Les verrues

Douleur aux pieds en marchant

La douleur dans le pied en marchant indique non seulement des blessures, mais également le développement de processus dégénératifs-dystrophiques dans la structure de la cheville. Les symptômes de la douleur peuvent être de courte durée et chroniques, mais dans tous les cas, une consultation avec un médecin et un traitement symptomatique sont nécessaires.

Causes de la pathologie

Il existe de nombreuses causes de douleur au pied. Une condition similaire peut être observée lors de la marche, au repos, lorsque le temps change, etc. Seul le médecin traitant est en mesure de clarifier l'étiologie de la maladie. Par conséquent, dès les premières manifestations inconfortables, vous devez contacter un établissement médical.

Le plus souvent, les symptômes de douleur dans les membres inférieurs peuvent être dus aux conditions suivantes:

1. Souche musculaire et carence en calcium

Une douleur au soulèvement du pied de nature douloureuse, diffuse et diffuse, qui survient lors d'une marche ou d'une position debout prolongée sur les jambes, ainsi que de chaussures mal choisies, peut indiquer une hypocalcémie (apport insuffisant en calcium de l'orgasme). En outre, des symptômes similaires accompagnent l'ostéoporose, caractérisée par la fragilité et la fragilité des os, qui ne supportent pas un effort physique accru.

2. pied plat

L'apparition de douleurs dans les pieds est possible en raison de changements dans leur forme et d'un manque de dépréciation suffisant. Dans la plupart des cas, les patients qui recherchent une aide médicale ont les pieds plats (acquis ou chroniques), ce qui se produit lors d'un exercice prolongé des membres inférieurs. En outre, chez les patients aux pieds plats, des douleurs aux pieds et aux chevilles peuvent provoquer des convulsions dans les muscles du mollet.

3. fasciite plantaire

Les causes du développement de la fasciite, qui à son tour provoque des symptômes de douleur en marchant, peuvent être les pieds plats, l’obésité, un stress accru pour les pieds, des chaussures inconfortables et une grossesse. De telles conditions provoquent une tension accrue dans l'aponévrose, qui s'affaiblit et ne se déprécie pas suffisamment. Dans ce cas, la voûte plantaire fait mal en marchant, de même que le calcanéum. Le patient a des douleurs et une lourdeur dans les jambes, surtout après une nuit de sommeil et le soir, à la fin d'une dure journée de travail.

En l'absence d'interventions thérapeutiques, la fasciite plantaire est capable de déclencher la croissance de l'éperon de talon au niveau des jonctions tendineuses.

4. arthrite

Le processus inflammatoire des articulations du pied peut entraîner une arthrite et une arthrose, dans lesquelles le patient ne peut même pas marcher sur le pied. L'arthrite est caractérisée par une évolution ondulatoire (après une phase d'accalmie, une exacerbation peut soudainement commencer par une hyperémie de la zone touchée et un gonflement de l'articulation). Les stimuli, l'hypothermie et même un stress grave peuvent être des facteurs contributifs à la maladie.

5. Arthrose

Les premiers signes du développement de l'arthrose apparaissent périodiquement une douleur lors de la marche et une fatigue rapide du pied. En raison de la croissance d'os sur le pied, le patient ne peut rester debout longtemps, sa démarche change et la douleur peut apparaître même au repos. L'apparition d'arthrose s'accompagne d'une augmentation des charges sur les membres inférieurs, d'un excès de poids, de chaussures mal choisies et d'autres facteurs contribuant à la destruction du tarse, à la suite de quoi un «os» apparaît sur le pouce.

6. blessures au pied

Les blessures au pied surviennent le plus souvent en raison des nombreux petits os et articulations du pied. Les blessures du métatarse (pied ou tarse) provoquent l'apparition de douleurs aiguës, qui augmentent fortement lors du mouvement d'une personne. Très souvent, les blessures sont accompagnées d'un œdème et d'une hyperémie de la zone touchée, ainsi que de modifications de la position du pied. En règle générale, le diagnostic n’est pas difficile, l’inspection visuelle et la palpation permettent de déterminer si une pelote pincée fait mal lorsque le patient est blessé au doigt, à la cheville, accompagné d’une douleur aiguë, et le tarse se caractérise par un gonflement et une rougeur.

7. Névrite et pincement des terminaisons nerveuses

Dans ce cas, douleur aux pieds lors de la marche due à des processus inflammatoires et au pincement des terminaisons nerveuses. Cette affection survient le plus souvent à la suite d'une déformation de la cheville, de troubles circulatoires des membres inférieurs et de changements liés à l'âge (métatarsalgie), entraînant une diminution naturelle de la graisse corporelle dans le métatarse. Le résultat de la métatarsalgie est une violation de la dépréciation du pied, ce qui entraîne l'apparition de symptômes douloureux graves lors des mouvements ou lors d'une position debout prolongée sur les jambes.

8. Bursite du pied

Cette maladie est caractérisée par la formation d'un processus inflammatoire dans la poche périarticulaire du tendon d'Achille. Les signes typiques de la bursite sont un gonflement de la zone touchée, une douleur aiguë au pied et une gêne au moindre mouvement. La survenue d'une bursite est due à un stress physique excessif sur l'articulation, à des processus infectieux d'étiologies diverses et à la complication de l'arthrose.

En plus des maladies susmentionnées, des brûlures, des rougeurs et des douleurs dans les coussinets plantaires peuvent causer une érythromégalie (pathologie vasculaire). En cas de diabète sucré, la formation de fissures et d'ulcères non cicatrisants est possible, ce qui entraîne un rougissement de la zone enflammée et des douleurs en marchant. Provoquer de fortes douleurs dans les membres inférieurs peut être un facteur secondaire non directement lié aux tissus mous et aux articulations du pied. Ceux-ci incluent les verrues plantaires, les callosités ou les ongles incarnés dans le doigt.

Dans tous les cas, il est nécessaire de faire appel de manière obligatoire auprès d'un médecin hautement qualifié, qui, si nécessaire, prescrira un examen diagnostique et débutera le traitement de la douleur en temps voulu.

Causes de la douleur chez les enfants

Toutes les conditions pathologiques du système musculo-squelettique chez les enfants nécessitent une attention particulière. Pour savoir pourquoi il est douloureux de marcher et que les enfants ont mal aux pieds, il est nécessaire d’exclure un certain nombre de maladies graves.

Les symptômes de douleur les plus courants chez les enfants qui marchent provoquent les conditions suivantes:

  • lorsque les pieds sont douloureux mais qu'il n'y a pas de symptômes supplémentaires, cela peut indiquer un stade initial de rachitisme et un manque de calcium dans le corps;
  • La cause de la douleur au pied peut être le repos au lit ou, inversement, une activité accrue du bébé. De plus, de telles manifestations chez l’enfant peuvent causer un stress grave aux membres inférieurs et une prise de poids rapide;
  • Les symptômes de la douleur pendant le mouvement peuvent être dus à un apport sanguin réduit et à la polyarthrite rhumatoïde du pied. Les causes de la douleur peuvent être l’obésité, l’artériosclérose oblitérante, le surmenage et la compression des pieds;
  • La compression mécanique des terminaisons nerveuses à la suite d'un névrome (néoplasme bénin) peut provoquer une douleur à la plante du pied chez les enfants lors de la marche;
  • des manifestations similaires sont possibles avec les ongles incarnés, la bursite, les verrues plantaires et les callosités.

Lorsque les symptômes initiaux de douleur chez les enfants apparaissent, il est important de faire appel à une assistance médicale professionnelle, ce qui permettra un diagnostic approfondi et évitera un certain nombre de complications graves.

Localisation de la douleur

Si le pied vous fait mal au cours du mouvement, vous devez d’abord déterminer exactement où se situe le centre de la douleur. Sur la base des signes caractéristiques, vous pouvez trouver la cause de ces symptômes:

  • douleur dans les doigts - dans ce cas, l'état inconfortable au sommet et à la partie inférieure du pied est généralement causé par une déformation en valgus et des ongles incarnés;
  • partie centrale du pied - causée par une fasciite et une métatarsalgie. Cette maladie survient en violation de la fonctionnalité des muscles tendineux du pied et des articulations. Le déplacement de l'articulation superficielle entraîne le développement du processus inflammatoire et les patients atteints de métatarsalgie ressentent des coups de feu vif dans la jambe;
  • talon - en cas de douleur intense au talon lors de la marche, il convient d’exclure l’Achillotenditin (modification dégénérative-inflammatoire du tendon d’Achille). Les principaux signes de cette maladie sont des coups de feu et des brûlures au talon;
  • la chatte des pieds inférieurs souffre assez souvent de la fasciite. Dans cette maladie, il y a un processus inflammatoire au milieu de la plante du pied lors de la marche.

Si vous ressentez des symptômes de douleur, vous devez d'abord consulter un neurologue ou un orthopédiste. Si nécessaire, les spécialistes prescriront un certain nombre de mesures de diagnostic, au cours desquelles la cause du développement de la pathologie sera identifiée et un traitement adéquat prescrit.

Événements médicaux

Une fois que le médecin a découvert pourquoi son pied lui fait mal en marchant, il lui prescrit un schéma thérapeutique spécifique pouvant comprendre plusieurs étapes:

  • avec la nature inflammatoire de la maladie, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits, qui sont inclus dans la liste de traitement obligatoire. Ce groupe comprend des médicaments tels que l’indométacine, le Nimesil, l’Ortofen, l’ibuprofène et d’autres AINS;
  • si l'arthrose est la cause de symptômes douloureux, l'utilisation de chondroprotecteurs (Don, Struktum, Chondroïtine, etc.), qui ont un effet régénérant sur le tissu cartilagineux, est nécessaire;
  • si nécessaire, le traitement de la douleur dans la région du pied est complété par des antibiotiques qui aident à soulager le processus inflammatoire non seulement dans le pied, mais dans tout le corps. Avec un médicament correctement sélectionné, la période de récupération de la fonctionnalité des membres inférieurs est considérablement réduite;
  • en cas de développement sévère de l'état pathologique, il est recommandé de prendre des corticostéroïdes (prednisolone, Dexamezaton, Metipred, etc.), qui soulagent rapidement les symptômes de la douleur et accélèrent le processus de réparation des articulations;
  • l'apparition d'une douleur à la marche causée par une blessure implique l'utilisation de dispositifs de fixation spéciaux (pneus orthopédiques, attelles, bandages élastiques, etc.). En outre, la limitation requise de l'activité motrice et la normalisation du régime quotidien;
  • les mesures thérapeutiques incluent nécessairement l'utilisation d'agents externes (Fastum-gel, Ketorol, etc.), qui ne sont pas en mesure d'éliminer la cause première de la maladie, mais qui soulagent plutôt efficacement les symptômes de la douleur et le processus inflammatoire.

Avant le traitement, selon le schéma traditionnel, il est tout à fait possible de réduire l’inconfort du pied si vous normalisez la charge physique des membres inférieurs (plus de repos, plus de temps pour marcher).

Méthodes supplémentaires de thérapie

Outre le traitement médicamenteux, un certain nombre de mesures de soutien réduisent les symptômes de la douleur:

Douche de contraste

Le principe de fonctionnement de cette méthode de thérapie est très simple. Pendant 5-7 minutes (en alternance), les jambes sont d'abord versées avec de l'eau froide puis chaudes. Cependant, malgré l'effet positif des douches contrastées, vous devriez toujours consulter votre médecin pour éviter le risque d'effets secondaires. En plus de contraster, les bains chauds avec l'addition de sel marin ont une bonne efficacité.

Utilisation d'huiles essentielles

Les huiles les plus utilisées dans le traitement sont les huiles de genièvre, de romarin et d'eucalyptus, qui sont ajoutées à un bain chaud (6 gouttes chacune). Ensuite, les jambes sont abaissées dans le bain et la procédure se poursuit jusqu'à ce que l'eau soit refroidie. La durée du traitement est de 3 à 5 séances.

Massages

L'auto-massage, y compris l'eau, est le moyen le plus simple de soulager l'inconfort et la douleur dans les jambes lorsque vous marchez. La procédure peut être effectuée avec l'ajout de crème de massage, en massant le pied et les doigts dans un mouvement circulaire ou sous un jet d'eau.

Banquise

Il est possible d’arrêter une douleur intense dans la partie supérieure du pied à l’aide de glace, dont les morceaux sont enveloppés dans une serviette propre, après quoi il est appliqué pendant 5 à 10 minutes sur la zone enflammée. Une fois la compresse retirée, la zone sur laquelle la glace a été appliquée peut être enduite de vodka ou d'alcool, ce qui améliorera la circulation du membre.

Gymnastique

Quand une personne est blessée pour marcher sur son pied et que chaque mouvement est accompagné de manifestations désagréables, les médecins recommandent d'effectuer des exercices de gymnastique simples:

  • il est nécessaire d'effectuer 10 rotations en butée (d'abord vers la gauche, puis vers la droite);
  • soulevez les petits objets (stylos, crayons, jouets) du sol avec vos orteils;
  • Pour assurer le massage des pieds, il est recommandé de mettre une petite quantité de haricots secs dans les chaussures, puis de marcher dans ces chaussures pendant 5 à 7 minutes.

Ces exercices doivent être effectués 1 à 2 fois par jour, mais il est important de garder à l’esprit que, malgré l’efficacité des exercices thérapeutiques, vous devez consulter votre médecin avant de l’utiliser.

Mesures préventives

Pour prévenir le développement de manifestations pathologiques dans le pied, vous devez vous conformer à la prévention, qui comprend les activités suivantes:

  • afin d'éviter l'apparition de douleur provenant du haut du pied pendant le mouvement, il est impératif de réduire la charge physique des membres inférieurs, car ils augmentent le risque de développer des maladies inflammatoires des articulations et, par conséquent, de générer des sentiments négatifs;
  • Il est important de porter les bonnes chaussures, de la bonne taille et en matériau naturel offrant une bonne respirabilité. En outre, les femmes sont encouragées à abandonner les talons hauts et une semelle plate peut entraîner des douleurs lors de la marche. La hauteur optimale du talon ne doit pas dépasser 5 centimètres;
  • si vous vous blessez à la jambe, vous devez obtenir des soins médicaux professionnels rapidement. Sinon, le développement du processus inflammatoire est possible, ce qui peut entraîner un certain nombre de complications graves et, dans certains cas, une invalidité du patient.
  • aide à prévenir les douleurs au pied, y compris dans l'enfance, en portant des semelles orthopédiques qui soulagent le pied au maximum et contribuent à la normalisation des mouvements pendant la marche;
  • Dans tous les cas de douleur du pied, les aliments doivent être normalisés, y compris davantage de fruits et légumes frais, en éliminant les aliments nocifs, notamment les aliments sucrés, gras, salés et fumés.

Un patient qui a soudainement eu des douleurs au pied en marchant doit savoir que son état de santé futur dépend du moment opportun où il consultera son médecin. La durée du traitement et la période de récupération dépendent de plusieurs facteurs, notamment la catégorie d’âge, la gravité de l’état du patient, la négligence du processus inflammatoire et la présence de maladies chroniques.

Avec un traitement précoce des symptômes de la maladie, il est possible de gérer le traitement en 2-3 semaines et, dans les cas graves, la période de rééducation peut durer de 2 à 4 mois. Dans la plupart des cas, le pronostic de récupération est favorable.

Douleur en marchant dans le pied

Nos jambes ne font pas que maintenir le poids de tout le corps, elles absorbent lorsque vous marchez, courez, sautez, ce qui aide à protéger les organes internes des tremblements. Les os, les ligaments et les muscles des jambes absorbent un grand nombre de fluctuations au cours de la vie d’une personne et sont soumises à d’énormes charges, qui s’ajoutent surtout si la personne est un athlète ou est obèse.

Les plaintes de douleur au pied en pratique médicale sont assez courantes. Il peut s'agir d'une zone limitée et couvrir tout le pied, être commun et diffus.

Nous examinerons les différentes raisons de l’apparition de cette douleur et discuterons de la manière de la traiter et de la prévenir.

Douleur générale aux pieds: causes

Si le pied ne fait mal que pendant la marche ou une autre charge, mais ne donne pas d'autre motif d'inquiétude, cela peut être une manifestation d'un manque de calcium dans le corps (l'ostéopathie) et de pathologies associées sous forme de rachitisme, d'ostéomalacie (ramollissement des os) et d'ostéoporose sénile..

À propos, la douleur au pied avec une légère pression sur l'os est dans ce cas un trait caractéristique de la pathologie décrite.

Au repos, la douleur à la plante des pieds est particulièrement forte en cas d'ostéoporose, qui est causée à la fois par des blessures et des processus inflammatoires des articulations, des os et des tissus mous qui s'étendent de la cheville au pied. Ils peuvent même entraîner une perte complète de la fonction de soutien des jambes.

Douleur dans les pieds avec les pieds plats

Une autre raison assez commune de l'apparition de la douleur est le pied plat. Quand il va tomber et devient plat, la butée perd la fonction de l'amortisseur. Dans de tels cas, il y a une douleur au pied lors de la marche, de la course et d'une position debout prolongée.

Il faut dire que les pieds plats congénitaux sont un phénomène assez rare. En règle générale, avec le temps, des charges excessives sur les jambes, une courbure de la colonne vertébrale, un manque de vitamines pendant la période de croissance active, ainsi que le port de poids qui y conduit.

Les fractures des os des chevilles ou des pieds peuvent entraîner le développement d'un pied plat traumatique. Et il est intéressant de noter qu'avec une fracture, de tels pieds plats peuvent se développer sur l’autre jambe.

L'excès de poids est également une cause de pieds plats.

Prévention des pieds plats

Afin de prévenir le développement de ce défaut, il est nécessaire dans l'enfance de prêter attention à la présence d'une scoliose et de la traiter.

Il est important de surveiller votre poids, de choisir les bonnes chaussures - la semelle doit être douce et le talon petit, effectuez régulièrement un massage des pieds et effectuez une série d'exercices spéciaux. Aide à prévenir le développement du pied plat et à réduire la douleur au pied, s'il existe déjà, en portant des semelles orthopédiques.

Si vous surveillez votre poids et reposez régulièrement vos jambes, surtout lorsque vous travaillez debout, les pieds plats acquis vous passeront à côté.

Comment fonctionne le "pied de mars"

Une douleur dans la partie supérieure du pied peut pousser le médecin à poser le diagnostic de «pied en marche». Cette phrase curieuse signifie une affection dans laquelle des déformations apparaissent, entraînant des modifications de la structure osseuse et des douleurs dans les jambes. En règle générale, cela se produit après des charges associées à une marche prolongée, à la levée de poids et à d'autres activités physiques, qui exercent une forte pression sur les articulations et les ligaments et provoquent des douleurs.

En passant, les soldats se plaignent souvent de ces symptômes au cours des premiers mois de service militaire.

Troubles circulatoires dans les membres inférieurs

Si vous vous inquiétez de la lourdeur dans les jambes, de l'apparition d'un œdème ainsi que de la douleur du genou au pied, cela est probablement dû à une altération de la circulation sanguine dans les membres inférieurs.

Si des "étoiles" vasculaires sont visibles sur la peau des jambes ou sous les genoux et sur le mollet, le réseau veineux devient visible, vous devriez contacter un phlébologue, un médecin qui traite les maladies du système veineux.

Le développement de la maladie peut entraîner de graves perturbations de l'apport sanguin dans les tissus des jambes, ainsi que l'apparition de défauts cutanés sous forme de noircissement, de rougeurs, d'inflammation et même d'ulcères.

Le traitement des maladies vasculaires est un long processus qui nécessite l'observance du régime alimentaire, la récupération du flux veineux en portant des sous-vêtements de compression ou la physiothérapie, et dans les cas graves, une intervention chirurgicale est également utilisée.

Hygroma du pied et son traitement

Si une bosse assez serrée apparaît sur le pied, qui commence à se développer et à faire mal, alors vous avez probablement un hygroma du pied. Il s'agit d'une croissance bénigne constituée d'une accumulation de liquide et de mucus dans la région sous-cutanée.

En règle générale, son développement provoque des chaussures inconfortables ou des charges lourdes sur les jambes. Au début, cette tumeur ne gêne pas le patient, mais plus tard, lors d’une pression ou lors d’un mouvement, une douleur sourde au pied peut être ressentie.

Le traitement de cette maladie dépend de l’ampleur de la croissance tumorale. Avec son fort grossissement, l'excision chirurgicale de l'hygroma est indiquée. S'il est petit, un sceau est percé, le contenu est pompé vers le patient, des médicaments sclérosants sont injectés dans la cavité et un bandage compressif est appliqué.

Quelle est la fasciite plantaire

Le symptôme de la fasciite plantaire est une douleur au pied qui survient lors des premiers pas après une nuit de sommeil ou un long repos. Les causes de cette pathologie résident dans les multiples microtraumatismes du fascia plantaire - une couche dure de tissu conjonctif qui soutient la voûte plantaire, allant du talon à l'avant-pied.

C'est une maladie assez commune, avec une moyenne de une personne sur dix qui en souffre. Et les coureurs sont particulièrement sensibles à cette pathologie. L'une des causes de la pathologie peut être une entorse du fascia plantaire et, par conséquent, un repli du pied vers l'intérieur (la soi-disant pronation).

Cela peut provoquer à la fois une personne en surpoids et le port de chaussures inconfortables, des pieds plats ou de l’âge (la plupart des cas, en règle générale, atteint 40 ans).

Dans certains cas, une complication se développe - «l'éperon», qui se forme sur le calcanéum, à l'endroit où le tendon est attaché. En même temps, la saillie osseuse apparente blesse constamment les tissus environnants, provoquant une douleur atroce sous le pied.

Traitement de la fasciite

Il n'y a pas de méthode universelle pour le traitement de la fasciite. En règle générale, des agents symptomatiques sous forme d'analgésiques sont utilisés pour soulager la maladie, par exemple, Advil ou l'ibuprofène. Pour éliminer le gonflement, les médecins vous conseillent d’appliquer de la glace ou des compresses froides sur les semelles, de limiter la charge sur vos jambes, d’éviter les surfaces dures et d’effectuer des exercices d’étirement du tibia plusieurs fois par jour. Une attention particulière devrait être accordée à cela le matin, juste au réveil.

Dans les cas graves de développement de cette maladie, une intervention chirurgicale est utilisée, qui consiste à séparer le ligament fascia du calcanéum, ce qui ne lui permettra pas de tirer l'os par la suite, provoquant une douleur du pied lors de la marche. Une telle intervention se fait à l'aide d'instruments de microchirurgie à travers deux petites incisions dans la jambe.

L'arthrose est une autre cause de douleur au pied.

L'arthrose est également connue sous le nom de modification dégénérative du tissu cartilagineux ou de la maladie de leur «usure». C'est un problème pour beaucoup de gens qui ont atteint l'âge moyen, quand la capacité du cartilage à se guérir est considérablement réduite.

Au fil des ans, la surface lisse et glissante aux extrémités de l'os (cartilage) s'use et perd de ses qualités, ce qui entraîne généralement un gonflement et une douleur des orteils ou d'autres articulations.

En règle générale, l'arthrose progresse lentement et les symptômes deviennent progressivement plus prononcés. À propos, l'obésité peut aussi causer cette pathologie.

Traitement de l'arthrose

En règle générale, la tâche principale dans le traitement de l'arthrose est de ralentir la progression de la maladie et de réduire la douleur. Il est très important que le traitement contribue à préserver la mobilité des articulations touchées.

Pour cela, des massages des pieds, des exercices spéciaux, des procédures physiothérapeutiques, des bains de pieds sont utilisés. Comme médicaments thérapeutiques, prenez des médicaments anti-inflammatoires qui peuvent réduire la douleur au pied.

En cas d'arthrose déformante, on utilise une méthode chirurgicale consistant à enlever les excroissances osseuses ou à prothétique une articulation endommagée.

La polyarthrite rhumatoïde. Ses symptômes ne sont pas seulement de la douleur

La polyarthrite rhumatoïde est appelée maladie auto-immune, qui se traduit par des processus inflammatoires au sein de l'articulation et conduit à leur déformation. Ce processus est déclenché par ses propres attaques immunitaires, qui au fil du temps détruisent le cartilage.

Douleur dans les articulations des pieds, accompagnant la polyarthrite rhumatoïde, généralement aggravée par les mouvements. Un gonflement de l'articulation apparaît et le matin, il présente également une raideur. Un autre symptôme de la polyarthrite rhumatoïde est une élévation de température récurrente pouvant atteindre 38 ° C ou plus, ce qui peut indiquer l'apparition de l'infection.

Est-il possible de traiter la polyarthrite rhumatoïde

Si le patient a le temps de demander de l'aide médicale même pendant la période de sensations de froid dans les jambes le matin, le traitement de la polyarthrite rhumatoïde sera le plus efficace.

En règle générale, les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits au patient. Ils agissent précisément sur le processus inflammatoire qui cause une douleur au pied et, dès les premiers jours d'administration, ils offrent un bon effet cicatrisant. Le plus efficace d'entre eux est considéré comme le médicament "Diclofenac Forte".

Les médicaments hormonaux (par exemple, la prednisolone), qui ont un effet anti-inflammatoire plus puissant, sont un autre élément important du traitement.

Mais il convient de noter que les médicaments dans chaque cas doivent être sélectionnés uniquement par un médecin.

En outre, le patient devra revoir son régime alimentaire et consacrer du temps à des exercices physiques spécialement conçus pour ces patients.

Arthrite post-traumatique

Comme vous l'avez peut-être deviné, l'arthrite post-traumatique est causée par des blessures au pied ou à la cheville. En particulier, les fractures, pour lesquelles, en passant, le risque de développer une arthrite est multiplié par sept.

Si la lésion du cartilage a été répétée plusieurs fois, cela peut entraîner des modifications dystrophiques des articulations. En règle générale, la douleur dans le pied, qui découle de l'apparition de l'arthrite post-traumatique, augmente progressivement et a pour résultat final de limiter la motricité de l'articulation touchée.

Les sensations douloureuses s'accompagnent également de douleurs dans les os, d'un gonflement au site de la blessure et d'un craquement dans l'articulation.

Traitement

La tâche principale du traitement est de réduire la douleur. Mais souvent, afin de restaurer le travail de l'articulation touchée, une intervention chirurgicale est utilisée. Il s’agit de la méthode dite de remplacement d’endoprothèse, qui permet au patient d’être soulagé de la douleur et des boiteries constantes.

Cause de la douleur - sciatique

S'il existe une hernie intervertébrale dans la colonne lombaire ou une lésion virale du nerf sciatique, une affection appelée sciatique peut se développer. Elle est causée par une atteinte des terminaisons nerveuses avec saillie herniaire ou processus inflammatoires se produisant le long du nerf.

Les symptômes les plus courants de la sciatique sont les suivants: douleur à la fesse ou à la jambe, aggravée par la position assise, douleur de la hanche au pied, brûlure au bas de la jambe, faiblesse musculaire, engourdissement ou difficulté à bouger le membre.

En passant, dans la plupart des cas, la douleur dans le dos de la sciatique est beaucoup moins importante que la sensation dans la jambe. En outre, ils peuvent augmenter même lorsque vous toussez, riez ou éternuez.

Diagnostic de la sciatique

La hernie intervertébrale, à l'origine de l'état douloureux susmentionné, se forme au moment de la rupture de la membrane fibreuse de la partie interne du disque intervertébral en forme de gel. Ce renflement peut pincer les racines nerveuses qui s'étendent de la colonne vertébrale et avoir d'autres conséquences graves.

Pour éviter cela, dès que la douleur au pied apparaît, il est nécessaire de consulter un neurologue qui vous enverra à une IRM de la colonne vertébrale. Cet examen vous permet de voir une hernie et de donner une image claire de la maladie.

N'oubliez pas que l'utilisation d'analgésiques et d'anti-inflammatoires locaux uniquement pour la sciatique n'affectera pas la cause principale de la douleur et sera donc inefficace.

Traitement de la maladie

Pour soulager efficacement l'état du patient souffrant de sciatique, il est nécessaire de rétablir les processus métaboliques normaux dans l'espace intervertébral, de libérer les racines nerveuses comprimées et d'éliminer les spasmes. Pour cela, les méthodes de thérapie manuelle, d’acupression et d’acupuncture sont utilisées. De bons résultats sont la stimulation électrique des muscles. De plus, il est proposé au patient de porter des ceintures de fixation spéciales.

Mais de plus en plus, les médecins ont recours à des méthodes chirurgicales pour traiter une maladie.

Autres causes de douleur au pied

La douleur dans le pied peut également être un symptôme de lésion des tissus mous, par exemple des ongles incarnés, qui s'accompagne d'une inflammation et d'une rougeur des zones touchées. Le plus souvent, cela se produit sur les gros orteils. Si vous ne faites pas attention à ce problème à temps, le lieu de la croissance peut s'infecter et grossir.

La bursite peut également être très douloureuse pour le pied. Cette maladie est causée par des ecchymoses ou des microtraumatismes chroniques, qui entraînent une inflammation du sac synovial et une accumulation d'exsudat. En plus des sensations douloureuses, la bursite, en règle générale, s'accompagne de l'apparition de formations bien définies et chaudes au toucher.

Il est traité en imposant une attelle en plâtre et en prenant des médicaments anti-inflammatoires.

Mesures préventives pouvant prévenir la survenue de toutes les maladies du pied

Comme vous pouvez le constater, la liste des changements pathologiques qui provoquent des douleurs au pied ou à la jambe est plus longue, plus longue, les symptômes sont graves et les conséquences peuvent conduire à une invalidité.

Mais pour éviter ces moments effrayants, il suffit de suivre les règles de base de la vie. Rappelez-vous que les jambes sont constamment stressées, ne les augmentez pas! C'est:

surveillez le poids, ne portez pas de chaussures inconfortables (bas avec des talons hauts et des semelles plates!), traitez les blessures au pied à temps, évitez les grosses charges sur les membres inférieurs, faites des massages réguliers des pieds, prenez l'habitude de faire des exercices pour les pieds.

Toutes ces mesures préventives vous aideront à rester «debout» longtemps au sens littéral et figuré. Vous bénisse!

Beaucoup de gens ont mal au pied en marchant. Les raisons de ce phénomène sont très diverses. Parfois, l’inconfort ne se manifeste que par une charge ou une tension accrue. Mais il y a des moments où la douleur apparaît et est au repos. La gêne ressentie par une personne peut non seulement causer une gêne, mais aussi l'immobiliser réellement. Qu'est-ce qui peut être causé par une douleur au pied lors de la marche? Les causes sont le plus souvent cachées dans les maladies. Considérez les pathologies et les méthodes les plus courantes pour leur traitement.

Pourquoi le malaise apparaît-il?

Une telle question se pose chez toute personne qui ressent une douleur au pied en marchant. Les raisons sont souvent cachées dans la perturbation du corps.

Les sources de sensations désagréables peuvent être:

problèmes articulaires; maladies de la partie vertébrale du squelette; maladies des vaisseaux sanguins; traumatismes subis; pathologie du système nerveux périphérique.

Ainsi, la source de la douleur peut être une maladie cachée ou manifeste.

Considérons les maladies les plus courantes.

Fasciite plantaire

Cette maladie est plus communément appelée épine calcanéenne. La pathologie est caractérisée par la croissance du tissu osseux.

La fasciite plantaire se manifeste par les symptômes suivants:

douleur sévère au pied lors de la marche, en particulier au talon, lorsque vous appuyez dessus, gonflement à la place de la croissance osseuse, manifestation de la douleur le matin.

Les causes sous-jacentes du développement de cette maladie sont: les pieds plats, les rhumatismes et les conséquences de blessures et d’infections. Si vous trouvez les premiers signes de la maladie, vous devriez consulter un médecin qui vous recommandera un traitement.

Aux premiers stades du développement de la maladie, les mesures suivantes peuvent apporter un soulagement significatif:

transition vers des chaussures plus confortables, l'utilisation de semelles orthopédiques, un cours de massage, la mise en place d'exercices spéciaux pour étirer le fascia et les muscles des jambes.

À un stade ultérieur, le traitement implique l’administration d’injections de corticostéroïdes. Et dans certains cas, recourir à la chirurgie. Au cours de l'opération, les tissus altérés et la croissance osseuse sont enlevés.

Bursite du pied

Cette maladie est un processus inflammatoire dans le sac périarticulaire du tendon d’Achille.

Les principaux symptômes de la bursite sont:

douleur aiguë au pied lors de la marche, gonflement de la zone touchée, rougeur de la zone endommagée, sensation de gêne ressentie sous les doigts, dans les coussinets.

De tels symptômes indiquent le développement du processus inflammatoire.

La survenue d'une bursite est dictée par:

exercice excessif, infection d'origine diverse, développement de l'arthrose.

Le traitement dépend de l'origine de la maladie:

Lorsqu'un processus arthritique se produit, il est d'abord nécessaire d'éliminer le facteur traumatique. Il est recommandé de limiter les efforts physiques. Si la douleur persiste, des AINS sont prescrits et, en cas de bursite infectieuse, des injections de corticostéroïdes sont recommandées. De plus, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont inclus dans le traitement. Bénéfice apportera des compresses avec le médicament "Dimeksid".

Développement de l'arthrite

La douleur au pied en marchant, après avoir dormi le matin, peut être causée par l'arthrite. Avec cette maladie, les tissus cartilagineux des articulations sont détruits. Il existe plusieurs variétés de cette maladie:

La pathologie est caractérisée par les symptômes suivants:

le matin, après le sommeil, il y a une raideur dans les petites articulations, la zone affectée s'épaissit et se gonfle, tandis que l'articulation douloureuse se déplace rapidement, la rougeur apparaît alors dans la zone touchée.

Pour l'arthrite, les analgésiques, les AINS, sont recommandés pour le patient. Ils peuvent prescrire des injections dans la cavité articulaire pour réduire l'inflammation et éliminer la douleur intense. Si l'arthrite infectieuse est à la base de la gêne, des antibiotiques sont alors inclus dans le traitement.

Neurome Morton

C’est cette maladie qui cause le plus souvent aux femmes des douleurs dans les pieds lorsqu’elles marchent en talons. Jambe pendant longtemps est dans la mauvaise position. En conséquence, la chaussette a une charge excessive.

La pathologie est caractérisée par un épaississement des nerfs interdigitaux. Commencez à développer une tumeur appelée neurome. C'est une croissance bénigne qui se forme à partir des gaines de myéline nerveuse.

Le plus souvent, chez les femmes atteintes du neurome, le pied de Morton est déformé, un gonflement est présent. La douleur résulte de la compression du nerf, qui dans cet état ne reçoit pas la nutrition nécessaire. Cela se produit généralement en marchant.

Inconfort avec les pieds plats

Beaucoup de gens rencontrent cette pathologie. Après tout, le pied plat est l’une des formes de déformation du pied les plus courantes et les plus connues. La maladie peut être congénitale et acquise. Par conséquent, vous devriez contacter l'orthopédiste, si soudainement commencé à apparaître une douleur dans le pied tout en marchant. Les causes de la maladie sont cachées dans la faiblesse de l'appareil musculo-ligamentaire.

Les principaux symptômes de flatfoot incluent:

fatigue accrue des jambes et crampes possibles, défaut visuel du pied, ce qui entraîne une usure accélérée des chaussures, des douleurs aux côtés extérieurs des pieds, provoquées par une mauvaise répartition du poids.

Un traitement efficace n'est possible que pendant l'enfance. À l'âge adulte, la pathologie est incurable. Cependant, il existe un certain nombre de techniques visant à réduire la douleur.

portez des chaussures spéciales ou des semelles orthopédiques et faites des exercices quotidiens pour renforcer les arches des pieds.

Arrêt de mars

Cette maladie ne peut être déterminée avec précision qu'à l'aide d'un examen aux rayons X.

Mais il existe un certain nombre de symptômes qui indiquent cette pathologie:

douleur au pied et à l'ascension, gonflement de l'arrière du pied.

Tendovaginite traumatique ou pied en marche - c'est la déformation qui conduit à porter des chaussures inconfortables. La maladie peut être causée par une augmentation des charges. En règle générale, la pathologie est diagnostiquée dans l'armée, principalement au début du service. Assurez-vous de consulter votre médecin si vous craignez des douleurs au pied lors de la marche. Les raisons, le traitement peut expliquer avec compétence qu'un spécialiste.

Le cours du traitement dépend du stade de développement de la maladie. En période de douleur aiguë, le repos au lit est recommandé. Parfois, le plâtre est appliqué sur le pied et la montée. Lorsque la douleur s'atténue, prescrire des procédures de massage et de réchauffement.

Blessures au pied

Personne n'est assuré contre de telles pathologies. En cas de blessure, la plainte principale est une douleur vive au pied lors de la marche et parfois au repos. En outre, l’inconfort peut également se propager aux zones adjacentes. Cela dépend du type de blessure.

Pathologie résulte de:

coup simple, petites microtraumatismes constants.

Il existe deux principaux types de blessures:

Entorse La survenue de cette blessure est due aux conditions domestiques. Les symptômes varient en fonction de la gravité des dommages. Dans le cas d'un petit tronçon, la zone endommagée gonfle. Dans cette zone, il y a une douleur tirante. Dans ce cas, le traitement comprend le respect du repos et la limitation des mouvements pendant 5 jours. Avec des dommages plus graves, le malaise est assez fort, entraînant des vertiges. Fracture du calcanéum. Dans la plupart des cas, une blessure provoque un mauvais saut ou une chute.

Un diagnostic précis ne peut être posé par un médecin qu'après un examen radiographique. Le traitement peut être différent selon le type de blessure. La chirurgie n'est pas exclue.

En cas de sensations désagréables, vous devez immédiatement consulter un médecin afin d'éviter des conséquences désagréables.

Les principales méthodes de traitement

Bien sûr, il est nécessaire de consulter un médecin en cas de douleur au pied lors de la marche. Les causes et le traitement sont étroitement liés. Et ce n’est qu’après le diagnostic d’un spécialiste que l’on peut obtenir un traitement adéquat.

Cependant, il existe plusieurs recommandations sur la manière de réduire l’inconfort du pied avant de consulter un médecin:

Reposez-vous et réduisez l'effort physique. En cas de malaise, il est recommandé de réduire le nombre de marches et de donner plus de repos aux jambes.Les femmes doivent éviter de porter des talons.Porter des chaussures orthopédiques. Il réduit considérablement la fatigue musculaire. À l'âge d'enfant, ces chaussures peuvent guérir de pieds plats. Utilisez des semelles orthopédiques.

Il existe un certain nombre de méthodes de médecine traditionnelle qui se sont révélées efficaces. Considérez-les.

Douche de contraste

Le principe de cette méthode est très simple. En quelques minutes, il est nécessaire de se tremper les pieds dans l’eau, en alternant les minutes les plus chaudes et les plus froides.

Mais avant utilisation, vous devez consulter un médecin. Comme il existe un certain nombre de maladies pour lesquelles de telles procédures sont contre-indiquées.

Essence de détente

Bénéfice apportera: huile d'eucalyptus, de romarin et de genévrier. Les bains contenant ces herbes procurent une détente aux jambes et réduisent la douleur.

Il est nécessaire de verser dans une bassine d'eau chaude. Ajoutez-y 6 gouttes des huiles ci-dessus. Trempez vos pieds dans la baignoire. La procédure continue jusqu'à ce que l'eau soit refroidie.

Massages

Le massage est la méthode la plus simple et la plus connue pour se débarrasser de la douleur désagréable dans les jambes.

Le principal avantage de la méthode est qu’elle ne nécessite aucun dispositif supplémentaire. Cette procédure peut être effectuée indépendamment.

Prenez un peu de crème et appliquez un mouvement circulaire sur les pieds. Massez vos orteils séparément.

Bain de sel pour les pieds

Le sel d'Epsom est l'un des remèdes les plus anciens contre les douleurs aux pieds. Il faut collecter de l'eau chaude, ajouter quelques cuillères de ce produit et plonger les jambes. Après le bain, rincez les pieds à l'eau froide.

Utilisation de la glace

N'oubliez pas que vous devez d'abord rechercher si le pied vous fait mal en marchant, les raisons. Le traitement des remèdes populaires comprend de nombreuses méthodes efficaces et de vieilles recettes. Mais ils ne peuvent être utilisés qu'après le diagnostic, afin de ne pas provoquer de conséquences désagréables.

En cas de douleur insupportable, vous pouvez vous tourner vers la glace. Tirez-le dans une serviette et attachez-le à la zone enflammée. Après la procédure, cet endroit est préférable pour lubrifier la solution d'alcool.

Gymnastique spéciale

L'exercice aidera à faire face à l'inconfort des pieds.

Appliquez ces mouvements:

Rotation des pieds Il est préférable de faire cet exercice de plusieurs manières. 10 mouvements de rotation dans un sens, puis dans un autre. Cela stimule la circulation sanguine dans le pied et adoucit les tissus. Utilisez de petits doigts pour ramasser de petits objets sur le sol, tels que des stylos et des crayons. Organisez un léger massage du pied en plaçant un peu de légumineuse sèche dans vos chaussures.

Malgré le grand nombre de recommandations, ne vous précipitez pas pour recourir à des remèdes populaires. D'abord consulter un médecin.

En marchant, des sensations douloureuses au pied peuvent être localisées aux doigts, à la plante du pied, au tendon d’Achille ou au talon. Les causes de l'inconfort sont souvent associées au développement de maladies du système musculo-squelettique ou à des lésions des membres.

Que dois-je faire si mon pied me fait mal et quelles sont les causes de mon malaise? Nous allons essayer de répondre à ces questions.

Pourquoi mes pieds peuvent-ils me faire mal en marchant?

Le pied humain est constitué de 24 fosses qui forment les arches longitudinales et transversales. Chaque jour, les jambes sont soumises à de lourdes charges causées par la marche, le jogging ou le saut.

Dans le même temps, une douleur au pied peut signaler la présence de blessures et de maladies, notamment:

Dommage aux ligaments. Les coupures au pied se produisent souvent lorsque les ligaments sont surchargés, étirés ou même cassés; L'arthrite La maladie se caractérise par des lésions des articulations. Ainsi, lors de la marche, une personne peut ressentir un inconfort et une raideur dans ses mouvements. Métatarsalgie. La cause de la douleur réside peut-être dans le changement dégénératif de la structure des calculs métatarsiens, dans lequel une personne ne peut même pas se pencher sur la jambe douloureuse; Tendinite. Les changements dégénératifs dans les tissus du muscle tibial provoquent des douleurs dans la voûte plantaire et la plante des pieds; Varices. Les entorses des veines entraînent inévitablement un gonflement des membres, entraînant une gêne au niveau des pieds lors de la marche; Valgus déformation des doigts. Le déplacement de la position du petit doigt et du pouce aggrave les propriétés d'amortissement de la plante du pied, ce qui conduit à une surcharge des ligaments et à une gêne; Pied plat. Avec le développement du pied plat, une personne ressent de la lourdeur et de l'inconfort en marchant. Souvent, après une dure journée de travail, des œdèmes aux chevilles surviennent, causés par un stress excessif aux articulations et aux ligaments. Ecchymoses. Les dommages aux muscles, aux tissus et aux tendons entraînent des œdèmes et des hématomes. Lorsque les jambes subissent un stress important, il se produit souvent une gêne et des picotements dans les pieds. La goutte On observe souvent des crises de coupures douloureuses chez les personnes atteintes de goutte, qui affecte les articulations et les tissus des membres.

La liste des causes de sensations désagréables dans les jambes après une longue marche est incomplète. Par conséquent, en cas de problème, vous devez contacter un spécialiste pour diagnostiquer la maladie et traiter correctement la maladie.

Si vos pieds vous font mal, vous devez d’abord déterminer l’emplacement de la sensation désagréable. Ainsi, il est possible de déterminer au moins approximativement les types possibles de maladies ayant conduit à la survenue du problème.

Dans quels domaines un inconfort peut-il apparaître?

Les doigts Dans ce cas, l’inconfort est généralement causé par une malformation en valgus, une pousse de l’ongle et une sésamoïdite; Talon. Les Rezi près du talon sont souvent provoqués par le développement d'une achillotendinite et la formation d'éperons au talon; La semelle Les sensations désagréables au milieu du pied sont causées par la métatarsalgie et la fasciite; Douleur sans un certain lieu de localisation. Les pieds peuvent être très douloureux avec des modifications dégénératives des tissus, des blessures, des pieds plats, de l'arthrite et des tendinites.

Pour mieux comprendre la nature de l’origine de la gêne, considérons les types de douleur les plus courants dans différentes zones du pied.

Si la douleur aux pieds près du talon lors de la marche est très perturbante, cela indique dans 20% des cas le développement d'une maladie comme l'achillotenditine. Elle se caractérise par des modifications dégénératives du tendon d’Achille, accompagnées de processus inflammatoires.

Des brûlures et des tirs au talon sont les principaux symptômes de cette maladie, dont la cause peut être:

pronation excessive; déformation du calcanéum; réchauffement insuffisant des tendons avant des charges intenses.

La deuxième cause possible de douleur au pied après une longue marche peut être l'éperon de talon. Cette maladie survient lorsqu'une croissance se forme dans la région du talon, où des tendons sont attachés.

Les facteurs suivants peuvent provoquer le développement de la maladie:

pieds plats; blessures au pied; charges excessives; entorse ou rupture du tendon.

Comme nous l’avons déjà noté, si les pieds au milieu font très mal avec une courte marche, cela peut indiquer le développement d’une fasciite plantaire. Cette maladie est caractérisée par une inflammation du fascia - tissu conjonctif situé sur la plante du pied.

"Stimulus" pour l'apparition de la maladie est:

serrage excessif des jambes; charges intenses; chaussette chaussures inconfortables.

Le malaise au milieu du pied avec une longue marche apparaît également en raison de la survenue de métatarsalgies. La pathologie viole la biomécanique des articulations, des tendons et des muscles du pied, qui s'accompagne de sensations douloureuses. Lorsque les surfaces articulaires sont déplacées, des processus inflammatoires se produisent et, par conséquent, les personnes souffrant de métrophysalgie ressentent une forte sensation de brûlure, des crampes et des tirs à court terme à la jambe.

Il y a une maladie pour les raisons suivantes:

altération de l'apport sanguin dans les membres; pincement régulier des pieds; surpoids; fatigue musculaire; maladie vasculaire; athérosclérose oblitérante.

Que dois-je faire si j'ai mal aux pieds en marchant? La première étape consiste à demander l'aide d'un orthopédiste ou d'un neurologue. Le spécialiste effectuera une enquête au cours de laquelle il découvrira la cause du problème.

Ce n'est qu'ainsi que vous pourrez vaincre la maladie et ne pas "soigner" les symptômes en supprimant le syndrome douloureux.

Un traitement adéquat ne peut être prescrit que par un médecin, puis après un examen complet. En règle générale, le problème avec les jambes n'apparaît pas immédiatement, mais progressivement. C'est à dire Pour éliminer la cause elle-même, il est nécessaire d'exclure les facteurs probables ayant influencé l'apparition de la douleur.

Comment traiter le problème?

Gels anti-inflammatoires. En cas d'inflammation des articulations, il est recommandé de traiter les zones à problèmes avec des gels spéciaux qui éliminent les poches, les tensions musculaires et l'inflammation. Bains de pieds. Vous devez périodiquement faire le bain avec l'ajout d'huiles essentielles. Ils contribueront à améliorer la microcirculation dans les zones douloureuses et à accélérer le processus de guérison des muscles et des ligaments. Onguent réchauffant. Si l'inconfort est causé par un apport sanguin réduit aux membres, il est conseillé d'utiliser des anticoagulants.

Dans les cas où la douleur est causée par certaines maladies, les médecins prescrivent un traitement conservateur avec l’utilisation de médicaments visant à éliminer la cause de la maladie. Les picotements et les sensations de brûlure sont souvent causés par une faiblesse musculaire. Pour les renforcer, les orthopédistes recommandent de suivre un traitement kinésiologique visant à activer les muscles atrophiés.

Quel devrait être le traitement, si vos pieds ont commencé à faire mal en marchant?

Le moyen de résoudre le problème dépend de la cause de la douleur. Il peut s'agir du développement de maladies du système musculo-squelettique ou d'une lésion des tendons et des muscles du pied. Vous bénisse!

Douleur au pied en marchant: causes, méthodes de traitement et prévention

Nos jambes ne font pas que maintenir le poids de tout le corps, elles absorbent lorsque vous marchez, courez, sautez, ce qui aide à protéger les organes internes des tremblements. Les os, les ligaments et les muscles des jambes absorbent un grand nombre de fluctuations au cours de la vie d’une personne et sont soumises à d’énormes charges, qui s’ajoutent surtout si la personne est un athlète ou est obèse.

Les plaintes de douleur au pied en pratique médicale sont assez courantes. Il peut s'agir d'une zone limitée et couvrir tout le pied, être commun et diffus.

Nous examinerons les différentes raisons de l’apparition de cette douleur et discuterons de la manière de la traiter et de la prévenir.

Douleur générale aux pieds: causes

Si le pied ne fait mal que pendant la marche ou une autre charge, mais ne donne pas d'autre motif d'inquiétude, cela peut être une manifestation d'un manque de calcium dans le corps (l'ostéopathie) et de pathologies associées sous forme de rachitisme, d'ostéomalacie (ramollissement des os) et d'ostéoporose sénile..

À propos, la douleur au pied avec une légère pression sur l'os est dans ce cas un trait caractéristique de la pathologie décrite.

Au repos, la douleur à la plante des pieds est particulièrement forte en cas d'ostéoporose, qui est causée à la fois par des blessures et des processus inflammatoires des articulations, des os et des tissus mous qui s'étendent de la cheville au pied. Ils peuvent même entraîner une perte complète de la fonction de soutien des jambes.

Douleur dans les pieds avec les pieds plats

Une autre cause assez fréquente de douleur est le pied plat. Quand il va tomber et devient plat, la butée perd la fonction de l'amortisseur. Dans de tels cas, il y a une douleur au pied lors de la marche, de la course et d'une position debout prolongée.

Il faut dire que les pieds plats congénitaux sont un phénomène assez rare. En règle générale, avec le temps, des charges excessives sur les jambes, une courbure de la colonne vertébrale, un manque de vitamines pendant la période de croissance active, ainsi que le port de poids qui y conduit.

Les fractures des os des chevilles ou des pieds peuvent entraîner le développement d'un pied plat traumatique. Et il est intéressant de noter qu'avec une fracture, de tels pieds plats peuvent se développer sur l’autre jambe.

L'excès de poids est également une cause de pieds plats.

Prévention des pieds plats

Afin de prévenir le développement de ce défaut, il est nécessaire dans l'enfance de prêter attention à la présence d'une scoliose et de la traiter.

Il est important de surveiller votre poids, de choisir les bonnes chaussures - la semelle doit être douce et le talon petit, effectuez régulièrement un massage des pieds et effectuez une série d'exercices spéciaux. Aide à prévenir le développement du pied plat et à réduire la douleur au pied, s'il existe déjà, en portant des semelles orthopédiques.

Si vous surveillez votre poids et reposez régulièrement vos jambes, surtout lorsque vous travaillez debout, les pieds plats acquis vous passeront à côté.

Comment fonctionne le "pied de mars"

Une douleur dans la partie supérieure du pied peut pousser le médecin à poser le diagnostic de «pied en marche». Cette phrase curieuse signifie une affection dans laquelle des déformations apparaissent, entraînant des modifications de la structure osseuse et des douleurs dans les jambes. En règle générale, cela se produit après des charges associées à une marche prolongée, à la levée de poids et à d'autres activités physiques, qui exercent une forte pression sur les articulations et les ligaments et provoquent des douleurs.

En passant, les soldats se plaignent souvent de ces symptômes au cours des premiers mois de service militaire.

Troubles circulatoires dans les membres inférieurs

Si vous vous inquiétez de la lourdeur dans les jambes, de l'apparition d'un œdème ainsi que de la douleur du genou au pied, cela est probablement dû à une altération de la circulation sanguine dans les membres inférieurs.

Si des "étoiles" vasculaires sont visibles sur la peau des jambes ou sous les genoux et sur le mollet, le réseau veineux devient visible, vous devriez contacter un phlébologue, un médecin qui traite les maladies du système veineux.

Le développement de la maladie peut entraîner de graves perturbations de l'apport sanguin dans les tissus des jambes, ainsi que l'apparition de défauts cutanés sous forme de noircissement, de rougeurs, d'inflammation et même d'ulcères.

Le traitement des maladies vasculaires est un long processus qui nécessite l'observance du régime alimentaire, la récupération du flux veineux en portant des sous-vêtements de compression ou la physiothérapie, et dans les cas graves, une intervention chirurgicale est également utilisée.

Hygroma du pied et son traitement

Si une bosse assez serrée apparaît sur le pied, qui commence à se développer et à faire mal, alors vous avez probablement un hygroma du pied. Il s'agit d'une croissance bénigne constituée d'une accumulation de liquide et de mucus dans la région sous-cutanée.

En règle générale, son développement provoque des chaussures inconfortables ou des charges lourdes sur les jambes. Au début, cette tumeur ne gêne pas le patient, mais plus tard, lors d’une pression ou lors d’un mouvement, une douleur sourde au pied peut être ressentie.

Le traitement de cette maladie dépend de l’ampleur de la croissance tumorale. Avec son fort grossissement, l'excision chirurgicale de l'hygroma est indiquée. S'il est petit, un sceau est percé, le contenu est pompé vers le patient, des médicaments sclérosants sont injectés dans la cavité et un bandage compressif est appliqué.

Quelle est la fasciite plantaire

Le symptôme de la fasciite plantaire est une douleur au pied qui survient lors des premiers pas après une nuit de sommeil ou un long repos. Les causes de cette pathologie résident dans les multiples microtraumatismes du fascia plantaire - une couche dure de tissu conjonctif qui soutient la voûte plantaire, allant du talon à l'avant-pied.

C'est une maladie assez commune, avec une moyenne de une personne sur dix qui en souffre. Et les coureurs sont particulièrement sensibles à cette pathologie. L'une des causes de la pathologie peut être une entorse du fascia plantaire et, par conséquent, un repli du pied vers l'intérieur (la soi-disant pronation).

Cela peut provoquer à la fois une personne en surpoids et le port de chaussures inconfortables, des pieds plats ou de l’âge (la plupart des cas, en règle générale, atteint 40 ans).

Dans certains cas, une complication se développe - «l'éperon», qui se forme sur le calcanéum, à l'endroit où le tendon est attaché. En même temps, la saillie osseuse apparente blesse constamment les tissus environnants, provoquant une douleur atroce sous le pied.

Traitement de la fasciite

Il n'y a pas de méthode universelle pour le traitement de la fasciite. En règle générale, des agents symptomatiques sous forme d'analgésiques sont utilisés pour soulager la maladie, par exemple, Advil ou l'ibuprofène. Pour éliminer le gonflement, les médecins vous conseillent d’appliquer de la glace ou des compresses froides sur les semelles, de limiter la charge sur vos jambes, d’éviter les surfaces dures et d’effectuer des exercices d’étirement du tibia plusieurs fois par jour. Une attention particulière devrait être accordée à cela le matin, juste au réveil.

Dans les cas graves de développement de cette maladie, une intervention chirurgicale est utilisée, qui consiste à séparer le ligament fascia du calcanéum, ce qui ne lui permettra pas de tirer l'os par la suite, provoquant une douleur du pied lors de la marche. Une telle intervention se fait à l'aide d'instruments de microchirurgie à travers deux petites incisions dans la jambe.

L'arthrose est une autre cause de douleur au pied.

L'arthrose est également connue sous le nom de modification dégénérative du tissu cartilagineux ou de la maladie de leur «usure». C'est un problème pour beaucoup de gens qui ont atteint l'âge moyen, quand la capacité du cartilage à se guérir est considérablement réduite.

Au fil des ans, la surface lisse et glissante aux extrémités de l'os (cartilage) s'use et perd de ses qualités, ce qui entraîne généralement un gonflement et une douleur des orteils ou d'autres articulations.

En règle générale, l'arthrose progresse lentement et les symptômes deviennent progressivement plus prononcés. À propos, l'obésité peut aussi causer cette pathologie.

Traitement de l'arthrose

En règle générale, la tâche principale dans le traitement de l'arthrose est de ralentir la progression de la maladie et de réduire la douleur. Il est très important que le traitement contribue à préserver la mobilité des articulations touchées.

Pour cela, des massages des pieds, des exercices spéciaux, des procédures physiothérapeutiques, des bains de pieds sont utilisés. Comme médicaments thérapeutiques, prenez des médicaments anti-inflammatoires qui peuvent réduire la douleur au pied.

En cas d'arthrose déformante, on utilise une méthode chirurgicale consistant à enlever les excroissances osseuses ou à prothétique une articulation endommagée.

La polyarthrite rhumatoïde. Ses symptômes ne sont pas seulement de la douleur

La polyarthrite rhumatoïde est appelée maladie auto-immune, qui se traduit par des processus inflammatoires au sein de l'articulation et conduit à leur déformation. Ce processus est déclenché par ses propres attaques immunitaires, qui au fil du temps détruisent le cartilage.

Douleur dans les articulations des pieds, accompagnant la polyarthrite rhumatoïde, généralement aggravée par les mouvements. Un gonflement de l'articulation apparaît et le matin, il présente également une raideur. Un autre symptôme de la polyarthrite rhumatoïde est une élévation de température récurrente pouvant atteindre 38 ° C ou plus, ce qui peut indiquer l'apparition de l'infection.

Est-il possible de traiter la polyarthrite rhumatoïde

Si le patient a le temps de demander de l'aide médicale même pendant la période de sensations de froid dans les jambes le matin, le traitement de la polyarthrite rhumatoïde sera le plus efficace.

En règle générale, les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits au patient. Ils agissent précisément sur le processus inflammatoire qui cause une douleur au pied et, dès les premiers jours d'administration, ils offrent un bon effet cicatrisant. Le plus efficace d'entre eux est considéré comme le médicament "Diclofenac Forte".

Les médicaments hormonaux (par exemple, la prednisolone), qui ont un effet anti-inflammatoire plus puissant, sont un autre élément important du traitement.

Mais il convient de noter que les médicaments dans chaque cas doivent être sélectionnés uniquement par un médecin.

En outre, le patient devra revoir son régime alimentaire et consacrer du temps à des exercices physiques spécialement conçus pour ces patients.

Arthrite post-traumatique

Comme vous l'avez peut-être deviné, l'arthrite post-traumatique est causée par des blessures au pied ou à la cheville. En particulier, les fractures, pour lesquelles, en passant, le risque de développer une arthrite est multiplié par sept.

Si la lésion du cartilage a été répétée plusieurs fois, cela peut entraîner des modifications dystrophiques des articulations. En règle générale, la douleur dans le pied, qui découle de l'apparition de l'arthrite post-traumatique, augmente progressivement et a pour résultat final de limiter la motricité de l'articulation touchée.

Les sensations douloureuses s'accompagnent également de douleurs dans les os, d'un gonflement au site de la blessure et d'un craquement dans l'articulation.

Traitement

La tâche principale du traitement est de réduire la douleur. Mais souvent, afin de restaurer le travail de l'articulation touchée, une intervention chirurgicale est utilisée. Il s’agit de la méthode dite de remplacement d’endoprothèse, qui permet au patient d’être soulagé de la douleur et des boiteries constantes.

Cause de la douleur - sciatique

S'il existe une hernie intervertébrale dans la colonne lombaire ou une lésion virale du nerf sciatique, une affection appelée sciatique peut se développer. Elle est causée par une atteinte des terminaisons nerveuses avec saillie herniaire ou processus inflammatoires se produisant le long du nerf.

Les symptômes les plus courants de la sciatique sont les suivants: douleur à la fesse ou à la jambe, aggravée par la position assise, douleur de la hanche au pied, brûlure au bas de la jambe, faiblesse musculaire, engourdissement ou difficulté à bouger le membre.

En passant, dans la plupart des cas, la douleur dans le dos de la sciatique est beaucoup moins importante que la sensation dans la jambe. En outre, ils peuvent augmenter même lorsque vous toussez, riez ou éternuez.

Diagnostic de la sciatique

La hernie intervertébrale, à l'origine de l'état douloureux susmentionné, se forme au moment de la rupture de la membrane fibreuse de la partie interne du disque intervertébral en forme de gel. Ce renflement peut pincer les racines nerveuses qui s'étendent de la colonne vertébrale et avoir d'autres conséquences graves.

Pour éviter cela, dès que la douleur au pied apparaît, il est nécessaire de consulter un neurologue qui vous enverra à une IRM de la colonne vertébrale. Cet examen vous permet de voir une hernie et de donner une image claire de la maladie.

N'oubliez pas que l'utilisation d'analgésiques et d'anti-inflammatoires locaux uniquement pour la sciatique n'affectera pas la cause principale de la douleur et sera donc inefficace.

Traitement de la maladie

Pour soulager efficacement l'état du patient souffrant de sciatique, il est nécessaire de rétablir les processus métaboliques normaux dans l'espace intervertébral, de libérer les racines nerveuses comprimées et d'éliminer les spasmes. Pour cela, les méthodes de thérapie manuelle, d’acupression et d’acupuncture sont utilisées. De bons résultats sont la stimulation électrique des muscles. De plus, il est proposé au patient de porter des ceintures de fixation spéciales.

Mais de plus en plus, les médecins ont recours à des méthodes chirurgicales pour traiter une maladie.

Autres causes de douleur au pied

La douleur dans le pied peut également être un symptôme de lésion des tissus mous, par exemple des ongles incarnés, qui s'accompagne d'une inflammation et d'une rougeur des zones touchées. Le plus souvent, cela se produit sur les gros orteils. Si vous ne faites pas attention à ce problème à temps, le lieu de la croissance peut s'infecter et grossir.

La bursite peut également être très douloureuse pour le pied. Cette maladie est causée par des ecchymoses ou des microtraumatismes chroniques, qui entraînent une inflammation du sac synovial et une accumulation d'exsudat. En plus des sensations douloureuses, la bursite, en règle générale, s'accompagne de l'apparition de formations bien définies et chaudes au toucher.

Il est traité en imposant une attelle en plâtre et en prenant des médicaments anti-inflammatoires.

Mesures préventives pouvant prévenir la survenue de toutes les maladies du pied

Comme vous pouvez le constater, la liste des changements pathologiques causant une douleur au pied ou plus est assez longue, les symptômes sont graves et les conséquences peuvent conduire à une invalidité.

Mais pour éviter ces moments effrayants, il suffit de suivre les règles de base de la vie. Rappelez-vous que les jambes sont constamment stressées, ne les augmentez pas! C'est:

  • surveillez le poids;
  • ne portez pas de chaussures inconfortables (bas avec un talon haut et une semelle plate!);
  • traiter les blessures au pied à temps;
  • éviter de lourdes charges sur les membres inférieurs;
  • faire un massage régulier des pieds;
  • entrer dans l'habitude de l'exercice pour les jambes.

Toutes ces mesures préventives vous aideront à rester «debout» longtemps au sens littéral et figuré. Vous bénisse!

Plus D'Articles Sur Les Pieds