Gangrène

Symptômes et traitement de l'arthrite de la cheville

Les chevilles sont soumises à une charge particulière - elles doivent supporter le poids de tout le corps et être constamment en mouvement. C’est l’une des articulations les plus irremplaçables de notre corps, car le moindre inconfort limite la capacité de marcher. En conséquence, l'inflammation chronique dans ce domaine peut être non seulement un problème médical, mais également un problème social. Par conséquent, si vous soupçonnez que vous développez une arthrite de la cheville, ne retardez pas le traitement et rendez-vous chez le médecin.

Causes de la maladie

Les symptômes d'inflammation de la cheville dépendent de la pathologie sous-jacente (à l'origine de ce problème). Mais comme la maladie a un caractère inflammatoire, il existe toujours un certain nombre de symptômes communs caractéristiques de toutes les formes d'arthrite:

  • Douleur dans une ou les deux chevilles.
  • Gonflement. Vous pouvez voir si vous appuyez votre doigt sur la région de la cheville: avec un œdème, un trou restera à la place de la pression.
  • Rougeur et augmentation de la température de la peau sur la zone touchée.
  • Mobilité articulaire restreinte, difficulté à marcher.
  • Symptômes communs d'inflammation: fièvre, faiblesse, malaise.

Les difficultés de marche causent des souffrances particulières aux patients et, souvent, c’est ce qui les oblige à consulter un médecin.

L'apparition de la maladie peut être aiguë ou progressive. Aux premiers stades de l'arthrite, les symptômes caractéristiques sont parfois absents et vous pouvez suspecter une inflammation de la cheville par les deux signes suivants:

Douleur avec amplitude maximale de flexion et d'extension dans l'articulation. Pour vérifier cela, prenez le pied dans vos mains et pliez-le aussi loin que possible dans la direction de la jambe, puis redressez-le dans la direction opposée.

Constriction lors du port et de la mise des chaussures. Si vous remarquez que vos bottes ou vos souliers sont devenus étroits à la cheville, il y a probablement un léger gonflement.

Comme pour toute inflammation, l'arthrite de la cheville peut être aiguë ou chronique. Dans les formes chroniques, en l’absence de traitement adéquat, le cartilage articulaire peut être complètement détruit sur une période de 1 à 2 ans. En même temps, une déformation et un épaississement visible de la cheville se développent, le pied adopte une position non naturelle, la flexion de l'articulation et la marche autonome sont extrêmement difficiles, voire impossibles. Atrophie bien visible des muscles de la jambe.

Sur la photo, l'un des symptômes - rougeur de la peau sur la zone touchée

Diagnostic de l'arthrite de la cheville

Pour le médecin, l’exactitude du diagnostic joue un rôle crucial, car les symptômes de l’arthrite de la cheville présentent un certain nombre de caractéristiques communes avec d’autres pathologies présentant des manifestations similaires. Par exemple, il n'est pas facile de distinguer l'arthrite chronique de l'arthrose ou de l'arthropathie *, et ces maladies sont souvent présentes en même temps. Par conséquent, si vous présentez les symptômes décrits ci-dessus, dépêchez-vous de vous faire tester rapidement. Voici les méthodes de diagnostic couramment utilisées dans la pratique arthrologique.

* L'arthropathie est une maladie secondaire de l'articulation. En d’autres termes, il n’est pas indépendant et d’autres pathologies majeures y mènent.

  • Tests sanguins et urinaires généraux. Étant donné que le corps réagit à tout processus inflammatoire, le médecin sera en mesure de constater des changements dans la composition des fluides biologiques caractéristiques de l'une ou l'autre forme de la maladie. Cependant, il est impossible de déterminer la zone du processus inflammatoire.
  • Un test sanguin immunologique montrera la présence d’anticorps dirigés contre un agent pathogène particulier dans le sang. Cela aidera le médecin à choisir les bonnes tactiques de traitement médicamenteux.
  • L'analyse biochimique du sang permet de mesurer la concentration dans le sang de divers produits chimiques qui se forment dans le corps au cours de la vie. Par exemple, dans le cas de l’arthrite, cette analyse aidera à identifier des marqueurs spécifiques et permettra ainsi de distinguer l’arthrite de la cheville de l’arthrose ou de l’arthropathie.
  • Une photographie aux rayons X d'une articulation dans l'arthrite de la cheville sera très différente de celle d'autres pathologies. Dans le processus inflammatoire, la cavité articulaire est remplie de liquide ou de pus et, par conséquent, la surface des os articulés sera légèrement distante l’une de l’autre. Cependant, cette méthode présente des inconvénients car elle ne permet pas de voir les ligaments et les tissus mous.
  • L'imagerie par résonance magnétique est une méthode plus informative que les rayons X. Vous permet de détecter le moindre écart par rapport à la norme, des modifications des ligaments, du cartilage articulaire et d'autres structures importantes de l'articulation. La méthode est très informative.
  • La tomodensitométrie (CT) est également une méthode populaire et très informative de radiographie en couches. Si le patient est contre-indiqué pour examen par IRM, le scanner est une option alternative.
  • Échographie - Échographie de la cheville. Vous permet de voir les changements dans les tissus mous et la cavité articulaire. Cependant, le résultat ne pourra évaluer correctement qu’un spécialiste qualifié.
  • Arthroscopie - diagnostic et traitement en même temps. Il s'agit d'une opération chirurgicale réalisée à l'aide d'instruments optiques miniatures insérés dans la cavité articulaire. Le médecin peut examiner l'articulation de l'intérieur, en retirer le liquide inflammatoire, arrêter le saignement, etc.

Traitement

Avec chaque forme de la maladie, l'arthrite aiguë ou chronique - ses propres tactiques de traitement. Comment traiter l'arthrite de la cheville sous forme aiguë?

  • Tout d’abord, fournir aux articulations douloureuses la paix et la chaleur. Le patient est affecté au repos au lit.
  • Les infections et l'inflammation aident à traiter les antibiotiques. La sensibilité à un type de drogue spécifique est déterminée individuellement à partir d'une enquête.
  • Pour soulager l'inconfort, des analgésiques sont prescrits, que le patient reçoit sous forme d'injections, de comprimés, de pommades et de crèmes.
  • Le médecin prescrit des médicaments réparateurs, antipyrétiques et autres, en fonction de l'état général et de la maladie sous-jacente, si la cheville en est la manifestation ou la complication.

L'arthrite chronique de la cheville doit être traitée systématiquement et de manière exhaustive:

  • Un régime alimentaire qui améliore l'apport de nutriments aux tissus osseux et cartilagineux. Aliments très utiles contenant des graisses insaturées (poisson rouge), des vitamines (légumes verts, fruits et légumes) et du collagène (volaille, poisson). Évitez les plats de viande grasse, les épices et l'excès de sel.
  • Chondroprotecteurs de réception - médicaments qui améliorent les processus métaboliques dans les tissus cartilagineux.
  • Massage et gymnastique. En aucun cas, ne devez négliger ces outils, car ils vous permettent de maintenir la mobilité de la cheville dans son intégralité.
  • Cures thermales: thérapie par la boue thérapeutique, réchauffement en profondeur, bains thérapeutiques et hydromassage peuvent retarder de manière permanente l’apparition de la prochaine exacerbation.

Il est nécessaire de comprendre que dans tout traitement, il n’ya rien de plus ou de moins important. Ce qui compte vraiment, c’est que la thérapie ait lieu régulièrement et sous la supervision d’un spécialiste. Vous éviterez ainsi des conséquences graves et irréparables pouvant avoir un impact très négatif sur votre qualité de vie.

Arthropathie

L'arthropathie est une lésion secondaire des articulations par rapport à d'autres maladies et états pathologiques. Il peut se développer avec des allergies, certaines maladies infectieuses, des troubles endocriniens, des maladies chroniques des organes internes, des troubles métaboliques et des troubles de la régulation nerveuse. La clinique d'arthropathie peut varier considérablement. Les caractéristiques distinctives communes sont la douleur, l’asymétrie de la lésion, la dépendance du syndrome articulaire à l’évolution de la maladie sous-jacente et de légers changements selon les résultats des examens instrumentaux (rayons X, tomodensitométrie, IRM). L'arthropathie est diagnostiquée si le syndrome articulaire et les symptômes extra-articulaires ne répondent pas aux critères diagnostiques de la polyarthrite rhumatoïde ou goutteuse. Le traitement est effectué en tenant compte de la maladie sous-jacente.

Arthropathie

Arthropathie - lésions articulaires causées par des maladies non rhumatismales. Peut survenir dans des maladies d'étiologies variées. Il se manifeste sous la forme d'arthralgies (douleur sans perturber la forme et la fonction de l'articulation) ou d'arthrite réactive. La principale caractéristique distinctive de l'arthropathie est la dépendance du syndrome articulaire vis-à-vis de l'évolution de la maladie sous-jacente. Les modifications pathologiques grossières dans les articulations ne se développent généralement pas. Dans la plupart des cas, les symptômes articulaires disparaissent complètement ou sont considérablement réduits avec un traitement adéquat de la maladie sous-jacente.

Arthropathie allergique

La douleur dans les articulations se produit sur le fond d'une réaction allergique. L'arthropathie peut se développer presque immédiatement après le contact avec l'allergène et quelques jours plus tard. Le diagnostic repose sur les symptômes allergiques caractéristiques: présence de fièvre, éruption cutanée, adénopathie, syndrome broncho-obstructif, etc. Selon les tests sanguins, une hypergammaglobulinémie, une éosinophilie, des cellules plasmatiques et des anticorps IgG sont détectés. Les phénomènes d'arthropathie disparaissent après le traitement de désensibilisation.

Arthropathie dans le syndrome de Reiter

Le syndrome de Reiter est une triade impliquant des lésions aux organes de la vision, des articulations et du système génito-urinaire. La cause la plus commune du développement est la chlamydia, moins souvent le syndrome est causé par Salmonella, Shigella, Yersinia ou survient après une entérocolite. Ceux qui souffrent de prédisposition héréditaire souffrent. Les symptômes apparaissent généralement dans l'ordre suivant: d'abord, infection urogénitale aiguë (cystite, urétrite) ou entérocolite, peu de temps après, lésions oculaires (conjonctivite, uvéite, iridocyclite, rétinite, kératite, iritis) et uniquement après 1-1,5 mois - arthropathie. Dans ce cas, les symptômes oculaires peuvent apparaître en 1 à 2 jours, être doux et passer inaperçus.

L'arthropathie est le principal symptôme du syndrome de Reiter et devient souvent la première raison de demander de l'aide médicale. L'arthrite asymétrique est généralement observée avec des lésions aux articulations des membres inférieurs: cheville, genou et petites articulations du pied. Dans ce cas, les articulations sont généralement impliquées dans le processus inflammatoire de manière constante, de bas en haut, avec un intervalle de plusieurs jours. Un patient souffrant d'arthropathie se plaint de douleurs, aggravées la nuit et le matin. Les articulations sont enflées, une hyperémie locale est notée, chez certains patients, un épanchement est détecté. Parfois, il y a une douleur dans la colonne vertébrale, une sacroiliite se développe, une bursite au talon avec la formation rapide de l'éperon au talon et une inflammation du tendon d'Achille est possible.

Le diagnostic est établi sur la base des antécédents médicaux, des symptômes, des données de laboratoire et des études instrumentales. En cas d'antécédents d'entérite ou d'infection urinaire chez les patients souffrant d'arthropathie, ils sont référés pour consultation aux spécialistes appropriés: un gastro-entérologue, un urologue et un vénéréologue. Si les yeux sont touchés, consultez un ophtalmologiste.

Les analyses de sang montrent des signes d'inflammation, tandis que les analyses d'urine montrent une quantité faible ou modérée de globules blancs. Pour la détection de la chlamydia est réalisée en grattant le canal cervical, l'urètre et la conjonctive. Lors de la radiographie du genou et de la cheville, on observe un rétrécissement des fissures et des foyers d’ostéoporose périarticulaire. La radiographie du calcanéum confirme généralement la présence de l'éperon calcanéen. La radiographie du pied indique la présence de périostite, d'érosions et d'éperons des os métatarsiens et phalangiens des doigts.

Le traitement vise à combattre l'infection principale et à éliminer les symptômes de la maladie. Les patients souffrant d'arthropathie prescrivent si nécessaire des médicaments anti-Chlamydia - analgésiques et AINS. Dans 50% des cas, l'arthropathie disparaît complètement, chez 30% des patients on observe des récidives d'arthrite, dans 20% des cas d'arthropathie chronique avec une exacerbation ultérieure des symptômes et un dysfonctionnement des articulations.

Arthropathie dans d'autres maladies infectieuses et parasitaires

L'arthropathie peut survenir avec un certain nombre de maladies parasitaires et de nombreuses maladies infectieuses. La trichinose, la brucellose et la maladie de Lyme se caractérisent par une arthralgie volatile, parfois associée à une myalgie. Lorsque la rubéole se produit polyarthrite symétrique instable. L'arthropathie dans les cas de parotidite épidémique ressemble à l'image de la polyarthrite rhumatoïde: l'inflammation des articulations est intermittente, de nature migratoire et parfois accompagnée d'une inflammation du péricarde. La mononucléose infectieuse et la varicelle s'accompagnent d'arthropathie sous forme d'arthrite instable, disparaissant rapidement avec l'extinction des symptômes de la maladie sous-jacente.

Une arthropathie liée à une infection à méningocoque se développe environ une semaine après le début de la maladie; On observe généralement une monoarthrite du genou, moins souvent une polyarthrite de plusieurs grosses articulations. En cas d'hépatite virale, une arthropathie est possible sous forme d'arthralgie ou d'arthrite volatile avec une lésion symétrique du genou et de petites articulations de la main. Les arthropathies surviennent généralement au début de la maladie, avant l'apparition de la jaunisse. L'infection par le VIH se caractérise par une grande variété de symptômes articulaires: arthrite et arthralgie sont possibles, dans certains cas, une arthrite de la cheville et du genou liée au SIDA se développe, accompagnée d'un dysfonctionnement sévère du membre et de douleurs intenses.

Dans tous ces cas, les symptômes articulaires disparaissent rapidement lors du traitement de la maladie sous-jacente.

Arthropathie pour vascularite

Avec la périartérite noueuse, le syndrome de Takayasu et la granulomatose de Cherja-Strauss, l'arthropathie se présente généralement sous la forme d'arthralgie. Dans la maladie de Kawasaki, l'arthralgie et l'arthrite sont possibles. En cas de maladie de Schönlein-Henoch et de granulomatose de Wegener, une lésion symétrique des grosses articulations, on observe un syndrome de la douleur instable associé au gonflement des tissus périarticulaires.

Arthropathie avec troubles endocriniens

Les lésions articulaires les plus courantes en violation de l'équilibre hormonal sont les arthropathies ménopausiques ou ovariogènes. Le syndrome articulaire se développe sur le fond de la ménopause ou une diminution de la fonction ovarienne, due à d'autres causes (ablation chirurgicale, irradiation d'une tumeur maligne). L'arthropathie affecte souvent les femmes ayant un excès de poids. Les petites articulations des pieds sont généralement touchées, moins souvent - les articulations du genou. Il y a des douleurs, des raideurs, des craquements et des gonflements. La configuration des articulations est perturbée - d'abord par un œdème, puis par des processus dystrophiques. Aux stades initiaux de la radiographie est normale, un certain épaississement de la membrane synoviale est détecté à l'IRM des articulations ou lors de l'arthroscopie de l'articulation du genou. Par la suite, la gonarthrose et l'arthrose des articulations du pied sont détectées. Après avoir choisi un traitement de remplacement efficace, l'arthropathie diminue ou disparaît.

L'arthropathie diabétique se développe principalement chez les jeunes femmes atteintes de diabète sucré de type 1 depuis 6 ans ou plus, en particulier avec un traitement irrégulier et inadéquat. La lésion est généralement unilatérale, les articulations du pied sont atteintes. Moins fréquemment, le genou et la cheville sont impliqués dans le processus, et encore plus rarement la colonne vertébrale et les articulations des membres supérieurs. Pour l'arthropathie diabétique se caractérise par une clinique d'arthrose à évolution rapide. Sur les radiographies, on détecte des foyers d'ostéolyse, d'ostéoporose et d'ostéosclérose, un aplatissement des surfaces articulaires et des ostéophytes. Le traitement du diabète entraîne une réduction de l'arthropathie. Cependant, en cas d'arthrose grave, un traitement est nécessaire pour éliminer la douleur et restaurer le cartilage.

L'hyperparathyroïdie provoque la résorption et la restauration ultérieure du tissu osseux, tandis que des dépôts de calcaire apparaissent dans le cartilage articulaire, se développant une chondrocalcinose articulaire. L'arthropathie se manifeste sous la forme de douleurs volatiles dans les articulations, de mono et polyarthrite aiguë. Après correction de l'hyperfonctionnement ou suppression de l'adénome parathyroïdien, les symptômes articulaires disparaissent généralement.

L'hyperthyroïdie, en particulier ses formes graves, peut également être accompagnée d'arthropathies. L'arthrite et l'arthralgie sont possibles, parfois en combinaison avec des douleurs musculaires. La radiographie est maigre, seuls les phénomènes d’ostéoporose généralisée sont révélés. Le diagnostic est établi sur la base des manifestations cliniques. Le traitement de la maladie sous-jacente entraîne une diminution ou une disparition de l'arthropathie.

L'hypothyroïdie se caractérise par des lésions aux grosses articulations, le plus souvent au genou. Des douleurs aux articulations de la hanche sont également possibles. Arthropathie associée à une myalgie, une raideur et une faiblesse des muscles. Radiographie sans changement. Avec le développement de l'hypothyroïdie chez les enfants, la rotation et le déplacement de la tête fémorale avec le développement de la contracture de flexion de la hanche est possible.

Lorsque la fonction hypophysaire est altérée, des lésions de la colonne vertébrale et des articulations distales des extrémités sont parfois observées. Dans les cas graves, la cyphose du service cervicalomus se développe en association avec la décalcification du sternum et des côtes. Des déformations des membres et des articulations lâches sont possibles. Les arthropathies se manifestent par des douleurs au dos et aux articulations des extrémités. Les contractures ne sont pas typiques.

Arthropathie dans les maladies des organes internes

L'arthropathie la plus connue dans les maladies des organes internes est le syndrome de Marie-Bamberger - déformation des doigts sous forme de baguettes de tambour et de clous sous forme de lunettes de montre. La cause de la déformation est la périostose ossifiante des os tubulaires distaux, résultant de la réaction du tissu osseux à un trouble de l'équilibre acido-basique et à un manque d'oxygène. Le syndrome survient le plus souvent dans les maladies pulmonaires (cancer du poumon, tuberculose caverneuse, maladies suppuratives). Il peut également survenir dans les cas de cirrhose du foie, d’endocardite septique prolongée et de certaines cardiopathies congénitales. L'arthropathie se manifeste sous la forme d'une douleur intense dans les articulations. Un léger gonflement est possible.

La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse se caractérisent par des arthropathies sous forme d'arthrite migratoire aiguë. Les articulations de la cheville et du genou sont généralement touchées. Avec la colite ulcéreuse, une arthrite des articulations de la hanche et une douleur dans la colonne vertébrale sont possibles. Toutes les manifestations d'arthropathie disparaissent indépendamment en 1-2 mois.

Arthrite de la cheville

L'arthrite de la cheville est un processus inflammatoire ayant un effet dévastateur, entraînant une hyperémie, une déformation ou une fusion complète des surfaces articulaires.

Si elle n'est pas traitée, la lésion aura des conséquences irréversibles: immobilité totale de l'articulation et invalidité de la victime.

Causes de l'arthrite de la cheville

La cause principale du développement de l'arthrite est une lésion articulaire avec l'ajout d'une flore bactérienne pathogène causée par des agents pathogènes spécifiques (gonocoques, chlamydia spirochètes) ou non spécifique (bâtonnets pyocyaniques, streptocoques, virus de la grippe).

Un certain nombre de maladies auto-immunes peuvent entraîner la destruction du tissu articulaire:

  • La polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante et le psoriasis, lors de la production d'anticorps qui ont un effet destructeur sur l'articulation;
  • Goutte due au dépôt de sels dans l'urée dans les projections de la surface articulaire, détruisant le tissu articulaire aux endroits où il se trouve;
  • Infection avec une infection de l'intestin, du système urogénital avec propagation ultérieure à l'articulation;
  • Pieds plats en raison d'une charge forte ou inégale sur le pied, entraînant un temps de souffrance, une difficulté à marcher, puis - au développement d'une inflammation dans la cavité articulaire;

Lupus, contre lequel le tissu articulaire subit des modifications dégénératives-dystrophiques dues à des troubles circulatoires, manque de nutriments.

Des fissures du cartilage articulaire apparaissent à l'intérieur, le tissu cartilagineux est détruit.

Les symptômes de l'arthrite dans les jambes, comment se manifester?

Premièrement, la zone touchée commence à se faire mal et à gonfler, la palpation restant un trou visible.

En outre, les zones rougies deviennent chaudes, ce qui est associé à une augmentation de la température dans le contexte du processus inflammatoire en cours.

En raison de la douleur de l'articulation, il devient difficile pour le patient de marcher, il est douloureux de marcher sur la jambe.

Ça fait mal à la cheville.

La douleur peut être aiguë, douloureuse ou lancinante.

Le patient a une faiblesse, une sensation de douleur, une douleur accrue lors de l'extension, une flexion de l'articulation.

La symptomatologie dépend entièrement de la pathologie sous-jacente conduisant au développement de l'arthrite.

Les signes sont plus prononcés dans le cours aigu de la maladie:

  • Il y a une forte douleur lancinante, qui augmente avec la marche dans la zone de connexion du pied avec le tibia;
  • La peau est enflée et enflammée. Avec le temps, il devient impossible de mettre vos bottes préférées sur vos pieds.
  • L'activité fonctionnelle est perturbée, le patient commence à boiter;
  • Progressivement, les muscles de la cheville s’atrophient, des contractures se développent, une faiblesse, une détérioration du bien-être général, une augmentation de la température se rejoignent.

Si vous ne prévenez pas le développement ultérieur de l'inflammation, l'arthrite entrera dans une phase chronique. Après 2-3 ans, le cartilage articulaire va s'effondrer complètement.

Lors de la réalisation de mesures de diagnostic, les images montrent clairement un épaississement de la cheville sur le site de la blessure, l'acceptation par le pied d'une position non naturelle, une atrophie de la cheville ou une luxation de l'articulation, entorse due à l'affaiblissement de l'appareil ligamentaire sous l'influence du processus inflammatoire.

Les signes d'arthrite peuvent être déterminés indépendamment et visuellement.

La douleur augmente avec la flexion, l'extension de l'articulation. Si vous placez votre pied sur le côté du tibia puis redressez-le, une douleur brûlante se manifestera et une cheville enflée ne vous permettra pas de mettre des chaussures une fois confortables.

Types d'arthrite de la cheville

Il existe 5 types d'arthrite de la cheville: goutteuse, réactive, rhumatoïde, purulente, post-traumatique.

1) L’arthrite goutteuse entraîne l’accumulation de produits de décomposition de l’acide urique dans l’articulation en raison d’une violation de son échange.

Les cristaux de sel obstruent la cavité articulaire, le processus pathologique commence.

Le cartilage articulaire est endommagé, des excroissances blanchâtres se forment près de l'articulation ou du tophi, caractéristiques de l'arthrite goutteuse. Le site de l'inflammation est hyperémique, déformé, constamment douloureux. En cas de lésion de la peau, les produits de décomposition sont libérés sous la forme d'une masse blanche.

2) L’arthrite réactive conduit à l’inflammation du tissu cartilagineux et à des modifications pathologiques dans tout le corps.

La raison - infection de la cavité articulaire avec une infection: salmonelle, chlamydia.

Dans les tissus mous, le pus s'accumule, la partie inférieure de la jambe gonfle et une ostéomyélite se développe. L'arthrite réactive conduit à la défaite du cartilage hyalin, le liquide séreux s'accumule dans la cavité et la cheville au niveau de la cheville se gonfle et fait mal.

La douleur augmente seulement avec la palpation et les mouvements, la température augmente. Les joints ont besoin d'une fixation urgente en appliquant un plâtre.

3) La polyarthrite rhumatoïde est associée à des processus auto-immuns dans le corps.

Le développement de la maladie contribue à l'échec de l'immunité. Prenant ses cellules pour exotiques, la destruction et la destruction du cartilage hyalin se produit. Souvent affecté conjointement de petites articulations sur les jambes et les bras.

4) L'arthrite purulente se développe à la suite d'une infection dans la cavité articulaire, où se produit la suppuration.

Peu à peu endommagé articulations saines en bonne santé. La maladie peut se développer sur fond d’infection à VIH, d’hémarthrose. Le pied et la jambe gonflent, la température augmente, le cartilage articulaire sous l'influence du pus commence à fondre rapidement, pour finalement s'effondrer complètement.

5) L'arthrite post-traumatique est le résultat de la dégénérescence du tissu cartilagineux sous l'influence du processus inflammatoire.

Le cartilage est endommagé, une fracture de la cheville est possible. Le joint gonfle. Lors de la ponction du site de l'inflammation suintant fluide sanguinolent.

Comment traiter l'arthrite de la cheville, tous les traitements

Le traitement dépend entièrement de la forme de la maladie, de son stade, de ses symptômes et de ses signes. Il est important d'arrêter le processus inflammatoire, d'éliminer la cause fondamentale qui a provoqué le développement de l'arthrite.

Tout d’abord, vous devez laisser le joint reposer complètement, afin de minimiser toutes sortes de charges. Les médecins lors de la marche recommandent d'utiliser une canne pour soulager une partie de la charge.

Repos au lit recommandé, immobilisation de l'articulation par un bandage élastique. Le traitement de l'arthrite est complexe avec la nomination de médicaments, analgésiques, chondroprotecteurs, physiothérapie.

Il est montré régime, gymnastique, massage, traitement local en frottant des pommades et des gels dans l'articulation, l'application de lotions pour soulager la douleur et l'enflure. Attention! Le rendez-vous du traitement n'est qu'un médecin.

L'autotraitement peut devenir non seulement inefficace, mais aussi dangereux, ne faire que compliquer la situation et avoir des conséquences dégénératives irréversibles. Au premier soupçon d'arthrite, vous devez contacter la salle d'urgence.

Il est important d’appliquer du plâtre, un autre bandage de fixation, pour réduire la charge sur l’articulation, de sorte qu’en plus du processus inflammatoire, il n’aggrave pas la situation en provoquant une contrainte sur l’articulation, mais en accompagnant l’apparition de fissures accélérant la destruction de la cavité articulaire.

1) Les médicaments sont prescrits par un médecin uniquement lors du diagnostic final basé sur les résultats des examens: échographie, rayons X, IRM.

Des agents anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés pour soulager l'inflammation, la douleur et le gonflement: ibuprofène, kétaprofène, aspirine.

Autres médicaments non hormonaux: Pyridoksikam, Nimesulid, Diclofenac, Naproxen, Etodolac, Indomethacin, Celecoxib, Diflucinac, Flurbitsin.

Des analgésiques, des antipyrétiques dans des pilules, des injections et des pommades sont prescrits.

Pour maintenir l'immunité - vitamines, agents fortifiants. Peut-être l'introduction d'injections dans la cavité articulaire afin de soulager les symptômes désagréables. Les glucocorticoïdes, cytostatiques pour le soulagement de la douleur dans la polyarthrite goutteuse ou rhumatoïde.

2) Hondoprotectors avec la nomination de Terraflex, Struktum afin de restaurer le tissu cartilagineux, normaliser les processus de nutrition dans ses structures.

3) Physiothérapie pour améliorer la circulation sanguine, régénérer le cartilage des tissus articulaires.

4) Les compresses sont utiles: paraffine, ozocérite, boue médicinale.

5) Endoprothèses dans l'arthrite post-traumatique, lorsque les méthodes conservatrices ne sont plus efficaces. De plus, avec la physiothérapie, les chances de rétablir la fonction articulaire sont beaucoup plus grandes.

6) L'arthroscopie est une méthode chirurgicale consistant à introduire dans la cavité articulaire des outils permettant d'éliminer le liquide purulent, d'éliminer les foyers inflammatoires et de stopper les saignements.

7) Il est conseillé aux médecins de porter des chaussures orthopédiques avec des inserts spéciaux pour décharger le pied, détendre les muscles et réduire la charge sur l'articulation.

Le rôle principal dans les chaussures est joué par une base rigide ou des chaussures convexes, dont le choix est effectué par le médecin, en tenant compte des symptômes et du stade de développement de l'arthrite.

Régime alimentaire

Indispensable pour des maladies telles que l'arthrite de la cheville.

Normalise le système trophique de l'ensemble du système ostéo-articulaire, conçu pour favoriser l'apport d'éléments nutritifs et d'oligo-éléments au cartilage et au tissu osseux.

L'utilisation de cartilage de porc, de gélatine, de viande de volaille et de poisson contenant du collagène, capables de restaurer le tissu conjonctif, est recommandée.

Gymnastique

Les exercices sont élaborés par le médecin traitant individuellement, en tenant compte des symptômes, du stade de la maladie.

Bien sûr, dans les pathologies aiguës et graves, la charge (même insignifiante) de l'articulation est inacceptable.

Les exercices ne permettent pas la formation de cicatrices et d'épissures dans la cavité articulaire, mais sont effectués uniquement après la période de rééducation ou lorsque le processus inflammatoire commence à se résorber.

C'est:

  • Rouler, c'est-à-dire pousser le pied avec les doigts sur le talon et inversement. Donc, 3-4 rouler, également d'un côté à l'autre. Le processus met les genoux en mouvement;
  • Marcher alternativement sur les talons, puis sur la partie interne des pieds, sans plier les genoux;
  • Sauter à travers l'utilisation des muscles du mollet pour la répulsion. Pour effectuer jusqu'à 8 à 10 sauts, en retardant au maximum la poussée du pied.

Massage, pommade

Massage pour préserver la mobilité de l'articulation. Mais réalisée uniquement par un spécialiste expérimenté. Tout mouvement irrégulier peut aggraver la position de l'articulation.

Pommade Essence de térébenthine (1-2 c. À thé) À combiner avec du jaune d'œuf et du vinaigre de cidre (1 c. À soupe). Frotter dans les points douloureux. L'outil aide à la boiterie due à la déformation de l'articulation.

Huile de sapin. Préparez une compresse. Frottez d'abord le joint avec du sable, puis avec de l'huile.

Ensuite, appliquez de nouveau une couche de sable ou de sel marin, fixez-le avec un pansement de gaze. Fixer un Biffit au polyminéral de magnésium aide à réduire la douleur.

Le traitement en station de sanatorium est indiqué dans le traitement de l'arthrite de la cheville afin de prévenir d'éventuelles rechutes avec la nomination de bains de boue thérapeutiques cicatrisants.

Si on commence à souffrir d'arthrite, l'articulation est constamment douloureuse et toutes les méthodes de traitement décrites ci-dessus sont inefficaces. Une intervention chirurgicale est alors possible - une opération pour prothèse ou ancrage de l'articulation de la cheville.

Comment guérir les méthodes folkloriques?

Aujourd'hui applicable et approuvé par les médecins compléments alimentaires.

Par exemple, l'ultra collagène présente de nombreux avantages:

  • Effet bénéfique sur l'articulation;
  • Élimine la douleur;
  • Soulage l'inflammation;
  • Réduit les poches;
  • Accélère les processus de régénération dans la cavité articulaire;
  • Restaure le cartilage et toutes les structures osseuses en les nourrissant avec des acides aminés et des protéines dans la composition.

À la maison, vous pouvez faire une décoction. Sur des feuilles de sureau (3 hl sec) versez de l'eau bouillante (1 tasse), laissez-les tremper dans un bain-marie pendant 20 minutes, au frais, buvez des gorgées jusqu'à 8 fois par jour.

Il est également bon de brasser et de prendre constamment des stigmates de maïs, des bourgeons de bouleau, des feuilles de cassis.

Quelle est la prévision?

Le pronostic est assez favorable si vous ne tardez pas au traitement de maladies telles que l'arthrite de la cheville.

L'efficacité et la durée du processus de rééducation et de la période de rééducation dépendront de la pertinence avec laquelle le médecin choisira la tactique du traitement, en tenant compte des symptômes et des indications existants après les méthodes de diagnostic effectuées.

Avec une maladie telle que l'arthrite, il est important d'immobiliser l'articulation de manière opportune, de réduire la charge, d'arrêter le processus inflammatoire, d'empêcher son développement ultérieur.

Le port de chaussures orthopédiques appropriées munies de languettes afin de réduire la charge exercée sur le pied joue un rôle important dans le traitement.

Il est important de prendre soin de l'articulation, de suivre scrupuleusement toutes les instructions du médecin. Une fois les symptômes disparus, on peut s'attendre à des améliorations, à la restauration de la cavité cartilagineuse et à la mobilité de l'articulation de la cheville.

Symptômes et traitement de l'arthrite de la cheville

L'arthrite de la cheville est un processus inflammatoire qui affecte les structures anatomiques qui forment l'articulation des os de la jambe et du pied. Ce type d'arthrite se développe dans le contexte d'affections systémiques: lupus érythémateux, goutte, spondylarthrite ankylosante, polyarthrite rhumatoïde.

Selon les statistiques médicales, dans 80% des cas, les personnes âgées souffrent de cette maladie. Récemment, cependant, il y a eu une tendance à «rajeunir» cette maladie. Maintenant, il est même détecté chez les enfants.

Quelle est l'arthrite de la cheville

Le nom de cette articulation indique avec éloquence le degré de charge exercée sur le pied et la jambe. En effet, grâce à sa structure complexe et à sa forme particulière, les pieds et le bas de la jambe d’une personne sont très mobiles. Ils supportent le poids du corps lors de la marche et de la course. De plus, l'articulation de la cheville assure la rotation, la flexion et l'extension des membres inférieurs. En outre, si nous comparons la charge quotidienne sur la hanche, le genou et la cheville, la dernière est la plus lourde, ce qui signifie qu'elle est sujette aux blessures et à certaines maladies. Toute maladie de la cheville affecte la capacité physique d'une personne. Pour un certain nombre de symptômes et de manifestations, un grand groupe de maladies est distingué, sous le nom général: arthrite de la cheville.

L'arthrite de la cheville est une lésion inflammatoire - destructive des articulations de la cheville d'origines diverses. La maladie peut survenir à tout âge, mais les personnes âgées sont plus susceptibles de souffrir des hommes. Cette pathologie articulaire est répandue dans le monde entier et détermine à bien des égards la qualité de vie des patients. Elle inquiète également beaucoup les spécialistes en traumatologie et en rhumatologie.

Causes de l'arthrite de la cheville

L'arthrite à la cheville peut agir sur le fond de:

  1. Maladies dégénératives - dystrophiques de l’articulation (ostéoarthrose).
  2. Troubles de l'échange (goutte).
  3. Pathologie systémique (lupus érythémateux, psoriasis).
  4. Après une infection.
  5. Troubles de l'immunité.

Comme la maladie est de nature systémique, cela entraîne une violation de la réactivité immunitaire. En conséquence, le système immunitaire positionne ses propres tissus articulaires comme des corps étrangers et les soumet à une attaque agressive d’anticorps. La polyarthrite rhumatoïde de l'articulation de la cheville se caractérise principalement par une inflammation de la membrane synoviale de la cheville, qui s'accompagne de sa croissance, de lésions du cartilage et du tissu osseux, ainsi que de l'accrétion de la surface articulaire. L'arthrite réactive de l'articulation de la cheville se développe après une infection virale ou bactérienne (intestinale, nasopharyngée ou urogénitale) et est associée à une hyper-réaction du système immunitaire aux antigènes de l'agent pathogène. Lorsqu'ils interagissent avec des antigènes tissulaires, une inflammation non purulente se développe. L'arthrite de cheville chez l'enfant se développe en raison d'infections intestinales et respiratoires et d'irritants allergiques (pollen, squames animales, produits alimentaires). L'arthrite purulente de la cheville n'est pas courante. En règle générale, ceci est associé aux blessures et blessures, par exemple, lorsqu'une articulation est en pénétration et si une infection pyogène pénètre dans sa cavité ou lorsque l'infection se propage par le sang et la lymphe à partir du foyer pathologique.

L'atrite psoriasique se développe en raison de lésions cutanées chez les personnes présentant une prédisposition génétique. L'arthrite post-traumatique de la cheville résulte d'une blessure résultant d'ecchymoses, de fractures, de luxations, de vergetures et de ruptures des tendons et des ligaments. Un stress excessif sur l'articulation entraîne une microtraumatisation chronique de l'articulation et de l'appareil ligamentaire du pied, qui peut également être à l'origine de l'arthrite.

Les autres facteurs favorisant l'arthrite comprennent:

  • mauvaises conditions de vie (conditions insalubres, forte humidité);
  • régime alimentaire malsain;
  • l'hypothermie;
  • mauvaises habitudes
  • stress physique prolongé sur l'articulation;
  • surpoids;
  • prédisposition génétique;
  • pieds plats;
  • porter des talons hauts serrés;
  • activités professionnelles;
  • les allergies;
  • troubles hormonaux;
  • troubles métaboliques;
  • réduction des défenses corporelles;
  • stress psycho-émotionnel.

Les causes courantes d'arthrite de la cheville comprennent:

  1. Infection. Il existe une forme spécifique de la maladie (spirochète pâle, chlamydia, gonocoque) et non spécifique - il s’agit d’une réponse immunitaire au furonculose et à la grippe.
  2. Troubles métaboliques. Développe à la suite du métabolisme de la purine (goutte), de la présence d'une invasion parasitaire, de mauvaises habitudes. L'arthrite est dans ce cas une maladie secondaire.
  3. Réactivité immunitaire altérée. Ce groupe comprend les maladies systémiques (maladie de Bechterew, lupus érythémateux, psoriasis). Le système immunitaire identifie les tissus sains comme des agents étrangers et commence à les supprimer.
  4. Dommages articulaires à la suite de dommages mécaniques.

Classification et types d'arthrite de la cheville

L'arthrite à la cheville est divisée en les types suivants:

  • La polyarthrite rhumatoïde. Développé en raison de la prédisposition héréditaire du patient. C'est une maladie systémique qui se situe dans la région de la cheville.
  • Périarthrite. Il se caractérise par une inflammation des tissus entourant l'articulation. La maladie est caractérisée par une douleur intense et une limitation de l'activité motrice de l'articulation.
  • Arthrite traumatique. Il se développe suite à des blessures: entorses, ruptures des ligaments articulaires, contusions, luxations, subluxations. En cas de blessure, une certaine quantité de sang pénètre dans la cavité de l'articulation, ce qui provoque une inflammation non purulente. Lors d'une blessure ouverte, lorsque des bactéries et des microbes pénètrent dans la cavité de la plaie, une arthrite purulente (septique) de la cheville se développe.
  • Arthrite goutteuse. Développe en raison de troubles métaboliques. Par exemple, en violation du métabolisme de la purine, il se produit une formation excessive d’acide urique, qui n’est pas complètement éliminée du corps et s’accumule sous forme d’urate de sodium dans les articulations. Cela est dû à l'abus de produits carnés et d'alcool, qui contiennent une grande quantité de purines.
  • Arthrite réactive. Se produit à la suite d’une infection (nasopharyngée, urogénitale et intestinale). Débute violemment avec fièvre élevée, gonflement et rougeur de l'articulation.
  • Arthrite post-traumatique. Il a la même étiologie que l'arthrite traumatique. Cependant, l'arthrite post-traumatique se développe plusieurs années après la blessure. En raison de dommages mécaniques subis par la capsule articulaire, son cartilage, ses tendons et ses ligaments, il subsiste des blessures mineures pouvant se transformer en arthrite. Ce type d'arthrite est plus fréquent chez les athlètes et les amateurs de talons hauts.

Symptômes de l'arthrite à la cheville

L'arthrite à la cheville se manifeste sous deux formes:

La forme aiguë de l'arthrite de la cheville commence violemment avec des symptômes vifs, qui se manifestent:

  • température locale élevée;
  • le développement rapide de l'œdème dans la région de l'articulation;
  • rougeur de la peau sur l'articulation;
  • température corporelle élevée accompagnée de fièvre.

La forme chronique de l'arthrite de la cheville se traduit par une raideur de l'articulation et une douleur. Les symptômes sont prononcés le matin, immédiatement après le réveil. Cependant, le gonflement de l'articulation et la rougeur de la peau ne sont pas remarqués.

La manifestation des symptômes communs de la maladie dépend de sa forme. En l'absence d'un traitement adéquat pendant deux ans, le cartilage de l'articulation de la cheville est complètement détruit. Il en résulte un épaississement de la zone articulaire, sa position change, ce qui entraîne des difficultés de marche qui, à l'avenir, deviendront complètement impossibles. L'atrophie des muscles de la jambe, qui «se dessèche» et devient plus mince que l'autre, indique un processus inflammatoire puissant.

Les symptômes de l'arthrite de la cheville peuvent "expliquer" la cause du développement de la maladie.

La maladie se manifeste par les symptômes suivants:

  • dommages à une articulation ou aux deux à la fois;
  • douleur, respectivement, dans une ou les deux articulations;
  • gonflement et gonflement de l'articulation;
  • rougeur de la peau accompagnée d'une élévation de la température locale (au niveau de l'articulation touchée);
  • mobilité limitée de l'articulation malade, ce qui empêche une personne de se déplacer librement et indépendamment;
  • détérioration du bien-être général, qui se manifeste par une faiblesse, de la fièvre, un malaise, des douleurs musculaires.

Les premiers symptômes peuvent être implicites et apparaître légèrement. Cependant, même à ce stade de la maladie, certains symptômes indiquent de manière éloquente la présence d'arthrite:

  • Les chaussures habituelles deviennent petites et à l'étroit, ce qui indique un gonflement dans la région de l'articulation;
  • la flexion, l'extension et la rotation de la cheville s'accompagnent de douleur.

Diagnostic de l'arthrite de la cheville

Pour le diagnostic, l'anamnèse est collectée, le patient est examiné, des examens cliniques et instrumentaux sont prescrits.

Pour ce faire, nommez les études instrumentales suivantes:

  • l'échographie (US) peut détecter des changements dans la matière osseuse;
  • la tomodensitométrie (TDM) détecte la présence de fluide ou de pus dans la cavité articulaire;
  • l'imagerie par résonance magnétique (IRM) détecte l'état des tissus mous, du cartilage articulaire, des ligaments et du tissu osseux;
  • Les rayons X montrent l'ostéoporose, l'érosion, les kystes, les modifications destructives de l'articulation, l'aplatissement des surfaces articulaires, la réduction de la fissure articulaire, l'ankylose de l'articulation.

Les tests de laboratoire comprennent:

  • numération globulaire complète;
  • test sanguin biochimique;
  • analyse d'urine;
  • Test ELISA;
  • Rnga - test;
  • détection du facteur rhumatoïde;
  • hémoculture pour la stérilité;
  • examen du liquide synovial;
  • arthroscopie avec biopsie articulaire.

Traitement de l'arthrite de la cheville

Le traitement de l'arthrite de la cheville commence par le fait que le pied bénéficie d'un maximum de repos et d'une possibilité de repos au lit. Si une personne n'a pas les moyens de rester à la maison, une orthèse ou un bandage élastique doit être placé sur sa jambe pour limiter la mobilité et fixer l'articulation dans une position.

Le traitement de l'arthrite de la cheville est effectué selon deux scénarios:

  • traitement conservateur;
  • chirurgical

Le traitement conservateur comprend:

  1. Thérapie antibiotique. Dans l'arthrite réactive, des antibiotiques sont nécessaires pour supprimer l'infection. Sous cette forme, les médicaments à large spectre prescrits: la tétracycline, le chloramphénicol.
  2. Thérapie de régime. Le régime alimentaire pour l'arthrite élimine la consommation de viande fumée, d'aliments en conserve, de viande rouge, qui contiennent une grande quantité de sel et de légumes solanacées, provoquant des douleurs.
  3. AINS. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens réduisent l'inflammation, la douleur et le gonflement. Ces médicaments comprennent le diclofénac, le nimsulide, l’aspirine, la butadione, le voltarène et l’indométacine. La réception du NPVS doit avoir lieu sous le contrôle et la supervision du médecin.
  4. L'hormonothérapie. Les injections hormonales dans la cavité articulaire sont très efficaces et soulagent rapidement l'inflammation. L'hormonothérapie est prescrite dans les cas graves où les médicaments non stéroïdiens n'ont pas l'effet souhaité.
  5. Analgésiques Les patients souffrant d'arthrite ont un besoin urgent d'analgésiques, cette maladie s'accompagnant d'un syndrome de douleur intense.
  6. Complexes de vitamines et de minéraux. Des préparations de vitamines B, C, d'acide folique et de calcium sont nécessaires pour améliorer les processus métaboliques dans le corps et directement dans l'articulation endommagée.
  7. Suppléments Des compléments alimentaires contenant du collagène, contenant de la glucosamine agissant en tant qu'agent anti-inflammatoire, et de l'hydrolysat de collagène, composant des tissus cartilagineux, sont nécessaires.

Traitement chirurgical

Il est prescrit dans les formes sévères et avancées de la maladie qui causent une déformation du statut de la cheville. Le but de ce traitement est d’améliorer la fonction motrice de l’articulation. Les principales méthodes utilisées dans le traitement chirurgical, la fusion de l'articulation de la cheville ou de ses prothèses.

Méthodes physiothérapeutiques

Les procédures de physiothérapie sont utilisées avec succès pour traiter l'arthrite:

Avec leur aide, il est possible d'améliorer de manière significative l'état du patient: soulager la douleur, rétablir le fonctionnement de l'articulation endommagée.

Les méthodes de rééducation auxiliaires sont:

  • la thérapie physique renforce les muscles, ce qui élimine le stress excessif sur l'articulation;
  • procédures de l'eau (hydromassage, exercices dans l'eau);
  • traitement sanitaire - traitement, qui comprend du sulfure d’hydrogène, du radon et des bains de boue.

Pronostic et prévention de l'arthrite de la cheville

Cette forme d'arthrite a une longue nature récurrente. Le pronostic de la maladie est proportionnel à la raison qui a provoqué son développement. Par exemple, avec une forme réactive, le pronostic est favorable, avec le rhumatisme articulaire et le rhumatisme psoriasique - moins favorables. Étant donné que ces types d'arthrite de la cheville entraînent de graves déformations et une restriction complète de la mobilité.

  • mode de vie sain;
  • correction des dépendances alimentaires;
  • contrôle du poids;
  • rejet de mauvaises habitudes;
  • exercice modéré;
  • prévention des blessures;
  • traitement rapide des maladies infectieuses et chroniques.

Traitement d'arthrite à la cheville

Causes de la maladie

Les symptômes d'inflammation de la cheville dépendent de la pathologie sous-jacente (à l'origine de ce problème). Mais comme la maladie a un caractère inflammatoire, il existe toujours un certain nombre de symptômes communs caractéristiques de toutes les formes d'arthrite:

  • Douleur dans une ou les deux chevilles.
  • Gonflement. Vous pouvez voir si vous appuyez votre doigt sur la région de la cheville: avec un œdème, un trou restera à la place de la pression.
  • Rougeur et augmentation de la température de la peau sur la zone touchée.
  • Mobilité articulaire restreinte, difficulté à marcher.
  • Symptômes communs d'inflammation: fièvre, faiblesse, malaise.

Les difficultés de marche causent des souffrances particulières aux patients et, souvent, c’est ce qui les oblige à consulter un médecin.

L'apparition de la maladie peut être aiguë ou progressive. Aux premiers stades de l'arthrite, les symptômes caractéristiques sont parfois absents et vous pouvez suspecter une inflammation de la cheville par les deux signes suivants:

Douleur avec amplitude maximale de flexion et d'extension dans l'articulation. Pour vérifier cela, prenez le pied dans vos mains et pliez-le aussi loin que possible dans la direction de la jambe, puis redressez-le dans la direction opposée.

Constriction lors du port et de la mise des chaussures. Si vous remarquez que vos bottes ou vos souliers sont devenus étroits à la cheville, il y a probablement un léger gonflement.

Comme pour toute inflammation, l'arthrite de la cheville peut être aiguë ou chronique. Dans les formes chroniques, en l’absence de traitement adéquat, le cartilage articulaire peut être complètement détruit sur une période de 1 à 2 ans.

En même temps, une déformation et un épaississement visible de la cheville se développent, le pied adopte une position non naturelle, la flexion de l'articulation et la marche autonome sont extrêmement difficiles, voire impossibles.

Atrophie bien visible des muscles de la jambe.

Sur la photo, l'un des symptômes - rougeur de la peau sur la zone touchée

Les causes d'inflammation des articulations des pieds, y compris la cheville, peuvent être de tels facteurs:

Toutes les articulations des jambes disponibles sont interconnectées dans une seule chaîne, ce qui garantit l'activité fonctionnelle des membres inférieurs. La violation du travail d'un seul maillon de la chaîne est immédiatement répercutée sur les autres maillons de la chaîne et par une augmentation de leur charge.

Symptômes et signes de la maladie

L'arthrite de la cheville peut être unilatérale ou bilatérale. Ainsi, par exemple, la polyarthrite rhumatoïde de la cheville se développe toujours des deux côtés, plutôt qu’un processus inflammatoire avec des blessures à la jambe et au pied.

Le danger est que la forme aiguë, sans traitement médical approprié, devienne chronique et que, dans un délai de 1 à 2 ans, des troubles dégénératifs-dystrophiques apparaissent dans l'articulation, suggérant ainsi l'apparition de l'arthrose.

Symptomatologie

Le tableau clinique est formé en fonction des causes d'inflammation. Il diffère à différents stades de la maladie.

Les symptômes de l'arthrite de la cheville sont tolérés différemment par les patients. Dans le même temps, la douleur peut avoir une intensité différente. Cependant, un diagnostic correct ne peut être posé que si une violation de la fonction de cette articulation est constatée.

Les symptômes les plus courants sont les suivants:

La forme aiguë de l'arthrite s'accompagne de symptômes plus visibles, par exemple:

  • douleur aiguë;
  • les sauts de température;
  • restrictions strictes en termes de mouvement.

Mais le stade chronique de l'arthrite commence et passe lentement et progressivement, mais il provoque également de puissants processus destructeurs au niveau de l'articulation de la cheville.

Le processus inflammatoire dans l'arthrite, quelle que soit sa nature, peut provoquer la destruction du cartilage articulaire, ainsi que provoquer un frottement de la surface des os ou une déformation des composants osseux.

Avec l'arthrite, la cheville s'épaissit et les muscles du mollet commencent à se "dessécher". Une personne est constamment tourmentée par la douleur et il lui est difficile de se déplacer.

L'arthrite de n'importe quelle origine est accompagnée d'un certain nombre de symptômes typiques. Le tableau clinique global varie d'un cas à l'autre.

Les symptômes caractéristiques de l'arthrite de la cheville comprennent le syndrome de douleur intense. La nature des douleurs est brûlante, tiraillante ou lancinante.

Les sensations désagréables sont localisées dans la cheville, peuvent irradier (donner) à la jambe inférieure, la plante de la jambe touchée. Des sensations particulièrement douloureuses hantent le patient jusqu'à midi, ainsi que pendant la marche.

Le danger pour le patient lui-même réside dans la non-spécificité de cette manifestation: aux premiers stades, lorsque l'arthrite de la cheville est dans «l'embryon», ses symptômes sont flous, mais c'est à ce stade que le traitement doit être démarré.

Une personne insuffisamment attentive prendra des douleurs légères pour s'étirer et manquera de temps. Le deuxième symptôme est le gonflement de la zone touchée.

La cheville se gonfle et devient œdémateuse. Enfin, la troisième manifestation est la mobilité réduite.

Au début du processus, les changements de mobilité peuvent être minimes et discrets.

C'est important! Le complexe symptomatique peut inclure un nombre différent de manifestations. Tout dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme, ainsi que de la forme de la maladie.

Arthrite métabolique (forme goutteuse)

Le traitement de l'arthrite est une tâche interdisciplinaire complexe. Cela nécessite l’effort de médecins de différentes spécialités et une patience remarquable: il n’est pas si facile de mettre en œuvre à la perfection de nombreuses recommandations.

Aux stades avancés, il n’ya pas d’alternative à l’opération. Recours aux prothèses.

Une technique controversée est la chirurgie à un stade précoce. Souvent assez de thérapie conservatrice.

Le traitement médicamenteux a trois objectifs: soulager la douleur, soulager l'inflammation et ralentir ou même arrêter la destruction de l'articulation. Pour résoudre le premier problème, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés (kétorolac, nise, etc.).

). Dans les cas graves, les hormones sont prescrites pour un usage externe (l'administration intra-articulaire de glucocorticoïdes est également pratiquée).

En partie, les mêmes médicaments aident à soulager la douleur. S'ils ne sont pas suffisamment utilisés analgésiques.

Avec la protection des articulations face à des moyens spéciaux - chondroprotecteurs. Ils sont chers, mais vraiment efficaces.

Un changement de mode de vie n’est pas moins important: l’optimisation du régime d’activité physique, le régime alimentaire, l’élimination des mauvaises habitudes. En combinaison avec un traitement médical, le médecin peut prescrire une thérapie physique. Le type et la durée sont choisis par un physiothérapeute.

Certaines formes d'arthrite ne peuvent pas être traitées par un traitement conservateur. En plus des formes négligées déjà mentionnées, il s'agit d'une forme post-traumatique.

Cependant, tout dépend de la gravité de la blessure et la tâche du médecin est de restaurer l'intégrité anatomique de l'articulation et, si cela n'est pas possible, de réaliser des prothèses.

L'arthrite affecte une ou les deux articulations à la fois. La maladie est diagnostiquée par les symptômes suivants:

  • douleur à la cheville (au début, seulement lors de la marche, au plus tard - en mouvement et au repos);
  • gonflement des articulations;
  • peau rougie;
  • sur les signes d'inflammation: forte fièvre, fièvre, faiblesse, fatigue;
  • raideur dans l'articulation après le sommeil;
  • déformation de la cheville;
  • amplitude de mouvement réduite;
  • muscles atrophiés.

Si des symptômes d'arthrite de la cheville apparaissent, le traitement ne peut être différé. La maladie de la phase aiguë se transforme en une forme chronique, elle donne de graves complications.

La forme aiguë de la maladie commence de manière inattendue. La personne est tourmentée par des douleurs brûlantes à la cheville, ce qui l'amène à consulter un médecin.

L'arthrite chronique s'accompagne de symptômes flous, elle coule plus doucement que lors d'une exacerbation. Pour cette raison, la personne ignore la douleur et l'inconfort.

La maladie lancée mène à l'arthrose et à l'invalidité.

Diagnostic de pathologie

Commençons par l’essentiel: toute arthrite de la cheville affecte toujours sa fonction. Cela signifie que marcher devient inconfortable, douloureux et parfois impossible. Les principaux symptômes sont la douleur et l'enflure. La déformation articulaire se joint dans une perspective distante et n'est pas typique des étapes initiales.

La tâche principale est d'identifier la cause dans le temps. La plupart des maladies qui entraînent une inflammation de la cheville peuvent être complètement guéries et affecter de manière significative la progression des autres.

En raison de la variété des raisons, la tâche n’est pas facile. Nous devons utiliser presque tout l'arsenal de techniques de diagnostic. Nous énumérons le principal, ayant la plus grande valeur diagnostique:

  1. Examen médical minutieux et enquête. Vous permet de déterminer le degré de progression de la maladie, de suspecter une cause probable. C'est un facteur déterminant pour un diagnostic plus approfondi.
  2. Études cliniques de sang, d'urine. Identifier les signes d'une réponse inflammatoire commune.
  3. Paramètres sanguins biochimiques. Sera particulièrement utile dans l'arthrite cristalline.
  4. Études sérologiques. Appelé pour identifier les causes d'arthrite associées à l'infection.
  5. Rayon X, CT, IRM. Fournit des données précieuses sur la structure anatomique de l'articulation et ses modifications. Tout d'abord, l'état de la fente inter-articulaire est évalué.

Il est fort probable que vous commettiez une erreur de diagnostic si vous ne tenez pas compte de l'état complexe de tout l'organisme et ne regardez que les symptômes de l'articulation de la cheville.

Un diagnostic inexact conduit à un traitement inefficace, un dysfonctionnement de l'articulation pouvant aller jusqu'à l'invalidité.

Avant de commencer à traiter la douleur, l’enflure, le dysfonctionnement qui accompagne l’arthrite de la cheville, il est impératif de procéder à un examen complet et à une analyse compétente des données obtenues.

Pour le médecin, l’exactitude du diagnostic joue un rôle crucial, car les symptômes de l’arthrite de la cheville présentent un certain nombre de caractéristiques communes avec d’autres pathologies présentant des manifestations similaires.

Par exemple, il n'est pas facile de distinguer l'arthrite chronique de l'arthrose ou de l'arthropathie *, et ces maladies sont souvent présentes en même temps. Par conséquent, si vous présentez les symptômes décrits ci-dessus, dépêchez-vous de vous faire tester rapidement.

Voici les méthodes de diagnostic couramment utilisées dans la pratique arthrologique.

* L'arthropathie est une maladie secondaire de l'articulation. En d’autres termes, il n’est pas indépendant et d’autres pathologies majeures y mènent.

  • Tests sanguins et urinaires généraux. Étant donné que le corps réagit à tout processus inflammatoire, le médecin sera en mesure de constater des changements dans la composition des fluides biologiques caractéristiques de l'une ou l'autre forme de la maladie. Cependant, il est impossible de déterminer la zone du processus inflammatoire.
  • Un test sanguin immunologique montrera la présence d’anticorps dirigés contre un agent pathogène particulier dans le sang. Cela aidera le médecin à choisir les bonnes tactiques de traitement médicamenteux.
  • L'analyse biochimique du sang permet de mesurer la concentration dans le sang de divers produits chimiques qui se forment dans le corps au cours de la vie. Par exemple, dans le cas de l’arthrite, cette analyse aidera à identifier des marqueurs spécifiques et permettra ainsi de distinguer l’arthrite de la cheville de l’arthrose ou de l’arthropathie.
  • Une photographie aux rayons X d'une articulation dans l'arthrite de la cheville sera très différente de celle d'autres pathologies. Dans le processus inflammatoire, la cavité articulaire est remplie de liquide ou de pus et, par conséquent, la surface des os articulés sera légèrement distante l’une de l’autre. Cependant, cette méthode présente des inconvénients car elle ne permet pas de voir les ligaments et les tissus mous.
  • L'imagerie par résonance magnétique est une méthode plus informative que les rayons X. Vous permet de détecter le moindre écart par rapport à la norme, des modifications des ligaments, du cartilage articulaire et d'autres structures importantes de l'articulation. La méthode est très informative.
  • La tomodensitométrie (CT) est également une méthode populaire et très informative de radiographie en couches. Si le patient est contre-indiqué pour examen par IRM, le scanner est une option alternative.
  • Échographie - Échographie de la cheville. Vous permet de voir les changements dans les tissus mous et la cavité articulaire. Cependant, le résultat ne pourra évaluer correctement qu’un spécialiste qualifié.
  • Arthroscopie - diagnostic et traitement en même temps. Il s'agit d'une opération chirurgicale réalisée à l'aide d'instruments optiques miniatures insérés dans la cavité articulaire. Le médecin peut examiner l'articulation de l'intérieur, en retirer le liquide inflammatoire, arrêter le saignement, etc.

Un diagnostic correctement établi est l'une des conditions les plus importantes pour la réussite du traitement. Anamnèse recueillie sur la base du tableau clinique et des plaintes du patient.

  • Test sanguin général. L'analyse permet d'établir la présence du processus inflammatoire.
  • Rayons X. Conduit pour identifier les changements dans les tissus, les déformations des articulations, la présence d'amas de masses purulentes.
  • Les examens par IRM déterminent l'état des os et des tissus mous adjacents.
  • L'échographie est une procédure sûre, réalisée à l'âge adulte, qui permet de déterminer l'état de l'articulation et d'identifier rapidement la pathologie du ligament.
  • Un test sanguin immunologique révèle la présence et la quantité d'anticorps.
  • Une analyse biochimique est effectuée pour déterminer le niveau de produits chimiques.

Parfois, afin d'examiner le liquide synovial, une ponction est prescrite.

Le diagnostic opportun est une question de préservation de la santé du patient. La perspicacité du patient est d’une importance primordiale.

Aux premières manifestations de douleur, de gêne au niveau de la cheville (et de toute autre), il est recommandé de consulter immédiatement un médecin. Les médecins suivants peuvent vous aider:

  • Thérapeute Cela aidera à déterminer le choix des spécialistes.
  • Orthopédiste. Profil spécialiste des problèmes du système musculo-squelettique.
  • Rhumatologue.
  • Néphrologue. Si la raison réside lésion goutteuse.
  • Endocrinologue Travaille en tandem avec un néphrologue avec une goutte confirmée.
  • Traumatologue, maladies infectieuses. Dans les lésions infectieuses.
  • Dermatologue Avec l'arthrite psoriasique.

Les statistiques montrent que la plupart des patients demandent de l'aide au cours du deuxième stade de la maladie. Ils se plaignent généralement de leurs symptômes inquiétants: pieds enflés, douleurs, etc.

Mais comme nous l’avons déjà noté, pour traiter correctement l’arthrite de la cheville, il est nécessaire non seulement de poser un diagnostic précis, mais également de révéler l’étiologie de la maladie.

Pour ce faire, le médecin examine le patient et recueille des antécédents de pathologie. Après, selon les études, l’arthrite se voit attribuer le code 10 de la CIM.

Dans le diagnostic de l'arthrite du pied, une attention particulière est accordée à la symptomatologie prononcée de la pathologie, ainsi qu'aux résultats de l'examen par échographie. Deux principaux groupes de symptômes indiquent la présence d'arthrite:

  1. Spécifique - ce sont des signes uniques à cette maladie. Ceux-ci incluent: raideur matinale, arthrite simultanée de plusieurs petites articulations du pied (l'inflammation commence à se multiplier, ce qui indique souvent une lésion infectieuse), déformation valgique caractéristique, présence d'éruption cutanée, douleur au talon.
  2. Non spécifique - ces symptômes peuvent concerner n'importe quel type de pathologie. Nous parlons de: syndrome douloureux sévère, présence d'arthrite déformante du pied, accumulation de liquide synovial (peut être déterminée par palpation), violation des fonctions essentielles de l'articulation, resserrement lors de la flexion des doigts ou des pieds. Dans le même temps, au fil du temps, toute arthrite (à l'exception des cas post-traumatiques) commence à affecter le fonctionnement des organes internes d'une personne.

En plus de l'examen externe et de l'interrogatoire du patient, le rhumatologue fera nécessairement référence à l'échographie. Les changements caractéristiques à l'échographie vous permettront de déterminer plus précisément le degré de la maladie et de vous prescrire un traitement médicamenteux efficace.

Outre la collecte de l'anamnèse et la détermination des symptômes caractéristiques de la maladie, des tests cliniques d'urine et de sang, un examen sérologique et des radiographies des articulations sont nécessaires.

Traitement

Comme mentionné ci-dessus, le traitement de l'arthrite de la cheville ne devrait être débuté qu'après avoir identifié sa cause. Étant donné la diversité des facteurs étiologiques, des erreurs peuvent facilement être commises et un traitement inapproprié peut entraîner des conséquences et des complications graves.

Régime alimentaire et pharmacothérapie

Si l’arthrite de la cheville est associée à une augmentation de la masse corporelle, il est nécessaire de la ramener à la normale. Un régime efficace et un exercice modéré constituent le meilleur traitement dans ce cas.

Avec les changements dégénératifs du cartilage articulaire, une approche responsable et globale est nécessaire. L'utilisation la plus efficace des chondroprotecteurs en combinaison avec des préparations de vitamines.

En cours de route, nommé traitement anti-inflammatoire, des médicaments pour la normalisation des processus métaboliques. On croit que le régime devrait contenir plus de gélatine.

L'arthrite infectieuse de l'articulation de la cheville ne peut être guérie sans prescrire des agents antimicrobiens efficaces et sans éliminer l'agent microbien.

Dans la maladie de Lyme, une série d'antibiotiques à base de tétracycline est prescrite; le rhumatisme articulaire aigu nécessite une approche beaucoup plus complexe et grave. Le régime alimentaire dans de tels cas n'affecte pas particulièrement le cours de la maladie sous-jacente. Mais quand la dysbactériose sera très utile des produits laitiers naturels.

Traitement de la maladie sous-jacente

Maladies systémiques du tissu conjonctif, peut-être la plus grave. Leur parcours n'est pas facile à traduire en rémission.

Chaque nouvelle aggravation ajoute des modifications pathologiques à la cheville et à l'état général du corps. Pour un traitement plus ou moins efficace, il faut un apport constant de médicaments divers, l’éducation physique, un régime alimentaire.

L'arthrite de la cheville peut accompagner des maladies métaboliques. En plus de la goutte, cela inclut l'obésité endocrine et la maladie du dépôt cristallin de pyrophosphate de calcium (pseudogoutte).

Evidemment, pour un effet stable, il est nécessaire de traiter la pathologie principale. Le régime thérapeutique devrait également être accompagné d'un traitement médicamenteux.

En cas de spondylarthropathies, l'arthrite de la cheville est traitée en association avec des troubles concomitants d'autres articulations et articulations touchées.

Ce groupe de maladies est difficile à traiter efficacement. Le plus souvent, l’objectif de la thérapie est d’arrêter la progression de la maladie sous-jacente, de parvenir à une rémission.

Pour l'effet, un effet complexe est nécessaire, qui comprend les médicaments, le régime alimentaire, la physiothérapie et les traitements de physiothérapie. Ensuite, les symptômes de la cheville reculent.

L'arthrite de la cheville peut être guérie radicalement si elle est réactive. Son état redevient généralement normal après s'être débarrassé de la pathologie sous-jacente.

Immobilisation pour blessures

L'arthrite traumatique de la cheville est un problème à part. On est heureux que son diagnostic ne cause pas beaucoup de difficulté. La principale méthode de traitement est le repos et l’immobilisation. Selon la gravité de la blessure, une rééducation sérieuse peut être nécessaire.

Apparemment, l'arthrite n'est pas simplement une rougeur, mais une douleur et un gonflement dans la région de la cheville. Ce ne sont que des symptômes du processus inflammatoire, et vous devez toujours vous rendre à la cause.

Par conséquent, nous ne pouvons pas négliger les services des médecins. Peut-être que le rétablissement de la santé nécessitera de longs traitements hospitaliers et ambulatoires. Et peut-être juste un régime. Mais comment le savoir sans l'aide d'un spécialiste qualifié?

Avec chaque forme de la maladie, l'arthrite aiguë ou chronique - ses propres tactiques de traitement. Comment traiter l'arthrite de la cheville sous forme aiguë?

  • Tout d’abord, fournir aux articulations douloureuses la paix et la chaleur. Le patient est affecté au repos au lit.
  • Les infections et l'inflammation aident à traiter les antibiotiques. La sensibilité à un type de drogue spécifique est déterminée individuellement à partir d'une enquête.
  • Pour soulager l'inconfort, des analgésiques sont prescrits, que le patient reçoit sous forme d'injections, de comprimés, de pommades et de crèmes.
  • Le médecin prescrit des médicaments réparateurs, antipyrétiques et autres, en fonction de l'état général et de la maladie sous-jacente, si la cheville en est la manifestation ou la complication.

L'arthrite chronique de la cheville doit être traitée systématiquement et de manière exhaustive:

  • Un régime alimentaire qui améliore l'apport de nutriments aux tissus osseux et cartilagineux. Aliments très utiles contenant des graisses insaturées (poisson rouge), des vitamines (légumes verts, fruits et légumes) et du collagène (volaille, poisson). Évitez les plats de viande grasse, les épices et l'excès de sel.
  • Chondroprotecteurs de réception - médicaments qui améliorent les processus métaboliques dans les tissus cartilagineux.
  • Massage et gymnastique. En aucun cas, ne devez négliger ces outils, car ils vous permettent de maintenir la mobilité de la cheville dans son intégralité.
  • Cures thermales: thérapie par la boue thérapeutique, réchauffement en profondeur, bains thérapeutiques et hydromassage peuvent retarder de manière permanente l’apparition de la prochaine exacerbation.

Il est nécessaire de comprendre que dans tout traitement, il n’ya rien de plus ou de moins important. Ce qui compte vraiment, c’est que la thérapie ait lieu régulièrement et sous la supervision d’un spécialiste.

Vous éviterez ainsi des conséquences graves et irréparables pouvant avoir un impact très négatif sur votre qualité de vie.

Ayant remarqué les premiers signes d’indisposition, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin. Avec une arthrite de la cheville, le traitement est complet. Il comprend un cours de pharmacothérapie, physiothérapie, massage, physiothérapie et régime.

La charge sur l'articulation douloureuse doit être minimale, il est recommandé d'appliquer un bandage de soutien et d'utiliser une canne pour marcher. Les poches sont enlevées à l'aide de divers onguents, gels. La plus grande efficacité de leur utilisation vient après le préchauffage des jambes.

Les rendez-vous sont pris par un médecin uniquement sur la base des résultats de l'examen et pour établir un diagnostic précis.

Le plus souvent, l'arthrite aiguë de la cheville est traitée de manière complexe: à l'aide de procédures, de médicaments. Il est plus logique de suivre un traitement sous la surveillance d'un médecin. Cela peut se produire à l'hôpital, dans l'appartement. Vous devrez sortir, vous faire masser, vous rendre à un cours de physiothérapie.

Si la maladie a pris une tournure grave, quelle que soit la cause, vous devrez vous rendre à l'hôpital: la maladie commencera à se développer, une surveillance constante est nécessaire.

Quel est le traitement d'une articulation enflammée?

  • Les médicaments, destinés à soulager la douleur, à se débarrasser de la maladie;
  • Médecine traditionnelle;
  • Massage thérapeutique;

Massage des pieds

On prescrit au patient un repos constant au repos et au repos au lit: pendant la convalescence, les jambes ne peuvent pas être touchées. Tout mouvement sera un catalyseur pour le développement ultérieur de l'arthrite, l'action fausse des médicaments.

S'il n'est pas possible d'être constamment au lit, n'oubliez pas de mettre sur la zone articulaire une bande élastique qui sécurise l'articulation, ce qui ne lui permet pas de bouger.

Vous pouvez utiliser une canne, elle représentera la charge principale. À l'hôpital, surtout après une chirurgie, on peut fournir un fauteuil roulant.

Le traitement prend assez de temps, vous allez respirer profondément lorsque vous vous débarrasserez de la douleur constante, des problèmes de membres.

Le corps humain est un grand système.

Le traitement de l'arthrite vaut la peine d'être décoction aux herbes. La médecine traditionnelle est le stock de connaissances le plus riche rassemblé par des personnes qui ignoraient tout des radiographies, des opérations chirurgicales. Ont été traités avec des herbes, des produits, tout en restant en bonne santé.

Le traitement des remèdes populaires devrait être ajouté à l’arthrite, à domicile. Il vaut la peine de faire bouillir des feuilles d’airelles.

Les matières premières à base de plantes dans une quantité de deux cuillères à café sont versées avec un litre d'eau bouillie, mis pendant 15 minutes dans un bain-marie. Boire la décoction n'est pas chaud.

Ne prenez pas une grosse gorgée, essayez d’étirer ce qui est disponible pour toute la journée. Si nécessaire, les proportions peuvent être augmentées.

La même chose peut être tournée à l'aide de feuilles de cassis, stigmates de maïs, bourgeons de bouleau.

Une boisson efficace est une décoction dans laquelle se mélangent les feuilles de bouleau, d’ortie, de violette. Vous avez besoin de 2,5 cuillères de matières premières à base de plantes (bouleau, ortie, violette), versez 200 grammes d’eau bouillie sur le mélange et placez-le au bain-marie pendant 10 minutes. Bouillon pris 4 fois par jour, dans un demi-verre.

Vous pouvez guérir l'arthrite vous-même. Il est préférable de consulter un spécialiste, obtenir un traitement de qualité.

Le traitement de la forme aiguë de la maladie comprend une période de repos pour la cheville, qui peut limiter le mouvement ou permettre un repos au lit. Si cela ne peut être garanti, un support de roseaux et des pansements spéciaux doivent être fournis.

Le traitement de l'arthrite infectieuse de la cheville se fait à l'aide d'antibiotiques. Les meilleurs résultats sont obtenus si la sensibilité de la microflore est déterminée, mais le travail est long et la personne a besoin d'un traitement plus rapidement.

Par conséquent, l'utilisation d'antibiotiques à large spectre dans les injections ou utilisés à l'intérieur.

Pour réchauffer l'articulation et éliminer l'œdème, des pommades et des gels sont prescrits, mais ils ne peuvent pas être utilisés dès les premiers jours de la maladie. Vous pouvez même appliquer à froid à ce moment-là. Mais les packs de chaleur ne sont autorisés que le deuxième ou le troisième jour.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens ne doivent pas être utilisés séparément pour prévenir les complications. En règle générale, ils sont prescrits sous les formes suivantes:

  • sous forme de pommades;
  • par voie intramusculaire;
  • à l'intérieur de l'articulation de la cheville.

Et rappelez-vous que vous pouvez améliorer l'effet de la pommade si vous pré-cuire à la vapeur la jambe et y appliquer une compresse.

Le traitement de l'arthrite est impossible sans traitement complet de la maladie sous-jacente. L'inflammation chronique est traitée comme suit:

  • le poids est normalisé de sorte que la charge sur les articulations soit minimale;
  • renforcer votre système immunitaire ou prendre des dépresseurs si l'arthrite a été causée par des allergies;
  • Les chondroprotecteurs sont utilisés pour restaurer le cartilage;
  • mener un cours de thérapie de vitamine.

Chez les personnes âgées, la cause de l'arthrite de la cheville est souvent une malnutrition des artères touchées par l'athérosclérose. Dans de tels cas, on leur prescrit des statines qui dilatent les vaisseaux des jambes. Les résultats du traitement seront bien meilleurs si le traitement médical est associé à des procédures telles que:

  • physiothérapie;
  • massage
  • applications de boue;
  • Cure thermale et autres moyens.

A droite - une articulation saine, à gauche - atteinte d'arthrose.

Il est important de savoir que la maladie n’est pas primaire, mais secondaire lorsque l’organisme dispose d’un diagnostic primaire. C'est pourquoi, avant de traiter l'arthrite de la cheville, vous devez en déterminer la cause. Sans cela, le traitement sera inefficace.

Le traitement de l'arthrite aiguë de la cheville commence immédiatement, dès l'apparition des premiers signes.

  • Le patient reçoit l'immobilité de l'articulation et un repos complet.
  • Pour les formes infectieuses, goutteuses, allergiques, des antibiotiques et des antibactériens sont prescrits.
  • Un traitement de base est effectué (en fonction de la cause de la maladie).
  • But des médicaments anti-inflammatoires d'origine non stéroïdienne.

Le traitement de la maladie avec une évolution chronique est toujours complexe, en tenant compte des causes et des facteurs de risque. Pendant les périodes de calme, on prescrit aux patients un régime alimentaire restreignant les aliments gras et en sel, ainsi que des chondroprotecteurs, une thérapie par l'exercice et un massage.

Le traitement est toujours conseillé d'effectuer sous la supervision d'un orthopédiste, ne pas essayer de résoudre le problème eux-mêmes en utilisant des méthodes populaires. Les patients chroniques portent des chaussures orthopédiques qui soulagent l'articulation, ainsi qu'un ensemble d'exercices qui renforcent les muscles du pied.

Le traitement médicamenteux de l'arthrite de la cheville, associé à la thérapie par l'exercice et à la physiothérapie, garantit un pronostic favorable pour le traitement. L'efficacité de la prise de médicaments dépend de la détermination correcte de l'étiologie de la maladie.

Il est accepté de classer en cinq types principaux:

Pour chacune des arthrites ci-dessus, des thérapies spécifiques sont utilisées pour lutter contre les catalyseurs de l'inflammation. Il existe également un traitement standard pour cette maladie, notamment:

Il est nécessaire de commencer à traiter l'arthrite dès les premières manifestations. Le médecin est pour le schéma de traitement complexe du patient, qui implique l'utilisation des médicaments suivants:

  • antibiotiques de la catégorie des tétracyclines, pénicillines, céphalosporines;
  • médicaments contre la douleur;
  • médicaments anti-inflammatoires en pilules, injections, sous forme de pommades: diclofénac, ibuprofène, acéclofénac, indométacine;
  • corticostéroïdes: prednisolone, bétaméthasone;
  • médicaments hondoprotecteurs pour ralentir la déformation de l'articulation, restaurer le tissu cartilagineux;
  • multivitamines.

Un traitement conservateur aide à faire face à la maladie, jusqu'à ce que le tissu cartilagineux ait perdu sa capacité de se régénérer.

La physiothérapie et les massages sont utilisés lorsque la maladie entre en rémission ou dans un état chronique. Au cours de l'exacerbation, de telles procédures aggravent l'évolution de la maladie et entraînent des conséquences indésirables. Pour le traitement utiliser:

  • thérapie au laser;
  • échographie;
  • bain de paraffine;
  • courant électrique;
  • thérapie de boue

La culture physique est un élément indispensable du traitement thérapeutique. Sous l'influence des exercices, l'exsudat accumulé dans l'articulation est absorbé, le gonflement et la température diminuent, la circulation sanguine et la nutrition des tissus sont améliorées et les fonctions de la cheville sont restaurées.

À la maison, l'arthrite de la cheville est éliminée avec des remèdes à base de plantes. Combattre la maladie en utilisant des tisanes, des décoctions, des teintures, des compresses, des onguents.

Tisane

Médicaments

Tout d'abord, le médecin prescrit des remèdes pour arrêter l'inflammation afin d'empêcher le développement du processus. Ce rôle est joué par des non-stéroïdes - kétoprofène, ibuprofène. Ils aident à éliminer bon nombre des symptômes désagréables de l'arthrite du pied.

Les Hondoprotecteurs sont nécessaires à la restauration du cartilage et du tissu osseux - ils lui fournissent des nutriments. Le sulfate de chondroïtine est une substance importante, une substance capable d’éliminer la douleur et de stimuler la formation de liquide interarticulaire.

Si nécessaire, le médecin vous prescrit des antipyrétiques, des injections dans la cavité de l’articulation pour soulager la douleur et une thérapie vitaminique.

Médicaments

En complément du traitement médicamenteux, il est recommandé d'utiliser des recettes éprouvées de la médecine traditionnelle. Ils aident à augmenter les défenses de l'organisme, réduisent l'inflammation et soulagent la douleur.

A prouvé leur grande efficacité dans les thés, infusions, onguents et compresses à base de plantes médicinales pour l'arthrite. Les bains de pieds ont un effet positif positif: réchauffer les pieds dans le sable chaud, une solution de sel iodé.

Ces procédures sont contre-indiquées dans la forme aiguë de la maladie, lorsque les signes d'inflammation sont prononcés.

Largement utilisé dans l'arthrite de la cheville, dont les symptômes du traitement sont décrits ci-dessus, les huiles essentielles. Ils normalisent non seulement les processus immunitaires, mais améliorent également l'humeur, ce qui aide à faire face à la maladie plus rapidement.

Le traitement de l'arthrite dépend de la cause, les médicaments sont à peu près les mêmes. Vous pouvez prendre lors de l'exacerbation de la maladie sur consultation préalable du médecin. Vous ne pouvez pas prendre en compte les caractéristiques individuelles, ne peut pas réaliser les dommages que peut causer un médicament.

Physiothérapie et kinésithérapie

L'effet positif de la physiothérapie est observé à n'importe quel stade du développement de l'arthrite ou de l'arthrose de la cheville. Le traitement avec hydromassage, boue, compresses de paraffine, ultrasons, chauffage augmente considérablement les chances de rétablir la mobilité articulaire.

Le complexe thérapeutique est utile pour les adultes et les enfants.

  • Rouler lorsque le pied bouge des doigts au talon, d’un côté à l’autre.
  • Marcher dans un endroit, d'abord les orteils, puis à l'extérieur et à l'intérieur du pied.
  • Sauter avec l'utilisation des muscles du mollet.

Tous les exercices peuvent être effectués indépendamment.

Mesures préventives

Pour éviter de tels problèmes peuvent être soumis à certaines règles.

  • Nutrition rationnelle et équilibrée. Il joue un rôle majeur dans la prévention de l'arthrite.
  • Éducation physique régulière. La charge doit être adéquate. Avec une exacerbation de l'arthrite, l'exercice devrait être exclu.
  • Contrôle du poids Les personnes en surpoids risquent de contracter l'arthrite.
  • Porter des chaussures confortables et adaptées à la taille.

Un mode de vie correct et le respect des recommandations du médecin réduiront le risque de contracter la maladie.

Régime alimentaire

La nutrition pour l'arthrite est une composante essentielle du cours thérapeutique. Le régime alimentaire prévoit l’enrichissement du régime en vitamines, éléments utiles au maintien des tissus osseux et cartilagineux.

Il est recommandé d'inclure dans l'alimentation plus de légumes, fruits, herbes, poissons, autres aliments riches en graisses insaturées et en collagène.

Nécessaire pour limiter l'utilisation d'aliments salés, sucrés, épicés et gras.

Plus D'Articles Sur Les Pieds