Les oedèmes

Arthrite des articulations du pied: causes, symptômes, comment traiter une maladie

Très souvent, l'arthrite du pied est un véritable malheur pour une personne. La douleur aux jambes, la difficulté à marcher et l'impossibilité de porter d'autres chaussures, à l'exception de chaussures orthopédiques spéciales, peuvent toutes être considérées comme un sérieux test de la force spirituelle et physique du patient. Après tout, la santé du pied - une des "constructions" les plus difficiles de notre corps - est la liberté de mouvement, et donc une qualité de vie à part entière.

Causes et prédisposition à la maladie

Selon les médecins, les problèmes d'articulations du pied sont un phénomène courant. Et une partie importante de ces maladies tombe dans l'arthrite, c'est-à-dire dans l'inflammation des articulations du métatarse, du tarse et des orteils *. Les causes de l'arthrite, contrairement à d'autres pathologies articulaires, ne sont pas toujours associées à l'âge: la maladie peut se manifester aussi bien chez les personnes âgées que chez les très jeunes.

Métatarse - cinq os tubulaires du pied situés entre les os du tarse et les phalanges des doigts. Le tarse est une collection de petits os situés entre les os du tibia et du métatarse.

Les causes de l'arthrite du pied peuvent être nombreuses, mais la plupart d'entre elles peuvent être attribuées à l'une des cinq pathologies suivantes:

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune. Cela est dû au fait que le système immunitaire commence à percevoir les cellules du tissu cartilagineux des articulations comme étrangères. Contrairement à la variante rhumatismale (infectieuse) de la maladie, qui touche principalement les grosses et moyennes articulations, la polyarthrite rhumatoïde préfère les petites articulations des mains et des pieds. Ce sont principalement les personnes d'âge moyen (35 à 45 ans) qui en souffrent, les femmes sont trois fois plus malades que les hommes.

La goutte est une pathologie dont la cause principale est une violation du métabolisme de l'acide urique et le dépôt de ses sels (urates) dans les cavités articulaires. Les articulations métatarsophalangiennes des gros orteils en souffrent, formant un «os» ou une «bosse» à la base du pouce. Les articulations voisines peuvent également être touchées: interphalangienne, cheville, talon-bélier et autres. Le plus souvent, les hommes de plus de 50 ans sont malades.

L'arthrose est une inflammation secondaire qui survient à l'arrière-plan d'un processus dégénératif (arthrose) - la destruction du cartilage articulaire. La maladie est typique des personnes du groupe d'âge plus âgé des deux sexes.

L'arthrite réactive est une immunopathologie qui se développe après des infections. Le plus souvent, les jeunes hommes âgés de 20 à 40 ans sont malades.

Autres formes d'inflammations: post-traumatiques, infectieuses et autres, caractéristiques toutefois non seulement des articulations du pied.

Symptômes caractéristiques

Toute arthrite des articulations du pied présente des signes communs: douleur, gonflement, rougeur, fièvre localisée et altération de la fonction des articulations touchées. Peut-être changer de démarche.

1. La polyarthrite rhumatoïde affecte le tissu conjonctif de tout le corps. En ce qui concerne l’appareil articulaire, cette affection est chronique et conduit toujours à des déformations, c’est-à-dire que le pied cesse d’être un support à part entière du corps. La maladie devient souvent la cause de l'invalidité et conduit souvent à la cessation complète du mouvement indépendant du patient. Les symptômes caractéristiques de la polyarthrite rhumatoïde du pied:

  • raideur matinale dans les petites articulations;
  • fatigue et douleur en marchant;
  • gonflement (épaississement) et rougeur de la peau dans la zone touchée;
  • lésion prédominante des articulations symétriques des deux jambes;
  • perturbation à long terme du bien-être général: l'état du patient est similaire à celui de la grippe (éventuellement avec une légère fièvre).

Le diagnostic de la polyarthrite rhumatoïde ne peut être posé que par un médecin sur la base de tests spécifiques, dont le plus important est la détection d'une protéine spécifique dans un test sanguin biochimique.

2. Les symptômes de l'arthrite goutteuse du gros orteil ont un écoulement paroxystique et se caractérisent par une douleur soudaine et très sévère dans la zone touchée (généralement l'articulation métatarsophalangienne dans la région du pouce). En règle générale, l'attaque débute la nuit, se développe rapidement et dure plusieurs jours ou plusieurs semaines (si aucun traitement n'est effectué). Aussi caractéristique de la goutte:

  • L'augmentation rapide de la douleur, qui peut être insupportable et s'accentuer au moindre contact ou mouvement du pouce, car les cristaux de sels d'acide urique (dont l'accumulation dans la cavité articulaire provoque une attaque) ont des bords pointus.
  • Gonflement rapide et rougeur - l'apparition des "bosses" caractéristiques à la base du doigt.
  • Augmentation de la température locale: la zone touchée devient chaude au toucher.

Le diagnostic de la goutte n'est généralement pas difficile pour le médecin, car ses manifestations sont assez typiques. Confirme le diagnostic de taux élevés d'acide urique dans le sang.

3. L'arthrose, comme mentionné ci-dessus, est une arthrite qui se développe sur le fond de l'arthrose. Ses manifestations sont des signes communs d'inflammation des articulations, que nous avons déjà mentionnés.

4. Dans l'arthrite réactive, le patient peut presque toujours se rappeler que 3 à 4 semaines avant la maladie, il souffrait d'une infection intestinale ou urinaire. Cette maladie se caractérise par des signes généraux d'inflammation articulaire et par l'implication de tissus périarticulaires (ligaments, tendons, etc.) dans le processus.

5. Les inflammations non spécifiques des articulations du pied (causées par diverses causes) sont caractérisées par des manifestations typiques de l'arthrite: douleur, gonflement, rougeur et fièvre locales, altération de la fonction des membres. Un symptôme courant de toutes les formes de la maladie est un trouble de la marche (dû à la douleur).

Les pieds peuvent gonfler (photo)

Méthodes de traitement

Thérapie traditionnelle

Comment traiter l'arthrite du pied? Les méthodes correctes de traitement de formes spécifiques de la maladie (rhumatoïde, goutteuse) ne sont connues que des spécialistes étroits. Par conséquent, si une telle pathologie est suspectée, le patient est immédiatement soumis à des tests spéciaux qui aident à identifier une protéine particulière ou à déterminer le niveau d'acide urique. Sur la base des résultats des tests et des symptômes existants, le médecin vous prescrira un traitement complexe.

  • Pour soulager l'inflammation auto-immune, les hormones sont souvent prescrites en association avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens pouvant être injectés directement dans la cavité articulaire, ce qui procure un soulagement rapide.
  • Dans le cas d'une crise de goutte aiguë, il est utilisé pour neutraliser et éliminer l'excès d'acide urique du corps.
  • Si une variante infectieuse de la maladie est diagnostiquée, le traitement de l'arthrite du pied doit commencer par des antibiotiques.
  • Avec toutes les maladies inflammatoires du pied, il est important d'observer le régime d'activité physique et de ne pas surcharger les articulations malades.

Régime alimentaire

Pour le traitement de la goutte, le régime alimentaire est particulièrement important: il est nécessaire de limiter autant que possible les produits contenant des purines (qui est à partir de laquelle l’acide urique est synthétisé). Il s’agit de sous-produits de viande (foie, rognons, etc.), de légumineuses, de poisson (spécialement salé), de saindoux, de viandes fumées, de fromages vieillis et de boissons alcoolisées. Vous devriez manger plus de légumes verts (sauf l'oseille et la rhubarbe), de légumes, de fruits et de céréales à base de grains entiers. La bouillie de mil cuite dans l'eau est particulièrement utile: elle lie et élimine l'excès de sel. Il est important de boire beaucoup d'eau et de thé vert.

Quelle que soit l’inflammation des articulations, vous devez suivre un régime riche en calcium (produits laitiers, pâte de sésame), en chondroïtine (poisson de mer, gelées, aspic), en minéraux et en vitamines. Mais de la consommation excessive de glucides simples et de graisses est préférable d'abandonner.

Remèdes populaires

Il ne sera pas superflu d'aider à un prompt rétablissement en traitant l'arthrite du pied avec des remèdes non conventionnels et populaires.

De recettes traditionnelles que vous pouvez appliquer à la maison, avec l'arthrite chronique, des bains de pieds avec une forte solution de sel iodé, chauffer les pieds dans le sable chaud, diverses compresses chauffantes la nuit aident. En cas d'inflammation aiguë, en particulier purulente, les procédures thermiques sont strictement contre-indiquées!

Bain de pieds - un moyen qui agit directement sur la partie du corps qui pose problème

À l'intérieur, utilisez une décoction de citron vert, de camomille, du millepertuis: 1 cuillère à thé - 1 cuillère à soupe d'herbes préparée avec un verre d'eau bouillie, infusée et bue pendant la journée. Les cours de phytothérapie dans le traitement de l'inflammation chronique et de la goutte peuvent durer jusqu'à un an.

Un autre remède populaire efficace est un mélange de jus de carotte et de chou (à parts égales). Boire 1 verre par jour.

Rappelez-vous que les méthodes non conventionnelles ne peuvent pas être le seul moyen de thérapie: ce n'est qu'un ajout au traitement classique. Assurez-vous de consulter votre médecin au sujet de votre traitement à domicile.

Il est très important de ne pas laisser l’arthrite du pied suivre son cours - pour éviter les complications et rétablir l’ancienne mobilité des articulations.

Arthrite du pied

L'arthrite du pied est une pathologie caractérisée par des modifications inflammatoires de l'os et de l'appareil articulaire du pied. Au cours de l'évolution clinique de l'arthrite, on note une raideur et une douleur du pied lors de la marche, une hyperémie et un gonflement des tissus mous, ainsi qu'une déformation du pied. Le diagnostic de l'arthrite implique la radiographie, l'IRM, les ultrasons, l'analyse biochimique et immunologique du sang, la ponction des articulations, l'étude du liquide synovial. L'algorithme de traitement de l'arthrite du pied comprend le traitement médical étiotrope et pathogénique, l'administration intra-articulaire de médicaments, la physiothérapie, la gymnastique articulaire, l'immobilisation du pied ou le choix de dispositifs orthopédiques, avec inefficacité - intervention chirurgicale.

Arthrite du pied

L'arthrite du pied est un groupe de maladies inflammatoires affectant les articulations des os dans la région du tarse, du tarse et des orteils. Parmi les variétés d'arthrite du pied, l'arthrite infectieuse, rhumatoïde, post-traumatique, goutteuse, pouvant avoir une évolution aiguë ou chronique, est plus courante que d'autres formes. Les dommages aux articulations du pied sont souvent associés à l'arthrite de la cheville et à l'arthrite des orteils. Selon les causes de la maladie et le nombre de soins requis, des spécialistes de la rhumatologie ou de la traumatologie et de l'orthopédie peuvent traiter le traitement de l'arthrite du pied.

Le pied humain est un élément important du système musculo-squelettique et constitue une formation complexe anatomique et fonctionnelle, soumise à de fortes charges statiques et dynamiques. Le pied remplit plusieurs fonctions importantes qui assurent une position verticale en position debout ou en marchant: équilibre, ressort, jogging, réflexogène. La violation d'une fonction particulière du pied à la suite d'une blessure ou d'une maladie peut entraîner le développement d'une pathologie des articulations intervertébrales, de la hanche, du genou et de la cheville.

Les os du pied sont reliés aux os de la jambe et entre eux au moyen des articulations du tarse, du métatarse et des orteils. Les articulations de l’arrière du pied (tarse) sont représentées par les articulations sous-talienne, ram-calcanéo-naviculaire, calcanéo-cuboïdienne et cunéiforme. Les articulations talon-naviculaire et calcanéo-cuboïdiennes forment l'articulation de Sopar ou l'articulation tarsienne transversale. Les os des parties moyenne et antérieure du pied sont reliés par les articulations pré-tarsométatarsienne (articulation de Lisfranc), interparsus, métatarsophalangienne et interphalangienne. L'arthrite du pied peut survenir dans n'importe laquelle des articulations citées. Contrairement aux articulations de la section antérieure, les articulations de la partie arrière et de la partie centrale du pied ne sont pas très mobiles. L'amplitude des mouvements dans les articulations du pied est plutôt limitée: flexion - 45-50 °; extension - 15-25 °; plomb et plomb - 12 °; pronation et supination - 13 °.

Causes de l'arthrite du pied

Le processus inflammatoire des articulations du pied peut se développer principalement (seul) ou dans le contexte de maladies infectieuses, métaboliques et auto-immunes concomitantes. Dans l'étiologie de l'arthrite du pied, il existe souvent un lien entre des blessures déjà subies: ecchymoses, entorses, entorses et fractures des os du pied. Dans le même temps, la lésion et la maladie de l'articulation peuvent prendre beaucoup de temps. En cas de fracture ouverte ou de blessure au pied, le processus inflammatoire peut survenir du fait de la pénétration directe de l’infection dans la région articulaire. Dans certains cas, l'arthrite du pied se développe à la suite d'un traumatisme chronique des articulations du pied, par exemple lorsque vous portez des chaussures inconfortables, les pieds à plat, que vous pratiquez un sport ou un ballet.

Le développement d'une arthrite infectieuse du pied peut être associé à des infections virales, microbiennes, fongiques ou parasitaires. Souvent, dans l’histoire des patients, il est possible d’identifier la grippe ou d’autres infections virales respiratoires aiguës, l’exacerbation d’une amygdalite chronique, de la pneumonie, d’une infection intestinale, de la gonorrhée. Parfois, l'infection se propage aux articulations du pied par les voies lymphatiques à partir de foyers septiques situés près de la cavité articulaire (furoncles, érysipèle, ostéomyélite, plaies infectées, piqûres d'insectes et animaux). Le syndrome de Reiter se manifeste par une arthrite réactionnelle du pied qui fait ses débuts après une infection urogénitale ou intestinale.

La polyarthrite rhumatoïde du pied est une maladie d'étiologie non identifiée de manière fiable. Néanmoins, il est connu que, dans ce cas, des modifications inflammatoires et destructrices se développent à la suite de lésions de la membrane synoviale des articulations par des complexes immuns formés dans le corps. Dans l'arthrite associée à la goutte, le processus inflammatoire est initié par le dépôt de cristaux d'urate dans la cavité articulaire. Les facteurs provoquant des changements pathologiques au niveau des articulations du pied sont l’âge avancé, le surpoids, les exercices lourds, l’hypothermie générale et locale, le tabagisme, les états d’immunodéficience, le diabète, etc.

Symptômes de l'arthrite du pied

Les arthrites de localisation et d'étiologie variées présentent un certain nombre de signes cliniques communs: douleur, altération de l'apparence de l'articulation, dysfonctionnement. Cependant, chaque forme de la maladie a ses propres caractéristiques. La douleur aux articulations du pied est généralement permanente, aggravée lors de la marche ou par une position debout prolongée, et disparaît dans une certaine mesure après le repos. Dans l'arthrite goutteuse, une douleur paroxystique est notée. Les tissus mous au-dessus des articulations touchées du pied sont gonflés, la peau est hyperémique et chaude au toucher. La fonction altérée est exprimée en limitant la mobilité du pied, en réduisant le volume et l'amplitude des mouvements. La perte de mobilité habituelle du pied peut être causée à la fois par une douleur intense et par la croissance d'ostéophytes (arthrose secondaire du pied). Le mouvement dans les articulations du pied s'accompagne souvent d'un resserrement caractéristique ou de clics.

Les symptômes spécifiques de l'arthrite du pied comprennent la raideur matinale, des lésions articulaires multiples et des déformations caractéristiques des doigts et des pieds. La raideur du pied est notée principalement le matin après une longue période de repos nocturne. Les patients eux-mêmes expriment généralement cette condition par la phrase "Je ne peux pas me disperser le matin". La douleur s’ajoute à la limitation de la mobilité qui rend la démarche souple; Parfois, les patients pendant un certain temps ne peuvent pas marcher sur le pied. L'arthrite du pied (à l'exception de la forme post-traumatique) est généralement une manifestation de la polyarthrite - une lésion inflammatoire des articulations de divers groupes. Les types typiques de déformations résultant de la croissance d'ostéophytes marginaux, de l'ankylose et de la subluxation des articulations comprennent les doigts en forme de griffes et en forme de marteau et la déformation en valgus du pied.

Diagnostic de l'arthrite du pied

Habituellement, le patient est obligé de consulter un spécialiste (rhumatologue ou orthopédiste) souffrant d'une douleur intense qui rend la marche difficile. Dans le cadre de l'étude de l'état physique, un examen du membre inférieur distal est effectué; évaluation de la position, de la forme du pied, de la nature du mouvement passif et actif; palpation, détermination de la température locale; analyse de la démarche, etc.

La radiographie du pied, l'échographie des articulations, la résonance magnétique et la tomodensitométrie jouent un rôle déterminant dans le diagnostic de l'arthrite. Afin de clarifier l'étiologie de l'arthrite du pied, des tests sanguins immunologiques et biochimiques sont effectués pour évaluer les niveaux de CRP, de facteur rhumatoïde, d'acide urique et de sucre dans le sang. La ponction diagnostique des petites articulations du pied vous permet d'obtenir et de mener une étude du liquide synovial. L'arthrite du pied doit être distinguée de la pathologie périarticulaire - fasciite plantaire, bursite sous-scapulaire, maladie de Morton, etc.

Traitement de l'arthrite du pied

Le traitement de l'arthrite du pied consiste en un traitement médicamenteux étiopathogénétique et symptomatique, un ensemble de mesures de rééducation et de rééducation; si nécessaire, tactique chirurgicale. Dans tous les cas, il est nécessaire de limiter la charge sur le pied, pour éliminer son traumatisme chronique. Dans la période aiguë de la maladie, l'immobilisation du pied avec du plâtre Longuet et le mouvement avec des béquilles peuvent être représentés. Un régime alimentaire pour l'arthrite du pied est le plus souvent nécessaire chez les patients atteints de goutte.

Dans diverses formes d'arthrite du pied, il est recommandé de désigner des formes d'AINS ayant des effets anti-inflammatoires et analgésiques orales, parentérales et locales. Des antibiotiques sont prescrits pour établir le caractère infectieux de l'arthrite. Dans de nombreux cas, une administration intra-articulaire locale de glucocorticoïdes est nécessaire. En période de convalescence, des chondroprotecteurs, de la physiothérapie (magnétothérapie, thérapie diadynamique, thérapie par amplipulse, paraffine, ozokérite, bains de pieds à usage médical), une thérapie physique, un massage des pieds sont prescrits. L'arthrite du pied impose de plus en plus de choix aux chaussures: elles doivent être lâches, à talon plat, avec une semelle dure. En règle générale, il est recommandé au patient d’utiliser en permanence des orthèses et d’autres appareils orthopédiques.

Dans le cas où l'arthrite entraîne des modifications structurelles marquées du pied, des endoprothèses des articulations métatarsophalangiennes ou une arthroplastie sont réalisées. Avec le développement de la déformation persistante peut nécessiter une résection des orteils de marteau.

Prévision et prévention de l'arthrite du pied

Dans le cas de l'arthrite du pied, le pronostic dépend en grande partie du contrôle de l'évolution de la maladie sous-jacente et de la complétude des mesures thérapeutiques. Avec une thérapie appropriée et en suivant les recommandations du médecin, il est possible de restaurer l’ancienne qualité de vie. Dans le cas contraire, des modifications irréversibles des articulations et de graves déformations du pied peuvent entraîner une invalidité et l'impossibilité d'un mouvement indépendant. Pour la prévention de l'arthrite du pied, vous devez prendre soin de chaussures confortables, protéger vos pieds des blessures et des charges excessives, maintenir un poids optimal et éliminer rapidement les maladies concomitantes.

Comment traiter l'arthrite des articulations du pied

Arthrite du pied: symptômes, traitement, photo

Une personne chez qui on a diagnostiqué une arthrite du pied ne peut que sympathiser. Il doit supporter de gros désagréments en raison de douleurs dans les jambes qui gênent la marche et qui nécessitent également l'utilisation de chaussures orthopédiques spéciales. Mais cela peut être évité si vous commencez à prendre soin de la santé des pieds dès le plus jeune âge, car la liberté de mouvement d'une personne dépend de cette partie du corps, qui affecte directement la qualité de la vie.

  • Causes et prédisposition à la maladie
  • Symptômes caractéristiques
  • Méthodes de traitement de l'arthrite du pied
    • Thérapie traditionnelle
    • Régime alimentaire pour l'arthrite du pied
    • Remèdes populaires
  • Conclusion

Causes et prédisposition à la maladie

Les médecins peuvent confirmer que le nombre de patients atteints d’articulations du pied a augmenté au cours des dernières années. L'arthrite est diagnostiquée chez la plupart d'entre eux, c'est-à-dire une inflammation des articulations du métatarse, du tarse et des orteils. Selon les médecins, le facteur âge n’est pas la cause principale de cette maladie. Par conséquent, non seulement les personnes âgées, mais aussi les très jeunes personnes sont à risque.

L'arthrite du pied peut être causée par plusieurs raisons, parmi lesquelles les experts identifient le groupe le plus commun:

  • La polyarthrite rhumatoïde. Une maladie qui est déclenchée par l'activité du système immunitaire. Ce type d'arthrite s'appelle un dysfonctionnement du système immunitaire, qui considère les cellules du tissu cartilagineux des articulations comme étrangères. Si la polyarthrite rhumatoïde touche principalement les grosses et moyennes articulations, la forme rhumatoïde s'étend aux petites articulations des mains et des pieds. Les personnes les plus susceptibles à la polyarthrite rhumatoïde sont celles âgées de 35 à 45 ans, le plus grand nombre de patients diagnostiqués étant des femmes.
  • La goutte Processus pathologique caractérisé par un dysfonctionnement du métabolisme de l'acide urique conduisant à la déposition de sels dans les cavités articulaires. Cette maladie affecte principalement les articulations métatarsophalangiennes des orteils, entraînant la formation d'un «os» ou d'une «bosse» à la base du pouce. De plus, les articulations adjacentes peuvent souffrir de cette maladie: interphalangienne, cheville, etc. Les hommes les plus susceptibles de cette forme d'arthrite sont les hommes âgés de plus de 50 ans.
  • Arthrose. Le processus inflammatoire avec la nature secondaire du cours. Un processus dégénératif, l'arthrose, contribue à son développement, dans lequel se produit la destruction du cartilage articulaire. Le nombre de patients avec un tel diagnostic est le même chez les représentants du papier peint des sexes dans le groupe des personnes plus âgées.
  • Arthrite réactive. Un trouble associé à un dysfonctionnement du système immunitaire, provoqué par une infection récente. Les personnes les plus exposées à cette forme d'arthrite sont les personnes âgées de 20 à 40 ans.
  • L'arthrite peut également se manifester sous d'autres formes - arthrite post-traumatique, infectieuse et autres. Leur particularité est qu'ils peuvent affecter les articulations de différentes parties du corps.

Symptômes caractéristiques

Dans tous les types d'arthrite des articulations du pied, il est courant de distinguer les signes communs. Le patient se plaint de douleurs, gonflements, rougeurs, fièvre, dysfonctionnement des articulations malades. Dans certains cas, la démarche change.

Sous forme rhumatoïde, le tissu conjonctif de tout le corps en souffre. Cette maladie affecte l'articulation pendant une longue période, provoquant une déformation. De ce fait, il ne peut plus exercer sa fonction principale: soutenir le corps. Souvent, à cause de cette maladie, une personne devient handicapée et a besoin d'aide pour se déplacer. Les symptômes suivants sont caractéristiques de la forme rhumatoïde:

  • Raideur dans les petites articulations, principalement le matin;
  • Fatigue, douleur en marchant;
  • Puffiness, rougeur de la peau dans la région de l'articulation touchée;
  • La maladie a la même zone de dommage tissulaire sur les deux membres;
  • Pendant longtemps, une mauvaise santé persiste, qui ressemble aux symptômes de la grippe.

Pour poser un diagnostic de polyarthrite rhumatoïde du pied, il est nécessaire de réaliser des tests spéciaux, dont des tests sanguins biochimiques sont nécessaires pour détecter une protéine particulière dans celle-ci.

Lorsque la goutte se forme, des sensations désagréables apparaissent paroxystiques, apportant un inconvénient à une personne sous la forme d'une douleur intense dans la zone touchée. Le plus souvent, cela se produit la nuit et l'attaque peut durer plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

Avec le développement de la goutte, il existe d'autres symptômes:

  • L'augmentation rapide de la douleur, qui peut devenir insupportable à un moment donné lorsqu'elle est touchée ou déplacée par le pouce, commence à s'intensifier en raison de la présence de cristaux de sel d'acide urique.
  • Gonflement et rougeur qui, en peu de temps, grossissent et donnent lieu à la formation de cônes à la base du doigt.
  • Une augmentation de la température dans la zone touchée, qui peut être ressentie en touchant la région périarticulaire.

Il n’est souvent pas difficile pour un spécialiste de déterminer la goutte, car elle est facilement diagnostiquée en raison de symptômes caractéristiques. Un signal fort indiquant la présence de cette maladie est une augmentation du niveau de concentration d'acide urique dans le sang.

Dans l'arthrose, qui est une autre forme de progression de l'arthrose, il y a une inflammation des articulations.

Dans la forme réactive d'arthrite du pied, la majorité des patients avaient une infection intestinale ou urinaire 3 à 4 semaines avant la maladie. Au cours de cette maladie, on note une inflammation de l'articulation qui affecte les tissus situés à côté de l'articulation.

Inflammation inhabituelle des articulations du pied. Les principaux symptômes sont la douleur, l’enflure, les rougeurs dans la région de l’articulation touchée, la fièvre, l’altération de la motricité des membres. Peu importe la forme d'arthrite, les troubles de la démarche sont toujours marqués.

Méthodes de traitement de l'arthrite du pied

Thérapie traditionnelle

Créer un programme efficace pour le traitement de formes spécifiques de l’arthrite par des spécialistes restreints. Et quand on soupçonne la présence d'une telle pathologie, le patient doit immédiatement subir des tests spéciaux afin de déterminer d'après leurs résultats la présence d'une protéine spéciale dans le sang ou d'obtenir des données sur la quantité d'acide urique. Déjà sur la base des résultats de l'analyse et des symptômes, la question du choix de la méthode de traitement la plus pertinente est résolue.

  • Pour les signes d’inflammation auto-immune, l’ensemble des mesures comprend nécessairement des hormones et des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ces derniers sont utilisés sous forme d'injections dans la cavité articulaire, ce qui vous permet d'éliminer rapidement les symptômes désagréables.
  • Lors du traitement de la forme aiguë de la goutte, un soulagement rapide peut être obtenu à l'aide de médicaments neutralisant et excrétant l'excès d'acide urique du corps.
  • Si les résultats des tests ont montré la présence d'une forme infectieuse d'arthrite, alors les antibiotiques sont la première priorité.
  • Quel que soit le type de maladie inflammatoire, il est nécessaire de limiter l’activité physique des pieds.

Régime alimentaire pour l'arthrite du pied

Le traitement sera efficace si vous êtes attentif et nutritionnel. Il est recommandé de minimiser, et il est préférable d'abandonner complètement les produits contenant des purines. Ces substances se retrouvent dans tous les sous-produits de viande, poissons, légumineuses, spiritueux, viandes fumées. Il est recommandé d'augmenter la consommation de légumes verts à l'exception de la rhubarbe et de l'oseille, des fruits, des légumes et des céréales. Les experts recommandent la bouillie de millet sur l'eau en raison de sa capacité à retenir et à éliminer l'excès de sel. Vous devez également maintenir un équilibre hydrique optimal. Pour ce faire, il est recommandé de boire de grandes quantités d'eau pure ou de thé vert.

Peu importe la nature et la nature de la maladie, vous devez passer à un régime thérapeutique: il comprend des aliments riches en calcium, en chondroïtine, en minéraux et en vitamines. Dans le même temps, pour une meilleure santé, il est recommandé d'abandonner l'utilisation de glucides simples et de graisses.

Remèdes populaires

Les remèdes populaires peuvent apporter une aide supplémentaire dans le traitement de l’arthrite.

Bien recommandé dans le traitement du bain de pieds pour arthrite chronique avec l’ajout d’une forte solution de sel iodé. Se réchauffer dans du sable brûlant, ainsi que des compresses pour la nuit, aide beaucoup. Pendant les périodes d'exacerbation, en particulier celles accompagnées par la libération de pus, l'utilisation de procédures thermiques est inacceptable.

Pour la consommation domestique, vous pouvez préparer un remède traditionnel composé d’hypericum, de camomille et de tilleul. Pour ce faire, prenez une cuillère d'herbe, versez 200 ml d'eau bouillante et laissez infuser. La décoction refroidie doit être bue pendant la journée. Le traitement à base de plantes de l'arthrite chronique et de la goutte peut prendre beaucoup de temps. Dans certains cas, le processus peut durer un an.

Cocktail de jus de carotte et de chou bien éprouvé. Le régime est un verre par jour.

N'oubliez pas que vous ne devez pas vous fier uniquement aux prescriptions de médicaments traditionnels, elles doivent uniquement être considérées comme un complément au traitement médical. Et avant d'utiliser l'une des recettes de la médecine traditionnelle, vous devez informer votre médecin de votre décision.

Considérez: l'arthrite du pied - une maladie dangereuse qui nécessite une surveillance et une attention constantes. Si vous commencez à traiter cette maladie dès les premiers symptômes, vous pourrez éviter les complications et restaurer rapidement la performance des articulations.

Conclusion

Les personnes âgées sont familiarisées avec une maladie telle que l’arthrite. C’est particulièrement désagréable si elle se heurte aux pieds; toute sortie dans la rue devient alors un véritable supplice. Cependant, si vous êtes encore jeune, vous avez suffisamment de temps pour éviter un tel destin. Commencez à faire plus attention à vos articulations. Si vous ressentez un peu de douleur dans la région des pieds, contactez immédiatement votre médecin. Vous éviterez ainsi le développement de complications désagréables et profiterez de la santé de vos pieds jusqu'à la vieillesse.

Si cette maladie vous a déjà frappé, alors n'essayez pas de vous en sortir avec des remèdes populaires. Bien que certaines personnes disent qu’elles n’ont même pas eu besoin de suivre des cours de médecine officielle, cela ne signifie pas que tout sera pareil dans votre cas. Après avoir passé beaucoup de temps sur un traitement infructueux, la maladie peut passer à une nouvelle étape et le traitement de l'arthrite deviendra alors un processus plus désagréable et plus long.

Les patients se plaignent souvent de douleurs à la cheville et au haut du pied. Faire le bon diagnostic est difficile. La raison en est qu’il existe une grande variété de maladies dans lesquelles la cheville et le haut du pied font mal.

Les douleurs articulaires nuisent à la qualité de vie des patients.

Bursite

Par bursite des articulations des pieds, on entend le processus inflammatoire dans les poches périarticulaires. Le plus souvent, cette maladie est enregistrée chez les athlètes professionnels. Dans cette condition, les articulations des pieds font mal.

Les douleurs aiguës dans les articulations sont caractéristiques de la bursite, elles sont particulièrement prononcées lors de la rotation dans la cheville. À la palpation de la région articulaire, la douleur est exacerbée.

En plus de la douleur, il y a gonflement, hyperémie de la peau dans l'articulation, hyperthermie, amplitude de mouvement est limitée. Le syndrome douloureux potentialise l'hypertonus musculaire.

  • IRM, échographie: évaluation de l'état des tissus mous.
  • Radiographie, tomodensitométrie: est réalisée afin d’exclure les blessures traumatiques.
  • immobilisation de l'articulation de bandages élastiques,
  • anesthésie
  • physiothérapie: thérapie par irradiation ultraviolette, électrophorèse, thérapie par ondes de choc, thérapie à la paraffine,
  • massage

L'ostéoporose

L'ostéoporose est une pathologie systémique du système musculo-squelettique se manifestant par une diminution de la masse osseuse.

Le processus se caractérise par des accès de douleur aiguë dus à des fractures dues à la grande fragilité du tissu osseux. La palpation accentue la douleur généralisée dans les os qui forment la cheville et les petites articulations du pied. La douleur permanente permanente s'explique facilement par les déformations constamment progressives des articulations.

À mesure que le processus pathologique se développe, des difficultés d’exécution des mouvements sont constatées. Le patient est rapidement fatigué, incapable de supporter un effort physique prolongé. Si vous présentez l'un des symptômes ci-dessus, vous devriez demander de l'aide à une salle d'urgence.

  • Radiographie: densité osseuse réduite, arthrophie observée.
  • Densitométrie osseuse: évaluation de la densité osseuse due aux minéraux à l'aide d'instruments radiographiques.
  • Densitométrie à ultrasons: évaluation de la résistance des tissus.
  • agents réduisant la résorption (calcitonine),
  • activateurs de la formation osseuse (fluor, somatotropine),
  • vitamines du groupe D,
  • l'ostéogenone,
  • aliments riches en calcium et phosphore,
  • AINS
  • analgésiques,
  • relaxants musculaires.

Ligamentite

Sous ligamentite se réfère à une inflammation de l'appareil ligamentaire. La raison en est le processus de blessure ou d'infection.

Il y a une douleur modérée dans la région des ligaments endommagés.

  • haut niveau de sensibilité dans le domaine de l'articulation,
  • contractures,
  • limitation de mouvement,
  • paresthésies, muet dans les orteils,
  • gonflement dans la zone d'articulation.
  • Examen externe de la zone d'articulation, évaluation du volume des mouvements effectués.
  • Examen aux rayons X: diagnostic différentiel.
  • IRM, échographie: évaluation de l'appareil ligamentaire.
  • immobilisation commune,
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène, diclofénac),
  • physiothérapie (électrothérapie, thérapie UHF, phonophorèse, bains de paraffine),
  • massage,
  • Thérapie d'exercice.

La ligamentose

Pathologie des ligaments des articulations du pied de nature dégénérative-dystrophique. Le processus a un courant chronique. L'essence du processus pathologique est que le tissu cartilagineux fibreux, qui fait partie des ligaments, se dilate, puis commence à absorber les sels de calcium et à se calcifier.

Les patients se plaignent de douleurs aiguës aux articulations des pieds. Les sentiments s'intensifient à mesure que le processus avance.

Un œdème se développe progressivement dans la zone touchée. Il peut y avoir une hyperémie modérée de la peau. La température au-dessus du joint peut être élevée.

  • IRM, échographie: visualisation des signes d'inflammation des ligaments.
  • Examen aux rayons X: réalisé pour exclure d'autres pathologies présentant un tableau clinique similaire (traumatisme, arthrite, arthrose).
  • immobilisation du membre
  • exclusion de l'activité physique
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens sous forme de comprimés et de pommades (diclofénac, nise),
  • physiothérapie (électrothérapie, thérapie UHF, phonophorèse, bains de paraffine),
  • massage,
  • Thérapie d'exercice.

Arthrose

L'arthrose doit être comprise comme un processus de dégénérescence lente du cartilage articulaire. À mesure que le processus se développe, les os et les tissus mous rejoignent la clinique.

Les patients se plaignent de douleurs dans les articulations. La douleur est caractérisée par sa sévérité. Au fil du processus, l'amplitude des mouvements est limitée. L'activité physique augmente la douleur, au repos elle diminue. Aux dernières étapes du processus, le patient ressent une douleur insupportable.

L'amplitude des mouvements est réduite lorsque vous activez le resserrement des articulations. L'articulation est augmentée en raison du gonflement croissant des tissus mous. Progressivement, l'articulation subit des déformations, le nombre d'ostéophytes augmente. Pour obtenir des conseils, vous devriez contacter un spécialiste en traumatologie.

  • Rayon X: espace articulaire réduit, ostéophytes observés, sclérose en plaques.
  • Échographie et IRM: évaluation de l'intégrité de la capsule articulaire, appareil ligamentaire.
  • joints de déchargement, traction (extension),
  • analgésiques,
  • AINS (dikrofénak, ibuprofène),
  • physiothérapie (électrophorèse, traitement courant, irradiation ultraviolette),
  • Thérapie d'exercice,
  • artiloridis,
  • mise en place de l'endoprothèse.

L'arthrite

Par arthrite articulaire du pied, on entend l'inflammation des articulations, pour laquelle il existe une série de déclencheurs. Un inconvénient important de cette pathologie est qu’il n’est pas possible de guérir définitivement de cette pathologie, vous pouvez seulement arrêter les symptômes.

Causes de l'arthrite:

  • rhumatisme articulaire aigu,
  • des blessures
  • les infections,
  • lésion goutteuse
  • diabète sucré
  • invasions helminthiques,
  • lésion syphilitique.

Douleur dans les articulations du pied gémissant caractère, constant. La douleur peut être si forte qu'il existe un bloc d'articulations (incapacité à effectuer le mouvement).

Dans la zone des articulations du pied est visible gonflement, rougeur de la peau, hyperthermie. Au cours du développement du processus, les articulations sont déformées, des contractures se produisent. Il est nécessaire de recourir à une consultation qualifiée d'un rhumatologue.

  • CBC: leucocytose, décalage des leucocytes à gauche, augmentation de la VS, protéine C-réactive, marqueurs rhumatoïdes.
  • IRM, CT, rayons X: détermination du degré de dégénérescence des articulations.

Que faire si le pied fait mal?

  • AINS (diclofénac, ibuprofène),
  • injection de corticostéroïdes dans l'articulation,
  • ponction d'articulation,
  • sulfate de chondroïtine, sulfate de glucosamine,
  • physiothérapie (électrophorèse, magnétophorèse, application de paraffine),
  • Thérapie d'exercice.

Étirement

Les athlètes professionnels souffrent souvent d’entorses. La traumatisation se produit pendant l'entraînement avec la condition de charge inadéquate.

Le symptôme principal est une douleur vive et lancinante qui survient immédiatement après une blessure.

Un œdème local et un hématome sous-cutané apparaissent au niveau de l'articulation du pied. Le patient éprouve des restrictions de mouvement, incapable de marcher.

  • Échographie, IRM: évaluation des lésions ligamentaires.
  • Radiographie: réalisée pour écarter une fracture.
  • immobilisation avec une longue bandelette ou un bandage élastique,
  • fournir du repos,
  • analgésiques,
  • AINS (diclofénac, nise).

Luxation

Lorsque la dislocation de la configuration conjointe est cassée.

La douleur a une nature et une intensité prononcées. Lorsque vous essayez d'activer la douleur peut être insupportable.

Le joint est fixé. Le patient fixe le pied en position forcée. La jambe semble visuellement un peu plus longue que la santé. Il est nécessaire de contacter un traumatologue.

  • Rayon X: visualisation de la luxation, exclusion des fractures concomitantes.
  • Echographie, IRM: évaluation des tissus mous.
  • Réduction fermée de la luxation sous anesthésie.
  • Réduction ouverte de la luxation avec l'ouverture de la capsule articulaire.
  • Traitement fonctionnel: est effectué pour les patients âgés, l'immobilisation du pied, l'analgésie, la thérapie par l'exercice, les massages sont effectués.

Hématomes

Les hématomes sont l'une des blessures les plus courantes.

Le syndrome douloureux survient lorsque vous appuyez sur la zone meurtrie. Une douleur modérée peut survenir sans et sans pression.

Œdème local, rougeur de la peau, hématome dans la zone meurtrie. Des dommages aux tissus mous peuvent survenir.

Rayon X, scanner: élimination de l'entorse, de la luxation ou de la fracture.

Il est conseillé de garder la finitude au repos. Après avoir frappé, vous devez immédiatement appliquer de la glace sur le site de la blessure. Comme il est correct dans les 10-14 jours, l'hématome disparaît indépendamment. Pour accélérer la régénération, vous pouvez utiliser la pommade Troxevasin.

Fracture

La fracture est une violation de l'intégrité de l'os. Les fractures du pied résultent le plus souvent d'une catatrauma (chute d'une hauteur), d'un accident.

Une douleur forte, aiguë, dans le pied avec l'impossibilité d'activation.

Crepitus, trouble du mouvement, difformité des membres, œdème, hyperémie, hématome sont caractéristiques.

Etude radiologique: sur la photo il y a une ligne de fracture, un déplacement de fragments d'os.

  • Réduction des fragments d'os sous anesthésie locale.
  • Traitement conservateur avec attelle en plâtre.

Comment enlever la douleur?

Que faire et comment traiter si les articulations du pied vous font mal? Le soulagement de la douleur est obtenu à l'aide d'analgésiques (par exemple, le cétonal) et d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (nise, ibuprofène) sous différentes formes posologiques.

Assurez-vous de regarder la vidéo suivante

Conclusion

Les pathologies ci-dessus ont un tableau clinique similaire: une articulation de la jambe au pied fait mal. Aux fins de la thérapie rationnelle, il est nécessaire de déterminer correctement pourquoi les articulations des pieds font mal, afin de poser un diagnostic à l'aide de méthodes d'investigation supplémentaires.

Comment traiter l'arthrite du pied: causes, signes, prévention de l'inflammation à la maison

L’arthrite des articulations du pied est aujourd’hui une pathologie assez répandue. Elle est représentée non pas par une seule maladie, mais par tout un groupe qui combine les processus inflammatoires de la diarthrose tarsienne, de l’articulation métatarsophalangienne et d’autres petites articulations.

L'arthrite du pied et du talon existe en plusieurs variétés. La cause de la maladie détermine son nom. L'efficacité du traitement dépend entièrement de l'étiologie de la maladie, il est donc très important de le savoir.

L'arthrite la plus commune sur le pied:

  • goutteux;
  • rhumatoïde;
  • infectieux;
  • l'arthrose;
  • réactif;
  • psoriasique;
  • post-traumatique.

Symptômes de l'arthrite du pied

En général, l'arthrite du pied ou du talon, quelle qu'en soit la cause, présente des symptômes similaires. Mais chaque cas individuel est accompagné de caractéristiques supplémentaires inhérentes à ce type d'inflammation.

Faites attention! Afin de réaliser un diagnostic étiologique adéquat de l'arthrite, le médecin a besoin d'une vaste liste de méthodes de recherche instrumentales et de laboratoire supplémentaires. Pour suspecter un problème et à temps pour chercher une assistance médicale, le patient présente suffisamment de signes communs.

Les principaux symptômes de l'arthrite du pied:

  1. Sensations de douleur. Ces symptômes sont plus fréquents dans l'arthrite et accompagnent toujours l'inflammation des articulations des jambes. Les jambes souffrant d'arthrite sont blessées différemment, la nature du syndrome douloureux dépend de l'étiologie de la maladie. Douleur habituellement douloureuse, lancinante ou constante; aggravé par le mouvement et le contact avec une articulation enflammée, avec une attaque sur un pied douloureux et lors du port de chaussures.
  2. Décoloration de la peau sur l'articulation enflammée. Ce symptôme dépend de la manière dont l'inflammation se produit (activité du processus). De plus, ce symptôme peut être totalement absent (la peau ne change pas de couleur), mais il est prononcé (la peau est tendue et brillante, a une couleur rouge avec parfois une teinte bleuâtre). Ceci peut être vu sur la photo.
  3. Puffiness Toute inflammation des articulations du pied ou du talon est accompagnée d'un gonflement des tissus. En conséquence, la région articulaire peut être légèrement déformée et, avec une lésion importante de l'articulation, son volume augmentera plusieurs fois.
  4. Augmentation de la température locale. Habituellement, la peau où l'inflammation se produit est chaude au toucher.
  5. Perte de mobilité articulaire. Le travail des articulations peut être perdu en raison du fait qu'elles font mal, gonflent ou présentent des signes de courbure, ce qui a provoqué une inflammation.

L'arthrite des membres inférieurs ainsi que les symptômes généraux présentent des manifestations spécifiques qui indiquent indirectement la cause du processus inflammatoire.

  • l'arthrose se caractérise par un mouvement de compression;
  • pour la polyarthrite rhumatoïde - raideur matinale;
  • pour la goutte - l'apparition de tophi sous la peau.

Polyarthrite rhumatoïde du genou, du pied et du talon

Cette maladie revêt une importance particulière puisqu'il s'agit d'une pathologie auto-immune sévère affectant non seulement les articulations et les tissus périarticulaires, mais également les organes internes. Cette maladie peut être fatale.

C'est pourquoi il est très important de détecter très tôt l'inflammation rhumatoïde des articulations. Une visite opportune à la clinique vous permet de prévenir le développement de la maladie et, si ce n’est pas de le guérir complètement, du moins de prévenir les complications.

Signes de polyarthrite rhumatoïde du talon, de petites articulations et de l'articulation métatarso-phalangienne:

  1. Raideur articulaire dans la matinée.
  2. Les changements pathologiques dans les articulations se produisent de manière symétrique, c'est-à-dire que les mêmes articulations sont enflammées au même moment.
  3. En marchant, une personne se fatigue très vite.
  4. L'inflammation est modérément prononcée.
  5. La douleur augmente le soir.
  6. L'état général du patient se dégrade et ressemble à la maladie de la grippe.

La polyarthrite rhumatoïde a une longue maladie chronique et, avec le temps, l'articulation touchée est complètement détruite, ce qui entraîne une immobilisation et de graves déformations des membres.

Ces changements peuvent entraîner une perte de la fonction locomotrice du talon et entraîner une invalidité du patient. Il est donc important de détecter la maladie à temps en passant les tests nécessaires pour la polyarthrite rhumatoïde.

Comment traiter l'arthrite des pieds

Le traitement de l'arthrite du pied ne peut être prescrit que par un médecin. Vous devez savoir que l'adéquation du traitement dépend de la cause de la maladie. Par conséquent, pour un médecin, l’établissement de ce facteur devrait venir en premier.

C'est important! Le traitement de l'inflammation des articulations du pied et du talon consiste en un traitement étiologique, symptomatique et pathogénétique. Le complexe comprend nécessairement des mesures de réadaptation. Si nécessaire, le médecin décide de la correction chirurgicale de la diarthrose déformée.

Le traitement de presque toutes les formes d'arthrite implique l'utilisation d'analgésiques et d'anti-inflammatoires. Lorsque l'étiologie infectieuse de la maladie, le médecin prescrit des médicaments antibactériens.

Le traitement de la polyarthrite rhumatoïde nécessite l'utilisation de:

  • cytostatiques;
  • les hormones glucocorticoïdes;
  • Produits biologiques pour le traitement de l'immunité.

L'arthrose implique un traitement supplémentaire avec des chondroprotecteurs. La thérapie manuelle, la physiothérapie, la thérapie par l'exercice et le port de chaussures orthopédiques sont les bienvenus.

Comment guérir l'arthrite des orteils et des talons

Dans le diagnostic de l'arthrite des petites articulations du pied, le médecin doit avant tout exclure l'arthrose et la polyarthrite rhumatoïde.

L'arthrose déformante ou l'arthrose est un processus inflammatoire dégénératif-dystrophique pouvant toucher toutes les articulations.

Les principaux symptômes de la maladie sont la limitation de l'activité motrice des articulations du pied, leur déformation (valgus du pied, doigts laiteux), une douleur chronique et une augmentation de la taille de la chaussure.

Si le problème ne concerne que le gros orteil, vous pouvez penser au développement de la goutte. Le processus inflammatoire avec la goutte se développe soudainement, accompagné d'une douleur intense, d'un gonflement grave et d'une rougeur du doigt. La maladie est plus susceptible aux hommes.

Le patient ne peut même pas toucher le point sensible. Une telle attaque dure plusieurs jours et peut disparaître d'elle-même. Si le problème est ignoré, les attaques commenceront à apparaître plus souvent et l'écart entre elles sera réduit. Au fil du temps, l'articulation va perdre sa fonction et s'effondrer.

Traitement de l'arthrite avec des remèdes populaires

Le traitement du pied ou du talon à la maison ne peut être utilisé qu'en complément du traitement principal. En aucun cas, de telles méthodes d'influence ne peuvent être les principales. Le traitement de l'arthrite du pied folklorique agit plus comme un complément.

Avant d'utiliser une ordonnance particulière, vous devez consulter un médecin qui déterminera avec précision l'arthrite du pied. Il est possible que le traitement de l'arthrite du pied à la maison présente des contre-indications.

Toutes les recettes populaires ont généralement un effet analgésique. Vaincre la douleur et soulager l'arthrite du pied aidera à:

  • des compresses chauffantes pour la nuit;
  • réchauffer les pieds au sel chaud;
  • bains chauds aux herbes médicinales.
  • traitement des articulations avec du sel.

Cependant, vous devez savoir que toute exposition à la chaleur est contre-indiquée dans l'inflammation purulente. Par conséquent, avant de procéder au traitement de l'arthrite du pied à la maison, il est nécessaire de confirmer le diagnostic à l'hôpital.

Arthrite du pied - causes, symptômes, diagnostic, traitement et prévention

La structure anatomique complexe du pied humain détermine la fonctionnalité de cet organe. Le pied est constitué d'un grand nombre de petits os et d'articulations. Chaque jour, ils doivent supporter un fardeau énorme. Le pied réagit instantanément à un changement de position du corps dans l’espace lorsque vous marchez, courez, dansez, faites du sport. L'arthrite du pied survient chez des personnes d'âges différents, des modifications pathologiques des articulations, des déformations non naturelles (exemples sur la photo), des symptômes douloureux. La maladie doit être traitée rapidement.

Quelle est l'arthrite du pied

Chez l'homme, le pied est constitué de petits os: tarse arrondi, métatarse tubulaire long et phalange tubulaire court des doigts. Tous ces systèmes osseux ont une articulation mobile pour fournir simultanément un mouvement coordonné, un amorti et un soutien fiable. La forme voûtée du pied est associée à la position verticale du corps humain dans l’espace et à la posture verticale.

On appelle arthrite l'inflammation des articulations du pied et des articulations mobiles des os d'autres parties du corps. Dans cette maladie, le processus inflammatoire se propage dans la membrane synoviale de l'articulation - la couche interne du sac articulaire. La surface interne enflammée libère une grande quantité de liquide synovial, ce qui est dû au gonflement de l'articulation. L'inflammation capture les ligaments, les muscles. Les cartilages articulaires s'affaiblissent. La maladie affecte le tarse, le métatarse, les doigts.

Les causes

De nombreux facteurs provoquent des processus inflammatoires dans les petites articulations des jambes. Les causes les plus courantes d'inflammation des articulations du pied sont:

  1. Blessures. Fractures, luxations, contusions du pied sont associées à la violation de l'intégrité des articulations, elles provoquent un risque d'inflammation. Chaussures inadéquates mal choisies - il s’agit d’un traumatisme permanent pour le pied. Le même effet est exercé par la surcharge physique pendant les entraînements sportifs et les répétitions de danse à long terme.
  2. Les infections. Les agents pathogènes des maladies intestinales, la pneumonie, les formes aiguës de l'amygdalite, les maladies vénériennes (blennorragie, syphilis) qui pénètrent dans le corps ont des effets néfastes sur les articulations.
  3. Inflammation auto-immune. Le corps déclenche une défense immunitaire contre l'inflammation du tissu cartilagineux, qu'il perçoit comme pathogène.
  4. Spécifique Manifeste individuellement dans le contexte de maladies existantes. Par exemple, dans les articulations, des dépôts de sel apparaissent dans le psoriasis.
  5. Prédisposition génétique.

Un certain nombre de facteurs influent indirectement sur la survenue de la maladie. L'inflammation des articulations du pied provoque:

  • troubles métaboliques;
  • faible immunité
  • mauvaises habitudes
  • surpoids;
  • changements d'âge.

Les symptômes

La maladie peut toucher une ou plusieurs articulations. L'arthrite des jambes de différents types dans les premiers stades a des symptômes similaires. Les symptômes communs de la maladie incluent:

  • Douleur intense À mesure que l'inflammation augmente, la douleur devient insupportable. Une douleur aiguë se manifeste le matin ou le soir et ne s’arrête pas même au repos.
  • Il y a un gonflement, une rougeur de la peau dans la région de l'articulation enflammée. Au stade de la rémission, les symptômes de l'arthrite du pied disparaissent. Si elle n'est pas traitée, l'inflammation réapparaît et se manifeste sous une forme plus forte.
  • Augmentation de la température des zones enflammées.
  • Dysfonctionnement des zones touchées. Il y a une raideur, une restriction de mouvement, surtout après un repos. Au début du mouvement, ces manifestations passent. Avec un processus progressif et aucun traitement, les périodes de raideur deviennent plus longues, puis permanentes.
  • Les articulations enflammées sont déformées. Les doigts sont tournés, des bosses apparaissent, des excroissances. La forme de la souche dépend du type de pathologie.
  • Il y a un changement de démarche.

Types et stades de la maladie

Plusieurs types d'arthrose du pied sont diagnostiqués. Cela dépend des raisons qui ont provoqué la maladie:

  1. L'arthrite goutteuse du pied affecte le pouce, se produit sur le fond de la goutte. À la jonction des os du premier doigt et du tarse (articulation métatarsophalangienne) se développe une bosse caractéristique. La maladie est accompagnée de rechutes fréquentes.
  2. Rhumatoïde. L'inflammation recouvre les articulations des bras et des jambes. Sur le pied, les petites articulations sont déformées, le petit doigt acquiert une forme de marteau. L'arthrite déformante peut devenir purulente.
  3. Réactif est une conséquence des maladies infectieuses.
  4. L'arthrite post-traumatique est une conséquence d'une blessure, les premiers symptômes de la maladie peuvent apparaître au fil des ans.
  5. L'arthrose est associée à la destruction du tissu cartilagineux liée à l'âge. L'inflammation affecte les tissus profonds des articulations, il y a une déformation grave. Au fil du temps, les patients âgés développent une arthrite du pied. La maladie est douloureuse, souvent récurrente (des exemples sont présentés sur la photo).

Le développement de l'arthrite sur le pied se produit progressivement. La maladie traverse des étapes successives:

  1. Inflammation active.
  2. Rémission (disparition temporaire des symptômes de la maladie, caractérisée par un soulagement de l'état du patient)
  3. Rechute (ou exacerbation, reprise de la maladie après guérison apparente).

Diagnostics

Les conclusions d'un médecin ne suffisent pas pour diagnostiquer une arthrite du pied. Le patient doit contacter plusieurs spécialistes à la fois:

Le traitement est prescrit en fonction de la cause, du type et du stade de la maladie. Le traitement est compliqué si une inflammation chronique est diagnostiquée. Lors de la première apparition d'œdème dans les articulations du pied, de rougissement de la peau, d'augmentation de la température au-dessus des doigts douloureux, vous devriez demander l'aide d'un thérapeute. Il donne des directives pour mener une série d'études qui aideront à déterminer l'état des articulations:

  • Échographie;
  • radiographie;
  • IRM (et scanner si nécessaire pour clarifier le diagnostic);
  • analyse biochimique du sang pour la protéine C-réactive, pour la détermination du facteur rhumatoïde, de l'acide urique, de la concentration en glucose;
  • ponction pour étudier la composition du fluide articulaire.

Traitement de l'arthrite du pied

Le but des mesures thérapeutiques contre l’arthrite du pied est d’éliminer la cause de la maladie, de réduire l’inflammation, de soulager l’état du patient qui souffre beaucoup. Après avoir arrêté l'inflammation, le médecin vous prescrit un traitement de soutien. Il comprend la physiothérapie, des recettes de la médecine traditionnelle. Dans les premiers stades de la maladie, des supports plantaires, des chaussures orthopédiques aident efficacement.

Comment traiter l'arthrite du pied à la maison

Pour un traitement efficace de l'arthrite, vous pouvez appliquer un ensemble de mesures même à la maison. Il s’agit de médicaments, d’aliments diététiques, de phytothérapie, de bains, de massages, de compresses, d’échauffement. Le choix dépend du stade de la maladie. Par exemple, dans la période aiguë de la maladie, les procédures de réchauffement sont contre-indiquées. Dans le traitement de l'arthrite du pied, certaines plantes médicinales produisent un effet thérapeutique:

  • Feuilles de bardane Une nouvelle feuille déchirée est appliquée sur la zone enflammée, fixée avec un bandage, et une chaussette est placée sur le dessus. Cette compresse à base de plantes peut être faite la nuit, le matin, répétez la procédure avec une nouvelle feuille. Les parties curatives de la plante peuvent être séchées et stockées pour l'hiver. Trempez-les dans de l'eau avant utilisation.
  • Bouillons de tilleul, d'hypericum, de camomille ou de leur collection. 1 cuillère à soupe de matières premières médicinales verser de l'eau bouillante, insister 10 minutes, filtrer et boire pendant la journée en petites portions.
  • Jus de chou et de carotte fraîchement pressé à parts égales. Buvez un verre de jus en petites portions tout au long de la journée.

Les bains chauds soulagent bien la douleur dans l'arthrite chronique. Vous pouvez ajouter du sel iodé ou du sel de mer, des bouillons de chélidoine, de la camomille, de l'écorce de chêne, de jeunes aiguilles de pin à l'eau. Vous pouvez faire des plateaux avec de la moutarde en poudre à raison de 1 cuillerée à soupe pour 1 litre d’eau, il devrait y avoir une température confortable. Les pieds doivent rester dans l’eau pendant environ une demi-heure, en ajoutant de l’eau chaude pendant le refroidissement.

L'effet thérapeutique est obtenu par broyage avec l'utilisation de teintures à l'alcool à base d'herbes médicinales. Les procédures font les cours 7-10 jours. Les teintures peuvent être préparées indépendamment des racines de bardane, pissenlit, elecampane. Pour ce faire, prenez un verre de matières premières et 0,5 litre d’alcool, insistez 2 semaines dans un récipient en verre. Dans le même but, il est bon d'utiliser de la teinture de propolis, de sapin ou de camphre, utilisée en pharmacie. Appliquez des compresses chauffantes la nuit et réchauffez les pieds avec du sable chaud ou du sel.

Régime alimentaire

Dans le traitement de l'arthrite des pieds, un nutritionniste est recommandé. Un régime bien formulé complète le traitement complet:

Plus D'Articles Sur Les Pieds