Semelles intérieures

Traitement de l'arthrose gros orteil

Une maladie courante est l'arthrose du gros orteil. Ce sont des déformations articulaires et des modifications pathologiques, à la suite desquelles le cartilage hyalin perd son élasticité, une inflammation des tissus mous se produit. De nombreux facteurs sont responsables du développement de la maladie, les principaux étant les chaussures inconfortables, le surpoids et les blessures. Le traitement doit commencer aux stades précoces, il permettra de se débarrasser complètement de la maladie et d'éviter le développement du stade chronique d'arthrose interphalangienne des articulations du pied.

Causes de la maladie

Le mythe selon lequel l'âge ou la déposition de sel est la principale cause d'arthrose du gros orteil a été détruit depuis longtemps. Parfois, ces facteurs peuvent affecter le développement de la maladie, mais les médecins considèrent que les principales raisons sont les suivantes:

  • Utilisation fréquente de chaussures à talons hauts ou à bout pointu.
  • Dommage au pied, gros orteil.
  • Structure anatomique non standard du pied.
  • La présence de flatfoot.
  • Prédisposition génétique à la maladie.
  • La présence de maladies concomitantes des articulations, le diabète de tout type, l'obésité.

Les stades de la maladie et leurs symptômes

Les principaux symptômes indiquant la présence d'arthrose incluent:

  • Fatigue des jambes.
  • Sensations douloureuses au pied, au pouce.
  • La formation de croissance, cors, os saillants.
  • L'émergence de crunch pendant le mouvement.

Les médecins distinguent trois stades de développement de l'arthrose du gros orteil, chacun présentant ses propres caractéristiques et symptômes:

  • Étape 1 Il se caractérise par des douleurs dans les articulations des jambes, l'apparition de poches et l'enflure des pieds. En ce qui concerne le médecin à ce stade de développement de la maladie, il existe un risque d’élimination complète de la maladie et de tous les symptômes. LFK montré dans tous les cas.
  • Étape 2 Forte douleur dans les jambes, qui culmine lors d’une augmentation de la charge. Il y a un crunch lors du déplacement, une inflammation des tissus mous.
  • Étape 3 Il y a une déformation de l'articulation, une douleur intolérable, le gros orteil est déplacé sur le côté en raison de l'épaississement de la tête de l'os métatarsien, il y a une croissance. Aide à opérer.

Traitement de l'arthrose des orteils

Pour commencer le traitement, vous devez consulter un orthopédiste, un arthrologue ou un rhumatologue. Les méthodes d'enquête suivantes sont largement utilisées:

  • Examen attentif par un médecin.
  • L'examen aux rayons X déterminera le degré de développement de la maladie, l'image sera clairement une déformation visible.
  • L'analyse biochimique du sang permet de s'assurer que le diagnostic est correct, en écartant le risque de goutte.
  • La densitométrie est une étude permettant de déterminer la densité d'un tissu.

Lorsque le diagnostic est confirmé, une question raisonnable se pose: comment traiter l'arthrose, existe-t-il une possibilité de suivre un traitement à domicile ou est-il utilisé dans des traitements hospitaliers, des sanatoriums? Pour cela, en règle générale, des méthodes complexes sont utilisées pour affecter l’articulation endommagée et obtenir un effet maximal. Façons de traiter la maladie:

  • L'utilisation de médicaments (AINS, chondroprotecteurs, antibiotiques si nécessaire, crèmes chauffantes, onguents chauffants).
  • Procédures de physiothérapie.
  • Thérapie manuelle
  • Hirudothérapie pour arthrose.
  • Intervention chirurgicale
  • Méthodes orthopédiques (utilisation de doublures, chaussures spéciales).
  • Massage thérapeutique, utilisation d'un appareil de massage des pieds.
  • Régime alimentaire pour arthrose (nutrition adéquate, utilisation de vitamines et de minéraux, utilisation minimale de sel dans les aliments).

Traitement de la toxicomanie

Pour lutter contre la maladie et obtenir une rémission, on utilise des pommades et des préparations médicales qui, en fonction de l'action, sont classiquement divisées en plusieurs groupes:

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens - les médicaments de ce groupe soulagent l’inflammation dans la zone touchée et atténuent la douleur. Ces médicaments comprennent: Movalis, Ortofen, Ibuprofen. Le traitement avec ces médicaments est de courte durée, leur objectif principal étant de réduire l'inflammation, qui peut être atteinte en quelques jours. Il est important de respecter correctement la posologie du médicament. Par conséquent, "l'ibuprofène" doit prendre quatre jours, soit deux comprimés 3 à 4 fois par jour après les repas.
  • Les chondroprotecteurs dans l'arthrite empêchent la destruction du tissu cartilagineux. Chondroïtine-Akos, Hondrolon, Teraflex sont considérés comme étant en demande. Un médicament efficace de production nationale est "Elbon", à prendre 750 mg deux fois par jour, ou 600 mg trois fois.
  • Analgésiques - groupe de médicaments utilisés pour réduire la douleur ("Spasmalgon", "Ketarol", "Afluton"). Analgin est de 1-2 comprimés, lorsque la douleur devient particulièrement insupportable, mais vous ne pouvez pas utiliser plus de 8 comprimés par jour. La durée du traitement dépend de l'évolution de la maladie.
  • Injections: «Fermatron» (3 à 5 fois par jour pendant le mois), «Synvisc» (3 injections à une fréquence d'une semaine), «Ostenil» (une injection par semaine, maximum de 3 à 5 par traitement jusqu'à soulagement complet de la douleur), préparations contenant de l'acide hyaluronique.
  • Préparations pour la thérapie locale. La pommade Bishofit doit être appliquée quotidiennement avant le coucher.

Thérapie manuelle

La thérapie manuelle aide à corriger l'articulation douloureuse. Le traitement utilise deux techniques:

  • Mobilisation - étirement, étirement de l'articulation. Après la procédure, le mouvement normal entre les pierres, reliées par le cartilage, est restauré, les sensations douloureuses, les spasmes et les malaises disparaissent. Pour maintenir l'effet obtenu, le traitement coûte 1 fois par mois.
  • Manipulation - la restauration de l'emplacement anatomiquement correct de l'articulation par un seul mouvement vif. Avec des procédures appropriées, le soulagement vient instantanément.

Arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne du premier orteil

L'arthrose de l'articulation métatarsienne s'accompagne de douleur, d'enflure et d'incapacité de se déplacer normalement. Il y a une légère rougeur de la peau. La maladie est associée à une inflammation des tissus mous, à la destruction du tissu cartilagineux du premier orteil du pied.

Les facteurs de risque de la maladie ne sont pas complètement compris. On pense que le facteur âge joue un rôle majeur. Avec l'âge, le tissu cartilagineux devient incapable de maintenir son poids. Les articulations du premier doigt ne peuvent pas supporter le poids, elles commencent à s’effondrer.

Causes de l'arthrose

  1. Détérioration liée à l'âge de la circulation sanguine dans les articulations, les varices;
  2. Modifications de la mobilité, plasticité, destruction du cartilage;
  3. Excès de poids, ce qui crée une charge supplémentaire sur le pied;
  4. Pieds plats;
  5. Facteur héréditaire.
  • Porter des chaussures serrées;
  • Hypothermie du pied;
  • Blessures, luxations, fractures;

Les causes de la maladie sont nombreuses. Ce sont principalement les facteurs qui perturbent l'irrigation sanguine des articulations phalangiennes, à commencer par les blessures et se terminant par des processus inflammatoires dans le corps.

Comment se développe la maladie

La destruction de la base du doigt commence par le cartilage. Au fil du temps, l'amplitude du mouvement du premier orteil du pied diminue, il devient rigide, dur. Un os pousse sur le côté. Le mouvement fait mal.

Il y a des degrés de développement d'arthrose:

  1. La première étape se caractérise par des picotements dans la région du doigt, des sensations douloureuses mineures. À ce stade, vous devriez essayer de ne pas charger le pied, utilisez des onguents, des lotions.
  2. L'arthrose du deuxième degré est caractérisée par une augmentation de la pression dans la région de l'articulation, entraînant une fatigue, sa déformation commence, la douleur devient sévère, constante, même au repos. A ce stade, une visite chez le médecin est nécessaire.
  3. Au troisième degré, le mouvement est limité, même au repos, le patient ressent des douleurs aiguës qui deviennent permanentes. Croissance clairement visible sous forme de pierres.
  4. La dernière étape de l'arthrose est caractérisée par une douleur persistante. Avec ce degré de maladie, les modifications du tissu articulaire deviennent irréversibles. Le traitement traditionnel ne convient pas, une intervention chirurgicale est nécessaire pour remplacer l'articulation par une prothèse.

L'arthrose du métatarsien est détectée par rayons X.

Le principal traitement traditionnel de la maladie

Le traitement au stade initial de la maladie comprend le massage des pieds, la physiothérapie, les lotions et les pommades. La tâche de la thérapie à ce stade est de soulager la douleur, de suspendre les modifications pathologiques du tissu articulaire.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens soulagent la douleur de l'articulation métatarso-phalangienne: ibuprofène, ortofène. Ces médicaments aident également à éliminer l'inflammation.

Les traitements traditionnels incluent la physiothérapie:

  • Pied UHF;
  • Thérapie magnétique du premier orteil;
  • Traitement au laser, électrophorèse.

Si le traitement échoue, la phonophorèse, utilisée pour injecter le médicament dans la zone à problème, aide à soulager la douleur.

But du traitement en fonction du degré de la maladie

Au premier stade, la maladie se manifeste par de légers désagréments lors de la marche, le processus de déformation commence, le médecin peut révéler une diminution de la lumière de la région articulaire lors des radiographies. À ce stade, il convient de réduire la charge sur les articulations du premier orteil. Pour développer une articulation, il est recommandé de faire de l'exercice, de porter des chaussures confortables. L'arthrose du 1 er degré est presque complètement guérie à l'aide d'exercices de physiothérapie, de procédures de physiothérapie et de la prise de chondroprotecteurs.

L'arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne au deuxième degré est guérie par la prise de médicaments antalgiques. Avec prudence, les anti-inflammatoires non stéroïdiens doivent être pris par les patients souffrant de maladies à l'estomac: ulcère, gastrite. Physiothérapie d'occasion. Il est recommandé de réduire la charge sur les orteils douloureux.

Au troisième, quatrième degré, l'articulation du doigt est complètement déformée, l'os se développe sur le premier doigt, il devient immobile. Il n'est pas possible de guérir la maladie par les méthodes traditionnelles, une intervention chirurgicale est nécessaire. Un handicap est attribué au patient, car il ne peut se déplacer qu’à l’aide d’une canne et ressent une douleur incessante. Il ne peut attaquer que du côté extérieur du pied. Le traitement vise uniquement à soulager la douleur, qui devient permanente, gêne le patient même pendant son sommeil.

Traitement avec la médecine traditionnelle

Il existe des recettes pour la préparation de pommades, décoctions pour le traitement de l'arthrose du gros orteil:

  1. Miel, aloès, vodka. Mélangez 2 parties de miel, une partie de jus d'aloès et de la vodka. Utiliser un mélange pour faire des compresses quotidiennement.
  2. Les cloisons en noyer sont remplies de vodka ou d'alcool, insistant trois semaines. Le premier orteil est enduit de teinture tous les jours. Teinture à prendre par voie orale pendant 1 cuillère à café deux fois par jour.
  3. Pommade à base d'huiles végétales, ail, poivre. Pour la préparation de la pommade, on utilise 50 ml de maïs, d’olive, d’huile de sésame, 1 tête d’ail, une demi-cuillère à thé de piment, une cuillère à café de sel. Les composants sont mélangés, mis au bain-marie, portés à ébullition. Pommade frotté l'orteil douloureux pendant 13-16 minutes par jour.

Exercice thérapeutique, massage dans le traitement de l'arthrose

Lors des exercices, la thérapie physique doit se rappeler que la charge doit être augmentée progressivement. Premièrement, les exercices sont effectués avec une jambe en bonne santé.

Le traitement commence par la position initiale, allongé sur le sol. Ceux-ci peuvent être des mouvements de rotation des pieds, une abstraction alternée sur les côtés de la pointe et des talons. En position assise, ils font des mouvements qui ressemblent à marcher sans retirer la plante du sol.

Pour augmenter la mobilité de l'articulation métatarso-phalangienne, un exercice est dirigé: attacher les premiers orteils des pieds avec une gomme, écarter délicatement les pieds les uns des autres, en appuyant les doigts les uns sur les autres. Dans cette position, fixez le pied pendant 10 secondes.

Si l'exercice provoque une douleur qui ne disparaît pas dans les 5 minutes, il est recommandé de réduire la charge. Arrêtez l'exercice pendant un moment.

Le traitement de l'articulation métatarso-phalangienne comprend un massage des pieds. Cela peut être tapoter, caresser, malaxer les doigts. Dépêchez-vous pendant un massage, cela ne vaut pas la peine, les mouvements sont effectués avec douceur et douceur. Avant de commencer l'auto-massage, vous devriez consulter un médecin, un massothérapeute professionnel.

La guérison complète de l'arthrose de l'articulation métatarsophalangienne du premier orteil est un processus long et laborieux. Les améliorations passent inaperçues avec un traitement complexe, approprié et régulier.

L'arthrose touchant les orteils

L'arthrose des orteils est une maladie courante du système musculo-squelettique qui touche souvent les personnes âgées, mais se rencontre également chez les jeunes.

Sa nature dégénérative-dystrophique est associée à une altération des processus métaboliques du tissu cartilagineux des articulations des doigts.

En conséquence, non seulement sa destruction, son amincissement et sa perte, mais également la dégénérescence de l’organe entier du mouvement se développent.

Dans le même temps, les os et les tissus mous se développent et toutes ses parties, y compris l'os sous-chondral, les ligaments et les muscles périarticulaires, sont progressivement touchées. Avec l’apparition de changements dégénératifs, des troubles des processus oxydatifs du cartilage se produisent également avec la perte de fluide dans sa composition.

Cela rend le mouvement difficile et conduit à sa destruction.

Facteurs et causes d'arthrose des articulations des orteils

Le développement de l'arthrose commence après l'exposition à des facteurs qui violent le métabolisme normal du tissu cartilagineux.

L'arthrose est divisée en 2 types - primaire et secondaire.

Le premier apparaît dans les doigts de l'articulation, auparavant en bonne santé, le second se développe chez ceux qui présentaient des pathologies antérieures.

La cause de la maladie peut être:

  • Des chaussures étroites et serrées, des talons très hauts;
  • Blessures aux jambes, en particulier aux doigts;
  • Pieds plats, pied bot;
  • L'hypothermie;
  • Long séjour sur les pieds en raison d'activités professionnelles;
  • Charge permanente sur les jambes due à un excès de poids ou à l'exercice;
  • Maladies du pied;
  • Pathologie d'échange;
  • Maladies endocriniennes;
  • Source d'infection dans le corps;
  • Arthrite et arthrose d'autres articulations;
  • Etat de stress prolongé.

La médecine prend en compte l'hérédité en cela. Mais cela ne peut pas être la cause première, car cela ne signifie qu'une prédisposition.

Les symptômes

Il existe un certain nombre de symptômes toujours associés à l'arthrose. En outre, tous les types de la maladie ont leurs propres symptômes caractéristiques.

Les communes sont:

  1. Doigts douloureux;
  2. Crunch prononcé (crepitus);
  3. Raideur;
  4. Déformation.

Des sensations de douleur sont présentes dès le début de la maladie. Dans la première étape, lorsque les processus destructeurs ne font que commencer, ils ne sont pas très prononcés.

Avec l'état de charge - amplifié et devenir continu.

Pendant le mouvement et la charge sur les jambes, la douleur est toujours présente. Ceci est causé par la présence d'une inflammation de l'organe affecté du mouvement. En position couchée, ces sensations s'atténuent.

Au troisième stade, la douleur ne s'arrête pas même au repos. Si la destruction des articulations se produit parallèlement à des troubles circulatoires, le syndrome douloureux ne disparaît pas la nuit.

Un signe caractéristique de la maladie est une sensation de sécheresse lors du déplacement qui est inséparable de la douleur et de l’inconfort.

C'est différent de cliquer sur des doigts en bonne santé. Dans la période initiale est faible, mais avec l'évolution de la maladie devient fort et clair. Cela est dû au frottement des surfaces rugueuses et détruites du joint.

Au cours de l'aggravation de la dégénérescence des doigts, une diminution significative de leur mobilité a été observée. Cela est dû à la croissance du tissu osseux sous la forme de processus de différentes formes (ostéophytes), au manque de liquide synovial, au rétrécissement de l'interligne articulaire au minimum ou à la disparition totale, aux spasmes des muscles périarticulaires.

Les changements de déformation se produisent en raison de la formation d'ostéophytes et de modifications osseuses qui sont liées dans cet organe du mouvement.

La sévérité de la maladie

En plus des signes communs de chacun des 3 degrés de sévérité au cours de l'arthrose des orteils, il existe des individus, uniques à lui. La caractéristique est la lésion simultanée de tous les doigts des membres inférieurs.

Au premier degré - il y a une légère douleur, parfois il y a une légère raideur dans tout le pied. Il ne pose aucun problème particulier en temps de mouvement ni de charge sur les membres, ils restent donc souvent ignorés.

Au deuxième degré - le processus pathologique en développement non traité passe. Il y a une raideur importante, il y a une chute en marchant. Les sensations de douleur augmentent rapidement. Il y a un gonflement au niveau des doigts, l'inflammation est exprimée par une hyperémie (rougeur), la température corporelle peut augmenter, une atrophie musculaire est notée.

Les violations du traitement ou l'absence de traitement mènent au troisième degré de gravité. Dans le même temps, la douleur augmente et ne passe ni le jour ni la nuit. Croissance intensive du tissu osseux, ce qui entraîne une déformation des articulations et une modification de la longueur des doigts.

Les changements de déformation de tous les orteils sont visibles visuellement. Les bords des doigts se font sentir épaississement. La motilité est tellement limitée qu'elle peut mener à l'immobilité de tout le pied. Une boiterie apparaît.

Parfois, le quatrième degré de la maladie se manifeste lors de la destruction complète de l'articulation. Dans ce cas, il est nécessaire de le remplacer par une endoprothèse.

Comment traite-t-on l'arthrose des orteils?

L'arthrose est connue depuis longtemps, des schémas thérapeutiques traditionnels ont été développés en médecine, auxquels s'ajoutent des méthodes.

Ils sont complexes et visent à supprimer les processus inflammatoires, la douleur, la réparation des tissus de l’articulation touchée, à améliorer la circulation sanguine et les processus métaboliques, à restaurer ses fonctions, à renforcer les ligaments et les muscles et à éliminer les causes des modifications dégénératives - dystrophiques.

Un tel complexe médical comprend des médicaments, de la physiothérapie, des massages, des exercices thérapeutiques (entraînement physique thérapeutique).

Les rendez-vous sont pris en fonction de la gravité du patient, de son âge et de la présence d'autres diagnostics, le repos complet prescrit.

Dans la période aiguë, les médicaments non hormonaux (non stéroïdiens) sont prescrits pour soulager l'inflammation et soulager la douleur.

Afin d'améliorer le résultat obtenu, des pommades et des gels anti-inflammatoires non stéroïdiens sont ajoutés. Pour l'auto-administration, ils ne sont pas assez efficaces, mais fonctionnent bien avec les formes injectables et les comprimés.

Les médicaments, dont le principal ingrédient actif sont les hormones corticostéroïdes, sont utilisés dans la période aiguë en tant que médicaments anti-inflammatoires et analgésiques. Ils soulagent rapidement la douleur, l'inflammation et l'enflure, mais contribuent également à la destruction du cartilage.

Par conséquent, ils sont nommés pour des périodes limitées et brèves, le plus souvent des injections dans le doigt du patient. Il s’agit d’une procédure complexe et douloureuse, qui nécessite des compétences et qui est appliquée avec beaucoup de soin.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser Kenalog, Hydrocortisone, Metipred, un médicament à base d'acide hyaluronique - Ostenil.

Les médicaments qui ne visent pas les symptômes individuels, mais la restauration d'une articulation détruite sont appelés chondroprotecteurs. Ils sont composés de substances faisant partie d’un tissu cartilagineux sain et sont destinés à un usage prolongé - jusqu’à 2 mois.

Les plus applicables sont Mukosat, Dona, Terafleks, Rumalon et autres.

De nos jours, les chondroprotecteurs de troisième génération, contenant plusieurs substances actives, sont largement utilisés. Ils sont produits pour l'administration orale, pour les injections et les pommades, les crèmes, les gels - à l'extérieur.

Pour les douleurs sévères, les blocages sont utilisés avec des anesthésiques.

Le rôle de la physiothérapie, du massage et de la thérapie par l'exercice dans la récupération

Ces méthodes ne commencent à être utilisées qu'après l'élimination des symptômes de la période aiguë et le début de la rémission. Vise à consolider les effets obtenus - récupération maximale des tissus et des fonctions articulaires et prévention des nouvelles exacerbations.

Pour le traitement à l'énergie électrique, on utilise la thérapie UHF, qui améliore la circulation sanguine et les processus métaboliques, supprime l'inflammation et la douleur.

La thérapie magnétique inhibe l'inflammation et la douleur par l'influence d'un champ magnétique sur l'organe affecté.

L’électrophorèse contribue à l’introduction qualitative de médicaments à travers la peau, à l’aide d’un courant électrique, pour une action anesthésique précoce.

Les vibrations ultrasoniques à haute fréquence à la base de la thérapie par ultrasons aident le corps humain à activer les systèmes de régénération et de protection, ce qui est très important dans le traitement de l'arthrose des orteils.

Le massage du membre inférieur renforcera les muscles, améliorera la circulation sanguine, le métabolisme, activera l'élimination des toxines et des substances nocives, renforcera les défenses de l'organisme et favorisera la guérison.

La thérapie par l'exercice aidera à rétablir la mobilité articulaire et à renforcer les muscles des jambes. La sélection correcte des exercices ne peut être effectuée que par un spécialiste.

Médecine populaire

Les moyens de la médecine traditionnelle depuis de nombreuses années traitent avec succès les maladies des membres inférieurs. Il s’agit principalement de compresses, frottements, lotions, bains de teintures et décoctions à base d’herbes, de plantes diverses et de produits naturels.

Tout le monde connaît l'effet analgésique anti-inflammatoire des compresses de feuilles de bardane fraîches. Il est utile d’ajouter du miel aux infusions et aux décoctions, en utilisant des produits apicoles.

Les propriétés anti-inflammatoires et analgésiques ont des bains et des lotions de thym, de violette tricolore, de genévrier et de millepertuis. Les compresses d'alcool fonctionnent bien, surtout avec du miel. Un frottement efficace de la teinture d'eucalyptus sur de l'alcool, de la vodka ou de la lune.

Il ne faut pas oublier que ce ne sont que des méthodes de traitement supplémentaires et que la maladie ne peut être guérie sans la principale.

L'arthrose est plus facile à prévenir qu'à traiter.

Par conséquent, des chaussures confortables bien choisies, la prévention de charges lourdes sur les jambes, un mode de vie sain, un traitement rapide et la prévention de toute maladie seront les clés de la santé pendant de nombreuses années.

Arthrose du premier orteil

Anatomie des articulations du pied et de leurs maladies

Le pied est la partie distale du membre inférieur humain et est une articulation complexe de petits os, qui forment une voûte plantureuse et solide et servent de support lors des mouvements ou en position debout. La partie inférieure du pied, qui est en contact direct avec le sol, s'appelle la plante du pied (ou pied), le côté opposé s'appelle l'arrière du pied. Selon la structure du squelette du pied, il peut être divisé en 3 parties:

  • marée
  • tarse,
  • phalanges des doigts.

En raison des nombreuses articulations et de la conception du pied voûté, il possède une résistance incroyable, mais aussi une flexibilité et une élasticité. La fonction principale du pied est de maintenir le corps humain en position verticale et d’assurer son mouvement dans l’espace.

Pied squelette

Pour comprendre la structure des articulations du pied, vous devez avoir une idée de l'anatomie de ses os. Chaque pied est constitué de 26 os individuels, divisés en 3 parties.

  • l'os du bélier
  • talon
  • scaphoïde
  • latéral, intermédiaire et médial en forme de coin,
  • cuboïde.

Métatarse, constitué de 5 osselets tubulaires courts situés entre le tarse et les phalanges proximales des orteils.

Les phalanges des doigts sont des os tubulaires courts qui forment les segments des orteils (phalanges proximale, intermédiaire et distale). Tous les doigts, sauf le premier, sont constitués de 3 phalanges. Le pouce dans sa composition n'a que 2 phalanges, ainsi que sur les mains.

Caractéristiques des articulations du pied

Interstitiel

Les os du métatarse forment entre eux tout un groupe d'articulations. Considérez-les plus en détail.

Sous-titre

Le talon et les os du talus participent à sa formation. L'articulation a une forme cylindrique. La capsule articulaire n'est pas serrée. Les surfaces des os qui forment l'articulation sont recouvertes de cartilage lisse et hyalin, le long duquel la capsule de l'articulation est attachée. À l'extérieur, l'articulation est en outre renforcée par plusieurs ligaments: interosseux, latéral et médial, bélier.

Talno-talon-scaphoïde

Comme son nom l'indique, l'articulation est formée par les surfaces articulaires des os du talis, du talon et du scaphoïde. Situé en face du sous-tal. Le talus forme la tête de l'articulation et les deux autres forment la cavité de l'articulation. La forme de l'articulation est sphérique, mais des mouvements ne sont possibles que autour d'un seul axe sagittal. La capsule articulaire est fixée aux bords du cartilage hyalin qui recouvre les surfaces articulaires. L'articulation est renforcée par de tels ligaments: ram-naviculaire, talon-naviculaire plantaire.

Talon cuboïde

Situé entre les surfaces articulaires du talon et des os cuboïdes. La forme de l'articulation est en selle, mais le mouvement n'est possible que autour d'un axe. La capsule est tendue et fixée aux bords du cartilage articulaire. L'articulation est impliquée dans les mouvements des deux articulations précédentes, augmentant l'amplitude des mouvements. Renforcez-le de tels ligaments: plantaire long, plantaire talon-cuboïde.

Cette articulation, ainsi que le talonane-naviculaire, est généralement divisée en une articulation, appelée articulation tarsienne transversale. La ligne d'articulation est en forme de S. Les deux articulations sont séparées, mais ont un ligament commun - fourchu.

En forme de coin

C'est une articulation complexe, à la construction de laquelle participent les os naviculaire, cuboïde et trois en forme de coin du tarse. Toutes les articulations individuelles sont enfermées dans une capsule articulaire, qui est fixée aux bords du cartilage articulaire. L'articulation est renforcée par de tels ligaments et est sédentaire:

  • coin arrière et plantaire,
  • naviform cubiforme-naviculaire dorsal et plantaire,
  • coin arrière et plantaire,
  • interclinique arrière et plantaire.

Métatarse métatarse

Ce groupe de joints relie les os du tarse et du métatarse. Au total, il existe trois de ces articulations:

  • entre l'os cunéiforme médial et 1 métatarse;
  • entre les os latéraux, intermédiaires en forme de coin et 2-3 métatarsiens;
  • entre cuboïde et 4-5 os métatarsiens.

Le premier joint est en forme de selle, les autres sont plats. La ligne de ces articulations est inégale. Chaque articulation a une capsule séparée, qui est fixée aux bords du cartilage articulaire hyalin. Les articulations de ces ligaments sont renforcées: le tarse-métatarse dorsal et plantaire, le métatarse interosseux et le cunéiforme.

Interplus

Ce sont de petites articulations qui relient les bases des os métatarsiens individuels. Chacune de ces articulations est renforcée par des ligaments: le métatarse interosseux, le métatarse dorsal et plantaire. L'espace entre les os tubulaires du métatarse s'appelle les lacunes interosseuses du métatarse.

Plusphalangeal

Les têtes des 5 os métatarsiens et les bases des phalanges proximales des doigts participent à la construction de ces articulations. Chaque articulation a sa propre capsule, qui est attachée aux bords du cartilage articulaire, elle est mal étirée. En forme, toutes ces articulations sont sphériques.

De l’arrière, la capsule n’est renforcée par rien, des côtés il y a des ligaments collatéraux, et du côté plantaire - ligaments plantaires. De plus, un ligament métatarsien transverse profond passe entre les têtes de toutes les pierres métatarsiennes.

Articulations interphalangiennes du pied

Ce groupe d'articulations relie les phalanges proximales des doigts aux intermédiaires et les intermédiaires aux distales. En forme, ils sont bloc. La capsule articulaire est mince, renforcée du bas par les ligaments plantaires et collatérale sur les côtés.

Maladies fréquentes

Chaque jour, les articulations du pied sont soumises à un stress énorme, supportant le poids de tout le corps. Cela conduit à des traumatismes fréquents des composants individuels des articulations, qui peuvent être accompagnés d'inflammation et de difformités. En règle générale, le principal symptôme des maladies des articulations du pied est la douleur, mais il est difficile d'en déterminer la cause immédiatement, car de nombreuses pathologies affectent ces articulations. Considérons plus en détail le plus fréquent d'entre eux.

Arthrose

L'arthrose déformante des articulations des pieds est une pathologie assez courante, en particulier chez les femmes. En règle générale, la maladie débute à l'âge de 40 à 50 ans, bien qu'il y ait aussi des cas de pathologie antérieurs. Le plus souvent, l'articulation métatarso-phalangienne du pouce en souffre.

Cette maladie est souvent appelée à tort goutte, en raison de la similitude de localisation du processus pathologique, bien qu'il n'y ait rien de commun entre ces affections. En outre, beaucoup associent la maladie aux dépôts de sel mythiques, à une alimentation malsaine, qui ne correspond pas non plus à la réalité.

En fait, la formation d'une grosseur sur l'articulation du gros orteil et la déformation d'autres composants structurels du pied sont associées à l'influence négative des facteurs suivants et se développent généralement chez les personnes génétiquement prédisposées:

  • lésions traumatiques du squelette du pied dans le passé (contusions, fractures, luxations);
  • certaines caractéristiques de la structure du pied, par exemple chez les personnes ayant un pied large;
  • présence de malformations congénitales ou acquises, par exemple pieds plats;
  • porter des chaussures inconfortables et modèles, de taille inappropriée, chaussures à talons hauts;
  • surpoids et obésité;
  • surcharge constante des articulations du pied (activités associées à une position debout, une marche, un jogging, un saut prolongés);
  • la présence d'arthrite dans l'histoire;
  • maladies endocriniennes et métaboliques;
  • malformations congénitales ou acquises des articulations de la jambe (hanche, genou, cheville), qui entraînent une mauvaise répartition de la charge sur les pieds et leur microtraumatisme permanent.

La maladie se caractérise par 3 étapes et une progression lente mais régulière:

  • Étape 1: le patient se plaint de douleurs dans les pieds, qui surviennent après une surcharge prolongée ou à la fin de la journée de travail, disparaissent rapidement après quelques heures de repos. Il n'y a pas de déformation en tant que telle, mais les visages attentifs peuvent remarquer une déviation minimale du pouce vers l'extérieur. Il y a aussi souvent un resserrement lors du déplacement dans les articulations.
  • Étape 2: la douleur apparaît maintenant même après des charges normales et les patients doivent souvent recourir à un traitement avec des analgésiques et des anti-inflammatoires pour l'éliminer. La déformation du doigt devient perceptible. Chez tous les patients, la taille de la chaussure augmente, il devient difficile à ramasser étant donné le renflement de l'os et la déviation du pouce sur le côté.
  • Étape 3: la douleur devient permanente et n'est pas complètement éliminée par les analgésiques. Le doigt et tout le pied sont gravement déformés, la fonction de soutien du pied est partiellement perdue.

Pour traiter la maladie, vous devez commencer par les étapes initiales. Seulement dans ce cas, vous pouvez ralentir sa progression. Les principales mesures thérapeutiques sont l'élimination de tous les facteurs de risque et des causes possibles d'arthrose. En outre, peuvent être appliquées des méthodes médicinales de thérapie, divers remèdes populaires, la physiothérapie et la physiothérapie. Dans le cas où le processus pathologique est allé loin, seule la chirurgie aidera. L'intervention chirurgicale peut être bénigne (arthrodèse, résection d'exostoses, arthroplastie) ou radicale (endoprothèse).

L'arthrite

Absolument toutes les articulations du pied peuvent devenir enflammées. Selon les causes, l'arthrite primaire et secondaire est isolée. Dans le premier cas, l'articulation est endommagée directement, dans le second cas, son inflammation est une conséquence de la maladie sous-jacente.

Les causes les plus courantes d'arthrite du pied:

  • Maladies systémiques du tissu conjonctif - polyarthrite rhumatoïde, polyarthrite rhumatoïde, inflammation des articulations du lupus érythémateux systémique, dermatomyosite, sclérodermie, syndrome de Sharpe;
  • infections (mycoses purulentes, arthrite parasitaire, inflammation réactive des articulations provoquée par une infection du système urogénital, agents pathogènes intestinaux);
  • réactions allergiques du corps avec le développement de l'arthrite allergique (particulièrement fréquent chez les jeunes enfants);
  • post-traumatique due à des contusions, des luxations, une hémarthrose, une synovite;
  • des troubles métaboliques, par exemple lors de la goutte, lorsque des sels d'acide urique se déposent dans la capsule articulaire;
  • arthrite spécifique dans la syphilis, la tuberculose, la brucellose.

Quelle que soit la cause, les symptômes de l'arthrite sont plus ou moins similaires. Les patients se plaignent de:

  • douleur dans les articulations touchées, dont la nature et l'intensité dépendent de l'étiologie de l'inflammation;
  • gonflement de l'articulation touchée ou du pied entier;
  • rougeur de la peau sur la zone enflammée;
  • dans certains cas, il existe des signes de malaise général: fièvre, faiblesse, fatigue, douleurs dans les muscles du corps, troubles du sommeil et de l'appétit, éruption cutanée sur la peau;
  • altération de la fonction articulaire due à la douleur et au gonflement;
  • en cas d'arthrite chronique, déformation progressive du pied et perte partielle ou totale de ses fonctions.

Le traitement de l'arthrite en premier lieu devrait viser à s'attaquer à ses causes profondes. Par conséquent, seul un spécialiste devrait suivre un traitement après un diagnostic correct. Un traitement incorrect est une voie directe vers le développement de la forme chronique d'inflammation et de déformation des articulations du pied.

Difformités du pied

Les difformités du pied peuvent être congénitales ou acquises. Ils sont causés par une modification de la forme ou de la longueur des os, un raccourcissement des tendons et une pathologie des muscles, des articulations et des ligaments du pied.

Pieds plats

Avec le développement de cette pathologie est l’aplatissement de toutes les arches du pied, à cause desquelles sa capacité de dépréciation est violée. Les pieds plats peuvent être congénitaux et peuvent survenir au cours de la vie humaine en raison du stress excessif sur les membres inférieurs, du rachitisme, du développement de l'ostéoporose, de blessures diverses, de l'obésité, du port de chaussures inappropriées, de lésions des nerfs aux jambes.

Pied bot

C'est un type assez commun de déformation du pied, en règle générale, il est inné. Elle se caractérise par le raccourcissement du pied et sa position par le type de supination provoquée par une subluxation à la cheville. La forme acquise de déformation se développe en raison de la parésie ou de la paralysie, des lésions traumatiques des tissus mous ou du squelette des membres inférieurs.

Parmi les autres types de déformations des pieds (moins fréquemment rencontrés), il convient de mentionner le cheval, le talon et les pieds creux.

Il existe encore de nombreuses maladies pouvant affecter les articulations des pieds, telles que les lésions traumatiques ou les tumeurs. Mais, en règle générale, ils présentent tous des symptômes assez similaires. Par conséquent, en cas d’apparition de douleurs, de fatigue, d’œdèmes, de déformations des structures du pied, il est impératif de rechercher une aide spécialisée, car non seulement votre santé et votre activité, mais aussi votre vie en dépend.

Traitement de l'arthrose du pied avec des médicaments et des remèdes populaires

Actuellement, un nombre considérable de personnes se plaignent de joints. Cela peut être dû à diverses blessures, à un mode de vie inadéquat, à l’absence totale de charges. Comme le montre la pratique, l'une des maladies les plus courantes de nos jours est l'arthrose ou l'arthrose du pied. Il convient de noter que ce sont principalement les personnes en âge de travailler qui en souffrent.

  • Causes de la maladie
  • Symptômes de la maladie
  • Traitements traditionnels
  • Physiothérapie pour arthrose
  • L'utilisation de la médecine traditionnelle

Cette maladie affecte considérablement la qualité de vie et, par conséquent, la personne se sent mal à l'aise et tente d'apprendre à guérir l'arthrose du pied. En règle générale, ce type d'arthrose est le plus développé dans la région des gros orteils. Ne remarquez pas ou ne sentez pas que cette maladie est presque impossible. Par conséquent, si vous supposez que vous souffrez d'arthrose du pied, vous devez de toute urgence consulter un médecin, bien entendu, si vous avez vraiment de bonnes raisons de le penser.

Causes de la maladie

Je voudrais noter qu’à l’heure actuelle, il existe un très grand nombre de causes de cette maladie. Chaque personne est individuelle, mais vous pouvez toujours identifier les causes les plus courantes, à savoir:

  • l'excès de poids, car la charge repose principalement sur les jambes et les pieds sont l'élément le plus important;
  • pieds plats, qui est en soi une maladie grave, vous ne devez donc pas développer une autre maladie;
  • porter des chaussures pas très confortables ou des chaussures à talons;
  • de longue date;
  • courbure de la colonne vertébrale;
  • régime alimentaire malsain;
  • prédisposition génétique.

Comme vous pouvez le constater, il y a beaucoup de raisons, alors n'oubliez pas que la maladie peut toucher chaque personne.

Symptômes de la maladie

Les symptômes de l'arthrose varient selon les degrés de gravité de la maladie.

Premier degré

Avec l'arthrite du pied du premier degré, la personne ressent une gêne dans les jambes. Il y a des douleurs périodiques qui se produisent le plus souvent à l'avant-pied.

Ce symptôme est particulièrement prononcé après diverses activités physiques ou simplement après une journée longue et difficile sur les jambes.

En d'autres termes, la douleur aux pieds est le premier signe qu'il est temps de sonner l'alarme.

Deuxième degré

Il se caractérise par une douleur plus prononcée. De plus en plus, une personne se sent mal à l'aise même si elle est restée allongée sur le canapé toute la journée et ne s'est pas gênée les pieds et les jambes. Également à ce stade, l'aplatissement de la tête métatarsienne apparaît. Cela conduit à des mouvements plus limités et plus contraignants.

En marchant, une personne se sent mal à l'aise, il lui est très pénible de marcher pleinement sur sa jambe. En outre, dans de nombreux cas, la douleur est permanente. La photo montre des changements dans l'apparence des pieds.

Troisième étape

Dernier et le plus difficile. À ce stade, le pied commence à se déformer (arthrose se déforme) et les mouvements sont presque impossibles. Dans ce cas, seul un médecin vous prescrira un traitement médicamenteux ou une intervention chirurgicale.

À ce stade, il est impossible de se soigner soi-même, car vous pouvez vous faire encore plus de mal.

Traitements traditionnels

Le traitement de l'arthrose du pied, prescrit par le médecin, ne sera pas efficace si vous ne suivez pas les simples conseils suivants:

  1. Tout d’abord, vous devez choisir des chaussures douces et confortables qui ne frotteront nulle part. En marchant, vous ne devriez pas vous sentir contraint, comme si vous étiez dans des chaînes. Il est également souhaitable que votre pied "respire". Les femmes devraient éliminer complètement les chaussures à talons hauts de leur garde-robe ou les laisser dans de bonnes conditions.
  2. Si vous avez un excès de poids, il est urgent de vous en débarrasser. Bien sûr, personne ne parle de régimes durs ou d'effort physique intense. Il suffit de bien manger et d’exercer régulièrement son corps. Si vous vous conformez constamment au régime, vous pouvez être sûr que le poids sera largué très rapidement.

Le plus souvent, la maladie est traitée avec des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, tels que l'ibuprofène ou l'ortofène. Ils réduisent très efficacement la douleur dans les articulations et soulagent l'inflammation. Surtout en ce qui concerne les variétés telles que l'arthrose du gros orteil - le traitement aidera à rétablir la mobilité. Il existe également une forte probabilité que divers analgésiques vous soient prescrits pour vous aider à vous débarrasser de la douleur.

Dans ce cas, si le traitement médicamenteux standard est inutile, préparez-vous au fait qu'on vous prescrira des stéroïdes intra-articulaires. Sans aucun doute, ils sont plus efficaces, respectivement, vous aideront rapidement à vous débarrasser de cette maladie.

Vous pouvez également prescrire des chondroprotecteurs. Ils empêchent et arrêtent la déformation des articulations et la destruction du cartilage. En outre, ils renforcent considérablement le joint, ils sont donc très utiles.

Physiothérapie pour arthrose

Parmi les méthodes de physiothérapie sont les suivantes:

  1. Rayonnement ultraviolet à ondes moyennes (SUF). La méthode implique une exposition aux rayons ultraviolets pour réduire la douleur. Les procédures sont effectuées à une fréquence de 1 fois par jour ou 1 fois tous les 2 jours.
  2. Thérapie laser infrarouge. L'irradiation au laser affecte les terminaisons nerveuses, améliore la circulation sanguine et a un effet calmant sur le patient.
  3. Thérapie par ultra-ondes de faible intensité. Avec cette méthode, réduisez le gonflement et les douleurs articulaires.

En outre, en fonction de la complexité de la maladie, une thérapie magnétique, une thérapie par ultrasons est utilisée, des bains de radon et d'hydrogène sulfuré, etc. sont prescrits.

L'utilisation de la médecine traditionnelle

Il est possible de traiter l'arthrose à la maison et dans certains cas, il est très efficace. L'essentiel - avant d'utiliser quelque moyen que ce soit, consultez votre médecin. Voici quelques recettes simples:

  1. Pour les bains de pieds, herbes appropriées d'origan, violette tricolore, thym, romarin sauvage, genévrier. L'herbe est brassée et ajoutée à l'eau à une température confortable.
  2. Nos ancêtres utilisaient des compresses d'alcool, de miel et de sel. Appliquez cet outil sur les articulations et laissez reposer toute la nuit.
  3. Vous pouvez faire une teinture de 100 g d'eucalyptus et un demi-litre de vodka. Insister semaine dans un endroit sombre. Chaque soir avant le coucher, appliquez la teinture sur vos pieds.
  4. Un vrai guérisseur de l'arthrite est une bardane. Sa feuille est appliquée sur le joint, après avoir été écrasée et saupoudrée de triple eau de Cologne, enveloppée dans du cellophane et enveloppée. Cela devrait être fait la nuit. Les guérisseurs folkloriques recommandent d'ajouter du miel à l'eau de Cologne le deuxième jour et de la pulpe d'ail le troisième. Le quatrième jour, appliquez une feuille de bardane avec la pommade Vishnevsky.
  5. Un traitement aussi inhabituel pour nous, comme l’hirudothérapie (avec des sangsues), donne également de bons résultats.

Le traitement de l'arthrose avec des remèdes populaires aide à réduire la douleur et à arrêter les processus de destruction des articulations.

Maux d'index de la main gauche ou droite: causes de douleur dans l'articulation

Les mains humaines sont très différentes des membres des animaux. Les mains ayant une structure complexe et un grand nombre d'articulations flexibles, une personne peut effectuer de nombreux mouvements qui se distinguent par la précision de leur joaillier.

Malheureusement, beaucoup de gens n'attachent pas d'importance à l'importance de surveiller la fonctionnalité et l'état des doigts et des mains. Dans la plupart des cas, à cause de ce comportement irresponsable, le doigt ou la main est déformé, la douleur apparaît.

Révélé de nombreuses raisons expliquant pourquoi l'articulation des doigts faisait mal. Vous devriez connaître les principales causes de douleur aux doigts.

Syndrome du canal carpien

La pathologie est une maladie neurologique qui se traduit par une compression du nerf médian à l'intérieur du canal carpien. Cela fait référence à l'espace entre les tendons et les os du poignet.

Le nerf médian est impliqué dans l'innervation de la peau des surfaces palmaires de l'index, du pouce et du majeur de la main gauche et de la main droite. De plus, le nerf agit en fléchissant la main et en déplaçant le rayon sur le côté.

Avec l'apparition du syndrome du canal carpien, les symptômes suivants sont caractéristiques:

  • le pouce fait mal (surface intérieure),
  • inconfort de l'index,
  • engourdissement dans la zone d'innervation du nerf médian,
  • diminution de la précision de la motricité fine de la main,
  • subtilité des muscles dans la zone d'élévation du premier doigt.

S'il y a une compression prolongée et que le traitement n'est pas commencé à temps, la fonctionnalité du nerf peut disparaître à jamais, ce qui menace de ne pas pouvoir effectuer de petits mouvements des doigts de la main gauche ou droite. Ainsi, l'invalidité est très probable.

Le syndrome du canal carpien se forme en raison d'une surcharge prolongée des ligaments et des articulations de la main. En règle générale, l'État apparaît chez les personnes qui, en raison de la nature de leur travail, effectuent constamment des mouvements de flexion-extension avec un pinceau.

Nous parlons d'artistes, de pianistes, d'interprètes en langue des signes, de gens qui travaillent constamment avec des ordinateurs.

Syndrome et maladie de Raynaud. Polyosteoarthrose

Le syndrome de Raynaud est une pathologie associée à une violation du tonus des capillaires des doigts et des petites artères. Dans les vaisseaux, sans raison ou en réponse à une irritation, le débit sanguin diminue, ils provoquent un spasme, qui se manifeste comme suit:

  1. Au départ, les vaisseaux se sont fortement rétrécis. De ce fait, le doigt ou la main pâlit. Un ou plusieurs doigts peuvent être affectés. À ce stade, il existe un engourdissement caractéristique que les gens confondent souvent avec la douleur. Dans la plupart des cas, les phalanges des ongles sont touchées, mais tout le doigt peut être entraîné dans la pathologie.
  2. À l'étape suivante, l'expansion paralytique des vaisseaux commence, le doigt acquiert une couleur rouge, il peut être sombre ou même bleuâtre. A ce moment, la douleur devient très aiguë et les doigts gonflent.

Dans la maladie de Raynaud, la cause de ces symptômes ne peut pas être déterminée, mais dans le syndrome de Raynaud, la personne présente une maladie primaire. Le syndrome est un compagnon fréquent des maladies systémiques du tissu conjonctif:

  • la polyarthrite rhumatoïde,
  • lupus érythémateux disséminé,
  • la sclérodermie,
  • dermatomyosite.

La maladie du cidre et de Raynaud est dangereuse car le risque de gangrène de la main est grand. Les tissus mous meurent si le spasme ne passe pas dans le temps. En outre, les patients présentent un risque élevé de panaritium - inflammation purulente des doigts, lésions fongiques et ulcères trophiques.

L'une des principales raisons pour lesquelles les articulations des mains sont douloureuses est la déformation de la polyosteoarthrose. La maladie représente environ 40% des cas de dysfonctionnement des doigts. En règle générale, cette maladie affecte les femmes après 45 à 50 ans.

La maladie provoque des douleurs chroniques dans les petites articulations. Des lésions nodulaires se développent également dans la région des articulations osseuses (nœuds de Heberden et de Bouchard).

Les nœuds de Bushar sont localisés dans les articulations interphalangiennes proximales. Les nœuds Geberdden sont situés dans les articulations distales. Les nœuds sont formés symétriquement, les mains sont blessées et se déforment, ce qui entraîne une perte de fonctionnalité.

Parfois, ces nodules et les articulations touchées deviennent rouges, gonflent et s'enflamment. A ce moment, la douleur devient plus forte, un traitement anti-inflammatoire est indiqué.

Lorsqu'il n'y a pas d'aggravation, l'articulation fait généralement mal après un effort excessif.

Rhizarthrose et polyosteoarthrose

Lorsque les articulations du pouce sont douloureuses, la première chose à considérer est la présence d'une maladie telle que la risarthrose, c'est-à-dire l'arthrose du premier doigt.

La rhizarthrose affecte l'articulation située à la base du premier doigt, elle relie l'articulation du poignet au métacarpien (premier). Environ 5% des cas où la main gauche ou droite est douloureuse entraînent la formation d'une risarthrose.

Cette pathologie, en règle générale, va de pair avec une polyosteoarthrose, mais dans 20 à 30% des cas, la maladie se développe indépendamment, ce qui complique sérieusement le diagnostic.

Les principaux symptômes de la risarthrose sont:

  1. la base du premier doigt de la main droite ou gauche fait mal, la douleur devient plus forte au cours des mouvements,
  2. les craquements communs,
  3. l'os du pouce est déformé,
  4. l'amplitude de mouvement est limitée.

Lorsque la risarthrose devient une maladie autonome, il est important de procéder à un diagnostic différentiel avec une maladie qui se manifeste par des symptômes similaires, par exemple la ténosynovite de Kerven.

Dans l’arthrose, une radiographie montre un changement pathologique des os de la main gauche ou de la main droite, ce qui n’est jamais le cas avec la ténosynovite.

Arthrite rhumatoïde et goutteuse

Lorsqu'une articulation est douloureuse à cause de la polyarthrite rhumatoïde, elle survient dans 5 à 7% des cas. Les gens sont sensibles à la maladie à tout âge, même les enfants sont malades. Cependant, les femmes tombent plus souvent malades, environ 5 fois. La pathologie est plus souvent formée après 30 ans.

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie inflammatoire systémique chronique. Fondamentalement, la pathologie est caractéristique des petites articulations du corps, il est également possible que les organes internes et les grandes articulations soient impliqués dans le processus.

La maladie commence généralement par la phase aiguë, à l’arrière-plan:

  1. situation stressante
  2. ORVI,
  3. longue surfusion.

Le processus inflammatoire des articulations métacarpophalangiennes du majeur et de l'index commence. Les articulations rougissent, gonflent et la peau au-dessus d’elles augmente sa température. Les articulations commencent également à faire très mal, une personne, dans la plupart des cas, ne peut pas poing. Souvent, une lésion survient symétriquement des deux mains.

Un trait caractéristique est que l'articulation enflammée fait mal le matin ou dans la seconde moitié de la nuit. La douleur est associée à la raideur des articulations. Jusqu'au soir, la douleur ne dérange pas.

Souvent, une autre articulation, telle que le genou, le poignet, la cheville ou le coude, peut également être enflammée en même temps. En règle générale, l'exacerbation de la maladie s'accompagne d'une baisse générale de la force et d'une augmentation de la température.

Si une personne ne reçoit pas de traitement qualifié, au fil du temps, la brosse commence à se déformer, perdant ainsi sa fonction. La courbure de la main peut être très visible. L'articulation est déformée de manière si typique qu'il est accepté d'appeler une telle courbure la «carte de visite» de la polyarthrite rhumatoïde.

La goutte s'appelle une maladie métabolique, accompagnée d'une formation excessive d'acide urique dans le corps humain. L'acide se dépose sous forme de cristaux de sel dans les tissus périphériques.

En règle générale, les changements de goutte succombent à l'articulation du premier orteil. Dans certains cas, et particulièrement chez les femmes, le rhumatisme psoriasique affecte les mains. La maladie est semblable en apparence à la polyarthrite rhumatoïde.

Le rhumatisme psoriasique des doigts se manifeste par les symptômes suivants:

  • L'inflammation est caractérisée par des attaques inattendues,
  • La douleur au doigt est très vive, il est impossible de le toucher,
  • L'articulation commence à gonfler, à rougir, la peau scintille dessus, a une teinte bleuâtre,
  • Avec un traitement prolongé, des pathologies commencent à se former sous les nodules de tofus cutanés caractéristiques de la goutte. C’est en fait un groupe d’urates, c’est-à-dire des sels,
  • La durée de l'attaque varie de 3 à 10 jours, il passe seul ou après traitement avec des pommades, des injections ou des comprimés.

Si vous n'effectuez pas de thérapie ni de prophylaxie secondaire (médicaments de soutien, régime alimentaire), l'articulation affectée s'effondrera à l'avenir, la brosse se déformera et perdra sa fonction.

Arthropathie psoriasique et arthrite psoriasique

Environ 7% des cas sont dus au fait que le psoriasis sera compliqué par l'apparition d'une inflammation chronique des articulations - arthropathie psoriasique. Les causes du psoriasis et de cette affection sont inconnues.

Pour cela, la maladie est caractérisée par des dommages axiaux - toutes les articulations en même temps de la main droite ou gauche sont enflammées (parfois les deux mains en même temps).

Les articulations font très mal, il y a une gêne à la fois au repos et en mouvement. Le doigt devient rouge avec la peau chaude. La lésion est asymétrique. Le diagnostic est facilité par la plainte du patient concernant une éruption cutanée psoriasique dans le passé ou par sa présence.

Apparaît chez les personnes qui travaillent avec des mécanismes manuels, où il y a une vibration constante. Avec une exposition prolongée aux vibrations, une personne peut développer une maladie des vibrations, qui a ses propres stades.

Au début, une personne se plaint que sa main est douloureuse et engourdie, il y a une sensation de «chair de poule» dans les doigts. Au fil du temps, la douleur s'intensifie, la sensibilité de la peau des doigts est perdue. Il peut y avoir des perturbations de la température et des vibrations dans la sensibilité.

De plus, le tonus vasculaire est perturbé, il existe un risque de syndrome de Raynaud. Au dernier stade de la pathologie, des complications trophiques apparaissent, par exemple une gangrène ou un ulcère. Il s'agit d'une perte dangereuse de doigts ou même d'un pinceau complet, plus en détail - dans la vidéo de cet article.

Plus D'Articles Sur Les Pieds