bouger complètement. La douleur peut survenir directement pendant la marche, ce qui est associé à une charge accrue sur le pied ou à la présence de pathologies des membres inférieurs. Dans certains cas, la douleur est le premier signe qu'une personne a de graves problèmes de santé qui ne peuvent être ignorés. Quelles sont les causes qui provoquent des douleurs au pied lors de la marche, comment elles sont diagnostiquées et quels types de douleur sont accompagnées, nous apprenons plus loin.

Raisons

Depuis les situations dans lesquelles la masse du pied est douloureuse, toutes les causes provoquant des sensations désagréables peuvent être divisées en deux catégories:

  1. Pathologiques - se produisent en conséquence de la progression des maladies du système musculo-squelettique et des maladies systémiques.
  2. Non pathologique - sont le résultat d'efforts physiques intenses et d'une exposition à des facteurs externes non liés à la maladie.

Ce dernier groupe peut inclure des manifestations telles que:

  1. L'obésité et la présence de poids excessif, qui a une charge accrue sur le pied et les articulations des membres inférieurs.
  2. Porter des chaussures à talons hauts qui ne correspondent pas à la taille et ne contribuent pas à la répartition uniforme de la charge sur toute la surface du pied.
  3. Marche ou exercice prolongé, plusieurs fois supérieur aux valeurs normales.
  4. Changements liés à l'âge dans lesquels il est difficile de se tenir debout.

Des raisons non pathologiques pour lesquelles fait mal au pied en marchant, juste assez pour les éliminer.

Il est nécessaire de donner aux jambes plus de repos, un effort physique alterné, ainsi que de porter des chaussures confortables avec un soutien du cou-de-pied, ce qui contribue à la répartition uniforme de toutes les charges sur le pied.

Avec les pathologies, les choses sont beaucoup plus compliquées. Il n'y a pas moyen de se passer d'un traitement et de diagnostics complexes. Par conséquent, s'il y a une douleur au pied qui ne disparaît pas d'elle-même dans les 2-3 jours, il est nécessaire de consulter un spécialiste afin de déterminer la cause le plus rapidement possible et de s'en débarrasser en retrouvant l'ancienne mobilité sans douleur.

Myélose funiculaire

Cette pathologie est associée à une lésion complexe de la moelle épinière, dans laquelle le métabolisme de la vitamine B12 est perturbé. En conséquence, il en manque cruellement, ce qui s'accompagne de douleurs aux pieds. L'inconfort pendant le mouvement est le premier symptôme de la maladie, qui peut inclure des troubles du tractus gastro-intestinal, ainsi qu'une diminution de l'activité motrice

La raison du développement de la pathologie est une maladie complexe d'Addison-Birmer, dans laquelle l'appareil d'échange est mal formé.

Le plus souvent, la maladie progresse avec la présence de facteurs associés:

  • diabète sucré;
  • alcoolisme chronique;
  • la leucémie;
  • dommages intestinaux helminthiques;
  • tumeurs malignes.

Il est prouvé que la myélose funiculaire peut être héritée, vous devez donc tenir compte de la propension à progresser dans les procédures de diagnostic.

Type de douleur Une sensation de froideur dans le pied apparaît, après quoi un engourdissement augmente progressivement. Vient ensuite un syndrome douloureux intense, similaire dans ses manifestations aux convulsions. La douleur est sourde et s'étend à tout le pied en saisissant la cheville et le muscle gastrocnémien.

En l'absence de traitement rapide, une paralysie rapide des membres se développe, après quoi il est extrêmement difficile (voire impossible) de rétablir l'activité motrice des membres inférieurs.

Localisation La maladie se manifeste par une attaque symptomatique commençant par un léger engourdissement et des fourmillements des doigts. En outre, la sensation douloureuse s'étend à tout le pied et il est extrêmement difficile d'identifier le foyer de la douleur. La douleur et la "chair de poule" peuvent progressivement monter jusqu'à la cuisse, ce qui indique une progression rapide de la maladie.

Diagnostic En cas de symptômes caractéristiques et de manifestations associées, le médecin peut vous prescrire un examen complet pour établir un diagnostic précis:

  1. Cliché radiographique - élimine la possibilité de pathologies du système musculo-squelettique.
  2. Un test sanguin détaillé aide à déterminer la carence en vitamines B et à diagnostiquer l'anémie.
  3. Consultation d'un neurologue - vous permet d'évaluer le degré d'endommagement des terminaisons nerveuses.
  4. Examen du tractus gastro-intestinal - les résultats indiquent une faible digestibilité des vitamines dans le tractus gastro-intestinal.
  5. Analyse des anticorps contre le facteur interne Castle.
  6. L'IRM est une étude complète qui peut être utilisée pour évaluer le degré d'endommagement des terminaisons nerveuses des pieds, des membres inférieurs en général et de la colonne vertébrale, ce qui contribue également au traitement.

Traitement
La tâche principale du traitement consiste à rechercher la cause fondamentale et à normaliser le taux de cyanocobalamine, ce qui a provoqué l'apparition d'une pathologie. La thérapie peut avoir plusieurs domaines:

  1. Traitement médicamenteux - consiste en une introduction artificielle de vitamines du groupe B, dont la plus grande partie est administrée à la cyanocobalamine.
  2. Respect d'un régime strict - il est recommandé d'utiliser en grande quantité les aliments riches en vitamines B: bœuf, fromage cottage, poisson, fruits de mer, œufs, lait.
  3. Massage des pieds et thérapie par l'exercice - les mouvements de massage doux ont un effet stimulant et relaxant, tandis que la thérapie physique vous permet de donner progressivement une charge aux muscles, ce qui est extrêmement utile lors de la rééducation.

N'oubliez pas que la myélose funiculaire est dangereuse car son flux est lent.

Habituellement, les personnes cherchent de l'aide lorsque la maladie progresse déjà et qu'il est difficile de la surmonter. Par conséquent, la douleur émergente dans le pied lors de la marche doit être une alerte et servir de motif pour consulter un médecin.

Forme douloureuse de polyneuropathie

La polyneuropathie se caractérise par des lésions étendues des nerfs, entraînant une réduction de l'activité motrice, accompagnée d'une douleur aiguë. Les personnes diabétiques et alcooliques chroniques sont à risque. Moins fréquemment, la maladie progresse chez les personnes atteintes de troubles systémiques et obligées de prendre certains médicaments jusqu'à la fin de leurs jours.

La polyneuropathie peut provoquer le développement d'un processus inflammatoire dans lequel les fibres nerveuses sont irritées, provoquant une douleur.

Type de douleur Initialement, la maladie se manifeste lorsqu'une personne ressent constamment de la fatigue musculaire dans les jambes et qu'il n'y a pas d'exercice physique. En outre, les symptômes sont complétés par un engourdissement du pied, ce qui complique la marche, même sur de courtes distances. Douleur aiguë, lancinante, capable de donner au genou et au muscle gastrocnémien, progressivement remplacée par un manque de sensibilité du pied. La douleur peut se manifester non seulement en bougeant, mais aussi au repos.

Localisation La semelle est un foyer de douleur, mais elle peut irradier vers la région de l'articulation du genou et monter progressivement plus haut jusqu'au fémur.

Diagnostic En cas d'étiologie incertaine de la polyneuropathie, des mesures de diagnostic peuvent être nécessaires, telles que:

  1. Une analyse détaillée du sang et de l'urine montre la présence d'un processus inflammatoire, du niveau de sucre et de toutes les particules biologiques grâce auxquels on peut juger de l'état de la santé humaine.
  2. Consultation d'un neuropathologiste - le médecin examine le patient et effectue également un certain nombre de procédures de diagnostic pour évaluer l'état des terminaisons nerveuses du pied ainsi que des réflexes.
  3. Rayon X - montre la présence de modifications du pied.
  4. La consultation d'un endocrinologue, ainsi qu'un test sanguin pour les hormones - vous permettront de déterminer l'état de toutes les glandes endocrines, ainsi que la présence de maladies systémiques.

Traitement
La polyneuropathie de la douleur est traitée en fonction de la cause exacte de son développement. En présence de diabète et de problèmes hormonaux, le traitement vise à prendre des médicaments stabilisants qui stabilisent le taux d’hormones et la glycémie. Vous devez suivre un régime et boire plus de liquides. Les composants auxiliaires sont:

  1. Procédures de physiothérapie - l'acupuncture et la phonophorèse aident les cellules nerveuses endommagées à récupérer plus rapidement.
  2. LFK - des exercices simples mais toniques, suppriment le tonus musculaire et empêchent également le gonflement des membres inférieurs.
  3. Bains de boue et compresses à base d'argile blanche - soulagent les tensions musculaires et normalisent également l'écoulement du liquide dans les jambes.

Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire, allant jusqu'à l'amputation du pied (avec diabète sucré).

Neurome Morton

Cette pathologie est déterminée par la présence d'un processus inflammatoire dans le nerf qui passe entre le troisième et le quatrième orteil du pied. Il se développe en raison de charges excessives sur la région des orteils, dues au port de talons hauts qui violent la position anatomique des phalanges des doigts.

En outre, la pathologie se développe avec des blessures et des contusions fréquentes, des piqûres et en présence d'un excès de poids, ce qui en soi exerce une charge accrue sur les jambes.

Type de douleur Douleur brûlante et intense qui augmente avec les mouvements et ne disparaît pas d'elle-même pendant le repos. Pendant le sommeil, seuls les symptômes sont moins prononcés, mais le matin, le pied est très douloureux, jusqu’à ce qu’il soit impossible de marcher dessus.

Localisation Il existe une forte sensation de brûlure entre le troisième et le quatrième doigt, qui se transforme en fourmillements et en engourdissements.

Diagnostic La principale méthode de diagnostic est l'inspection visuelle du pied ainsi que la palpation de l'espace entre le troisième et le quatrième doigt. Si une personne souffre de brûlures aiguës, le problème est probablement lié à l'inflammation du nerf, ce qui peut être confirmé par:

  • Radiographie;
  • IRM;
  • Échographie du pied.

Traitement
Le neurome de Morton peut être surmonté de deux manières: à l'aide d'une opération et sans elle. Le traitement conservateur implique des facteurs tels que:

  1. Traitement médicamenteux - prise d’anti-inflammatoires (Nimesil, Codelac, Diclofenac) et de vitamines B.
  2. Le massage aide à normaliser le flux sanguin et soulage également les tensions.
  3. Porter des chaussures orthopédiques avec soutien de la voûte plantaire, ainsi qu’une cloison séparatrice spéciale, qui empêche les doigts de toucher et de pincer le nerf.
  4. Réduire la charge sur les jambes et éliminer le surplus de poids (si disponible).

Une méthode de traitement radicale est la chirurgie, qui n’est pratiquée qu’à un stade avancé de la pathologie.

Il s'agit de l'excision du nerf enflammé, après quoi la douleur disparaît 3 à 4 heures après la chirurgie.

Soulager la douleur (mais pas éliminer le problème) est capable de prescriptions de médecine alternative, qui incluent:

  1. Une décoction de camomille, de train et de menthe - des bains de décoction aident à soulager les poches et à réduire la douleur.
  2. Compresse de propolis - gèle la douleur et réduit également l'inflammation.
  3. L'alcool provenant de l'acacia - réduit la douleur et contribue également à l'expansion des vaisseaux sanguins.

Fasciite plantaire

Le calcanéum est relié au métatarse par le fascia plantaire, dont l'inflammation est déterminée par la fasciite plantaire. Un ligament soumis à une pression accrue, à des frottements ou à des contraintes excessives perd sa capacité, ce qui affecte ses performances. Le plus souvent, la maladie affecte les athlètes, les danseurs et les personnes obèses.

Une fasciite plantaire peut également se développer chez les femmes qui portent constamment des talons hauts.

Type de douleur La douleur est très vive, brûlant et contraignant. Son apogée se produit le matin lorsque, pendant le sommeil, le pied était aussi détendu que possible. En se déplaçant, la douleur est moins prononcée et localisée principalement dans le talon. Ressentez une lourdeur dans les jambes et une douleur au pied lors de la marche.

Localisation La douleur survient dans le talon, après quoi elle peut se propager uniformément à la région des orteils du pied, de la cheville et du mollet.

Diagnostic Déterminer la présence de la maladie est capable orthopédique, traumatologue ou chirurgien. Le moyen le plus précis de montrer l’état du pied est une photographie aux rayons X, où l’on voit la croissance du tissu osseux de l’éperon de talon, ainsi que la déformation du pied.

Dans le cas où la maladie est conjuguée ou causée par la présence de maladies du système musculo-squelettique, l'IRM complète le diagnostic.

Traitement La douleur au pied lors de la progression, provoquée par une fasciite, est traitée dans un complexe:

  1. Traitement médicamenteux - consiste à utiliser des AINS (ibuprofène, diclofénac), ainsi que de la crème et de la pommade à usage externe, ce qui permet de réduire l’apparition du processus inflammatoire et de restaurer l’élasticité du fascia.
  2. Massage et éducation physique (étirements) - le massage élimine les processus stagnants et une activité physique mesurée aidera à restaurer progressivement la mobilité du paquet.
  3. Physiothérapie: exposition au laser et à la chaleur sèche, ce qui accélère les processus de régénération.
  4. Diminution des charges physiques sur les jambes, lutte contre l'excès de poids.
  5. Sélection et port de chaussures orthopédiques avec un soutien du cou-de-pied, ce qui aide le pied à adopter une position anatomique, réduisant ainsi la charge sur le faisceau.

Dans le cas où la maladie se présente sous une forme négligée et menace de rompre le fascia, une intervention chirurgicale est réalisée dans le but de faire une excision du ligament et de réduire sa pression.

La médecine alternative n'est pas en mesure de traiter le traitement d'une telle maladie, et si nous prenons en compte toute sa gravité et son danger pour la vie, nous pouvons en conclure que la seule bonne décision est d'aller chez le médecin.

L'ostéoporose

Cette maladie est déterminée par une diminution de la densité osseuse, dans laquelle les os deviennent lâches et cassants. Une personne peut se casser une jambe en marchant normalement ou en faisant des mouvements inconfortables. La maladie se développe et progresse sur fond de déséquilibre hormonal, et peut également résulter de la présence de diabète, de maladies du rein, d'oncologie, d'hépatite et de la maladie de Bechterew. L'ostéoporose est également capable de progresser chez les personnes âgées, ce qui est la norme après 75 ans.

Type de douleur Douleur sourde, douloureuse, constante. Augmente pendant l'effort physique.

La douleur dans les pieds peut devenir vive et balayée lorsque le temps change et que l'humidité augmente.

Localisation La plupart du temps, le talon peut faire mal, mais lorsque vous marchez sur le pied, la douleur s'étend à toute la jambe, avec une attention particulière dans la profondeur du talon.

Diagnostic Puisque l'ostéoprose affecte tout le tissu osseux du corps, l'IRM est la seule option de diagnostic précise. La tomographie du tissu osseux permet d’évaluer son relâchement, sa fragilité et de prévoir un traitement ultérieur. Des études supplémentaires peuvent également être nécessaires: un test sanguin pour les hormones et un test sanguin détaillé, un test d'urine.

Traitement Le traitement de l'ostéoporose comprend les domaines suivants:

  1. Traitement symptomatique - soulagement de la douleur et amélioration de l'état général du patient (analgésiques complexes et AINS).
  2. Traitement étiologique - Éliminer la cause fondamentale qui a servi au développement de l’ostéoporose.
  3. Thérapie pathogénétique - élimination du problème lui-même.

Pour le traitement de l'ostéoporose, utilisez des médicaments tels que:

  • Les calcitonines;
  • Acide zolédronique;
  • sels de calcium, fluor;
  • la vitamine D3;
  • bioflavonoïdes et compléments alimentaires qui renforcent le tissu osseux.

Il est également important de suivre un régime alimentaire approprié riche en aliments riches en calcium, tels que fromage cottage, fromage, lait, viande, poisson, noix et légumes verts.

La thérapie physique et toutes les procédures thérapeutiques ne sont prescrites qu’après les premiers progrès du traitement médical.

Bursite du pied

La bursite est un processus inflammatoire dans le sac synovial, dont le rôle est de réduire les frictions entre les os de l'articulation. Le pied contient 10 bourses (poches), de sorte que le processus inflammatoire peut se développer des doigts au tendon d’Achille. Le plus souvent, la maladie progresse chez les personnes associées à des sports (haltérophilie, course à pied, gymnastique), ainsi qu'en présence d'un excès de poids.

Les causes du développement de la pathologie deviennent des traumatismes, qui sont des déclencheurs du développement de l'inflammation.

Type de douleur La douleur est très vive, elle est aggravée par tout mouvement de l’articulation. Au repos, l'intensité est un peu plus basse.

Localisation La douleur survient dans les endroits où il y a une inflammation:

  1. Bursite au talon - une lésion au talon, souvent confondue avec un éperon de talon.
  2. La bursite du petit doigt est une douleur avec une lésion au cinquième orteil du pied, capable de s'étendre à toute la zone du pied.
  3. Bursite du tendon d’Achille - douleur dans la région située entre le tubercule calcanéen et le tendon.
  4. Bursite du pouce - blesse la jambe dans le pied près du pouce.

Diagnostics
Il existe deux façons de déterminer la bursite:

  1. Rayon X - montre la présence d'une déformation de l'articulation.
  2. Exsudat de ponction - L'étude du liquide synovial pour la microflore pathogène, qui aidera à choisir le traitement le plus optimal.

Traitement
Le traitement médicamenteux implique l’utilisation d’AINS, qui aident à soulager l’inflammation et le gonflement. Si la cause de l'inflammation était des micro-organismes pathogènes, cela signifie qu'ils utilisent un traitement antibactérien. Vous devez également porter un bandage spécial qui aide à réduire la charge exercée sur l'articulation.

Associée à une diminution de l'activité motrice, la bursite passe assez rapidement, mais le manque de traitement entraîne une déformation complète de l'articulation, ce qui ne vous permettra pas de marcher sans douleur.

La goutte

Il s’agit d’une modification pathologique de l’articulation, provoquée par le dépôt de sels d’acide urique. Il se développe principalement chez les personnes après 40 ans. Les personnes en surpoids, le diabète et l'alcoolisme sont à risque.

Type de douleur: douleur soudaine dans les jambes lors de la marche, accompagnée de chaleur dans la lésion.

Localisation Peut survenir dans toutes les articulations du pied, mais se développe le plus souvent au niveau du pouce.

Diagnostic Le diagnostic est basé sur les résultats de l'analyse, qui indiquent la présence d'un excès d'acide urique.

Une image radiographique montrant la structure de l'articulation peut également aider.

Traitement Le traitement médicamenteux vise à réduire la douleur et à normaliser le niveau d'acide urique dans le corps. Il est très important de suivre un régime alimentaire excluant les graisses réfractaires. Parmi les médicaments les plus efficaces émettent:

En cas de destruction complète de l'articulation, son retrait et son remplacement par l'implant sont effectués.

Polyarthrite rhumatoïde

Maladie chronique systémique du tissu conjonctif, dans laquelle les petites articulations périphériques sont détruites. La maladie a un caractère auto-immune, survient le plus souvent chez les personnes après 50 ans.

Type de douleur: la douleur qui peut s’accumuler tout au long de la journée et s’intensifier le soir.

Localisation Le foyer de la douleur - l'articulation touchée.

Diagnostic Le diagnostic est établi sur la base des résultats d'études telles que:

  1. Radiogramme
  2. Arthroscopie
  3. Testez ASTsP.
  4. Biopsie du liquide articulaire.
  5. Détection du facteur rhumatoïde dans le test sanguin.

Traitement
Se débarrasser de la polyarthrite rhumatoïde n'est pas facile. Il s’agit d’une maladie chronique. Le traitement vise donc à réduire la douleur et à éliminer le processus inflammatoire. Le traitement médicamenteux implique l’utilisation d’AINS, d’analgésiques et d’inhibiteurs sélectifs de la COX.

Une méthode auxiliaire de traitement est la physiothérapie sous la forme de:

  • acupuncture;
  • courants galvaniques;
  • sec chaud.

Pieds plats

Cette pathologie est déterminée par la présence d'un pied plat, sans ascenseur caractéristique.

Il arrive congénital et acquis quand il se développe en portant des chaussures sur une semelle plate.

Type de douleur
Douleur douloureuse, pieds douloureux lors de la marche et de l'effort physique. La douleur peut irradier vers la colonne vertébrale.

Localisation Cela fait mal de marcher sur le pied dans son ensemble.

Diagnostic Pour poser un diagnostic, il suffit d'examiner le pied.

Traitement Le traitement consiste à porter des chaussures orthopédiques spéciales ainsi que des exercices physiques avec auto-massage.

Blessure traumatique

Parmi les blessures les plus courantes du pied, accompagnées de douleurs intenses, se manifestent:

  • entorse et rupture des ligaments;
  • fracture;
  • luxation de l'articulation.

De telles blessures provoquent des douleurs aiguës. Par conséquent, avant la visite chez le médecin, prenez un médicament anesthésique (Analgin, Nalgezin, Pentalgin).

Maladies vasculaires

Les varices et la thrombose sont les pathologies du pied les plus courantes associées au blocage des vaisseaux sanguins et à une diminution de leur élasticité. Dans le premier cas, les parois des vaisseaux deviennent plus minces et ne peuvent plus transporter complètement le sang vers tous les tissus distants du pied. Dans la thrombose, l'irrigation sanguine est perturbée en raison du blocage de la lumière du vaisseau par un caillot sanguin.

Ces causes de douleur dans la jambe sont éliminées de manière complexe, caractérisée par une douleur sourde et douloureuse.

Dans quel cas immédiatement chez le médecin?

Si le pied gonfle, perd de la sensibilité et que l'état général se détériore progressivement, vous ne devriez pas hésiter à aller chez le médecin.

Il est nécessaire de contrôler la température et de faire attention aux symptômes associés.

Et aussi, assurez-vous de regarder la vidéo suivante

Premiers secours

Avant de consulter un médecin en cas de douleur aiguë, vous pouvez prendre 2 comprimés d'un médicament anesthésique pour arrêter une attaque de douleur. En cas de fracture, de luxation ou de rupture de ligament, le pied doit être immobilisé.

Ainsi, il est devenu clair pourquoi les pieds font mal et pourquoi une personne en bonne santé ne peut pas se tenir debout. Cause le poids, ainsi que les moyens de les éliminer, vous ne devez donc pas vous auto-traiter.

Seul un spécialiste est en mesure de choisir le traitement le plus approprié.

Comment oublier la douleur dans les articulations et la colonne vertébrale?

  • La douleur limite-t-elle vos mouvements et votre vie bien remplie?
  • Etes-vous inquiet de la gêne, du resserrement et de la douleur systématique?
  • Peut-être avez-vous essayé un tas de médicaments, de crèmes et de pommades?
  • Les personnes qui ont appris de l'expérience amère pour le traitement des articulations utilisent... >>

Avis des médecins sur cette question lu

Le pied est la partie la plus basse de la jambe. Il est basé sur 26 os et les articulations, les tendons et les ligaments sont responsables de la mobilité. Les pieds ne remplissent pas seulement des fonctions de jogging et d’équilibrage, ils jouent également le rôle de ressorts. Ils prennent en charge le poids de tout le corps et soulagent la colonne vertébrale, le bassin et les membres inférieurs. Toute perturbation du pied se manifeste immédiatement par des sensations désagréables d'intensité variable: de l'anxiété légère à la douleur intense traversant tout le corps.

Douleur diffuse dans les pieds

La douleur au pied est un malaise fréquent chez lequel le patient se tourne vers un traumatologue, un chirurgien ou un orthopédiste. La gêne peut être générale (diffuse), couvrant tout le membre distal, ou localisée dans une certaine partie du pied. Des douleurs à l’échelle de la région peuvent se manifester après un travail ardu, une longue marche, des sports et d’autres formes de stress, mais elles se manifestent parfois également dans une position calme, sans exercer d’abord les jambes.

La douleur, qui est associée au stress, mais ne présente pas d'autres signes cliniques caractéristiques de la fatigue physique, peut être associée à des maladies systémiques du corps. Le symptôme se manifeste souvent par une carence en calcium pathologique et peut indiquer les stades initiaux de maladies telles que le rachitisme, l'ostéomalacie (ramollissement du tissu osseux), l'ostéoporose sénile. Un trait caractéristique de ceci est la douleur de tous les os du pied, qui se manifeste lors de la palpation.

L'immobilité forcée prolongée causée par le repos au lit peut également causer une douleur diffuse aux pieds. Ce problème n'est pas associé à la pathologie du système squelettique, mais à l'affaiblissement des muscles et des ligaments. Ce syndrome douloureux survient avec un gain de poids rapide ou un effort physique prolongé.

L'ostéoporose post-traumatique est une autre cause de douleur intense aux pieds. Dans cette maladie, le patient souffre même dans un état de repos absolu, la capacité de support des membres est perturbée et des changements trophiques se produisent dans les tissus du pied causés par le processus inflammatoire. La maladie se développe comme une complication à la suite de blessures et de maladies chroniques de la cheville et du pied.

Une douleur aiguë qui s'étend à tout le pied peut parfois être causée par des pathologies du système vasculaire. Les changements peuvent être à la fois fonctionnels et organiques, et l'intensité de la douleur peut aller d'une attaque brève et abrupte à un inconfort prolongé qui porte atteinte à la qualité de la vie.

Maladies locales

Les douleurs locales sont limitées à certaines zones du pied. Les causes d'inconfort peuvent être dues à divers facteurs. La tâche du spécialiste est de déterminer pourquoi le pied fait mal et de choisir la tactique de traitement appropriée.

Pour la détermination primaire de la nature de la maladie, un examen palpatoire de la zone touchée est effectué. Le diagnostic topique est basé sur la pression séquentielle d'un doigt sur les zones des membres situées dans la zone d'inconfort. Cette technique vous permet de déterminer la localisation du processus inflammatoire et d’attribuer des examens supplémentaires (tests, rayons X, IRM, scanner) pour établir le diagnostic final.

Quelles conditions sont accompagnées d'une douleur au pied?

Fasciite plantaire

La fasciite plantaire est l’une des causes les plus courantes de douleur dans la plante du pied. Les sensations désagréables dans cette pathologie sont localisées dans le talon et amplifiées lors de la marche.

L'aponévrose plantaire est un faisceau de fibres conjonctives qui relie les orteils au calcanéum. Les microtraumatismes chroniques, dus à une charge accrue sur le talon, entraînent des troubles inflammatoires du fascia et, par conséquent, un syndrome douloureux. L'étirement du tissu conjonctif provoque non seulement une gêne aiguë dans l'os du talon, mais également des douleurs à la voûte plantaire et au milieu de la plante du pied. La souffrance est particulièrement visible après le réveil, qui a été précédé par un long repos.

  • surpoids;
  • pieds plats;
  • la goutte;
  • maladies des articulations des membres et de la colonne vertébrale;
  • blessure au calcanéum.
  • exercice excessif.

Une complication de la fasciite plantaire peut être la croissance du tissu osseux, communément appelée «épine de talon». Il s’agit d’un défaut esthétique prononcé, qui peut aussi être accompagné de douleur. La douleur dans la région de l'éperon se produit lorsque l'inflammation causée par la fasciite se propage aux tissus mous autour de la croissance.

Le traitement de la fasciite plantaire vise à éliminer l’inflammation du foyer de la lésion et à prévenir d’autres dommages. Si la douleur résulte de l'effort physique, il est nécessaire de réduire la charge sur la jambe: arrêtez l'exercice, dans lequel la pression sur le talon augmente, évitez de marcher et de vous tenir debout de façon prolongée.

Pour améliorer l’amortissement, il est nécessaire de porter des semelles orthopédiques, des chaussures de sport de haute qualité et des modèles à semelle souple. Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens à base d'ibuprofène et de naproxène sont utilisés en pharmacothérapie. Des exercices spéciaux pour étirer le bas de la jambe aideront à améliorer la flexibilité des ligaments et à renforcer le cadre musculaire.

Métatarsalgie

La métatarsalgie est un syndrome douloureux qui se produit à l'avant-pied. Dans cet état, le pied fait mal au pied et il est douloureux de marcher sur les orteils. Les sensations désagréables peuvent être localisées plus près de la zone des os métatarsiens des doigts II et III ou s'étendre à la plante entière. Les causes de cette affection sont de nature à la fois neurogénique et mécanique, mais elles se résument toutes à un resserrement du nerf.

  • fractures du pied;
  • Pied plat congénital ou acquis;
  • les néoplasmes;
  • déformation en valgus;
  • athérosclérose oblitérante;
  • complications des opérations à la cheville;
  • augmentation de l'activité motrice.

Avec l'âge, le risque de développer une pathologie augmente. Cela est dû à l'épuisement progressif de la couche graisseuse dans la région de la tête du métatarsien, ce qui entraîne une inflammation du sac articulaire.

Les métatarsalgies peuvent être traitées par des méthodes conservatrices et chirurgicales. Au début, le pied est au repos, des médicaments anti-inflammatoires sont prescrits et des semelles orthopédiques sont sélectionnées. L'intervention chirurgicale est indiquée pour les complications telles que les tumeurs et les déformations des articulations.

Névrome

Le névrome (neuroma plantaris) est appelé l'épaississement bénin du tissu nerveux numérique commun - fibrose périneurale. La localisation typique d'une tumeur est à mi-chemin entre la base des III et IV des orteils. Plus rarement, les changements pathologiques concernent d’autres segments interplus. La maladie a été appelée neurome de Morton (syndrome). Il affecte principalement le tissu nerveux d'un membre. Ceux-ci souffrent des deux sexes, mais le plus souvent - les femmes plus âgées.

Au début de la maladie du patient, le patient est concerné par une douleur modérément sévère, qui peut être accompagnée de picotements, d'engourdissements et d'une sensation de brûlure dans la plante du pied. Lorsque vous portez des chaussures serrées et instables, ces manifestations sont renforcées.

Avec le développement de la maladie, le tableau clinique se détériore. Un névrome âgé perturbe une personne souffrant de douleurs persistantes qui brûlent. Les sensations affectent non seulement le tissu de la semelle, mais aussi les doigts. En marchant, il y a l'illusion d'un corps étranger coincé dans les chaussures.

Lorsque le neurome n'est pas observé, des signes visuels spécifiques permettraient de comprendre pourquoi la plante du pied fait mal. Cependant, la palpation définit clairement la localisation de l'inflammation: le milieu de l'espace situé entre la base des doigts est tendu et provoque une douleur lorsqu'il est pressé. Confirmer le diagnostic et exclure les maladies présentant des symptômes similaires (fracture, arthrite) aide l'IRM ou la radiographie.

  1. Le traitement conservateur vise à réduire la pression mécanique exercée sur le nerf endommagé en sélectionnant des chaussures confortables et en effectuant des procédures de physiothérapie. En outre, un traitement médicamenteux est prescrit, qui comprend la prise d’analgésiques et l’injection de corticostéroïdes.
  2. L'intervention chirurgicale est nécessaire avec l'inefficacité des méthodes conservatrices. Actuellement, il existe deux méthodes de traitement radical: l'ablation complète ou partielle du neurome avec préservation du nerf ou l'ostéotomie artificielle de l'os métatarsien afin de déplacer sa tête et de libérer le nerf.

Vidéo

Vidéo - Neurome du pied

Érythromélalgie

L'érythromélalgie est une maladie neurologique qui touche les pieds des gens, surtout après 40 ans. Les symptômes caractéristiques de cette affection sont une douleur intense, brûlante et une rougeur de la peau dans une partie limitée de l'extrémité distale. La température locale de la peau augmente, un œdème apparaît.

L'attaque peut provoquer une pré-exposition à la chaleur, une fatigue musculaire, une compression, une position forcée prolongée de la jambe. Une fois refroidie et au repos, la douleur recule. Pour soulager rapidement la douleur, le membre peut être soulevé - il stimule la sortie de sang de la zone inflammatoire.

La maladie est rarement de nature indépendante, mais le plus souvent, elle est de nature secondaire et accompagne d’autres troubles du corps.

L'érythromélalgie se développe à l'arrière-plan des maladies associées au système cardiovasculaire et aux organes hématopoïétiques, notamment:

  • hypertension artérielle;
  • thrombophlébite;
  • névrome d'un des nerfs de la jambe ou du pied;
  • polycythémie;
  • thrombocytose;
  • leucémie.

Parfois, l'érythromélalgie survient en réaction à certains médicaments (bromocriptine, félodipine, nifédipine), ainsi qu'en tant que complication de maladies infectieuses et d'intoxications fongiques.

Le traitement de l'érythromélalgie est effectué de manière conservatrice. Parmi les médicaments utilisés vasoconstricteur et sédatifs, les suppléments de calcium, la vitamine C, l'acide glutamique.

Pieds plats

Avec les pieds plats, le pied touche le sol avec toute la surface inférieure. Le moyen le plus simple de déterminer cette pathologie consiste à prendre une empreinte au pied: normalement, une entaille doit être ménagée le long de la ligne du bord interne, qui occupe plus de la moitié de la semelle au centre. Si ce n’est pas là ou si l’espace est trop petit, il s’agit d’un pied plat congénital ou acquis.

Dans cet état, les pieds ne remplissent plus correctement la fonction d'amortissement. En conséquence, les jambes deviennent excessivement fatiguées lors des mouvements, la voûte plantaire fait mal lors de la marche, de la course à pied et des mouvements debout, l'inconfort pouvant être transmis à la hanche et à la colonne vertébrale.

Les causes du flatfoot acquis sont variées.

  • surcharge des membres inférieurs pendant la période de croissance active;
  • rester longtemps debout (les coiffeurs, les vendeurs et les autres personnes dont le travail est associé à une position debout forcée sont en danger);
  • longs poids de transport;
  • surpoids;
  • blessures.

Un aplatissement traumatique et une courbure du pied sont le résultat d'une fracture de la cheville, d'un métatarsien ou d'un ramus du membre.

Pour les pieds plats, des exercices sont recommandés pour renforcer le cadre musculaire de la voûte plantaire et porter des chaussures orthopédiques. Dans l'enfance, la maladie est assez facilement traitable. Chez l'adulte, un rétablissement complet de la voûte plantaire est impossible, mais la condition peut être corrigée. Pour éliminer le syndrome douloureux, les analgésiques sont utilisés en association avec des procédures physiothérapeutiques (massage, électrophorèse, magnétothérapie). Les exercices sont choisis par le médecin individuellement, en fonction du degré de pied plat et de la présence de maladies concomitantes. Pour améliorer le tonus musculaire, prescrire des bains et de l'hydromassage.

L'arthrite

Arthrite du pied - processus inflammatoires aigus ou chroniques qui affectent les articulations de la jambe distale. Les causes de la maladie peuvent être rhumatoïdes ou infectieuses, ainsi que des conséquences de la goutte et des traumatismes mécaniques.

La maladie se manifeste par des douleurs, une mobilité réduite pendant la marche, des rougeurs et un gonflement des tissus mous entourant les articulations. La douleur est permanente, augmente même avec une charge physique légère sur les jambes et diminue après un long repos. Les symptômes caractéristiques de l'arthrite comprennent la raideur matinale. Il est douloureux pour le patient de marcher, la démarche devient légère, les craquements et des claquements dans les articulations se font sentir. Dans les cas graves, il existe une déformation visible du pied.

Le diagnostic de l'arthrite du pied est basé sur l'examen de l'extrémité distale, la palpation et des tests de laboratoire. L'échographie des articulations, les rayons X et l'IRM vous permettent d'établir un diagnostic précis.

  • médicaments dont le but est un traitement étiopathogénétique (visant la cause de la maladie) et symptomatique. Des analgésiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens topiques et systémiques, ainsi que des injections intra-articulaires de corticostéroïdes sont utilisés;
  • limiter la charge sur le pied;
  • activités de réhabilitation et de réhabilitation;
  • intervention chirurgicale (arthroplastie et autres manipulations visant à rétablir la mobilité).

Cors et cors

Les cors sont des zones de peau kératinisée qui se forment dans des zones de frottement intense et de pressions mécaniques. Des callosités molles peuvent apparaître entre les phalanges et des durs sur le côté extérieur du petit doigt. Les semelles des cors prennent souvent la forme de cors - des phoques grossiers dans la zone du talon, sous les phalanges, à l'intérieur du pouce.

A l'état normal, ces phoques protègent la peau dans les zones les plus vulnérables et ne sont pas préoccupantes. Un problème médical survient lorsque la callosité commence à faire mal et que ses tissus se développent. Les sensations désagréables se manifestent lors de la marche et sont aggravées par des chaussures inconfortables ou mal choisies.

Si les cors et natoptysh apportent un inconfort, vous devez choisir les chaussures, les plus douces pour la jambe touchée. Pour adoucir les zones critiques de la semelle, il existe des coussinets spéciaux en tissus spéciaux, en feutre, en silicone et en caoutchouc. Ils sont enfermés ci-dessous et réduisent la pression sur la zone touchée. Les pads et les couvercles inter-numériques servent à protéger les doigts des frictions les uns des autres.

L'acide salicylique est utilisé pour éliminer les cors plantaires, qui sont appliqués sur la zone touchée après le pré-ramollissement dans de l'eau chaude. En ambulatoire, un outil spécial est utilisé pour retirer les cors, avec lesquels la zone kératinisée est soigneusement séparée du pied.

Il n'est pas recommandé de couper les cors soi-même, surtout en présence de diabète et d'autres maladies dans lesquelles les plaies guérissent longtemps.

Blessures au pied

Une blessure traumatique au pied peut entraîner une douleur aiguë lorsque vous essayez de vous tenir sur la jambe blessée.

  1. Étirement des muscles, des ligaments, des tendons. Les dommages se produisent lors de grèves ou de mouvements brusques infructueux.
  2. Fractures des os du pied. Le plus susceptible aux blessures de la phalange. Les athlètes, les danseurs et les autres personnes ayant une activité physique accrue ont un os de sésamoïde fracturé.
  3. Luxation du pied. Ce type de blessure entraîne des lésions des articulations du pied: orteils, métatarse, os du tarse et articulations de la cheville.
  4. Tendinite - inflammation des tendons reliant les os et les muscles du pied. Peut être accompagné de changements dégénératifs dans les tissus. Les facteurs de développement des tendinites sont variés, mais le plus souvent, la maladie est causée par une blessure sportive.
  5. Une douleur aiguë dans la semelle peut être le résultat d'une écharde ou d'une autre blessure à la peau. Dans ce cas, le corps étranger doit être retiré et la plaie traitée avec un antiseptique. En cas de blessures étendues, la localisation profonde de l’éclat et la présence de complications - consultez un médecin.

Les dislocations, les fractures et l'étirement des pieds nécessitent une attention immédiate pour une assistance médicale qualifiée. Les actions thérapeutiques impliquent une immobilisation du membre et un traitement symptomatique.

La douleur aux pieds peut avoir différentes causes, mais presque toujours, la gêne donne à la personne une gêne prononcée et, dans les cas graves, elle détériore la qualité de la vie. Si la douleur n'est pas associée à la fatigue physique, vous devriez consulter un médecin et déterminer la cause de la maladie. Des soins médicaux rapides et le respect des recommandations d'un spécialiste aideront à éviter les complications et à faciliter le retour à la marche.

Plus D'Articles Sur Les Pieds